TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Choisir la bonne carrière : un défi

Note : cet article est une traduction de l’article The Challenge of Choosing the Right Career de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Pièges de carrièreChoisir une carrière est une énorme responsabilité, à la fois pour les hommes et les femmes. Je pense que c’est particulièrement vrai pour les hommes cependant, car nous sommes conditionnés socialement pour accorder beaucoup de valeur à notre carrière et mêler notre ego à notre travail. C’est difficile pour beaucoup d’hommes de se sentir épanoui et heureux quand leur carrière ne va pas très bien, même si tout le reste va bien. Mais si la carrière d’un homme est florissante tandis que le reste de sa vie est couci-couça, il pourrait quand même être globalement heureux et satisfait. Il y a évidemment des exceptions, mais c’est un schéma que je vois souvent, à la fois chez moi et chez les autres.

Votre carrière est un aspect très important de votre vie, et je ne vais pas sous-estimer son importance. Une bonne carrière est une des plus grandes bénédictions que vous connaîtrez jamais, et une mauvaise carrière est une des plus grandes malédictions de la vie.

Certaines personnes sentent vraiment le poids de ce choix, et cela leur fait peur. Je vois beaucoup cela chez les étudiants. Et si je choisis la mauvaise majeure à l’université ? Et si j’ai un travail que je n’aime pas vraiment ? Et si je lance une entreprise et que je finis par la détester ? Ce sont toutes de bonnes questions. C’est bien de se les poser à l’avance.

Ce n’est pas grave d’être un peu anxieux à propos de ce choix, mais ne laissez pas la peur vous empêcher de vous servir de votre capacité à choisir consciemment. Vous n’avez pas à être parfait. Vous n’êtes même pas obligé d’avoir raison dès le début. En fait, vous obtiendrez de bien meilleurs résultats à long terme si vous avez l’intention d’échouer.

Faire le mauvais choix de carrière

Je vais être totalement franc avec vous. Si vous faites une erreur dans votre choix de carrière, vous allez probablement en souffrir. Une mauvaise décision piquera un peu. Cela pourrait même faire très mal. Un mauvais choix de carrière peut également toucher d’autres aspects de votre vie. Cela peut affecter négativement votre santé, vos relations, et votre vie familiale. Vous ne pouvez simplement pas le compartimenter. Dans la plupart des cas, ce n’est pas très beau à voir.

Il y a pire. Votre premier choix de carrière – et certainement vos quelques premiers choix – sera probablement mauvais.

Si je devais deviner je dirais que, entre 50 et 80% du temps, quand les gens font un choix de carrière, ils choisissent mal. Et je fais ici référence aux gens qui font ce choix de façon consciente et délibérée. Si le conditionnement social se substitue au choix conscient, et que les gens tombent simplement sur un chemin de carrière, alors j’estime que nous passons entre 95 et 99,9%. Les bons choix arrivent rarement par accident.

Vous ne savez qu’après vous être engagé

Même avec beaucoup de réflexion conscience, le bon choix de carrière est très difficile à faire. La raison est que vous ne comprenez jamais vraiment ce genre de décisions tant que vous ne les avez pas faites.

Récemment, Erin et moi avons invité une chef professionnelle chez nous pour préparer quelques plats. C’est une chef très expérimentée qui travaillait dans un casino-restaurant populaire. Un des plats qu’elle a préparés était un gâteau végétalien à la banane, en utilisant une recette que nous lui avons donnée. Le gâteau semblait super, mais c’était comme essayer de mâcher un matelas. Même avec toute son expérience et toutes ses compétences, cette chef ne savait pas à quoi ressemblerait cette recette avant de la faire.

Alors qu’avons-nous fait ? Nous avons juste dit : « Ok, cette recette n’était pas si bonne que ça. On ne s’en servira plus.

Que font la plupart des gens quand ils font un mauvais choix de carrière ? Ils font semblant d’aimer le gâteau, et essayent de ne pas trop grimacer en le mangeant. Mmmm… c’est délicieusement caoutchouteux !

Limitez les dégâts

Si vous faites un mauvais gâteau, balancez-le et passez à autre chose. Ne regardez pas fixement le gâteau en vous lamentant sur le temps et l’argent que vous y avez investi. Si le gâteau est mauvais, le gâteau est mauvais.

Il en va de même pour les mauvais choix de carrière. Une fois que vous reconnaissez votre erreur, limitez les dégâts et sortez-en aussitôt que possible. Une mauvaise décision ne devient pas une bonne décision en faisant semblant que c’est le cas. Pardonnez-vous et passez à autre chose.

C’est un vrai défi de tomber sur le bon choix de carrière même avec une intention volontaire et consciente. Ce n’est pas grave. Vous avez le droit de faire des erreurs. C’est comme ça que vous apprenez et évoluez. En faisant des erreurs, vous affinerez vos processus de pensée, et vos décisions s’amélioreront.

Il y a quelques années, j’ai lu l’histoire d’un groupe de personnes qui sont devenues millionnaires à un jeune âge. Je ne me souviens pas de la source. Mais je me souviens qu’il était mentionné que chaque personne avait en moyenne eu 17 carrières différentes avant de trouver celle qui l’avait menée à un succès financier. Cela pourrait sembler être une incroyable quantité de changements, mais parfois vous devez tester beaucoup de recettes différentes pour simplement trouver celle que vous aimez vraiment.

Crédits photo : © Fer Gregory – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

15 Partages
Partagez15
Tweetez