Pourquoi la logique vous fait toujours défaut

Note : cet article est une traduction de l’article Why Logic Always Fails You de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Cap coeurQuelle partie de votre vie semble reléguée aux oubliettes ? Est-ce une certaine relation ? Un hobby dont vous avez toujours voulu profiter ? Une recherche spirituelle ?

Vous dites-vous qu’un jour cet aspect de votre vie reviendra au premier plan et redeviendra une priorité ? Comment est-ce que cela va arriver ?

Les éléments mis aux oubliettes ont tendance à rester indéfiniment aux oubliettes. Ils reviennent rarement au premier plan d’eux-mêmes. La raison pour laquelle ils sont aux oubliettes est que vous les y avez mis, probablement parce que vous avez jugé que quelque chose d’autre est plus important.

À un moment vous avez peut-être fait passer votre carrière en premier. Ou votre santé. Ou une relation en particulier. Mais est-ce que ces priorités sont encore d’actualité ? Est-ce que vos priorités actuelles sont encore correctes ?

Si vous vous posez cette question de façon superficielle, vous allez presque toujours répondre oui. Si vous vous êtes dit il y a un an que vos finances devaient être votre priorité, elles auront tendance à le rester. Que vous fassiez des progrès mesurables ou non, vous aurez tendance à vous tenir globalement aux mêmes priorités année après année.

Une réelle priorité ou une distraction

Si votre ordre actuel des priorités a tendance à se perpétuer de lui-même, comment savoir quand il est temps de procéder à un ajustement ? Vous ne le saurez probablement pas en vous demandant simplement si quelque chose a besoin d’un ajustement.

Généralement la façon dont vous allez remarquer qu’un ajustement est nécessaire est que vous allez avoir la sensation tenace que quelque chose ne va pas dans votre façon de vivre actuelle.

Un autre indice est que vous ne semblez pas faire beaucoup de progrès dans chacune de vos priorités. Si vous regardez vos résultats actuels dans ces domaines, vous verrez la preuve que vous dérapez ou même que vous déclinez.

Souvent cela arrive parce nous aimons penser que nous pouvons améliorer un domaine de notre vie en en faisant la priorité absolue. Par exemple, si vous sentez que vos finances vont mal, vous pourriez décider de vous concentrer sur le fait de gagner plus d’argent pendant un moment. Mais alors quelques années passent, et vos finances ne semblent pas se porter beaucoup mieux. Vous vous sentez globalement plus stressé en général. La principale raison pour laquelle vous avez échoué est que gagner de l’argent n’était pas la vraie priorité. C’était en fait une distraction vis-à-vis d’un aspect de votre vie plus profond, plus important.

Blocage

Quand de fausses priorités sont prises pour de vraies priorités, un blocage apparaît obligatoirement. Vous allez sentir de la résistance en essayant de progresser dans des priorités qui semblent logiques mais qui ne se connectent pas vraiment à vos véritables désirs. Peu importe à quel point vous vous efforcez de briser cette résistance, ou quelles techniques vous utilisez pour y parvenir, cette résistance sera toujours là. C’est parce que votre erreur était plus en amont. Vos priorités n’étaient pas alignées avec vos véritables désirs.

Quand vous réalisez que vous êtes en situation de blocage, trouvez du temps pour faire une pause et réfléchir. Même si vous n’avez pas explicitement écrit vos priorités, que vous disent vos pensées à propos de ce qui est le plus important pour vous ?

Si cela vous arrange, écrivez une petite liste de vos principales priorités mentales. Peut-être que vous écrirez quelque chose comme ça :

  1. Gagner plus d’argent
  2. Améliorer ma santé et ma forme physique globales
  3. Passer du temps avec la personne que j’aime
  4. Être plus concentré et plus productif au travail
  5. Apprendre de nouvelles compétences

Mais si vous voyiez réellement vos actions comme le ferait un observateur objectif, vous pourriez voir que vous avez en réalité fixé des priorités très différentes :

  1. Communication (mails, textos, appels)
  2. Réseaux sociaux
  3. Consommation d’informations (blogs, nouvelles, vidéos, etc.)
  4. Faire le travail urgent
  5. S’amuser

Ce ne sont pas des listes complètes, mais je pense que vous saisissez l’idée ; votre priorisation mentale et vos actions réelles ne sont pas synchronisées.

Si vous découvrez quelque chose comme ça, ne paniquez pas. C’est assez commun d’avoir deux listes qui ne sont clairement pas alignées. Heureusement c’est un problème qui a une solution.

La croyance erronée dont vous devez vous débarrasser

La raison de cette dichotomie est une croyance erronée habituelle. C’est la croyance selon laquelle prioriser est une question de logique, que c’est quelque chose que vous pouvez arriver à faire avec votre esprit logique.

En fait, une approche tout aussi erronée est de croire que c’est quelque chose que vous pouvez discerner intuitivement. Cette approche va tout autant échouer.

Votre esprit logique est la partie qui trouve des solutions comme : si mes finances sont l’aspect le plus faible de ma vie, alors je devrais en faire ma priorité pendant un moment. Accorder plus d’attention à mes finances va sûrement générer une amélioration, et alors quand les choses iront mieux dans ce domaine, je pourrai faire d’autre chose une priorité.

Cela semble vraiment plausible. Donc cela fait un sacré choc à votre esprit logique quand cette solution apparemment raisonnable ne fonctionne pas. Cela rend chèvre votre esprit logique parce qu’après tout, cela devrait fonctionner, non ?

En réalité cela ne devrait pas fonctionner. Il y a une erreur logique là-dedans. Partir du fait que faire d’une priorité consciente dans votre vie un domaine qui est à la peine va pousser ce domaine à s’améliorer est une présomption erronée. La plupart du temps, il s’avère que c’est faux.

Bien des fois, quand vous prenez un domaine à la peine dans votre vie et que vous en faites une priorité absolue, ce domaine va continuer à stagner. Il peut même arriver qu’il empire.

Et parfois vous pouvez ignorer un domaine de votre vie, et il va s’améliorer tout seul.

Nous pourrions en parler longuement, mais pour l’instant je veux juste planter une graine dans votre esprit : faire d’un domaine à la peine dans votre vie une priorité absolue pourrait en fait être une erreur. Parfois c’est la pire chose que vous puissiez faire. Vous verrez pourquoi cela arrive un peu plus loin dans cet article.

Pourquoi l’esprit logique ne peut pas prioriser

Si vous essayez de fixer des priorités de façon logique, l’échec est garanti. C’est parce que le logique ne peut pas fournit un contexte de priorisation.

Il y a un genre particulier de lésions cérébrales qui fait que les gens ne peuvent pas ressentir la moindre émotion, ou qu’ils ne sont pas conscients de leur état émotionnel. Il est intéressant de noter que ces gens n’arrivent vraiment pas à bien s’en sortir. Ils pourraient passer toute la journée à décider où aller manger, en évaluant toutes sortes de détails inutiles comme les conditions d’éclairage de chaque restaurant ou quelle table ils pourraient prendre. Ces gens pourraient se brosser les dents 20 fois par jour, en pensant que c’est raisonnable de le faire. Ils n’ont pas de contexte pour séparer ce qui est utile de ce qui ne l’est pas.

Certaines compagnies prétendent prendre des décisions basées sur des données, mais c’est un terme impropre, car il y doit toujours y avoir un contexte émotionnel derrière l’usage de données. Il n’y a pas de raison logique expliquant qu’une entreprise doive évoluer ou qu’elle doive vendre plus de produits ou avoir plus d’impact. On pourrait tout aussi bien ne pas utiliser de données et les gens pourraient faire autre chose à la place. Même le choix de prendre des décisions basées sur des données est un choix émotionnel. L’esprit émotionnel fournit le contexte nécessaire pour sentir qu’il est bon de faire évoluer une entreprise ; ensuite les données peuvent être analysées de façon logique pour déterminer quels schémas soutiendraient ce développement mieux que d’autres. Mais au final toute la chaîne de décisions commence avec un contexte émotionnel, et même les décisions basées sur des données sont normalement ponctuées de points de contrôle émotionnels.

Si vous deviez prioriser votre vie à un niveau purement mental/logique, vous trouveriez cela impossible. Vous ne pouvez pas évaluer et trier de manière logique les possibilités infinies qui s’ouvrent à vous. En fait, si vous essayez de suivre cette voie, vous allez sûrement connaître des périodes de paralysie analytique, où vous serez tellement coincé dans l’analyse que vous aurez du mal à faire quoi que ce soit.

Laissez votre cœur commander

La solution pour éviter ce piège est simple : laissez votre cœur commander. Utilisez vos émotions pour prioriser.

Cela pourrait ressembler à une solution de facilité, mais il y a une façon plus capacitante de le voir.

D’abord, vous allez le faire de toute façon. Si vous essayez d’utiliser l’approche de la priorisation logique, une partie de vous ne coopèrera pas. Vos priorités mentales pourraient sembler super sur le papier, mais vous ne les suivrez pas vraiment. Quand avez-vous déjà priorisé votre vie de façon logique et avez réellement respecté ces priorités ?

Ce que vous pourrez faire de plus approchant est de vous droguer au café par exemple pour essayer de déséquilibrer vos hormones et stimuler à outrance votre esprit logique, mais vos émotions vont quand même se réaffirmer de temps en temps, et les signaux n’en seront que plus embrouillés. Au final, vos émotions vont vous faire vous sentir encore plus mal quand vous essaierez de greffer de force une priorisation logique sur votre vie. Cette approche va vous éloigner encore plus du vrai bonheur, et ce sera finalement contre-productif.

Peut-être qu’un jour un il y aura un meilleur substitut à votre esprit émotionnel, mais pour le moment vous êtes coincé avec lui. Heureusement ce n’est pas si mal. Votre esprit émotionnel est bien plus vieux que votre esprit logique, et il a été sujet à beaucoup plus de cycles d’évolution. Votre sous-système émotionnel est un instrument finement aiguisé, bien davantage que les capacités de nos super-ordinateurs, même les plus modernes d’entre eux.

L’esprit logique est bon dans certaines choses, mais fixer des priorités en fonction du tableau d’ensemble n’est pas une de ses forces. Par contre c’est une des principales forces de l’esprit émotionnel. Ces deux aspects de l’esprit se complètent merveilleusement l’un l’autre, mais en Occident nous utilisons souvent cette logique à l’envers. Nous devons apprendre à prioriser avec notre cœur et nos émotions, pas avec notre esprit logique.

D’un point de vue physique, votre esprit émotionnel est principalement dans votre tête, mais également en partie dans votre poitrine. Votre cœur a en fait son propre petit cerveau composé de près de 40 000 neurites. Il est primitif comparé au cerveau qui est dans notre tête, mais il est aussi fort. Le canal de communication qui envoie des signaux de notre cœur à notre cerveau est comme une lance à incendie, tandis que le canal allant du cerveau au cœur a un débit bien inférieur, plutôt comme une petite paille. Le cœur fonctionne essentiellement comme un régulateur d’état pour le cerveau. Le cœur peut facilement déconnecter le cerveau, mais le cerveau peut difficilement déconnecter le cœur. Quand vous ressentez de fortes émotions, ces émotions vont prendre le dessus sur votre réflexion et déterminer le type de pensées que vous pouvez ou ne pouvez pas avoir à ces moments-là. Mais vous pourriez avoir du mal à sortir de ces fortes émotions par la pensée.

Une priorisation centrée sur le cœur

Quand vous priorisez avec le cœur, il est important d’avoir un signal clair. Je vous recommande de ne pas consommer de drogues comme le café ou l’alcool pendant au moins une semaine, juste pour être sûr. Autrement votre système nerveux a des chances d’être hors de contrôle, et la communication cœur-cerveau ne fonctionnera également pas bien. Si vous voulez vraiment amplifier cette communication, mangez cru pendant une semaine, ou testez un jeûne, un jeûne à base de jus, ou un repas par jour pendant les premiers jours pour commencer.

Vous voudrez atteindre un stade de cohérence, où le cœur et le cerveau synchronisent leurs schémas de communication. C’est la différence entre écouter de la musique et écouter du bruit.

Pour atteindre cette cohérence, vous devez vous concentrer sur la création d’un certain état émotionnel. Une fois que vous êtes dans cet état, votre cerveau va se synchroniser à votre cœur. Cela peut être physiquement mesuré avec l’équipement approprié. Peut-être que le changement le plus significatif est dans votre VRC (variabilité cardiaque). Quand vous êtes désynchronisé, votre VRC rebondit à tort et à travers. Quand vous êtes synchronisé, votre VRC ressemble à une douce onde sinusoïdale. En fait votre cœur accélère et ralentit selon un schéma très gracieux, presque comme de la musique.

Émotionnellement cet état de cohérence peut être décrit comme : un amour inconditionnel, de la compassion, de l’appréciation, et de la gratitude. Si vous ressentez ces émotions, vous y êtes arrivé. Si vous ne ressentez pas ces émotions, vous n’y êtes pas. Se sentir neutre ou pas mal ou bien n’est pas une synchronisation.

Cette cohérence a de nombreux bienfaits. C’est bon émotionnellement, mais c’est aussi bon pour votre santé, vos performances mentales, votre vie sociale, et plus encore.

Même si le cœur est la voix la plus forte dans la communication cœur-cerveau, le cerveau peut toujours influencer le cœur. Donc vous pouvez créer cet état de cohérence en ayant des pensées qui sont cohérentes avec ces sentiments. Vous pouvez vous rappeler des souvenirs positifs ou vous servir de la visualisation. Une autre méthode est d’écouter de la musique qui évoque ces émotions. Personnellement, j’aime bien la chanson One de U2.

Amusez-vous à faire des tests pour trouver une méthode qui fonctionne pour vous. Vous pouvez faire tout cela dans votre tête si vous le voulez, comme en visualisant une scène positive, mais vous pouvez tout aussi facilement trouver la cohérence par des moyens extérieurs, comme en câlinant quelqu’un que vous aimez.

La raison pour laquelle vous devriez commencer par entrer dans cet état de cohérence est simple : cela procure une incroyable clarté. Une fois que vous êtes dans cet état de cohérence, vous pouvez avez confiance dans le fait que votre communication cœur-cerveau sera hyper-efficace. Vous pouvez toujours essayer de prioriser sans être dans cet état, mais les résultats ne seront pas aussi fiables.

Une fois que vous profitez de cette éclatante chaleur centrée sur le cœur, demandez-vous ce qui est le plus important pour vous dans la vie. Faites votre liste de priorités en vous concentrant sur vos sensations. Je pense que vous trouverez ça relativement facile à faire.

Vous remarquerez probablement que la façon dont votre cœur priorise est très différente de la façon dont fonctionne votre cerveau. Par exemple, quand vous êtes dans cet état de cohérence, il est assez évident que gagner plus d’argent n’est pas si important, et cela pourrait ne pas du tout être une priorité.

Vous pourriez finir avec une liste qui ressemble un peu à ça :

  1. Se sentir connecté
  2. Aider les gens
  3. Servir le bien commun
  4. Être gentil
  5. Partager mes dons et mes talents avec le monde

S’il-vous-plaît, essayez de faire ceci vous-même. Ne lisez pas simplement cet article pour ensuite sauter cet exercice.

Vous allez probablement remarquer que cette priorisation centrée sur le cœur est en fait plus rapide que la priorisation logique.

L’approche centrée sur le cœur est aussi plus durable. Quand vous utilisez l’approche logique, vous allez recevoir des réponses différentes à chaque fois. Chaque mois où vous appliquez de la logique dure pour fixer vos priorités, vos réponses vont continuer à changer, parfois radicalement. Mais avec l’approche base sur le cœur, vous trouverez que vos réponses restent remarquablement constantes. Vous pourriez utiliser des mots différents pour décrire vos priorités et en changer un peu l’ordre, mais chaque fois que vous le ferez vous serez frappé par une sensation de clarté telle que vous serez immédiatement dans votre élément. Vous aurez la sensation de vous en souvenir plutôt que de prioriser. Les réponses arrivent sans efforts.

Quand vous profitez de cette cohérence, votre esprit logique va également mieux fonctionner, et cela va fonctionner en harmonie avec vos émotions pour vous aider à créer ce que vous désirez.

Nous pouvons également voir pourquoi une priorisation basée sur la logique seule ne fonctionne pas. Même une priorisation basée sur l’intuition ne fonctionne pas. La raison est que ces approches ignorent l’importance de la cohérence. Chaque fois que vous essayez d’appliquer votre logique ou votre intuition à un problème, vous serez dans un état émotionnel légèrement différent. Cet état émotionnel va dicter le genre de solutions que vous trouvez. Et si vos états émotionnels ne s’accordent pas d’un mois sur l’autre, vos solutions seront discordantes, et vous aurez du mal à créer des plans qui durent. C’est comme écouter une musique où chaque piste ne cesserait de sortir de la mélodie ; cela pourrait ressembler à de la musique sur le papier, mais pas quand vous l’écoutez.

Nous pouvons également voir pourquoi changer un domaine à la peine dans votre vie pour en faire votre priorité absolue va souvent produire un retour de flammes. Si accorder plus d’attention sur ce domaine à la peine complique le fait d’atteindre cette cohérence, vos résultats vont en souffrir. Donc si vous ressentez un manque financier et que vous essayez de vous pousser à gagner plus d’argent, vous aurez probablement plus de chances de vous sentir stressé et écrasé au lieu de profiter d’appréciation et de gratitude. Donc votre esprit émotionnel va vous pousser à procrastiner. Il essaye en fait de vous éloigner de ces sentiments négatifs et de vous pousser en direction de la cohérence. C’est pourquoi vous pourriez vous retrouver accro aux mails ou aux réseaux sociaux, ce qui pourrait vous aider à vous sentir mieux et à ne pas stresser pour un travail que vous n’aimez pas. Une meilleure solution est d’entrer délibérément dans cet état de cohérence puis de décider quoi faire à partir de là.

Passer à l’action

Quand vous êtes prêt à passer à l’action et à suivre vos priorités, commencez par retourner à la cohérence. Utilisez votre méthode préférée pour créer des sentiments d’amour inconditionnel, de compassion, d’appréciation et de gratitude. Ainsi vous vous synchroniserez au même état que vous aviez utilisé pour fixer vos priorités, ce qui fait que vous n’aurez pas la sensation de vous remettre en question.

Dans cet état, les bonnes actions auront tendance à émerger relativement facilement. Pour moi c’était le désir d’écrire et de publier un nouvel article en ce beau samedi matin en sirotant un smoothie banane-noix de coco. Mon désir est de vous aider à gagner en clarté et à profiter de plus d’inspiration et de bonheur dans votre vie.

Revenir à cet état de cohérence quand vous fixez des priorités et quand vous agissez pour les suivre est mieux que d’essayer de prioriser quand vous êtes dans un état puis de passer à l’action dans un état différent. Ne vous attendez pas à obtenir de bons résultats si vous avez fixé vos priorités dans un état de désespoir et que vous avez essayé de passer à l’action dans un état de stress. Synchronisez vos émotions dans un état de cohérence avant de prioriser et avant de passer à l’action. Avec de la pratique vous pouvez le faire en quelques secondes. C’est une pratique avec un fort effet de levier qui fait toute la différence.

Un point de vue d’ensemble

Imaginez à quel point la planète changerait si plus de gens commençaient chaque jour en se synchronisant pour entrer en cohérence. Imaginez si les gouvernements et les conseils d’administration d’entreprises prenaient quelques minutes pour se synchroniser à l’amour inconditionnel avant de prendre des décisions importantes. Combien de problèmes pourrions-nous éviter avec cette simple pratique ?

Est-ce que cela n’aurait pas plus d’impact et de cohérence que de voir chaque personne se pointer avec des sentiments incohérents comme la peur, l’envie, le stress, etc. ?

Vous pouvez essayer ceci avec votre famille et avec vos amis. La prochaine fois que vous avez un désaccord avec un de vos proches, faites une pause pendant un moment et voyez si vous pouvez commencer par vous synchroniser à l’autre personne. Puis voyez ce que devient votre désaccord.

Se synchroniser avec beaucoup de gens est comme jouer dans un orchestre. Chaque individu pourrait avoir un instrument différent et pourrait jouer des notes différentes à des moments différents, mais ce qu’ils jouent pourrait se mêler harmonieusement. Quand beaucoup de gens se synchronisent avec cohérence, ils créent une belle musique. Quand ils sont désynchronisés, ils créent une sorte de brouhaha.

Envisagez un test de cohérence de 30 jours

Si vous voulez prendre l’habitude de vous synchroniser avec cohérence, envisagez de tenter un test de 30 jours. Ce n’est vraiment pas très difficile à faire, et les bienfaits potentiels sont énormes.

Pour commencer le test, prenez quelques minutes pour vous synchroniser avec cohérence, puis notez une liste de vos priorités dans la vie. La liste n’a pas besoin d’être longue, et l’ordre exact n’est pas très important. Notez simplement ce qui vous vient.

Quand vous êtes prêt à commencer l’aspect action de chacune de vos journées, faites une nouvelle pause et synchronisez-vous avec cohérence. Puis commencez par entreprendre la prochaine action qui vous inspire.

Cette étape de synchronisation ne prend que quelques minutes au maximum. Cela peut être aussi simple que d’écouter une chanson qui vous fait vous sentir apprécié et aimé. Puis restez dans cet état au fur et à mesure de votre progression. Et essayez de vous y tenir aussi longtemps que possible.

Quand vous remarquez que vous avez perdu le contact avec cet état de cohérence et que vous dérapez vers des sentiments discordants et perdez en clarté, faites une autre pause pour vous resynchroniser avec cohérence. Là encore, cela ne prend pas beaucoup de temps. Rappelez-vous un souvenir heureux. Mettez de la musique qui vous inspire. Ou envoyez un message rapide à quelqu’un que vous aimez : Je suis très reconnaissant de t’avoir dans ma vie. Je t’aime et t’apprécie profondément. <3

Comme j’ai terminé mon essai d’apprentissage de la musique pendant 30 jours, je vais commencer ce nouvel essai de 30 jours aujourd’hui. Mon engagement est de me synchroniser avec cohérence au moins deux fois par jour. J’ai commencé ce matin en me synchronisant avec cet état et en me sentant inspiré décrire et de partager cet article avec vous. J’espère que vous le trouverez utile.

Passez une merveilleuse journée !

Crédits photo : © blobbotronic – Fotolia

Un commentaire

  • Yves dit :

    Oui, je suis d’accord. On imagine réaliser une liste de chose et finalement, on dérive de plus en plus en nous orientons vers d’autre priorité de manière assez inconsciente. Je crois aussi que pour bien faire et bien vivre, il faut identifier ce qu’il doit être fait, et ce que l’on veut faire et nous arranger en fonction. Article passionnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *