Systèmes de revenus passifs

Note : cet article est une traduction de l’article Passive Income Systems de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Boite à outilsPour générer des revenus passifs, vous devez trouver un moyen de faire perdurer vos revenus sans qu’un travail fastidieux soit nécessaire. Si vous devez continuer à travailler chaque jour pour que vos revenus ne baissent pas, alors vous touchez des revenus actifs, pas des revenus passifs. Les revenus passifs continuent à entrer même quand vous ne travaillez pas activement.

Beaucoup de formes de revenus passifs nécessitent quand même des activités de maintenance quotidiennes ou hebdomadaires, par exemple en répondant aux commandes ou en s’occupant du service-client, mais cela ne signifie pas que vous devez faire ces tâches de maintenance vous-même. Vous pourriez déléguer ces tâches à d’autres personnes, à des entreprises, ou à la technologie. Pour que vos revenus soient passifs (autrement dit, que vous n’ayez pas à faire grand-chose pour que l’argent continue à entrer), vous devez supprimer certaines tâches de votre liste de choses à faire, mais faire aussi en sorte que ces tâches soient faites.

Un système de revenus passifs est une forme de délégation. Qu’est-ce qui est délégué, et à qui ? Comment est-ce que ces tâches actives nécessaires vont être accomplies si vous ne les faites pas vous-même ? C’est à cela que doit répondre votre système de revenus passifs.

J’aime déléguer à la technologie parce que c’est rapide, efficace, constant et pas cher. La technologie a également tendance à s’appliquer à grande échelle, ce qui signifie que vous pouvez ajouter plus de ressources à gérer, sans rien faire d’autre généralement que de payer pour ces ressources. Cela fonctionne très bien pour une entreprise en ligne.

Par exemple, je délègue la distribution de cet article à mon serveur web. Je vais le poster sur mon serveur en cliquant sur le bouton « Publier », puis divers logiciels et matériels vont se charger du reste. Sans cette technologie je devrais utiliser une méthode de distribution différente. La technologie est tellement omniprésente aujourd’hui qu’il est facile de sous-estimer ce qu’elle fait pour nous et de le tenir pour acquis, mais elle peut jouer un rôle vital dans n’importe quel système de revenus passifs. Sans cette technologie qu’est-ce que cela impliquerait de distribuer des copies de chacun des articles que j’ai écrits à tous mes lecteurs du monde entier chaque mois ? Cela serait un effort colossal s’il devait être accompli par des mains humaines.

Remarquez que quand vous vous appuyez sur la technologie pour communiquer, vous profitez déjà de revenus passifs. Vos messages passent par un équipement qui est pensé, créé et entretenu par d’autres. Vous pourriez ne pas payer ces gens directement, mais ils travaillent pour vous tous les jours. Vous tirez déjà avantage de ces systèmes en ce moment-même. Donc si vous vous appuyez actuellement sur ce genre de systèmes pour vos besoins de communication, alors pourquoi ne pas vous en servir aussi pour vos besoins financiers ?

Vous pouvez aussi déléguer ces tâches à d’autres gens et à des entreprises pour vous en décharger. Dans un accord affilié typique, vous pourriez déléguer le traitement et l’exécution des commandes ainsi que le service-client à une autre entreprise. Par exemple, si vous utilisez le programme affilié d’Amazon pour vendre des trucs, vous déléguez effectivement une part significative du travail à Amazon. De votre point de vue, une vente affiliée peut sembler très passive, mais c’est parce qu’Amazon fournit un travail actif pour rendre possibles vos commissions affiliées.

Bâtir ou emprunter

Pour utiliser votre propre système de revenus passifs, vous avez plusieurs options :

  1. Vous pouvez concevoir et bâtir votre propre système de revenus passifs en partant de zéro.
  2. Vous pouvez apprendre comment les autres gagnent des revenus passifs et essayer de copier leur approche.
  3. Vous pouvez utiliser le système de quelqu’un d’autre tel quel (généralement en payant pour ce privilège).
  4. Vous pouvez combiner d’une façon ou d’une autre les approches précédentes.

J’ai utilisé toutes ces approches à différents moments. Mais je ne peux pas proposer de recommandation générale en faveur d’une de ces approches en particulier. Le choix le plus intelligent dépend d’une variété de facteurs, dont les contraintes de temps, les contraintes de budget, vos forces personnelles, et vos objectifs personnels.

Si vous êtes prêt pour un vrai défi, cela peut être très gratifiant de concevoir et de mettre en œuvre votre propre système de revenus passifs de zéro. L’avantage de cette approche est que vous l’avez inventé, donc vous savez comment il fonctionne, et vous pouvez l’ajuster à volonté. L’inconvénient est que cette méthode peut prendre beaucoup de temps, et cela peut prendre un moment avant que les premières sources de revenus soient actives. L’innovation est risquée. Parfois le risque paye. Parfois non.

Plus généralement, les gens empruntent les idées des autres. À quoi bon réinventer la roue ? Apprenez ce qui fonctionne pour les autres, et utilisez les mêmes méthodes. Il y a beaucoup de livres et de systèmes créés par des entrepreneurs qui seront heureux de vous apprendre comment ils ont fait. Certaines personnes sont d’accord pour partager gratuitement les détails de leurs systèmes, et d’autres ne partagent cette info que moyennant finances. Même quand il faut payer, acheter le système de quelqu’un d’autre peut vous faire économiser énormément de temps et d’énergie.

Quand j’essayais d’augmenter les ventes de jeux de mon entreprise pendant les années 90, j’ai acheté un livre qui s’appelait Comment vendre votre logiciel écrit par Bob Schenot. Bob partageait les détails de son système, et j’ai pu adapter la plupart de ses conseils à ma propre entreprise, ce qui m’a fait gagner beaucoup de temps. Ce système pourrait sembler assez démodé aujourd’hui (c’était avant internet), mais cela m’a permis de prendre un bon départ dans le développement de mon propre système de ventes directes.

Une approche qui peut sembler économique est d’utiliser le système de quelqu’un d’autre tel quel. Un exemple est de trouver un accord d’édition pour votre livre, ou de le vendre sur Amazon. Cela pourrait sembler profitable parce que vous n’avez pas à payer quoi que ce soit à l’avance, mais cela peut être beaucoup plus cher si vous vous en sortez bien parce que vous pourriez devoir céder un pourcentage significatif de vos ventes à ceux qui vous fournissent ce système. Cette approche a tendance à être la plus simple pour se lancer. Ceux qui fournissent le système dans cette catégorie pourraient être très bons pour gérer les commandes et le service client, mais ils ne fournissent généralement pas beaucoup d’assistance marketing, donc vous pourriez avoir du mal à vous faire remarquer avec eux. Cela dit, ils peuvent faire un travail énorme pour vous, ce qui rend vos sources de revenus très passives.

La bonne nouvelle est que vous n’avez pas à comprendre comment bâtir un système de revenus passifs en partant de zéro pour pouvoir en utiliser un, tout comme vous n’avez pas besoin de savoir construire un ordinateur pour vous en servir.

Personnellement je préfère l’approche hybride. Je choisis plusieurs bonnes idées chez les autres, mais j’aime y donner mon propre sens et continuer à ajuster mes sources de revenus passifs au fur et à mesure. J’utilise rarement les systèmes des autres tels quels, souvent parce que je trouve que leurs méthodes de marketing ne correspondent pas à mon public, donc à tout le moins, je dois quand même ajuster les éléments marketing même si le produit ou le service sous-jacent convient bien.

Acheter ou ne pas acheter

Une question qui va sûrement apparaitre est de savoir si vous devriez ou non acheter le système de quelqu’un d’autre, comme en payant pour ses connaissances ou ses ressources.

Généralement je pense bel et bien que c’est une bonne idée, en particulier quand vous venez de démarrer, mais seulement si vous faites attention. Vous pouvez gaspiller beaucoup d’argent en acheter des systèmes de génération d’argent de faible qualité auprès de vendeurs aléatoires sur internet. D’un autre côté, payer pour un bon système peut aussi générer une valeur incroyable. Vous pouvez apprendre en peu de temps ce que quelqu’un d’autre a mis des années ou des dizaines d’années de dur labeur à rassembler.

J’ai eu pour habitude de mettre beaucoup de zèle dans la recherche et l’achat de connaissances de premier plan dans ce domaine, et j’ai gaspillé de l’argent pour ce qui s’est avéré être des informations finalement dépassées ou superficielles. Puis j’ai fait machine arrière toute et je suis devenu super pingre, ce qui fait que je suis passé à côté d’opportunités simples. Et finalement j’ai adopté ce qui m’a semblé être une attitude plus pratique et réaliste. Je veux bien payer pour du savoir-faire concernant les systèmes si je pense que je serai capable de l’appliquer efficacement et si les infos viennent d’une source de qualité. Pour moi une source de qualité est une personne qui semble réellement vouloir aider les gens à comprendre et à appliquer les méthodes qu’elle enseigne, au lieu de simplement vendre des infos de faible qualité pour gagner plus d’argent. De même, un système de qualité est un système qui a déjà fait ses preuves dans les conditions du monde réel.

Généralement quand je paye pour ces connaissances aujourd’hui, je ne cherche pas à mettre en œuvre le système de quelqu’un d’autre tel quel. Je cherche simplement de nouvelles idées fraîches que je peux utiliser pour faire monter de niveau mes systèmes existants. Quelles sont les meilleures idées les plus récentes qui pourraient me manquer ?

Je sais qu’en ce qui concerne le marketing, les gens qui vendent ces systèmes pourraient essayer de jouer sur ma corde émotionnelle et d’offrir des perspectives de gains supplémentaires pour me pousser à acheter. Je fais de mon mieux pour ignorer ces tactiques de vente et pour voir la valeur potentielle de façon plus objective.

Comme je sais que les gens vont me le demander, je vais partager quelques recommandations spécifiques quant aux systèmes que vous pouvez utiliser pour générer des sources de revenus passifs en ligne dès aujourd’hui.

Créer votre propre blog ou site

Je recommande cette approche depuis des années, avec des outils aujourd’hui très performants ; ici aux États-Unis nous avons Site Build-It qui est très bon, mais vous pouvez utiliser WordPress ou peut-être Wix à ces mêmes fins.

Les systèmes de création de sites et blogs et de gestion de contenu comme ceux-ci se mettent à jour et se développent régulièrement, donc c’est encore plus robuste et moderne aujourd’hui qu’à l’époque où je commençais à m’en servir personnellement.

Vous pouvez y mettre en place un forum de discussion actif où les membres partagent des astuces et des stratégies chaque jour. Cela seul est une mine d’informations utile, sans parler du soutien continu des membres du site de création en question.

C’est très peu cher à créer, et cela peut même être gratuit. Ce genre de sites et de blogs est clairement capable de générer au moins autant de revenus passifs que moi, et beaucoup de gens ont plusieurs sites en même temps. C’est une solution vraiment peu chère si vous voulez générer des revenus passifs avec un site à vous.

Je recommande particulièrement cette approche si vous êtes très intéressé par un sujet, ou si vous avez des connaissances à partager. Au lieu de partager constamment des idées sur votre page Facebook, vous pourriez les partager sur votre propre site web et l’utiliser pour générer du trafic. Vous pouvez alors monétiser ce trafic de diverses façons pour générer des revenus (il existe une quantité impressionnante de conseils sur le sujet sur internet, très faciles à trouver avec Google).

Devenir riche avec les e-books

Ma maison d’édition, Hay House, m’a informé hier qu’ils s’attendent à ce que mes ventes d’e-book doublent quasiment cette année. Nous sommes dans une période unique où la demande d’e-books augmente bien plus vite que l’offre, en partie parce que les tablettes se vendent très bien. Il y a une forte demande d’e-books à pouvoir lire sur ces outils.

J’étais au Canada la semaine dernière, et pendant mes vols j’ai lu des e-books sur mon iPhone. Malgré le petit écran, j’ai trouvé que c’était très agréable de l’utiliser pour lire, et je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas. Des gens non loin de moi dans l’avion lisaient aussi des e-books sur leurs iPads. Cette tendance à la mobilité technologique ne va faire qu’augmenter.

La nuit dernière je discutais avec un ami de l’inévitable resserrement dans le monde de l’édition. Mon ami, Stewart Emery, est une personne influente dans l’industrie de l’édition de livres. Il y a quelques temps il prédisait qu’une des deux plus grandes maisons d’édition américaines, Borders ou Barnes & Nobles, ferait faillite dans les deux ans. Deux ans plus tard (quasi exactement) Borders a fait faillite, et Barnes & Nobles a été sauvé en misant sur les e-books.

Pour mon propre livre, je peux aussi voir que les ventes de la version Kindle dépassent les ventes sur papier. Je m’attends à ce que ce fossé s’élargisse encore plus dans les années à venir.

Cette situation crée des opportunités inhabituelles pour les auteurs d’e-books. L’offre finira par rattraper la demande, mais pour l’instant la demande augmente bien plus vite que l’offre. Il y a encore bien plus de livres papier que d’e-books sur le marché, mais l’élan des ventes est du côté des e-books. Cela crée une sorte de mine d’or pour les auteurs d’e-books, mais elle ne durera pas éternellement.

Cette tendance est similaire à celle dont j’ai profité quand j’ai lancé mon blog en 2004 ; à l’époque la demande augmentait bien plus vite que l’offre, et beaucoup de gens qui lançaient des blogs à la même époque que moi ont vu leur trafic évoluer significativement au fur et à mesure que l’intérêt pour les blogs a évolué. Lancer un blog aujourd’hui ne profite pas du même élan novateur qu’à l’époque car ce domaine est bien plus peuplé aujourd’hui, mais comme toujours, un bon contenu fait toute la différence.

Ce qu’il y a d’intéressant est que certaines personnes n’écrivent même pas la plupart du contenu qu’ils vendent. On peut gagner beaucoup d’argent en reconditionnant des travaux passés dans le domaine public ou en utilisant des petites mains ou des nègres qui créent du contenu pour vous. On peut là encore trouver d’innombrables conseils sur le sujet partout sur internet.

Notez que vous pouvez utiliser les articles ou les podcasts de certains articles dont le copyright a été supprimé, notamment mon site StevePavlina.com, et créer avec vos propres e-books. Si vous cherchez mon nom sur Amazon, vous verrez que des dizaines d’e-books basés sur mon contenu ont déjà été écrits par d’autres.

Mais je peux voir que les gens font beaucoup d’erreurs d’amateurs quand ils essayent de reconditionner et de revendre mon contenu, et cela va nuire à leurs ventes. Ils s’en tireraient mieux s’ils commençaient par chercher des astuces d’optimisation de texte et de contenu pour augmenter leurs ventes. Cela ne me gêne pas que les gens veuillent transformer mon contenu en e-books à vendre, mais j’adorerais les voir faire encore mieux que moi parce que cela signifie que les idées se répandraient encore davantage.

Écrire des e-books et avoir son propre site sont deux approches qui peuvent bien se compléter l’une l’autre, donc vous n’avez pas nécessairement à choisir entre les deux. Vous pourriez facilement vous créer un blog ou un petit site web et écrire un e-book sur le même sujet. Votre site peut aider à vendre votre e-book, et votre e-book peut aider à promouvoir votre site web. J’aime ce genre de relation entre mon livre et mon site web, par exemple – ils s’aident l’un l’autre à se promouvoir.

J’ai utilisé le même genre de stratégies mêlées quand je gérais mon entreprise de jeux informatiques. Je vendais des jeux sur mon site web, mais je postais également mes démos de jeux sur des centaines de sites de téléchargement de logiciels et de jeux. Les sites de téléchargement aidaient à amener du trafic sur mon site web, où les gens pouvaient acheter les versions complètes de mes jeux. On peut se servir de la même stratégie en utilisant des e-books pas chers pour amener du trafic sur ses sites web. Il est possible de gagner pas mal d’argent avec les e-books, et de gagner aussi de l’argent avec ses sites web, qui peuvent vendre d’autres produits et services en plus des e-books.

Votre système de revenus passifs préféré

Mon objectif avec cet article est de vous faire réfléchir au type de système que vous aimeriez utiliser pour générer vos propres sources de revenus passifs. Est-ce que vous voulez un site web qui génère des revenus ? Est-ce que vous préférez avoir un produit à vendre sur les sites des autres ? Est-ce que vous voudriez un système qui incorpore les deux ? Ou est-ce que vous voulez faire quelque chose de totalement différent ?

Pensez à vos forces. Un bon système va vous permettre de vous servir de vos forces comme levier tout en déléguant les domaines dans lesquels vous êtes plus faibles. Êtes-vous une machine à contenu (comme moi), ce qui signifie que vous avez besoin d’un système qui fournit une plateforme de publication efficace et d’une façon de monétiser votre travail ? Est-ce que vendre vos produits vous rebute, et donc vous préfèreriez déléguer aussi l’aspect vente ?

Pour ce qui est des systèmes de revenus passifs, le test principal est de savoir si votre système fonctionne ou pas dans le monde réel. Vous pouvez imaginer tout ce que vous voulez, mais les rêves ne rapportent rien.

Un bon système de revenus passifs génère des résultats. Si vous n’avez jamais créé votre propre système en partant de zéro, je recommande d’emprunter le système de quelqu’un d’autre si vous voulez atteindre rapidement votre objectif. Autrement, si vous préférez un défi plus grand et que cela ne vous gêne pas d’investir beaucoup plus de temps et d’énergie en amont, vous pouvez toujours créer votre propre système.

Une fois que vous avez vécu le fait de travail avec le système de quelqu’un d’autre, vous pourriez décider de continuer à l’utiliser, vous pourriez tester différents systèmes, ou vous pourriez relever le défi de créer votre propre système. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de le faire. Mais je suggèrerais que, pour votre première source de revenus passifs, c’est bien plus simple de simplement emprunter et appliquer le système de quelqu’un d’autre, même si vous devez payer pour ça. Un bon système a l’air simple, mais c’est parce que cela cache beaucoup de détails de mise en œuvre. Pour des revenus passifs, c’est une bonne chose. Gérer trop de détails vous-même vous fait revenir dans le champ des revenus actifs.

Un bon système de revenus passifs va normalement utiliser différentes stratégies de génération de revenus simultanément, et les entremêler pour en faire une tapisserie cohérente. Cela ressemble à la façon dont un ordinateur intègre beaucoup de composants logiciels et matériels différents qui fonctionnent bien en tant qu’unité.

Nous pouvons aussi apprendre beaucoup en divisant et en étudiant les composants individuels d’un système de revenus passifs, et c’est ce que je vais partager dans les semaines à venir. Même si je recommande quand même d’emprunter le système de quelqu’un d’autre pour commencer, apprendre les détails de la façon dont les différents éléments travaillent ensemble reste très utile car vous allez probablement vouloir ajuster et développer ce que vous apprenez chez les autres.

Aimez votre système

À ce stade vous n’avez pas encore à vous engager pour une approche ou un système en particulier. Vous finirez par devoir prendre ce genre d’engagement, mais pour l’instant je veux que vous vous familiarisiez avec quelques options et que vous commenciez à y réfléchir un peu.

Renseignez-vous sur la façon de créer son site ou son blog et d’écrire des e-books.

Quels aspects de ces systèmes vous attirent ? Est-ce qu’ils jouent sur vos forces ? Est-ce que vous vous attendez à ce qu’ils fonctionnent si vous deviez les utiliser ? Comment pourriez-vous les adapter et les développer ?

Il est important d’avoir une relation saine avec le système de revenus passifs que vous allez utiliser. Si vous aimez votre système, vous allez l’utiliser. Si vous ne l’aimez pas tellement, vous allez procrastiner.

Je ne m’occupe pas vraiment d’investissements immobiliers pour générer des revenus passifs parce que cela m’ennuierait à mourir, et que je n’aurais pas la sensation de tellement contribuer. Certaines personnes pourraient être très passionnées par l’investissement immobilier, mais cela ne correspond pas à ma personnalité et à mes valeurs.

D’un autre côté, j’adore bloguer. J’aime le fait que, quand j’ai une idée, je peux la sortir de ma tête et la partager avec des milliers de personnes le jour même. J’aime le fait que mon travail soit archivé en permanence et accessible 24h/24 et 7j/7 pour toute personne ayant une connexion internet. Je ne suis pas très patient, donc quand j’ai une idée inspirée, j’aime la partager immédiatement. J’aime le système de revenus passifs qui supporte mon blogging parce que cela me permet de fournir énormément de valeur gratuitement sans sentir que je dois me retenir ou faire payer la moindre petite chose. J’aime partager, et le système que j’utilise me permet de faire cela en abondance.

Je ne veux pas que vous fassiez l’erreur d’adopter un système de revenus passifs que vous tolérez simplement. Je veux que vous ayez un système que vous appréciez réellement. Déchargez le travail que vous n’aimez pas, pour pouvoir faire plus de ce que vous aimez. Quand vous faites ce que vous aimez, vous allez contribuer plus, et c’est mieux pour tout le monde.

Crédits photo : © dimdimich – Fotolia

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Creer votre systeme de revenusystème revenu passif

Un commentaire

  • Raymond dit :

    Très instructif cette série d’article sur les revenus passifs. Cela m’encourage pour construire une Business qui rapportera 24/24 hr. sur 7/7 jours un revenus passif. Encore MERCI.

    Un fidèle assidu à ta chaîne vidéo depuis le début.

    Raymond Chartré
    Ville de Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *