Le développement personnel pour les gens intelligents

Sans honte, sans peur, sans culpabilité

réaliser vos désirsVos désirs congruents ne doivent ni vous faire honte ni vous faire peur ; encore moins vous faire vous sentir coupable. Si vous reliez quelque honte, peur ou culpabilité à vos désirs, alors vous les repoussez tout simplement.

Un excellent moyen de voir si vos désirs sont congruents, c’est d’envisager de les faire connaitre publiquement. De cette manière tous ceux qui partagent votre vie peuvent en être au courant. Sachez que vous rejetez tout désir que vous n’êtes pas à même d’exprimer publiquement.

Si vous ressentez de la peur, de la culpabilité, de la honte, de l’inquiétude, ou quoi que ce soit d’autre en affichant publiquement l’un de vos désirs (sur votre page Facebook par exemple), alors vous y renoncez.

La plupart des gens essaient d’augmenter l’intensité de leurs désirs, espérant que cela les concrétisera. Si seulement je pouvais le désirer plus fort, peut-être que cela se réaliserait plus vite pensent-ils. Cependant, vous pouvez avancer beaucoup plus rapidement vers vos désirs si vous cessez d’y résister. Alors, même les désirs les moins forts peuvent se manifester plus rapidement.

Par exemple, si vous avez envie de faire un plan à trois, postez sur votre page Facebook : « j’aimerais vraiment faire un plan à trois ». Pouvez-vous le faire sans une certaine gêne ? Ou ressentez-vous de la peur rien qu’à l’idée d’y penser ? De quoi avez-vous peur ? Après tout, si vous expérimentiez des plans à trois en toute liberté, et que les gens autour de vous le savent et l’acceptent, cela ne poserait pas vraiment de problème à quelqu’un. Ce ne serait que votre réalité quotidienne. Alors, qu’est-ce qui vous empêche de plonger dans cette réalité maintenant ? Pourquoi attendre ?

Si des gens vous critiquent, servez-vous de la lentille subjective pour interpréter leurs propos. Considérez les commentaires comme provenant d’une partie de vous, et dites-vous que toute résistance résulte en fait d’une résistance interne. Discutez avec vos détracteurs si vous le souhaitez, et essayez de comprendre leur point de vue. Voyez si vous acceptez réellement leurs arguments, ou si vous trouvez que leur raisonnement est vide et dénué de sens.

Supposons que quelqu’un réagisse à votre désir en disant : « c’est malsain » ou « vous voulez simplement exploiter les autres ». Vous pouvez demander : « en quoi est-ce malsain de partager l’amour avec deux partenaires consentants ? » et « en quoi est-ce de l’exploitation si nous sommes tous d’accord pour faire cette expérience ensemble ? » Si vous trouvez que la critique n’est pas fondée, vous pouvez l’ignorer. Ainsi, vous vous sentirez encore plus en harmonie avec votre désir.

D’un autre côté, si la critique commence à vous toucher, alors vous pouvez l’utiliser pour approfondir votre exploration. Peut-être qu’au fond, vous craignez que votre désir soit en conflit avec vos valeurs d’une certaine manière. Cela vous donne l’opportunité de réexaminer vos valeurs et de déterminer ce qui vous convient réellement. C’est un processus très utile, car il vous aide à faire passer vos valeurs à un niveau plus conscient, en les tirant hors de la boue du conditionnement social.

La peur, la honte, la culpabilité et l’inquiétude par rapport à ce que les autres peuvent penser sont autant de formes de résistance. Lorsque vous vous vautrez dans de tels sentiments, vous dites à l’univers : « je ne suis pas prêt à satisfaire ce désir, alors ne le laisse pas arriver maintenant ». Ainsi, l’univers retiendra votre désir loin de votre réalité actuelle. Vous l’empêchez ainsi de se réaliser.

Une fois ces formes de résistance abandonnées, ce qui reste, c’est l’accueil. Vous invitez le désir tout en étant prêt à l’accueillir maintenant.

agir sans peur

En plus de ce sentiment d’accueil, vous ressentirez un sentiment d’acceptation. En effet, vous accepterez votre désir et toutes ses conséquences. Ainsi, vos amis se moqueront peut-être de vous parce que vous expérimentez des plans à trois ; vos proches trouveront peut-être cela bizarre. Cependant, vous aurez également des gens qui vous inviteront à avoir des plans à trois parce qu’ils savent désormais que vous aimez ce genre de chose, et qu’il n’y a rien de mal à profiter de très belles invitations. Vous vous ferez aussi de nouveaux amis qui peuvent facilement accepter et s’identifier à cette partie de vous.

En arriver là peut paraitre difficile. En fait, rares sont les personnes qui y parviennent.

Je ne dis pas que vous devez afficher publiquement tous vos désirs, mais je dis que si vous ne pouvez pas le faire, vous agissez très certainement d’une manière qui va à l’encontre de vos désirs, les ralentit au maximum et les arrête très probablement.

Quels sont les désirs que vous ne pouvez pas dévoiler publiquement ? Que cachez-vous à votre employeur, à vos proches, à vos amis ? Est-ce que vous pouvez simplement arrêter de vous cacher ? Pouvez-vous voir l’opportunité de partager publiquement vos désirs comme une chance de surmonter vos inquiétudes non justifiées, de permettre aux gens de voir qui vous êtes réellement et d’accueillir vraiment votre désir ?

Quelle est l’approche la plus mature et la plus consciente dans ce cas ? Cacher ce que vous aimez ? Prétendre que vous n’en voulez pas ? Vous inquiéter en silence de ce que les autres pourraient penser de vous s’ils découvraient vos sombres secrets ? Ou accueillir sans honte, sans peur et sans culpabilité vos désirs dans votre vie maintenant ?

Souhaitez-vous voir vos désirs s’accomplir ou non ?

Permettez-moi de vous dire que la vie est bien meilleure de l’autre côté — du côté où vos désirs se réalisent. Une fois que cette peur, cette honte et cette culpabilité disparaissent, il est facile d’avoir ce que vous voulez. De ce côté, vous trouverez l’amour, la joie, le bonheur, l’appréciation et la gratitude. Vous vous connecterez avec vos désirs d’une manière beaucoup plus profonde, et vous réaliserez que ces désirs étaient bons et positifs depuis le début ; il vous fallait simplement parvenir à un véritable alignement avec eux.

Faites-vous le cadeau de posséder vraiment vos désirs. Quelle que soit la prochaine expérience que vous voulez vivre, donnez-vous la permission de l’accueillir véritablement. Peu importe que les autres soient d’accord ou non. Qu’importe que votre désir soit ordinaire ou exotique. Peu importe si c’est nouveau pour vous et si vous n’êtes pas sûr que cela vous plaise réellement. Vous pouvez toujours changer d’avis plus tard.

Si vous avez le choix entre résister aux opportunités et connexions de votre vie à cause de la honte, de la peur, de la culpabilité et de l’inquiétude liées aux avis des autres… ou les accueillir et les vivre avec un cœur ouvert, quelle voie choisiriez-vous maintenant ?

Article original écrit par Steve Pavlina.

Parfois, il faut oser sortir des sentiers battus pour se découvrir soi-même et vivre des expériences qui en valent réellement la peine. S’il vous est déjà arrivé de penser ainsi, sachez que vous n’êtes pas le seul. En effet, beaucoup d’autres rebelles intelligents adoptent ce même état d’esprit. Dans la vidéo du jour, vous découvrirez qu’Albert Einstein a également, au profit de la liberté, défié la sagesse commune de son époque. Découvrez plutôt !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
5 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *