Les revenus passifs, c’est quoi ?

Note : cet article est une traduction de l’article What Is Passive Income? de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Carrière et argentJe veux lancer cette série sur les revenus passifs en clarifiant ce que je veux dire par revenus passifs. Un autre nom pour les revenus passifs est revenus résiduels.

À l’inverse, les revenus actifs sont de l’argent qui arrête d’entrer quand vous arrêtez de travailler. Si vous touchez un certain salaire et que vous quittez votre travail ou que vous vous faites virer, il y a de grandes chances que vous arrêtiez d’être payé. Vous pourriez toucher des indemnités de départ pour vous aider dans votre transition, mais votre patron ne continuera pas à payer votre salaire si vous arrêtez de vous pointer au travail.

De la même manière, si vous faites un travail au contrat pour des clients qui vous payent, et que vous n’êtes plus payé si vous arrêtez de faire ce travail, c’est également un revenu actif. Vous pourriez profiter de plus de flexibilité avec un travail au contrat, mais vous devrez quand même faire votre travail pour recevoir votre salaire.

Avec les revenus passifs, vous continueriez à être payé que vous fassiez ou non un quelconque travail. Vous pourriez faire beaucoup de travail en amont pour lancer la machine, mais au final vous atteignez un stade où le flux de revenus passifs est activé. À ce stade, vous pouvez fondamentalement arrêter de travailler sur ce flux de revenus si vous le désirez, et de l’argent continuera à arriver quoi que vous fassiez ou ne fassiez pas.

Les revenus passifs ne sont pas des paiements forfaitaires uniques comme un héritage ou la vente d’une maison ou d’actions que vous possédez. Les revenus passifs sont une source de revenus avec une idée de continuation dans le temps.

Les revenus passifs ne sont pas des revenus permanents. Certaines formes de revenus passifs pourraient durer plusieurs années. D’autres formes pourraient durer des décennies ou même des siècles, durant sur plusieurs générations. Mais toutes les formes de revenus finissent par se tarir pour une raison ou une autre.

Les revenus passifs ne sont pas des revenus sûrs à 100%. Comme l’a écrit Helen Keller, « La sécurité est principalement une superstition. » Certaines formes de revenus sont plus sûres que d’autres, mais il y a toujours une part de risque. Pour toute forme de revenus, il y a une probabilité non-nulle que quelque chose puisse le détruire. C’est une raison pour laquelle il est souvent sage de créer de multiples sources de revenus, pour pouvoir réduire le risque de les voir toutes se tarir simultanément.

Les revenus passifs ne sont pas à 100% passifs et ne nécessitant aucune maintenance. Pour toutes les sources de revenus, vous pourriez devoir faire un peu de maintenance pour que cela dure. Parfois c’est vraiment facile et cela demande seulement de vérifier ses mails et de déposer des chèques. Parfois c’est encore plus passif quand l’argent est transféré directement sur votre compte en banque tous les mois. Mais alors vous pourriez quand même avoir besoin de déclarer ces revenus et de payer des impôts dessus.

Les revenus passifs ont tout un éventail de possibilités. Certaines sources de revenus sont très passives. Si vous ne faites fondamentalement aucun travail de maintenance pendant des années, les revenus vont continuer à arriver. Les royalties de mes livres en sont un exemple. Quoi que je fasse ou ne fasse pas à côté, il y a des chances que ma maison d’édition continue à vendre mon livre et que des gens continuent à l’acheter. Même si je ferme mon site web et que je deviens anonyme pour une raison ou pour une autre, mon livre peut continuer à se vendre en ligne et dans les librairies. Tout ce que j’ai besoin de faire est d’aller déposer les chèques de ces royalties. Je n’ai pas à gérer les commandes, à interagir avec les clients, ou à faire quelque marketing que ce soit.

D’autres sources de revenus sont semi-passives. Vous pourriez devoir faire un certain travail pour les garder même si vous ne travaillez pas pour un salaire. Par exemple, si vous possédez une maison et que vous la louez, vous pouvez toucher des revenus passifs avec les loyers. Mais vous pourriez également devoir investir du temps, de l’énergie et de l’argent pour entretenir votre propriété, pour trouver de nouveaux locataires quand ils partent, et pour gérer le prêt immobilier, l’assurance, et l’impôt foncier. Si vos clients deviennent désagréables ou délinquants, vous pourriez devoir faire encore plus de travail. Vous pourriez déléguer la plupart de ce travail à quelqu’un d’autre, mais alors vous avez un partenaire professionnel ou un employé à gérer à la place.

Les revenus passifs n’impliquent pas que ce soit passif pour tout le monde. Il pourrait y avoir d’autres personnes avec des emplois et dont une partie du travail vous permet de toucher des revenus passifs. Vous pourriez également vous servir de la technologie pour qu’elle fasse une grande partie du travail pour vous. Le niveau de passivité dépend du point de vue. Les revenus passifs d’une personne sont les revenus actifs d’une autre.

Je veux aussi distinguer les revenus passifs de ce que j’appelle les revenus parasites. Les revenus parasites sont ce que les gens essayent de gagner quand ils succombent à l’état d’esprit « devenir riche rapidement ». C’est une attitude indisciplinée qui cherche à obtenir quelque chose avec rien. L’idée est de trouver une façon d’aspirer de l’argent auprès des gens ou de l’économie sans fournir la moindre valeur réelle. Il est possible de générer des revenus de cette façon car les marchés comptent beaucoup de failles, mais ce n’est pas une approche que je recommande. Je ne définis pas personnellement les revenus passifs en y incluant les revenus parasites, mais il y a tout un éventail où certaines formes de revenus passifs délivrent plus de valeur que d’autres.

Dans cette série j’ai l’intention de vous aider à créer des revenus passifs d’une façon qui génère de la valeur pour les autres. C’est plus durable sur le long terme, et c’est meilleur pour tout le monde. Heureusement il y a beaucoup de façons de créer de la valeur.

Ceci dit, ce n’est pas une série pour les fainéants fantasques qui passent six heures par jour à jouer à Angry Farm Ninja Madness. Cette série n’est pas pour les cinglés désespérés du genre « J’ai besoin de gagner 500€ d’ici vendredi pour payer mon loyer ». Créer des flux de revenus passifs est un vrai travail. Vous pouvez méditer sur l’abondance, invoquer la Loi de l’Attraction, et prier Hestia autant que vous voulez, mais attendez-vous également à vraiment travailler si vous voulez que ces revenus passifs deviennent une réalité pour vous. Créer des flux de revenus passifs est un effort très actif. Vous devez commencer par faire le travail ; ensuite vous pouvez profiter des résultats.

P.S. : Si vous souhaitez prier de l’aide, ne priez pas Hestia à moins que vous vouliez un bébé ou que vous ayez besoin de faire un feu. Priez Hadès (alias Pluton) car c’est lui le dieu de la richesse.

Ne le dites simplement pas à Hestia. 😉

Crédits photo : © Sashkin – Fotolia

Un commentaire

  • Stef & Mag dit :

    Prêts à relever les manches pour mettre en place des revenus passifs !!! Et prêts à dévorer les articles suivants de cette série consacrée aux revenus passifs 😉
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *