Travailler gratuitement

Note : cet article est une traduction de l’article Working for Free de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Travailler gratuitementBeaucoup de gens me demandent comment ils peuvent commencer à générer des revenus dans un nouveau domaine de travail, en particulier un travail qui est hautement créatif ou artistique. Certains ont déjà créé un peu de contenu comme des albums, des livres ou des peintures, mais cela ne leur fait pas gagner d’argent. Certains ont un bon niveau de compétence, mais ils n’ont pas de clients et ne savent comment faire en sorte que les gens commencent à les payer.

Je dis généralement à ces gens d’arrêter de se concentrer sur le fait de gagner de l’argent et de plutôt se concentrer sur le fait de délivrer de la valeur. Je souligne le fait que créer une œuvre d’art ou développer une compétence ne fournit de valeur à personne, donc cela ne génèrera pas de revenus. Partager vos créations ou vos compétences avec les autres, cependant, est ce qui délivre de la valeur, et c’est là que réside le potentiel de génération de revenus de votre travail.

Si vous avez créé un album, un livre, ou une peinture, combien de gens en profitent chaque jour ? Si c’est stocké dans votre garage, il n’y a pas de potentiel de revenus parce qu’aucune valeur n’est délivrée.

Un des meilleurs moyens de montrer aux gens la valeur de votre travail est de le partager avec eux gratuitement. Cela minimise le risque des autres gens et leur facilite le fait de recevoir votre valeur. De cette manière, vous pouvez commencer à partager votre valeur immédiatement.

Par exemple, si vous voulez commencer à générer des revenus comme développeur de sites web, concentrez-vous sur le fait de partager vos compétences gratuitement. Invitez autant de travail web gratuit que vous pouvez le gérer. Demandez qu’on vous recommande des clients. Concentrez-vous sur les clients pour lesquels vous pouvez délivrer beaucoup de valeur sur un laps de temps relativement court en travaillant sur vos forces. Refusez tout client qui ne vous correspond pas bien. Si vous êtes au moins à moitié bon dans ce que vous faites, vous ne devriez avoir aucun problème à trouver des petites entreprises qui auraient envie de vous laisser les aider gratuitement. Une fois que vous commencez à recevoir des recommandations plus spécialisées que vous pouvez gérer, vous pouvez commencer à faire payer un prix juste pour votre travail. Certains de vos clients gratuits vont probablement devenir des clients payants si vous les avez impressionnés, et vous devriez aussi bénéficier de recommandations continues.

C’est l’approche de base qu’Erin a utilisé quand elle a commencé à faire des lectures intuitives. Elle a commencé à faire des lectures gratuites à sa famille et à quelques clients privés jusqu’à ce qu’il soit logique qu’elle commence à faire payer pour ses services. Au cours de la première année, elle a dû augmenter ses prix quatre ou cinq fois pour suivre la demande.

Pour un travail créatif comme l’art, la musique ou l’écriture, trouvez un moyen de mettre votre travail dans les mains des gens de façon gratuite. Demandez-leur leur avis, et encouragez-les à partager avec les autres ce que vous avez créé. Ne vous préoccupez pas de l’argent au début. Concentrez-vous simplement sur le fait de partager votre travail.

Là encore, si votre travail est bon, les gens vont en tirer de la valeur, et ils auront envie de le faire passer autour d’eux.

Essayez de faciliter le partage de vos créations par les gens tout en gardant des coûts faibles. Par exemple, si vous êtes peintre, cela pourrait être trop cher de partager les peintures une par une, mais vous pouvez partager des fonds d’écran d’ordinateur gratuitement. Là encore, si vous partagez vos peintures avec un restaurant où beaucoup de gens les verront et en profiteront, cela pourrait aussi être un choix sage.

Je me suis servi de cette approche pour mon entreprise de jeux vidéo. J’ai distribué des démos de jeux téléchargeables gratuitement et je les ai mises dans les mains du plus de gens possible. Un certain pourcentage est revenu pour acheter la version complète. Pour réduire encore plus le risque, je proposais une garantie de remboursement sans conditions sous 60 jours pour chaque achat. Mes pairs voyaient cette garantie supplémentaire comme un geste un peu radical en faveur des logiciels téléchargeables, mais aujourd’hui c’est une pratique assez habituelle. L’idée de base était que les gens puissent accepter et profiter aussi facilement que possible de la valeur que je voulais partager avec eux.

Si vous avez du mal à faire en sorte que les gens acceptent votre travail, même gratuitement, et si les recommandations ne pleuvent pas, il se pourrait que les gens n’accordent pas de valeur à votre travail. Cela indique que vous allez avoir d’abord besoin de travailler un peu plus sur vos compétences, ou vous aurez besoin de cibler un public plus approprié.

Beaucoup de gens ont un niveau de vie standard qu’ils veulent maintenir. Je vous suggère également de maintenir un niveau de proposition standard. Si vous répondez à votre niveau de proposition minimum, vous trouverez qu’il est bien plus facile de répondre à votre niveau de vie minimum.

Même si on pourrait ne pas en avoir l’impression au début, travailler gratuitement peut être une très bonne utilisation de votre temps. Je l’ai vu fonctionner de façon répétée dans une large gamme de domaines différents. Cela ne guérit pas le manque de talent, mais cela fournit certainement aux gens une chance réelle de bâtir un flux de revenus centré autour de leur passion.

Crédits photo : © Chany167 – Fotolia

Un commentaire

  • Marie dit :

    Je souhaite partager mes créations. Je fais des peintures et je souhaite les partager pour voir si elles ont un réel impact et la réelle valeur que celles-ci pourraient avoir aux yeux des personnes éventuellement intéressées. Je sais déjà qu’autour de moi, ma famille et proches adorent et me disent tous d’en faire plus pour les vendre. Comme en plus je ne travaille pas. Il se trouve que mes créations changent en fonction de mon humeur puisque le réel attrait de mes peintures résident dans le fait que j’arrive à retranscrire une humeur et que celle-ci saute aux yeux ! Je n’ai actuellement pas le sous…je ne pourrai donc pas pour le moment participer à ta formation, mais dès que possible, je m’y mets…En attendant, que puis-je faire ? Et comment savoir si mes peintures peuvent plaire au plus grand nombre ?
    Merci pour ta réponse.
    Cordialement,
    Une fan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *