Jeu D/s (Domination-Soumission) et croissance personnelle

Jeu D/sJe souhaite partager quelques réflexions sur une dynamique intéressante que j’observe pendant que je continue d’explorer le jeu D/s (domination-soumission) avec mon esclave consentante.

Un aspect clé de la croissance consciente, c’est que pour grandir; nous devons aller au-delà de nos zones de confort et expérimenter quelque chose de nouveau. Si nous restons dans nos zones de confort et que nous nous accrochons à ce qui nous est familier; nous nous privons de toute possibilité de croissance consciente. Pourtant, nous ne savons pas avec certitude quel impact les nouvelles possibilités auront sur nous tant que nous ne les aurons pas expérimentés en profondeur.

Il y a plusieurs années, j’ai décidé de devenir entrepreneur. Étant donné que c’était une nouvelle expérience pour moi. Je ne savais pas si j’allais l’apprécier ou si je m’en sortirais à bon compte. C’était une aventure qui me sortait de ma zone de confort. Lorsque je me suis lancé, il s’est avéré que j’ai aimé l’expérience. Et que j’étais doué pour cette nouvelle vie. Alors, bien entendu, j’ai continué dans ce sens. La question qui se pose à ce niveau est la suivante : et si je n’avais jamais essayé cette expérience parce que j’avais trop peur que cela ne marche pas ? De nombreuses personnes se trouvent dans la même situation actuellement; hésitant à se lancer dans l’exploration de l’inconnu.

Et s’il y avait un moyen plus facile de faire de nouvelles expériences; mais avec peu de risque d’échouer ? (suite…)

Être étudiant et créer son entreprise : la méthode

Ressources:

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne. Et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

 

Comment aidez-vous le monde à progresser ?

aider le monde à progresserIl est facile d’énumérer les divers problèmes du monde, mais avez-vous réfléchi au rôle que vous pourriez jouer pour aider la société à progresser dans la bonne direction ?

Que signifie faire progresser la société ? C’est un jugement de valeur, bien sûr, mais c’est un jugement que vous êtes libre de porter. Vous avez sûrement déterminé bon nombre de vos propres valeurs à travers vos interactions avec le monde. Avez-vous pensé à enseigner vos valeurs à un plus grand nombre de personnes d’une manière délibérée et consciente ? Avez-vous pensé à sculpter le monde pour en faire un endroit où il fait bon vivre ?

Il est facile de sous-estimer l’impact que vous pouvez avoir si vous incarnez et faites la promotion de certaines valeurs dans le monde. Vous pouvez vraiment faire une différence si vous êtes raisonnablement constant sur une période de plusieurs décennies.

Qu’est-ce qui compte pour vous ? Selon vous, quels changements de valeurs rendraient le monde meilleur ? Qu’est-ce que vous remarquez qui ne vous semble pas juste ? Que souhaiteriez-vous changer ou réparer ?

Choisissez une valeur qui est importante pour vous. Comment pourriez-vous accroître sa présence dans le monde ? Cherchez à mieux incarner cette valeur et vous vous retrouverez bientôt face à un problème d’alignement social. En recherchant cet alignement, vous verrez que votre environnement social a besoin d’être ajusté.Et ceci pour devenir plus favorable (et moins résistant) à votre voie. En travaillant sur l’alignement social, en commençant par les cercles sociaux les plus accessibles; vous commencerez à créer des ondulations sociales. Et ces ondulations peuvent avoir et auront un impact sur le monde. Plus vous faites cela, plus vous verrez les reflets de ces ondulations vous revenir. Et vous commencerez à remarquer que vous êtes en train de changer le monde pour qu’il vous ressemble davantage.

Votre responsabilité, c’est de vivre en harmonie avec vos valeurs. Cependant, dans votre effort d’assumer cette responsabilité, vous finirez aussi par créer des ondulations sociales. Vous devrez aider le monde à se ressaisir; pour qu’il devienne un endroit plus solidaire où vous pourrez incarner les valeurs qui vous sont les plus chères. Sinon, le monde deviendra un grand obstacle pour vos valeurs.

Permettez-moi de partager avec vous quelques exemples de valeurs qui ont été importantes pour moi; et les manières par lesquelles j’ai cherché à accroître leur présence dans ma vie. Rien qu’en faisant cela, des ondulations sociales se créent.

La créativité

(suite…)

Comment devenir libre avec l’entreprise asynchrone

Ressources:

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne. Et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

 

Oser être son propre patron en étant une femme

« Les clefs : ok ; le biberon est prêt, la voiture… euh oui c’est bon elle est garée là. Ok, on peut y aller. Ah non j’oublie ma pochette ! hop, allez cette fois c’est parti. Je vais tout déchirer, ce contrat il est pour moi ! Oui je suis une battante, je suis une batt… non Eva ! ne mords pas les clefs de la voiture ! S’il-te-plaît soit gentille avec maman, juste jusque chez la nounou… d’accord ma puce ? bon qu’est-ce que je disais… ah oui ! JE SUIS UNE B A T T A N T E ! »

Voici la vraie routine matinale d’une maman, épouse, femme entrepreneuse. Inutile de préciser que la principale qualité d’une femme d’affaires est l’organisation ! oser être son propre patron femme

Vous souhaitez sauter le pas pour enfin vivre la vie de vos rêves ? Vous voulez claquer la porte de votre place en CDI pour un emploi que vous vous serez créé ? Et vous voulez être libre financièrement ? Très bien. Vous êtes au bon endroit. Je ne dis pas que ce sera simple. Je ne dis pas que ça se fera rapidement. Mais, moi-même qui suis mon propre patron, je vous garantis une chose : ça en vaut la peine.

Et rappelez-vous cette phrase que j’adore : « préfères-tu travailler pendant 40ans comme un mouton, ou entreprendre pendant 10ans comme une lionne ? » Le choix est vite fait !

Note : Cet article invité a été écrit par Lolita, du blog Développement Positif

1) Le degré de volonté pour oser être son propre patron

(suite…)

Transformer les faiblesses en force

Transformer les faiblesses en forceCertaines de mes explorations de croissance personnelle les plus enrichissantes ont consisté à transformer mes faiblesses en force. C’est lorsque je réfléchis à une force que je peux exploiter avec aisance dans un domaine, et que je me rappelle comment était ma vie lorsque j’étais faible, timide, ignorant, incompétent ou impuissant dans ce domaine, que je constate en quoi il est très important d’investir dans la croissance personnelle.

Certaines compétences que j’utilise régulièrement aujourd’hui constituaient auparavant des faiblesses personnelles; surtout pour ce qui est de l’écriture et des allocutions publiques. Je n’étais pas naturellement doué pour ces activités lorsque j’étais plus jeune — c’était plutôt l’inverse. Je me suis engagé à m’améliorer au fil des années et cela a fait toute la différence.

C’est vraiment très spécial pour moi d’utiliser des compétences dans des domaines de la vie que j’avais l’habitude de délibérément éviter. Pour une raison quelconque, tous les obstacles et les croyances limitatives que j’ai dû surmonter pour transformer ces faiblesses en force rendent encore plus amusante et enrichissante l’utilisation de ces compétences. Quand j’étais plus jeune, j’étais effrayé à l’idée de monter sur scène. Le simple fait de visualiser une scène me rendait nerveux. Aujourd’hui, je vois les scènes comme un endroit très énergique qui permettent de se connecter avec les gens et de s’amuser.

Transformer les faiblesses en force a un autre effet secondaire enrichissant : vous ressentez beaucoup d’amour, de respect et d’admiration pour votre personne du passé qui a combattu ces faiblesses. Le fait de savoir que ma personne du passé était en mesure de s’engager dans l’apprentissage et la croissance en dépit de la peur; de la résistance, des obstacles et des revers, me fait ressentir un lien spécial avec lui. En retour, je me sens plus connecté à mon moi du futur. Car mes décisions actuelles détermineront ses forces et ses faiblesses. C’est à moi de décider quelles faiblesses il héritera de moi et quelles seront les forces qu’il aura. (suite…)

Comment créer une entreprise pour être libre

Ressources:

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne. Et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

 

Apprendre la guitare : Partager via la musique

apprendre la guitareComme je l’ai mentionné dans mon article sur la confiance en soi, j’ai repensé aux 25 dernières années de ma vie ainsi qu’aux regrets que je pourrais avoir si je ne faisais pas certains changements très rapidement. Cela pourrait vous surprendre, mais l’un de mes plus grands regrets dans la vie est que je n’ai jamais appris à jouer d’un instrument de musique.

Pourquoi choisir la musique ?

La musique est une forme d’expression personnelle que j’aimerais explorer et ajouter à mon répertoire de compétences à long terme. J’adore écouter de la musique et j’ai souvent l’impression qu’il y a des idées que j’aimerais exprimer à travers la musique. Je n’ai toutefois pas les compétences pour le faire.

J’ai beaucoup d’amis musiciens, et j’adore les voir sur scène. J’envie souvent leur talent. Au fond, ce n’est pas vraiment de l’envie, c’est plutôt le fait de reconnaître que je pourrais aussi commencer à développer des compétences similaires. Les résultats seront à coup sûr satisfaisants.

J’ai toujours pensé que relier la musique à la croissance personnelle aurait beaucoup d’avantages. Il est clair qu’apprendre à jouer d’un instrument de musique serait une expérience de croissance, mais je pense que l’on peut également utiliser la musique pour exprimer certaines idées et certains sentiments qu’on ne pourrait pas bien exprimer juste en écrivant ou en parlant. (suite…)

La responsable marketing de Cartier partage comment vendre plus en créant un avatar

Ressources:

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne. Et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

 

La raison fondamentale pour laquelle les gens échouent dans les défis de 30 jours

Beaucoup de gens échouentréussir vos défis de 30 jours lorsqu’ils se lancent des défis de 30 jours, ne dépassant généralement pas la première semaine. Et la raison fondamentale de cet échec est qu’ils ne sont pas vraiment engagés à faire une activité spécifique pendant les 30 jours.

Donner à votre esprit un but suffisamment clair est la clé du succès avec les défis de 30 jours. S’engager à consacrer 5 minutes par jour à une activité spécifique dans un endroit spécifique à un moment précis de la journée est généralement beaucoup plus efficace que de prendre un vague engagement à « s’entrainer » chaque jour.

Un engagement clair est binaire. Soit vous atteignez votre but, soit vous ne l’atteignez pas. Il y a peu ou pas de marge de manœuvre pour ne pas agir.

Si vous dites que vous allez « faire de l’exercice physique pendant 30 jours d’affilée », la marche est-elle prise en compte ? Qu’en est-il du ménage, du désencombrement, des courses ? Si vous accumulez des crédits sur votre Apple Watch pour avoir fait quelques mouvements, compterez-vous cela comme votre exercice de la journée ? Si vous demandiez à 10 personnes différentes si vous avez réussi votre défi de la journée, seraient-elles toujours d’accord ? (suite…)