Explorer les relations libres : Faut-il informer son partenaire ?

explorer relations libres ?Que faire si vous êtes actuellement engagé dans une relation monogame et que vous ressentez l’envie d’explorer les relations libres ? Devriez-vous en discuter avec votre partenaire actuel ou garder cela pour vous ? Que faire si vous n’êtes pas encore sûr à 100% de vos sentiments ? Devriez-vous attendre d’en être certain ?

Tout d’abord, sachez que personne ne devrait vous dicter la voie à suivre. Vous êtes libre de faire ce que vous voulez. Donc, au lieu de vous dire ce que vous devriez ou ne devriez pas faire, je vais simplement partager certaines approches pour vous aider à faire consciemment votre propre choix.

Le syndrome de « l’herbe est plus verte ailleurs » est un problème que rencontrent souvent les gens dans leurs relations. Vous savez ce que vous avez vécu dans votre vie amoureuse jusqu’à présent et vous savez peut-être précisément ce que vous recherchez en vous basant sur votre expérience passée, mais comment pouvez-vous évaluer des expériences totalement nouvelles ?

Autrement dit, comment pouvez-vous savoir si vous apprécierez vraiment quelque chose que vous n’avez pas encore essayé ?

Si vous avez toujours été monogame et que vous envisagez de vous tourner vers les relations libres, comment savoir si cette nouvelle voie vous conviendra ? Comment déterminer si vous devez rester monogame ou commencer à explorer des relations libres ?

La réponse — que vous n’aimerez peut-être pas — est que vous ne pouvez pas le savoir. Au bas mot, vous ne pouvez pas savoir en vous basant sur ce que vous vivez en ce moment. Vous ne saurez pas ce que vous ressentirez par rapport à votre nouvelle expérience à moins de l’explorer activement.

Même après avoir exploré la nouvelle expérience pendant un certain temps, il se peut que vous ne soyez pas encore certain à 100%. Les relations humaines ont de nombreuses variables et ce n’est pas parce que vous avez eu des relations monogames satisfaisantes jusqu’à présent qu’une nouvelle relation monogame avec n’importe qui marcherait bien pour vous. De même, vous pouvez explorer les relations ouvertes et constater que certaines d’entre elles fonctionnent bien pour vous et d’autres pas. Ce n’est pas le genre d’exploration que vous pouvez saisir en quelques semaines.

Cependant, ce n’est qu’en explorant que vous avez l’espoir d’en savoir plus sur cette expérience et sur ce que vous ressentez à ce propos. Il est peu probable que cette exploration soit simple ou à court terme. Explorer les relations libres, c’est comme dire : « Permettez-moi de vérifier cette chose sur Internet pour voir de quoi il s’agit ».

Devriez-vous le dire à votre partenaire ?

Encore une fois, il n’y a pas de contrainte. Voyons toutefois les options disponibles.

Comment pouvez-vous informer votre partenaire actuel de votre intérêt pour les relations libres alors que vous êtes encore dans une grande incertitude ? Ne serait-il pas injuste de décharger cela sur votre partenaire alors que vous n’êtes vous-même pas sûr de ce que vous ressentez ?

Voici le problème dans cette situation : comment pouvez-vous être sûr de quelque chose que vous n’avez jamais expérimenté ? Bien sûr, vous ne pouvez pas. Cependant, si vous attendez d’en être certain, vous attendrez pour toujours. Afin donc d’avoir la certitude que vous le désirez, vous devrez explorer et vous devez commencer cette exploration pendant que vous êtes encore incertain.

Peu de personnes dans une relation monogame se réveillent soudainement un jour et disent : « Attendez une minute… En fait, j’apprécie les relations libres. Qu’est-ce que je fais actuellement dans une relation monogame ? Je ferais mieux de changer de format ».

Vous pouvez penser que vous apprécierez une relation plus ouverte, mais vous ne pouvez pas vraiment en être sûr tant que vous ne faites pas l’expérience. Alors, en quoi est-ce logique de le dire à votre partenaire si vous-même n’en êtes pas certain ?

Faites d’abord vos devoirs. Pour commencer, vous pourriez lire des livres sur les relations libres. Vous pourriez également discuter avec des personnes qui ont plus d’expérience dans le domaine. Vous pouvez vous pencher sur la question de la manière qui vous convient, sans poser des actes qui pourraient être interprétés comme étant de l’infidélité.

Ce n’est pas une mauvaise chose de vous lancer directement, mais cela ne vous aidera probablement pas autant que vous le souhaitiez. Les relations amoureuses sont tout simplement basées sur l’expérience. Le fait de lire les expériences des autres en matière de relations ouvertes ne peut pas vous donner une idée précise de ce que sera votre expérience.

Personnellement, j’ai d’abord lu plusieurs livres sur les relations libres. À l’époque, je trouvais que ces livres étaient plutôt utiles, mais en y repensant, les histoires partagées par ces auteurs ne correspondaient pas vraiment à mes propres intérêts et intentions. Même si ces lectures m’ont aidé à sentir que je faisais au moins quelque chose pour commencer, elles m’ont aussi ralenti d’une certaine manière, car je ne trouvais pas les expériences des autres très fascinantes.

Les véritables relations sont tellement variées et évolutives qu’il peut être difficile de s’appuyer sur les expériences d’autres personnes dans ce domaine. Votre propre exploration sera sans aucun doute unique.

La question que vous devez vous poser est la suivante : si je passe encore 10 ans tels quels, est-ce que je regretterais de n’avoir jamais exploré cette voie?

L’un des plus grands regrets que les gens ont sur leur lit de mort, c’est de n’avoir pas partagé leurs sentiments honnêtement. Un autre grand regret est de n’avoir pas été sincère envers eux-mêmes — et d’avoir accordé trop d’importance à la satisfaction des attentes des autres.

Bien qu’il puisse sembler très difficile de partager honnêtement vos sentiments avec votre partenaire actuel, je vous recommande vivement de le faire, quelles que soient les conséquences que vous pensez que cela pourrait avoir. Vous retenir dans ce domaine serait extrêmement préjudiciable pour votre croissance, sans parler de votre santé mentale.

Vous n’avez pas besoin d’être certain à 100%. C’est tout à fait normal de vous sentir embrouillé et confus. Vous n’avez pas besoin d’être capable de bien expliquer ce qu’il se passe. Oui, vous pouvez tâtonner pendant que vous vous exprimez, puis revenir en arrière et clarifier ce que vous dites encore et encore. Vous pouvez toujours communiquer vos pensées et sentiments à votre partenaire actuel du mieux que vous pouvez. Et vous pouvez le faire tout de suite.

explorer les relations ouvertes ?

Comment votre partenaire va-t-il réagir ?

La première réaction de votre partenaire n’est pas quelque chose que vous pouvez contrôler. J’ai vu des réactions de toutes sortes lorsque des gens l’ont fait.

Parfois, le partenaire panique et perçoit cela comme une menace. D’autres fois, le partenaire est favorable ou curieux, même s’il est convaincu que la monogamie est le meilleur choix pour lui. Parfois encore, le partenaire devient très silencieux et presque catatonique. Et parfois, le partenaire est tout aussi curieux, sinon plus, de savoir ce que ce serait d’ouvrir la relation.

Je ne peux pas vous dire comment votre partenaire réagira. Même les gens qui pensent savoir comment leur partenaire réagira sont parfois surpris. Si vous avez caché cela à votre partenaire jusqu’à présent, il est possible qu’il vous cache aussi des pensées et sentiments similaires. Il est donc possible que votre partenaire ne soit pas surpris… surtout s’il a remarqué que vous avez commencé à lire un tas de livres sur les relations libres, par pure curiosité bien entendu.

Cependant, la principale tendance que je continue de voir est que, quelle que soit la réaction du partenaire, celui qui fait le premier pas est toujours heureux ensuite. Une relation qui nous donne l’impression que nous devons nous retenir, même lorsque nous explorons des choses dont nous ne sommes pas encore sûrs, n’est pas la meilleure solution pour être heureux à long terme. Ce genre de situation crée généralement une ambivalence à long terme qui mène finalement à l’apathie ou au ressentiment.

Votre partenaire veut-il que vous soyez heureux ?

Dans une relation monogame saine, votre partenaire vous soutiendra dans les voies qui vous aident à trouver votre bonheur et à aller vers la croissance, même si cela signifie explorer d’autres formes de relations. Votre partenaire peut ne pas vouloir se joindre à vous dans cette exploration, mais il peut tout de même vous soutenir dans vos projets d’exploration et à défaut, il peut éviter de vous empêcher d’explorer ce qui vous intéresse. Sinon, comment allez-vous apprendre et grandir ?

Ainsi, lorsque vous informez votre partenaire de votre désir d’expérimenter une plus grande ouverture, l’une des choses que vous découvrirez, c’est à quel point votre relation actuelle est saine. Avez-vous un partenaire suffisamment conscient et tolérant pour vous soutenir dans cette voie, même s’il est convaincu que ce chemin n’est pas fait pour lui ? Ou avez-vous un partenaire dont les actions sont guidées par la peur et le manque, et qui réagit avec cramponnement, nécessité et désespoir ?

En d’autres termes, vous découvrez à quel point l’aspect amitié de votre relation actuelle est solide. Si votre amitié est forte, vous passerez cette étape sans problème. De même, si votre amitié avec votre partenaire n’est pas vraiment solide, ce sera probablement plus compliqué.

Si votre amitié avec votre partenaire n’est pas vraiment solide, vous apprendrez une leçon importante sur les relations qui s’applique à la fois aux relations monogames et libres : les relations entre bons amis ont tendance à bien fonctionner. Même si vous décidez de rompre pour une raison ou une autre, l’amitié peut souvent être préservée.

Si votre partenaire soutient votre souhait d’explorer les relations libres, c’est génial. Vous pouvez alors commencer à discuter de la manière dont vous vous pencherez sur cette question et de ce que vous aimeriez explorer, seul ou en couple.

Cependant, que faire si votre partenaire s’y oppose ?

Tout d’abord, vous pouvez continuer d’en discuter. Certaines personnes sont d’abord abasourdies et surprises, mais quand elles prennent le temps de réfléchir à la question, elles se rendent compte que cela peut leur convenir.

Si votre partenaire continue de s’opposer, même une semaine après que vous lui ayez fait part de votre intérêt, alors vous devez vous interroger sur la qualité de cette relation et vous demander si elle mérite d’être maintenue. Pourquoi votre partenaire n’est-il pas en mesure de soutenir votre croissance dans ce domaine ? Qu’est-il arrivé à votre amitié ?

Lorsque votre partenaire fait obstacle à votre souhait d’explorer des relations plus ouvertes, il vous met dans la position difficile de choisir entre lui et votre chemin de croissance. Tout partenaire qui fait cela finit par se mettre dans une position de perdant. Il ne menace pas seulement votre relation en tant que couple ; il menace également votre amitié. Quel genre d’ami essaierait d’empêcher un autre ami d’apprendre, de grandir et d’explorer le chemin de son cœur ?

Si vous choisissez de laisser tomber votre intérêt pour les relations libres afin de rester avec votre partenaire, le ressentiment vous envahira certainement. Vous commencerez à remarquer d’autres domaines dans lesquels votre partenaire se laisse guider par le manque et le besoin. Vous remarquerez qu’il essaie de vous manipuler avec la peur, la honte et la culpabilité. La partie de vous qui veut grandir et explorer — la partie qui a pris le risque de partager la vérité avec votre partenaire — va vouloir continuer cette exploration et elle ne sera pas heureuse d’être enfermée dans une boite.

Cette relation finira par s’autodétruire. L’amitié n’est pas assez forte. Si vous n’êtes pas conscient de ce qui se passe jusque-là, vous pourriez faire traîner les choses pendant des années. S’il vous plaît, ne vous faites pas cela. Laissez tomber simplement. Libérez votre partenaire pour qu’il trouve un meilleur ami et faites-en de même.

Si vous choisissez d’explorer votre chemin de croissance et de vous séparer de votre partenaire qui s’y oppose, vous vous sentirez peut-être un peu mal au début. C’est une décision difficile à prendre sur le plan émotionnel, et il se peut que vous ayez beaucoup d’incertitude même si vous avancez, surtout si vous êtes marié ou si vous avez des enfants. Toutefois, avec le temps, vous vous sentirez beaucoup mieux si vous êtes allé de l’avant et si vous avez exploré ce que votre cœur vous a appelé à explorer. Mieux, vous attirerez de bien meilleures personnes en termes d’amitié, ce qui améliorera vos expériences amoureuses.

relations ouvertes

Ce que vous ne pouvez pas encore voir

Le fait est que lorsque vous êtes dans une relation exclusive, vous avez des angles morts quant à la vie de l’autre côté.

En fait, il y a beaucoup de gens qui peuvent se montrer très flexibles en ce qui concerne les relations et beaucoup d’entre eux seraient ravis de se connecter avec vous, mais ils ne vous le diront pas sur-le-champ. En fait, ils vous le cachent très probablement.

Ce que je veux dire, c’est qu’il y a des gens dans votre vie en ce moment qui aimeraient peut-être s’impliquer davantage avec vous, mais ils vous cachent cet intérêt parce qu’ils respectent votre choix d’être dans une relation exclusive, et ils ne veulent pas influencer négativement votre situation actuelle. Ainsi, ils ne se connecteront avec vous que de manière limitée, réservant leur intimité la plus profonde à ceux qui sont clairement ouverts et disponibles.

J’ai été très choqué lorsque j’ai commencé à explorer les relations ouvertes. Les gens que je connaissais depuis mon premier mariage ont soudainement commencé à manifester leur intérêt, d’abord de manière assez subtile, puis un peu plus ouvertement à mesure que le temps passait.

Aujourd’hui, j’ai probablement plus d’amis polyamoureux que d’amis impliqués dans des relations exclusives et je vois cette dynamique fascinante se dérouler tout le temps. Lorsque mes amis qui sont dans des relations libres sont ensemble, ils ont tendance à communiquer très librement les uns avec les autres. Par contre, lorsqu’une personne impliquée dans une relation exclusive est dans le lot, c’est comme si les autres communiquaient de manière à conserver le secret sur certaines choses, du moins en partie. Ils respectent les choix de la personne qui se trouve dans une relation exclusive et n’ont aucun désir d’afficher leur ouverture afin de ne pas la mettre mal à l’aise.

Il y a d’innombrables variations dans cette dynamique, ce que je fais peut donc être vu comme de la schématisation. Gardez toutefois en tête que ceux qui sont dans des relations exclusives ne voient tout simplement pas tout ce qui est possible. Et ils ne voient surtout pas comment les autres s’identifieraient à eux s’ils affichaient une posture plus ouverte. Les autres personnes réagissent certainement à l’énergie que vous dégagez.

En ce qui concerne le mariage en particulier, beaucoup s’accordent pour dire qu’il s’agit d’une relation fermée. Donc, si vous portez une alliance, vous faites activement savoir aux gens que vous n’êtes pas disponibles ; du moins à certaines personnes. Enlevez votre alliance et vous remarquerez peut-être que les gens commencent à vous aborder d’une manière différente. Encore une fois, ce n’est que de la schématisation ; je reconnais que certaines personnes ouvertes sont en fait plus attirées par des partenaires mariés. Cependant, le plus souvent, j’ai constaté que les gens qui explorent les relations libres considèrent que les personnes mariées (qui le font savoir) ne sont pas intéressées par ce type de connexion.

Même lorsque quelqu’un s’engage sur la voie des relations libres, les autres personnes peuvent se montrer un peu prudentes vis-à-vis de lui au début. C’est en partie parce que les gens qui sont vraiment ouverts ne veulent pas entrer sur un potentiel champ de mines en abordant une personne pseudo-ouverte qui pourrait éprouver de l’inconfort, de la jalousie, de la honte ou d’autres sentiments négatifs à l’égard de l’ouverture. Ne vous attendez donc pas à ce que la totalité de partenaires potentiels se présente à vous simplement parce que vous annoncez que vous êtes désormais intéressé par les relations ouvertes. Plus vous vous orientez vers une plus grande ouverture et plus vous vous sentez à l’aise dans cette voie, plus il sera facile pour d’autres personnes de vous approcher.

En règle générale, les êtres humains sont exceptionnellement doués pour ressentir les ondulations les uns des autres. Vous devez simplement accepter que vous émettez une certaine vibration en fonction de votre degré d’ouverture et que d’autres personnes lisent en vous comme dans un livre. D’autres peuvent dire si vous êtes rigide au sujet de votre posture relationnelle ou si vous êtes relaxe et en paix avec ce que vous êtes devenu.

Ne faites pas semblant

Ce n’est pas une situation dans laquelle je suggérerais de « faire semblant jusqu’à ce que vous y arriviez ». Vous n’avez absolument pas de raison de faire semblant. Quand vous décidez d’explorer les relations libres, reconnaissez le niveau auquel vous êtes sur cette voie et soyez prêt à partager cela honnêtement avec les autres. Vous n’avez pas à prétendre que vous êtes insolemment courageux ou libre de toutes formes de jalousie alors que vous avez l’impression que l’expérience vous sort un peu de votre zone de confort.

Au lieu de cela, voici ce que je recommande : si vous êtes un débutant dans ce domaine, faites-le savoir. Affichez sur vos pages de réseaux sociaux que vous explorez les relations libres et que vous voulez en savoir plus à ce sujet. C’est une bonne chose à faire.

Bien entendu, certaines personnes peuvent paniquer et vous retirer de leur liste d’amis, et alors ? C’est un signe que ces amitiés n’étaient pas solides au départ. Vous vous ferez de nouveaux amis qui vous soutiendront dans votre exploration.

L’avantage, c’est qu’une fois que vous annoncez dans quoi vous vous embarquez, vous invitez d’autres personnes qui ont un peu plus d’expérience que vous à vous soutenir.

Je suis sur cette voie depuis plusieurs années maintenant. Au départ, j’étais loin d’être à l’aise. Tout ce que je savais, c’est que j’aimais cela et je voulais continuer à vivre de cette manière dans un avenir proche.

Lorsque j’apprends que quelqu’un se lance dans l’exploration des relations ouvertes, j’aime passer du temps avec lui et en discuter. J’aime discuter avec la personne des choses qu’elle ressent et dissiper les mythes à ce sujet. J’aime lui présenter des amis qui explorent déjà des relations ouvertes et qui pourraient l’influencer positivement. Et si cela semble approprié, je pourrais peut-être lui offrir l’opportunité de s’adonner à une exploration commune avec moi, à un rythme qu’il contrôle. Ainsi, cette personne verra ce que c’est que de prendre cette voie ; sans s’engager de quelque manière que ce soit.

En partie, j’aime communiquer avec les gens qui s’engagent à peine sur cette voie parce que cela m’aide à comprendre les progrès que j’ai réalisés et à déterminer avec plus de précision ce que j’aimerais explorer par la suite.

Je ne suis certainement pas le seul qui aime aborder les gens qui débutent sur le chemin des relations ouvertes. Beaucoup de personnes dans les relations ouvertes en font de même. Cependant, comment vont-elles vous remarquer si vous cachez votre intérêt ou si vous prétendez être un expert alors que vous commencez à peine ?

Si vous voulez vraiment explorer les relations libres, et que vous souhaitez obtenir une aide plus personnelle, alors vous gagneriez beaucoup à cesser de vous cacher et à augmenter votre visibilité. Les personnes que je connais et qui sont les plus heureuses sur ce chemin ont des amis qui savent tous ce qu’elles font. Elles ne se cachent pas.

Mon exploration

Lorsque je suis sorti de mon premier mariage en 2009 et que j’ai commencé à explorer sérieusement les relations ouvertes, j’ai demandé beaucoup de conseils à des gens qui étaient sur cette voie depuis des années, voire des décennies. Cela m’a été utile au début, car j’ai rapidement abandonné certaines croyances limitatives. Cela m’a permis de vivre de nouvelles expériences. Par contre, avec le temps, j’ai découvert que je devais vraiment faire évoluer mon propre style relationnel. Je ne pouvais pas tout le temps prendre les autres comme modèles. J’ai compris que leurs styles marchaient pour eux, mais je n’ai pas trouvé quelqu’un dont le style de relation paraissait tout à fait en accord avec ma personne.

Apprendre de l’expérience des autres m’a permis de comprendre quelque chose d’utile : Au lieu de vouloir, ils prenaient plaisir à avoir. C’était agréable de voir comment ils donnaient vie à leurs désirs. Cela m’a fait réfléchir plus profondément à mes propres désirs, et j’ai réalisé que je devais acquérir plus d’expérience juste pour comprendre ce que je voulais vraiment. Maintenant, je suis beaucoup plus clair quant à ce que je veux comme expérience ; donc c’est plus facile pour moi de créer cela. Il est difficile de créer ce que vous ne comprenez pas bien.

Quand je repense à mon expérience monogame, j’ai du mal à me rappeler comment je réfléchissais et comment je me sentais à l’époque. Rester réceptif aux nouvelles connexions semble si normal et si naturel maintenant qu’il m’est difficile d’imaginer que je n’ai pas toujours ressenti cela. Si j’essayais de retourner à une relation monogame aujourd’hui, je serais froid, sans sentiment, insensible et indifférent… comme si on baissait le volume de l’amour dans ma vie jusqu’à ce qu’il soit presque muet.

relations 4D

Des amitiés plus profondes

Les gens qui n’explorent pas encore les relations libres surestiment généralement la place du sexe dans ce genre de connexion. Ils considèrent souvent que ceux qui suivent cette voie sont uniquement attirés par le sexe. Pour eux, suivre cette voie, c’est avoir plus de relations sexuelles avec plus de partenaires. En gros pour ces personnes, une relation ouverte est synonyme de faire l’amour à gauche et à droite.

Cependant, le point de vue de l’initié est différent. Ce que je peux dire à ce propos, c’est que le principal but des relations libres, c’est de créer des amitiés plus profondes. Vous avez déjà plusieurs amis en ce moment, n’est-ce pas ? Et si vous commenciez à avoir plus d’intimité émotionnelle et/ou physique avec certains de vos amis ? Et si vous ajoutiez de nouveaux amis avec lesquels vous pourriez vous connecter très profondément ? Pouvez-vous imaginer ce que cela pourrait apporter à votre vie ?

Alors qu’une personne extérieure a tendance à considérer l’ouverture de sa relation comme un processus qui permet de trouver plusieurs partenaires sexuels, le point de vue de l’initié est de créer un réseau d’amitié plus profond et plus intime.

Vous pouvez toujours essayer d’avoir des relations sexuelles avec plusieurs étrangers. Je connais même des gens qui le font, mais je ne connais personne qui semble vraiment heureux de vivre de cette manière. Les personnes les plus heureuses que je connaisse sont celles qui ont des amoureux qui sont aussi leurs amis. Si quelqu’un ne parvient pas à se faire un bon ami, il n’essaiera probablement pas de faire de cet ami son amoureux. Une fois de plus, c’est de la schématisation, mais c’est aussi une manière décente d’expliquer la différence entre la perception erronée et la réalité des relations libres réussies.

Avoir des relations sexuelles augmente l’intensité du lien social entre deux personnes (ou plus). C’est un excellent moyen d’approfondir une amitié. Toutefois, vous n’avez pas besoin d’aller aussi loin si vous ne le souhaitez pas. Je trouve que le simple fait de partager des câlins avec une femme renforcera l’amitié que nous partageons. Ou nous pourrions dormir ensemble sans avoir de relations sexuelles. Ou encore nous pourrions recourir au sexe oral sans pénétration. L’idée, c’est d’amener l’amitié dans un point plus profond où les deux personnes concernées se sentent bien, sans toutefois dépasser le point où quelqu’un ne se sent pas à l’aise.

Étant donné qu’on me le demande souvent, je préciserai encore une fois que je ne fais rien de physique ou de sexuel avec les hommes. Ce n’est pas mon truc. Toutefois, j’ai découvert qu’en approfondissant ainsi mes amitiés avec les femmes, j’approfondis aussi mes amitiés avec les hommes. En effet, mes amis masculins et moi nous nous entraidons à améliorer nos relations avec les femmes. Dans certains cercles relationnels ouverts, vous constaterez un bel esprit de communauté, et tout le monde aide son prochain à améliorer sa vie relationnelle, parfois de façon directe.

Par exemple, un homme pourrait encourager l’une de ses amies à se connecter à un de ses amis. Il peut être amusant de jouer à l’entremetteur, ce qui est assez facile à faire lorsque tout le monde est prêt à accueillir de nouvelles connexions. Lorsque vous traitez bien les gens, la nouvelle se répand et vos amis s’assureront de parler en bien de vous auprès de nouveaux partenaires potentiels. Par contre, si vous traitez mal les gens, ne comptez pas sur cela.

Un ami m’a récemment aidé à entrer en contact avec une femme, parce qu’il pensait que nous serions très bien ensemble. Il avait raison. Elle et moi avons passé un merveilleux moment à nous connecter l’un à l’autre et j’espère que nous pourrons nous rapprocher à nouveau à l’avenir (nous vivons dans des villes différentes). N’est-ce pas une bonne chose à faire les uns pour les autres ? Je pense que oui.

Même s’il arrivait que mon expérience avec une femme ne me convienne pas, il se peut que je connaisse quelqu’un avec qui ça marcherait mieux. Donc si elle se montre amicale et ouverte, si elle sent bon et n’est pas une psychopathe, je peux la mettre en contact avec un autre homme que je connais si je pense que les deux seraient compatibles.

Si vous êtes une personne jalouse, vous ne pouvez peut-être même pas imaginer des gens qui se partagent des partenaires de cette façon, mais dans un groupe de gens non jaloux qui jouissent d’une abondance sociale, il est très naturel et normal d’agir ainsi. Après tout, si vous avez un ami dont vous savez qu’il traite très bien les gens ; et dont vous êtes certain que ceux que vous envoyez vers lui passeront un bon moment, alors vous rendez service à tout le monde en encourageant ces rencontres. Les deux personnes que vous connectez apprécieront ce que vous avez fait pour elles.

Si vous êtes actuellement dans une relation monogame exclusive, vous avez probablement des amis qui seraient heureux de faire l’amour avec vous s’ils étaient au courant de votre intérêt. Ou peut-être qu’ils seraient prêts à partager des câlins avec vous. Ou encore à pratiquer du sexe oral. D’autres même seraient uniquement prêts à avoir des conversations intimes avec vous. Par contre, si vous restez silencieux, ils restent également silencieux. Si vous commencez à faire savoir aux gens que vous souhaitez explorer les relations libres, vous constaterez peut-être qu’ils commencent à vous donner des indices sur leur disponibilité. Si vous sentez que quelqu’un balance un appât devant vous, c’est parce qu’il le fait.

La vérité, c’est que les gens aiment vraiment établir des liens entre eux. Les gens veulent profiter d’amitiés plus profondes et plus intimes. De nombreuses personnes sont également prêtes à avoir des relations sexuelles avec de multiples partenaires. Cela fait souvent du bien d’aller jusqu’à ce niveau lorsque l’amitié et l’alchimie sont au rendez-vous. Bien sûr, certaines personnes ont des blocages et des craintes diverses et se retiennent dans ce domaine, mais beaucoup sont très ouvertes à ce type d’exploration.

Si vous continuez à vous cacher, la plupart des autres personnes ouvertes resteront également cachées. Cependant, si vous êtes prêt à exprimer votre intérêt pour cette voie, avant même d’en avoir la certitude, vous pourrez au moins voir une partie de ce qui vous était caché auparavant, et cela peut vous encourager à vous pencher davantage sur cette voie.

Plongez !

Vous ne pouvez pas répondre à des questions expérientielles sans explorer vous-même, et les relations libres ont pour base l’expérience. La vérité, c’est que si vous n’explorez pas cette manière d’entrer en contact avec l’autre, vous ne saurez jamais ce que c’est vraiment.

Certaines personnes peuvent supporter de ne pas savoir ce qu’est une relation ouverte. Peut-être que cela ne les intéresse pas, ou qu’elles sont certaines de préférer autre chose, ou que leur curiosité peut être facilement dissipée. Et c’est tout à fait bien. Si vous ne vous sentez pas attiré par cette exploration, vous n’avez pas besoin de vous lancer.

En revanche, si vous sentez que vous êtes très curieux à propos des relations libres et que votre curiosité n’est pas dissimulable, si vous vous sentez attiré par cette voie (même si vous avez encore des doutes à ce sujet), alors en me basant sur cela, je peux prédire que les choses vont bien se passer pour vous si vous vous lancez. Vous serez probablement plus heureux sur ce chemin que vous ne le seriez dans une relation monogame. Vous avez peut-être beaucoup à apprendre au début, mais si c’est un appel de votre cœur, n’ignorez pas cet appel.

Ne confondez pas la période de transition potentiellement chaotique avec l’exploration à long terme. Passer d’une relation monogame à une posture plus ouverte peut être très perturbant. Le refus de faire face à cette explosivité initiale est un blocage pour beaucoup de gens, mais essayez de ne pas vous laisser dissuader. Si l’exploration à long terme de ce chemin vous intéresse, alors concentrez-vous sur les joies de l’exploration et faites de votre mieux pour passer la période de transition. Ce sera peut-être difficile au début, mais cela en vaut la peine.

Rappelez-vous que si vous êtes intéressé par l’idée d’explorer des relations libres, vous n’êtes certainement pas seul. Si vous êtes entouré d’amis et de proches monogames, vous vous sentirez peut-être comme le monstre de votre cercle social, mais dans d’autres cercles, vous serez le petit nouveau qui a encore beaucoup à apprendre. En vous penchant vers la voie qui vous inspire, vous inviterez de nouvelles sources de soutien social. C’est un moment très amusant, car vous vous rendez compte qu’il y a beaucoup de gens comme vous et que beaucoup d’entre eux ont dû vivre des transitions similaires. Pour vous, cette transition peut sembler très importante, mais pour eux, ce n’est qu’un souvenir, et un jour, c’est aussi ce que vous ressentirez.

Article original écrit par Steve Pavlina.

Bien que cette pratique se répande un peu plus dernièrement, les avis concernant les relations libres divergent. Dans la vidéo du jour, je partage avec vous une oeuvre qui traite de la question des relations en général et des relations libres en particulier ; et qui amène à avoir un regard nouveau sur le sujet.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

quels points relationnels voulez vous explorer grace avec votre partenaire

3 Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *