Votre meilleur travail

votre meilleur travailAvez-vous un emploi ou un plan de carrière qui vous aide à faire le meilleur travail de votre vie ?

Si je demandais cela à plusieurs personnes, certaines riraient du ridicule de cette question parce que c’est une norme qu’elles n’ont jamais été près d’expérimenter, alors une réponse blasée est tout ce qu’elles pourraient trouver. Par contre, si je demande cela à certains amis qui sont très comblés par leur travail, ils me répondront : « Bien sûr… pourquoi accepterais-je de me contenter de moins ? »

Sachez que si vous n’êtes pas aligné sur cette façon de faire votre meilleur travail, alors vous tolérez actuellement une norme inférieure. Pour une raison quelconque, vous êtes actuellement d’accord pour ne pas faire votre meilleur travail. Peut-être que cela ne vous convient pas, mais vous le tolérez quand même.

Pourquoi cela ? Qu’est-ce qui vous empêche de faire le meilleur travail de votre vie ce mois-ci ? Pourquoi ne pas entreprendre un projet qui exige ce que vous avez de mieux à offrir ?

Si vous faites moins que votre meilleur travail, alors vous savez que vous ne jouez pas très bien au jeu de la vie ; et cette prise de conscience vous hante et a un impact négatif sur votre motivation et votre estime de soi. (suite…)

Pourquoi le rebelle intelligent doit se constituer sa propre retraite

Ressources :

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

3 astuces pour réussir mes entretiens d’embauche

Vous ne savez pas ce que le recruteur attend lors d’un processus de recrutement ? Vous aimeriez trouver comment vous différencier des autres candidats en entretien d’embauche ? Ou encore, vous désirez marquer l’esprit du recruteur pour qu’il se rappelle de vous suite à l’entretien ? Si ces questions vous interpellent, alors, lisez la suite !

Dans cet article, je vous partagerai 3 astuces que j’ai mises en place par le passé pour réussir mes entretiens d’embauche ! Je vous donnerais des exemples personnels et je vous montrerais comment appliquer ces conseils à votre situation personnelle. Si vous voulez apprendre à bien vous vendre, continuez la lecture !

Note : cette chronique est une chronique invitée écrite par Jeff Carlotti du blog Ma carrière en main.

réussir mes entretiens d'embauche bien se vendre

1. J’ai réussi mes entretiens d’embauche… en demandant des informations à mon colocataire !

(suite…)

Le polyamour : Un regard nouveau sur les relations

le polyamour« Nos plus grands actes de violence ne sont peut-être pas réservés aux expériences qui nous sont les plus étrangères, mais à celles qui sont les plus proches de la vérité sur nous-mêmes ». — Jonathan Mooney

Dans cet article, je vais franchement partager mes réflexions sur le polyamour, la monogamie, le mariage et les relations intimes en général.

La peur d’être blessé

Un problème qui semble constituer un obstacle pour beaucoup de gens, c’est la possibilité d’être blessé. Les relations monogames peuvent faire beaucoup de mal quand elles tournent mal, et il semble raisonnable de supposer que le polyamour pourrait accentuer ce mal, ne serait-ce que parce qu’il y a plus de cœurs impliqués.

L’une des raisons pour lesquelles les gens craignent d’être blessés, c’est qu’ils ont eu de mauvaises expériences dans le passé et ne se sont pas encore complètement remis. Un autre problème, c’est que les gens craignent indument de faire du mal aux autres parce qu’ils ont causé du tort à d’autres personnes dans le passé ; et qu’ils ressentent encore beaucoup de culpabilité et de regret.

Que faut-il pour se débarrasser de cette peur et de cette douleur et pour trouver le courage de prendre de nouveaux risques dans vos relations, dans l’espoir d’éprouver toujours plus de joie ? (suite…)

La sexualité consciente

relations sexuelles et polyamourQuand j’ai commencé à écrire sur le polyamour, certaines personnes ont proclamé que j’étais uniquement intéressé par le sexe.

J’ai donc expliqué que mon intérêt premier pour le polyamour est guidé par l’envie de partager l’intimité émotionnelle, et non physique. C’est la vérité honnête.

Cependant, plus tard, j’ai réalisé qu’il y avait une hypothèse cachée derrière les commentaires des gens. J’aurais vraiment aimé voir cela plus tôt, mais je ne l’ai remarqué que récemment.

Je me suis dit : « Attendez une minute. Et si le sexe était vraiment la principale raison pour laquelle j’optais pour le polyamour ? Et si j’étais juste là pour le sexe ? Cela aurait-il été un problème ? »

La supposition cachée ici est que le fait d’avoir des relations sexuelles avec des partenaires multiples et consentants est en quelque sorte une mauvaise chose.

C’est une position que je ne partage pas du tout.

Examinons cette question plus en détail.

Pourquoi la question du sexe pose-t-elle problème ?

(suite…)

Comment transformer vos contacts en clients, les hacks

Ressources :

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

Pourquoi opter pour le polyamour ?

opter pour le polyamourMon intérêt pour le polyamour n’est pas principalement guidé par l’envie de trouver d’autres partenaires sexuels. La vraie raison pour laquelle je m’intéresse à cette pratique, c’est que je recherche des relations étroites et intimes avec d’autres personnes. L’intimité émotionnelle et l’amitié authentique sont les facteurs les plus importants à mes yeux. Ces relations peuvent inclure ou non l’intimité physique.

Une idée fausse très répandue est que le polyamour se résume au sexe. Pour certaines personnes, le sexe avec plusieurs partenaires est un élément très important dans cette pratique, mais pour la grande majorité des initiés avec lesquels j’ai communiqué, le sexe n’est pas la principale raison d’expérimenter le polyamour. Ce n’était pas non plus ma raison n°1.

Si vous voulez comprendre les réalités du polyamour, essayez de ne pas être trop obsédé par la composante sexuelle. Le sexe n’est qu’une pièce de ce puzzle beaucoup plus vaste.

Dire que le polyamour ne se résume qu’au sexe, c’est un peu comme dire que le mariage est uniquement une question de sexe. Dites à un couple marié : « Vous vous êtes uniquement mariés pour le sexe, admettez-le ! » Au mieux, vous obtiendrez un regard sévère en guise de réponse. Une réponse similaire est appropriée pour les relations polyamoureuses.

L’amitié est au cœur de tout dans le polyamour

(suite…)

La guerre contre l’égo

La guerre contre l’égoLa guerre contre l’égo semble gagner du terrain dans certains milieux spirituels. Dans ce contexte, l’égo englobe fondamentalement votre vie physique et tous ses attributs, y compris votre nom, votre histoire personnelle, votre carrière, vos relations et votre situation de vie actuelle. L’égo est ce à quoi la plupart des gens choisissent de s’identifier.

La guerre contre l’égo met l’accent sur le fait que vous n’avez pas besoin de vous identifier à votre égo. Vous pouvez plutôt choisir de vous considérer comme un être spirituel ayant une expérience humaine temporaire. Vous pourriez aussi aller au-delà de cela et vous identifier à une pure unité ou conscience, dépourvue de toute individualité particulière. Avec un peu de pratique, vous pouvez atteindre de tels états pendant la méditation, mais ils peuvent aussi survenir spontanément.

Étant donné que l’état d’être dépourvu d’égo peut conduire à se sentir élevé et joyeux, certaines personnes choisissent de pointer du doigt l’égo comme la cause de toute souffrance humaine. Elles soutiennent que le monde serait un bien meilleur endroit si nous pouvions simplement laisser tomber l’identité de l’égo et nous identifier en tant que des dieux ou une source d’énergie… ou peut-être abandonner complètement l’identité individuelle. (suite…)

Analogies sur la réalité subjective

la réalitéDes gens me demandent souvent de leur prouver que la réalité subjective est réelle. Ces requêtes découlent du désir d’encadrer la réalité subjective comme étant un objectif préexistant, alors que dans le cadre de la réalité subjective elle-même, elles ont peu de sens, car la preuve ne se manifeste qu’à partir de la croyance. Permettez-moi de faire quelques analogies qui, je l’espère, nous permettront de mieux comprendre la situation.

La réalité subjective est un système de croyances, une perspective. Elle n’est pas plus réelle ou irréelle que la réalité objective, qui n’est rien d’autre qu’une perspective. Comment prouver une perspective ? Cette question n’a pas beaucoup de sens, puisque votre perception particulière de la réalité dépend de votre perspective. En vérité, la meilleure façon de discerner l’exactitude d’une perspective est de l’expérimenter à la fois de l’intérieur et de l’extérieur. Faire moins signifie que vous succomberez à trop d’angles morts. (suite…)

Les gens et la réalité subjective

la réalité subjectiveDans un système de croyances basé sur la réalité subjective, quel est le rôle des autres êtres humains ? Sont-ils simplement des projections ? Sont-ils même importants ? Ne finirez-vous pas par vous sentir tout seul, pensant que vous êtes le seul être conscient et que tout le reste est faux ?

Dernièrement, j’ai reçu un flot de questions similaires par courriel, alors je me suis dit que j’allais y répondre ici au profit de l’ensemble.

Quel est le conteneur le plus externe de la réalité subjective ?

Le conteneur de la réalité subjective est la conscience permanente, le champ de conscience dans lequel toute la réalité se décline. Cette « réalité » comprend toute pensée et toutes ses manifestations, y compris les éléments suivants : les idées, les concepts, l’imagination, les personnes, les animaux, les plantes, les lieux, les objets, les évènements, les circonstances, les situations, les relations, les croyances, les émotions, le temps (passé, présent, futur), l’au-delà, les esprits, les anges, etc. Tout ce que vous pouvez percevoir ou concevoir fait partie de cette réalité. Il n’y a rien hors de cette réalité. Même la pensée selon laquelle il peut y avoir quelque chose à l’extérieur se décline toujours dans cette conscience. Ainsi, si vous mourez physiquement et devenez un esprit désincarné, vous expérimenterez toujours la réalité subjective. En vérité, seul votre égo peut expérimenter la mort. (suite…)