TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Fixez votre objectif de revenus passifs

Note : cet article est une traduction de l’article Set Your Passive Income Goal de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Evolution financièreEn ce qui concerne les aspects pratiques de la création de revenus passifs, commençons par fixer un objectif à propos de ce que vous voulez accomplir dans ce domaine.

Pourquoi lisez-vous cette série d’articles ? Est-ce simplement pour vous divertir ? Espérez-vous apprendre une chose que vous pourriez appliquer plus tard ? Ou voulez-vous vraiment créer au moins une nouvelle source de revenus passifs cette année ?

Laissez-moi suggérer un simple objectif général pour débutants : quand vous aurez fini de lire cet article, fixez un objectif clair quant à ce que vous voulez tirer de cette série d’articles.

Ne fermez pas votre navigateur pour passer à autre chose tant que vous n’avez pas fixé un objectif de revenus passifs clair et précis.

Pas de piètres excuses. Pas de d’indécision. Pas d’âneries du genre « Je vais y réfléchir plus tard ». Et s’il-vous-plait pas de réponses vagues totalement nazes comme « Je veux plus d’argent ».

Quelle que soit l’excuse que vous trouvez pour expliquer que vous ne pouvez pas fixer un objectif clair maintenant, nous savons tous les deux que c’est stupide, donc n’allez même pas sur ce terrain. Ne pas fixer un objectif est une perte de temps.

Si vous désirez vraiment créer une nouvelle source de revenus passifs, alors assurez-vous que votre objectif inclue 3 aspects :

  1. La somme d’argent que vous voulez gagner chaque mois avec votre prochaine source de revenus passifs (somme précise en euros)
  2. Le temps que vous espérez que cette source dure (nombre d’années)
  3. Votre date limite pour recevoir votre premier revenu avec cette source

Nous ne parlons pas là de votre objectif ultime, mais de votre objectif de première (ou prochaine, si vous en avez déjà) source de revenus passifs.

Si vous avez en tête quelque chose qui ne colle pas vraiment avec les paramètres ci-dessus, alors fixez autant que faire se peut l’objectif que vous sentez le meilleur pour vous. À la fin de l’année, quand les autres profiteront de leurs nouvelles sources de revenus passifs, vous pourrez voir comment votre propre objectif s’en est sorti.

L’idée est de fixer un objectif motivant mais aussi crédible.

Si vous vous dites que vous ne pouvez pas gagner le moindre revenu passif parce que c’est trop pour vous, alors vous avez besoin de faire travailler votre imagination. Vous pourriez mettre 100 € sur un compte épargne et toucher des revenus passifs au goutte-à-goutte chaque année pendant des décennies. Donc ne soyez pas fainéant. Ne vous laissez pas décrocher. Fixez un objectif.

Fixer un objectif est une compétence qui demande de la pratique. Si au début vous cafouillez un peu et que vous fixez un objectif trop haut et incroyable pour vous, vous ne l’atteindrez pas. Si vous fixez une date limite irréaliste, vous allez largement la dépasser. Comment savoir ce qui est réaliste ? En calibrant avec de la pratique, tout comme vous avez appris à marcher et à parler.

Je ne m’attends pas à ce que votre objectif soit parfait. Ce n’est pas l’idée. L’objectif n’est que la première étape pour vous faire avancer et prendre cela au sérieux. Et l’objectif ultime est de devenir bon pour atteindre les objectifs que vous vous fixez. Cela signifie que vous devez prendre le risque de faire des erreurs au début.

Comme le dit l’adage, Chaque champion a commencé par être un débutant. Donc commencez par fixer un objectif.

Mes premières sources de revenus passifs

En dehors des intérêts que je touche sur mon compte épargne, ma première véritable expérience de revenus passifs à long terme était quand j’ai écrit et publié en indépendant un jeu informatique pour MS-Windows. Je pense que je l’ai sorti en 1995. C’était un simple shoot-em-up à défilement horizontal. J’ai fait la programmation et le design tout seul (même si je n’étais pas vraiment un artiste), et ma petite-amie de l’époque s’est occupée de la musique et m’a aidé pour les effets sonores.

Le jeu ne s’est pas particulièrement bien vendu. Je l’ai mis sur mon site web, mais mon site web n’avait quasiment aucun trafic. Je l’avais également chargé sur quelques sites de téléchargement gratuit de logiciels. J’avais une démo gratuite comptant quelques niveaux, et les gens pouvaient jouer aux autres niveaux en achetant la version complète. Au début, la plupart de mes ventes sont venus de gens qui avaient trouvé la démo sur un site de téléchargement de jeux, et la démo les envoyait à mon site web pour acheter le jeu.

J’avais ouvert une boîte postale et commencé à recevoir des lettres de commandes pour le jeu. Par la suite j’ai eu un compte marchand pour pouvoir prendre les commandes par carte bleue. Puis j’ai commencé à accepter les commandes en ligne. Finalement j’ai organisé les choses de sorte que les commandes puissent être traitées et honorées automatiquement.

En moyenne, j’ai gagné 75 $ environ par mois avec ce jeu. Je n’avais pas fait grand-chose côté marketing, en-dehors du fait de le poster sur mon site web et de le proposer sur ces sites de téléchargement, ce qui était un effort ponctuel. Une fois que le jeu a commencé à se vendre, je suis passé à d’autres projets.

C’était un jeu sur Windows 3.1 avec une résolution fixe de 640×480. C’était totalement en 2D, donc il n’y avait plus de graphiques clinquants en 3D ou ce genre de choses.

Un an après que je l’ai sorti, le jeu me rapportait encore près de 75 $ par mois.

Cinq ans après sa sortie, il me rapportait encore la même somme.

Dix ans après sa sortie, il me rapportait encore la même somme.

J’ai fait varier le prix du jeu au fil des ans, testant 9,95 $, 14,95 $ et 19,95 $. Cela me rapportait globalement la même somme quel que soit le prix. Je vendais 10 copies à 10 $ chacune ou 5 copies à 20 $ chacune.

Initialement le jeu était disponible sur des disquettes 3.5’’, puis sur CD-ROM. Plus de 90% des clients achetaient la version téléchargeable instantanément.

J’ai également passé des accords de licence pour ce jeu avec des éditeurs low-cost. Ces éditeurs m’ont trouvé en cherchant le jeu sur un site de téléchargement. Ils rassemblaient des jeux pas chers et les vendaient sur CD pour moins de 10 $. Je n’ai pas gagné beaucoup d’argent avec ces accords, mais cela a permis à mon jeu d’être plus largement distribué, et chaque copie incluait un lien vers mon site web.

Le jeu a occasionnellement profité d’une attention spéciale, et il y avait un pic de ventes pouvant doubler les ventes sur un mois. Donc globalement il m’a probablement rapporté 10 à 15 000 $ sur toute la durée de son existence.

Cela m’a pris environ 6 mois d’écrire et de publier ce jeu. J’ai eu beaucoup de choses à apprendre, donc c’était un processus lent. Je suis allé beaucoup plus vite en apprenant et en pratiquant. Écrire le même genre de jeu en 1998 ne m’a pris que 2 semaines, en comptant le design, la programmation, le travail artistique et les effets sonores.

Par la suite j’ai créé trois autres jeux du même niveau de qualité environ. Et là encore, chacun d’eux ajoutait 75 $ de revenus passifs chaque mois, donc avec ces 4 titres, je gagnais jusqu’à 300 $ par mois.

Finalement je suis devenu malin et j’ai passé 6 mois à créer un jeu bien meilleur et à faire beaucoup d’efforts de marketing. J’ai fait 500 $ de ventes le premier mois et je gagnais près de 2 000 $ par mois quelques mois plus tard. J’ai continué à évoluer à partir de là en sortant deux packs d’extensions et une version deluxe qui s’est vendue pour 24,95 $. Le jeu a très bien marché et a ridiculisé les résultats de mes premiers jeux. J’ai également passé plus d’accords de licence pour ce jeu, dont un qui avait un minimum garanti de 5 000 $ par mois de la part de cette seule source.

J’ai développé ce hit avec 0 $ de budget. J’ai fait le design et la programmation, l’artiste a travaillé pour un pourcentage des royalties, donc j’ai créé une source de revenus passifs pour lui.

Puis j’ai entrepris d’acquérir les licences et de republier les jeux d’autres développeurs, ce qui a créé de nouvelles sources de revenus passifs pour eux et pour moi. Finalement j’ai créé des suites pour une vingtaine de jeux environ, autrement dit cela faisait une vingtaine de sources de revenus majoritairement passifs. Certaines sources étaient très bonnes. D’autres ne procuraient qu’un mince filet de revenus.

En 2006 j’ai finalement retiré mes jeux du marché quand j’ai fermé mon entreprise de jeux vidéo. À ce moment-là je gagnais tellement plus avec mon site de développement personnel que je ne voulais pas diviser ma concentration en laissant mon entreprise de jeux encore active. Mais le flux de revenus passifs venant de ces jeux a couvert toutes mes dépenses pendant que je lançais et rentabilisais mon site web.

Vision à long-terme

Est-ce que 10 000 € répartis sur 10 ans sont une jolie somme pour 6 mois de travail ? Non, je j’aurais facilement pu gagner plus d’argent en ayant un travail normal. Je gagnais déjà plus que ça dans mon travail contractuel de programmation avant d’écrire mon premier jeu indépendant.

Le but de créer votre première source de revenus passifs n’est pas d’être super bien payé immédiatement. Le but est d’apprendre comment créer des sources de revenus passifs, pour devenir meilleur dans ce domaine. Ensuite, avec l’augmentation de vos compétences, vous pourrez créer des sources plus importantes. Ne vous attendez pas à ce que votre premier effort soit votre chef-d’œuvre.

Aujourd’hui je peux créer de nouvelles sources de revenus passifs avec bien moins d’efforts que je le faisais dans les années 90. La raison est que j’ai pu prendre le temps  d’apprendre comment le faire, et que j’ai continué à peaufiner mes compétences avec le temps.

Ne vous préoccupez pas de la taille de vos sources de revenus au début. Si vous pouvez créer une source de revenus passifs de 50 € par mois cette année, je pense que c’est super. Et c’est tellement plus simple de faire cela aujourd’hui qu’en 1995 quand je débutais, donc vous aurez bien moins de mal que moi. Votre téléphone est probablement 100 fois plus puissant que l’ordinateur que j’utilisais à l’époque.

Je suis également là pour vous coacher en cours de route. Personne ne me coachait à l’époque. Parfois les gens dans ma vie ont suggéré que je devrais trouver un travail. Mais ils ne disent plus cela. 😉

Fixez des objectifs, mais soyez patient dans vos progrès. C’est une compétence qui vous bénéficiera toute votre vie. Même si vous travaillez dessus pendant 10 ans, il y aura encore beaucoup de choses à apprendre.

Mon objectif de revenus passifs

Comme je l’ai précédemment mentionné, dans cette série d’articles à propos des revenus passifs, je vais vous montrer le processus de création d’une nouvelle source de revenus passifs. Et je vais créer une nouvelle source personnellement au cours de ce processus. Je n’ai pas encore décidé ce que cela sera, mais je suis sûr que je vais trouver quelque chose. C’est facile de trouver des idées.

Mais pour l’instant, il faut commencer par trouver l’objectif. Comme je veux que cela reste simple et ne pas compliquer les choses à outrance, je vais fixer ce qui pour moi est un objectif relativement prudent :

Je crée, d’ici 5 mois, une nouvelle source de revenus passifs qui génère au moins 2 000 $ par mois en moyenne et dure au moins 10 ans.

Donc cela signifie que je crée une nouvelle source qui rapporte au moins 240 000 $ dans la décennie à venir.

Cela semble être un objectif atteignable pour moi. J’ai déjà créé de multiples sources de cette taille et de cette durée, donc ce n’est pas impensable de croire que je peux le refaire. Dans ce cas le défi sera d’expliquer toutes les étapes au fur et à mesure que je les traverse, ce que je n’ai jamais fait avant. Je veux que cet objectif reste assez basique, pour que je puisse me concentrer sur l’aspect éducatif.

Avoir un objectif clair et précis m’aide à réfléchir à la façon de le faire. Maintenant je peux commencer à sous-peser les façons de le faire.

Cela m’aide également à exclure ce que je ne peux pas faire pour créer cette source de revenus. Je ne peux pas simplement faire plus d’ateliers publics ou de conférences payées car ce sont des revenus actifs. Je veux mettre en place quelque chose une seule fois et le voir générer des revenus chaque mois pendant au moins dix ans.

Qu’arrive-t-il si je dépasse ma date limite ? Rien. Je vais fixer une nouvelle date limite. Cette date limite est un mécanisme de concentration. Je pourrais créer une nouvelle source de revenus en quelques semaines si je le voulais. Et je vais probablement en créer d’autres en cours de route que je ne vais pas forcément rapporter dans mon blog. Mais pour cette source-ci, je veux aller lentement et expliquer le processus en détails, pour que vous puissiez suivre le mouvement. Mais je veux aussi continuer à progresser vers une production. Je ne veux pas être coincé dans une réflexion perpétuelle.

Votre objectif de revenus passifs

La clé de la fixation d’objectifs est de prendre l’habitude de fixer et d’atteindre ses objectifs. Ce n’est pas de fixer des cibles agressives que vous n’atteignez jamais. Vous pourrez toujours fixer un objectif plus grand par la suite une fois que vous aurez atteint l’objectif initial.

Il m’est arrivé de fixer un gros objectif avec un délai de 2 mois, et je l’ai atteint pendant la première semaine ou les deux premières. Donc j’ai fêté ça. Puis j’ai fixé un nouvel objectif avec une nouvelle date limite.

Tant que l’objectif semble motivant pour vous et que cela vous aide à passer à l’action, alors je dirais que c’est un bon objectif pour vous.

Je suggèrerais de fixer un objectif comme celui-ci :

Je crée, d’ici 8 mois, une nouvelle source de revenus passifs qui génère au moins 100 € par mois en moyenne et dure au moins 5 ans.

Je pense que c’est un objectif que beaucoup de gens peuvent atteindre. Vous n’avez pas besoin de votre propre site web pour gagner autant.

Maintenant, certaines personnes vont écarter vivement cet objectif ; cela sera trop facile pour eux. D’autres gens vont trouver que c’est un sacré défi. Libre à vous d’ajuster l’objectif pour être à l’aise avec.

Si vous atteigniez l’objectif ci-dessus, vous mettriez au moins 6 000 € dans votre poche, mais ce n’est pas la somme qui compte. Le véritable objectif est que vous appreniez comment créer une source de revenus passifs de 100 € par mois. Une fois que vous apprenez comment le faire, vous pouvez certainement le refaire. Faites-le 10 fois, et vous gagnerez 60 000 € de façon passive.

Une fois que vous apprenez comment gagner 100 € par mois de revenus passifs – en le faisant réellement, pas en lisant sur le sujet – alors ce n’est pas si difficile d’apprendre à créer de plus grandes sources. Donc au lieu de créer 10 sources qui génèrent collectivement 60 000 €, vous pourriez apprendre comment gagner autant avec seulement une ou deux sources. En continuant à développer vos compétences dans ce domaine, vous allez découvrir comment gagner de plus grandes sommes avec moins de sources et moins d’efforts. Si une source se tarit, vous saurez également comment la remplacer par une nouvelle.

Je suis plutôt à l’aise pour créer des sources qui rapportent environ 50 000 $ par an. Quand j’avais des publicités de tiers sur mon site web il y a plusieurs années, une de ces sources rapportait plus de 100 000 $ par an. Une fois que vous vous y faites, je pense que vous trouverez que c’est un défi amusant de créer de nouvelles sources de revenus et de les tester avec différentes approches.

Si vous voulez plus de sécurité financière à long-terme, vous ne la trouverez pas dans l’argent ou même dans les sources de revenus passifs. Vous la trouverez dans le développement de vos propres connaissances et compétences. Vous pouvez m’enlever toutes mes sources de revenus, mon site web, mes possessions, etc., et je serai capable de recréer le même niveau d’abondance financière relativement rapidement parce que je sais déjà comment le faire.

C’est ce que je veux pour vous aussi. Je veux que vous appreniez comment le faire, pour que vous ayez toujours une option disponible. Ce savoir-faire va vous soulager d’une grande part de votre pression financière. Vous n’aurez pas à vous précipiter pour trouver un travail pour payer vos factures. Vous pouvez simplement créer plus de sources de revenus passifs si vous voulez plus d’argent.

Faites-le maintenant

Vous n’avez PAS fini de lire cet article tant que vous n’avez pas défini votre objectif et que vous ne l’avez pas couché par écrit. Si vous ne l’avez pas encore fait, faites-le maintenant.

Une fois que vous avez fait ça, je vous encourage aussi à poster publiquement votre objectif – SI vous pouvez le faire à un endroit où vous sentez que les gens vont vous soutenir et vous encourager.

Je partage mon objectif publiquement car j’espère que beaucoup de gens vont vouloir que je réussisse étant donné qu’ils bénéficient de la valeur éducative. Me voir essayer et échouer ne ferait pas une série d’articles très intéressante. J’ai déjà vu apparaitre beaucoup de retours positifs, donc je sais que cette série intéresse beaucoup.

Si vous vous attendez à un soutien surtout positif, alors partagez votre objectif sur votre blog, votre page Facebook, etc. Ajoutez de la responsabilité et de l’engagement comme je le fais. Cela peut vous aider à vous motiver pour réussir, et vous inspirerez les autres à développer également cette compétence.

Si, d’un autre côté, vous anticipez des retours largement négatifs en partageant publiquement votre objectif, alors vous avez un défi différent à gérer. Cela signifie que votre vie est pleine de trop de gens incompatibles. Vous avez un fardeau social. Ces gens vont seulement se mettre en travers de votre route, donc si vous ne pensez pas pouvoir les rallier à votre cause, débarrassez-vous d’eux. Bloquez-les, unlikez-les, etc.

Si d’autres personnes ont un problème avec le fait que vous vous fixiez un objectif dans ce domaine, à quoi ressembleront vos relations avec eux quand vous réussirez ? Cela empirera certainement, et alors vous devrez gérer des problèmes de mesquinerie, de jalousie, de sarcasme, de besoin, etc. Il vaut mieux mettre fin à ces relations dès maintenant et remplir votre vie de soutien positif. Laissez-les apprendre de votre exemple… à distance.

Préparez-vous à réussir. Attendez-vous à réussir. Sachez qu’une fois que vous avez défini cet objectif, vous allez l’atteindre. Et si vous savez que vous allez l’atteindre, alors vous devez commencer à sortir de votre vie tout ce qui se mettrait autrement sur la route de votre objectif. Toute personne ne supportant pas cela devrait sortir de votre vie. Cela fera de la place pour inviter de bien meilleures relations avec des gens qui vous supporteront sur cette voie. Ce poids mort doit être supprimé, pour que ce soutien positif puisse arriver.

Crédits photo : © lpstudio – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *