Votre meilleur travail

votre meilleur travailAvez-vous un emploi ou un plan de carrière qui vous aide à faire le meilleur travail de votre vie ?

Si je demandais cela à plusieurs personnes, certaines riraient du ridicule de cette question parce que c’est une norme qu’elles n’ont jamais été près d’expérimenter, alors une réponse blasée est tout ce qu’elles pourraient trouver. Par contre, si je demande cela à certains amis qui sont très comblés par leur travail, ils me répondront : « Bien sûr… pourquoi accepterais-je de me contenter de moins ? »

Sachez que si vous n’êtes pas aligné sur cette façon de faire votre meilleur travail, alors vous tolérez actuellement une norme inférieure. Pour une raison quelconque, vous êtes actuellement d’accord pour ne pas faire votre meilleur travail. Peut-être que cela ne vous convient pas, mais vous le tolérez quand même.

Pourquoi cela ? Qu’est-ce qui vous empêche de faire le meilleur travail de votre vie ce mois-ci ? Pourquoi ne pas entreprendre un projet qui exige ce que vous avez de mieux à offrir ?

Si vous faites moins que votre meilleur travail, alors vous savez que vous ne jouez pas très bien au jeu de la vie ; et cette prise de conscience vous hante et a un impact négatif sur votre motivation et votre estime de soi.

Vous éviterez probablement de vous connecter avec des personnes plus ambitieuses, car vous vous sentirez probablement mal à l’aise de vous faire rappeler que vos normes sont inférieures à ce qu’elles pourraient être. Si par contre, vous avez des amis moins ambitieux, vous ne ferez que renforcer les normes inférieures qui vous maintiennent coincé. Des normes basses tendent à encourager le cocooning social et la dissimulation.

Motivation pour maintenir des normes élevées

D’où vient alors la motivation de maintenir des normes élevées ?

Il est difficile de maintenir des normes élevées uniquement pour notre satisfaction personnelle. Il est également difficile de maintenir de fausses normes pour plaire aux autres, par exemple en prétendant nous soucier de questions qui ne correspondent pas à nos valeurs. La motivation vient vraiment lorsque nous pouvons satisfaire nos valeurs les plus importantes et aussi nous connecter avec des gens qui se soucient vraiment de ces valeurs. Cela nous encourage à maintenir des normes élevées parce que nous sommes membres d’un cercle où les gens s’entraident. Nous nous soucions des gens et eux aussi se soucient de nous.

Il y a donc deux conditions à remplir pour avoir un modèle de travail très engagé qui vous permet de donner le meilleur de vous-même. Tout d’abord, votre travail doit s’aligner sur vos valeurs. Choisissez des projets qui vous tiennent à cœur personnellement, afin de vous soucier de la qualité de votre travail. Deuxièmement, vous avez besoin de personnes qui apprécieront profondément votre travail. Ces gens peuvent être des collègues, des clients, des proches ou des amis, tant qu’ils apprécient et vous soutiennent dans l’accomplissement de votre meilleur travail.

Et si vous ne pouviez pas choisir vos propres projets ? Vous avez peut-être accordé temporairement à quelqu’un d’autre le pouvoir de vous assigner du travail, mais vous conservez la possibilité de récupérer ce pouvoir quand vous le voulez. Vous n’êtes pas impuissant. En effet, vous pouvez renégocier l’arrangement pour aligner votre travail sur ce qui vous tient vraiment à cœur. De même, vous pouvez passer à d’autres travaux où vous pouvez trouver cet alignement, ce qui peut nécessiter un changement d’emploi, d’équipe ou d’entreprise.

Si votre patron ne vous aide pas à accomplir votre meilleur travail, admettez que vous avez embauché un mauvais employeur et séparez-vous de lui. L’une des principales raisons d’embaucher un employeur, c’est de vous servir de lui pour faire votre meilleur travail, alors ne tolérez pas un patron qui échoue à atteindre cette norme. Parlez au moins avec lui, échangez sur la façon de faire votre meilleur travail, faites des suggestions et donnez des conseils sur comment faire de cela une réalité. Soyez déterminé à obtenir ce que vous voulez. Si votre patron n’est pas (1) motivé et (2) capable de vous aider à faire votre meilleur travail, alors vous devez vous séparer de lui.

Et si vous choisissez de rester malgré cette prise de conscience, vous ne pouvez pas continuer de blâmer votre employeur puisque vous avez embauché cette personne pour commencer, et vous pouvez la remercier quand vous êtes prêt à vous engager dans une véritable croissance professionnelle. Les gens qui obéissent à des normes élevées ne tolèrent pas les employeurs peu performants. Si vous le faites, vous déclarez à tout le monde autour de vous que vous êtes une personne peu exigeante.

Et si vous vous retrouviez piégé dans une situation où vous ne pouvez pas faire un travail qui s’aligne sur vos valeurs ? Considérez cela comme le résultat d’une mauvaise décision de votre part et penchez-vous vers le processus difficile de correction de cette erreur. Il s’agit en effet d’une erreur courante, souvent accompagnée de leçons difficiles, et il faut habituellement de gros efforts pour la corriger.

Toutefois, vous pouvez y arriver et c’est sage de le faire. La pire chose que vous puissiez faire, c’est de continuer à investir dans une voie désalignée. Un changement de direction vous soulagera, même si vous devrez peut-être prendre du recul sur le plan financier et/ou professionnel pour vous dégager. Il n’y a aucune honte à prendre du recul pour ajuster son cap ; c’est beaucoup mieux que d’investir une année de plus à rester fidèle à des normes faibles.

Très souvent, vous ne serez même pas en mesure de voir un chemin aligné tant que vous restez coincé à accomplir un travail qui ne s’aligne pas avec vos objectifs. Il y a plusieurs raisons à cela. L’une des raisons les plus importantes est que les gens qui font un travail qui s’aligne sur leurs valeurs ne seront normalement pas prompts à collaborer avec ceux qui maintiennent des normes faibles.

votre travail

Lorsque vous faites un travail qui ne s’aligne pas sur vos valeurs, ce que vous ne réalisez peut-être pas, c’est que vous annoncez à tout le monde que vous êtes une personne aux normes faibles, et les gens qui obéissent à des normes élevées sont susceptibles d’éviter de collaborer avec vous. En d’autres termes, des gens intéressants ne vous inviteront pas à faire partie de leur équipe parce que vous donnez l’impression d’être un mauvais investissement.

Un travail qui ne s’aligne pas sur vos valeurs draine votre énergie, et les gens s’en rendent compte. En fait, c’est assez évident si l’on passe d’un milieu où les normes sont élevées à un milieu où les normes sont faibles. Les personnes qui accomplissent leur meilleur travail ont tendance à diffuser certaines fréquences d’énergie émotionnelle et d’enthousiasme. Les autres par contre ont tendance à diffuser de l’impatience ou de l’inconfort dans leur travail, souvent sans s’en rendre compte consciemment.

Il vous faudra presque toujours renoncer vraiment aux actions qui ne s’alignent pas sur vos valeurs avant que la vie ne vous montre votre vraie voie. Quittez d’abord l’ancienne voie. Ensuite, travaillez à la construction de la nouvelle. Je sais que cela fait parfois peur, mais c’est une façon efficace de procéder. Vous serez surpris de voir à quelle vitesse votre énergie et votre estime de soi peuvent être boostées une fois que vous arrêtez d’accomplir un travail qui ne s’aligne pas sur vos valeurs. La vie a tendance à respecter ceux qui s’engagent à maintenir des normes élevées de travail.

Appréciation profonde

Ce serait bien si cela (maintenir des normes élevées) suffisait, mais ce n’est pas le cas. Le prochain point majeur de l’immobilisme se décline lorsque vous avez la liberté d’effectuer un travail qui s’aligne sur vos valeurs, mais que vous ne ressentez toujours pas l’envie et la motivation nécessaires pour faire de votre mieux. C’est particulièrement fréquent chez les personnes qui quittent un emploi insatisfaisant pour faire quelque chose en mode indépendant. Après l’euphorie de la transition, ils ont du mal à être productifs.

Le problème ici, c’est que même si le travail lui-même peut sembler aligné sur vos valeurs, il se peut qu’il n’y ait pas de lien assez fort avec les personnes qui l’apprécieront vraiment.

Au début, vous pouvez essayer de partager la valeur avec les personnes qui sont les plus accessibles, mais vous obtiendrez généralement une réponse timide en retour. La vente de votre produit peut s’avérer particulièrement difficile lorsque vous essayez de le vendre à des gens qui ne sont que partiellement d’accord avec ce que vous faites, même si beaucoup d’entre eux (comme de vieux amis et vos proches) vous soutiennent globalement.

C’est donc le bon moment pour faire une pause et poser des questions comme celles-ci :

  • Si je fais mon meilleur travail, qui sont ceux qui l’apprécieraient profondément ?
  • Si je fais mon meilleur travail, qu’elles sont les personnes qui l’apprécieraient partiellement ?
  • Comment puis-je effrayer les membres du deuxième groupe, de sorte que je ne puisse m’occuper uniquement que du premier groupe ?

J’imagine que la première question vous convient, mais la troisième semble probablement un peu dure. Pourquoi devriez-vous effrayer les gens qui vont apprécier seulement une partie de votre travail ? Ne pouvez-vous pas les servir également ? N’est-il pas préférable de servir plus de gens, même si certains ne reçoivent pas 100% de la valeur ?

Je comprends ce genre de raisonnement. Il semble raisonnable de vouloir servir le plus de gens possible. Bien sûr, certaines personnes apprécieront profondément votre travail, et d’autres ne l’apprécieront que partiellement. Cependant, il y a un risque sérieux si vous essayez de servir les deux groupes, et ce risque est que vos normes risquent d’être tirées vers le bas.

Les personnes qui apprécient partiellement votre travail formeront probablement le groupe le plus important. Vous obtiendrez plus de commentaires de leur part au fil du temps que vous n’en obtiendrez de la part des personnes qui s’alignent le plus sur vos valeurs. Ils influenceront vos normes plus que tout autre groupe si vous les laissez faire. C’est le cas notamment des employeurs, des équipes, des amis, des parents, des collègues, des clients, etc. qui apprécient seulement partiellement votre travail. Les correspondances partielles sont plus fréquentes que les correspondances profondes.

Apprécier partiellement implique qu’il y a un désalignement, mais ces désalignements n’iront pas tous dans la même direction. Afin de mieux servir les gens qui apprécient partiellement votre travail, vous devrez faire des concessions dans des directions opposées. Vous essaierez toujours de trouver un équilibre entre le fait de dégrader la qualité de votre service pour certains d’entre eux et le fait d’améliorer votre service pour d’autres. Prendre finalement conscience qu’il est impossible de vraiment plaire à ce groupe va dégrader votre propre alignement avec votre travail. Vous ne pouvez pas servir puissamment ce groupe tout en faisant votre meilleur travail. En d’autres mots, si vous faites votre meilleur travail, ceux qui l’apprécient partiellement ne l’apprécieront que partiellement. Généralement, cela mène à des blocages comme la procrastination et le perfectionnisme.

L’appréciation partielle ne satisfait que partiellement. Si vous essayez d’obtenir plus de satisfaction ou d’appréciation en servant ce groupe, vous devrez faire un travail qui vous semblera moins aligné sur vos valeurs, mais qui ne vous satisfera pas intérieurement. Il n’y a aucun moyen de gagner avec cette approche. Au mieux, vous devrez vous débarrasser du souci de servir ces gens et faire les choses comme vous l’entendez, peu importe ce qu’ils ressentent. Cela dit, ne serait-il pas préférable que vous puissiez avoir les deux : un alignement intérieur avec vos valeurs et une profonde appréciation de la part des gens que vous servez ?

C’est possible, mais pour y arriver, vous devrez vous concentrer sur comment servir les personnes les plus alignées. Quand vous faites votre meilleur travail, ces gens sont ravis. Cependant, vous obtiendrez plus de commentaires de la part des gens qui apprécient partiellement votre travail, et ils ne seront pas entièrement satisfaits de ce que vous faites. Ils suggèreront alors beaucoup de changements contradictoires dans des directions différentes. Ils vous inviteront à devenir quelqu’un que vous préférez ne pas devenir. Et vous serez tenté de les servir parce qu’ils sont plus nombreux et que leurs commentaires sont les plus fréquents. Si vous donnez la priorité aux chiffres plutôt qu’à l’alignement, vous vous éloignerez automatiquement de votre objectif. Combien de fois avons-nous vu cette tendance se répéter dans les domaines de la création ?

Au lieu d’essayer de servir ces gens directement, c’est plus facile et plus satisfaisant à long terme de dire clairement que vous n’allez pas vous adapter pour les servir. Cela peut sembler une mauvaise idée au début, mais l’effet secondaire positif est que lorsque vous montrez que vous n’êtes pas prêt à accepter les correspondances partielles, vous démontrez que vous êtes un vrai prétendant à l’appréciation profonde.

votre meilleur travail

En vous engageant davantage à faire de votre meilleur travail, vous repousserez peut-être certaines personnes qui apprécient votre travail de façon partielle, mais vous deviendrez d’autant plus attirant pour les personnes qui apprécient profondément votre travail. Il sera ainsi plus facile pour ces personnes de vous reconnaitre comme quelqu’un de rare et de spécial. Cela les aidera à être plus enthousiastes à l’idée d’investir dans une relation professionnelle à long terme avec vous. Des invitations et des opportunités de qualité passeront par eux pour arriver à vous. Ces personnes accepteront également de vous parrainer.

Avec le temps, cela changera la saveur de votre vie et de votre travail. Les gens qui apprécient partiellement votre travail pourront toujours s’engager avec vous, mais ils ne seront plus aussi à l’avant-plan qu’auparavant. Leur présence aura tendance à s’évanouir dans l’ombre. Ils seront en effet évincés par de nombreuses personnes profondément reconnaissantes. Vous ne vous sentirez pas motivé à vous connecter avec les gens qui apprécient partiellement votre œuvre quand votre vie est riche en personnes qui l’apprécient profondément. La plus grande partie de votre énergie créatrice sera consacrée au service de ceux qui vous en sont profondément reconnaissants.

Vous n’aurez pas nécessairement besoin d’un grand nombre de personnes profondément reconnaissantes, bien que cela dépende du type de travail que vous faites. Même si vous n’avez que quelques personnes qui apprécient profondément votre meilleur travail, comme quelques collègues ou membres d’équipe, cela peut faire toute la différence dans le monde. De combien de personnes auriez-vous vraiment besoin pour être heureux professionnellement ?

Vous pourriez peut-être même avoir une belle carrière en servant seulement une personne, à condition que ce soit la bonne personne et qu’elle ait la motivation et les moyens de vous soutenir pleinement sur le plan professionnel. Si vous ne serviez qu’une seule personne sur terre de la manière la plus puissante et alignée possible, qui serait cette personne ? Si vous pouvez répondre avec précision à cette question, cela pourrait vous aider à identifier un plus grand groupe de personnes qui apprécieraient profondément votre travail également.

Toutes choses étant égales, préférez-vous servir les gens qui apprécieront profondément votre travail, ou plutôt ceux qui ne l’apprécieront pas ? Pensez-vous vraiment que vous ferez le meilleur travail de votre vie sans le flux de cette appréciation ? Si oui, comment les choses fonctionnent-elles jusqu’à présent pour vous ?

Dire « non » avant de trouver le « oui »

Comment arriver à aligner votre travail sur vos valeurs et servir les personnes les plus reconnaissantes ? En règle générale, il faut dire « non » au désalignement et à l’appréciation partielle. Cessez de capituler devant des invitations qui ne s’alignent pas sur vos valeurs. Arrêtez d’essayer si fort de plaire et de satisfaire les gens qui n’apprécient que partiellement votre travail.

Si vous avez une offre pour faire quelque chose qui ne fera pas ressortir votre meilleur travail, déclinez-la. Toutefois, apprenez aussi de cette offre. Qu’y avait-il de mal aligné à propos d’elle ? À quoi ressemblerait une meilleure offre ?

Se contenter de normes faibles n’est pas une voie vers le niveau supérieur. Pensez donc à ne pas accepter les personnes qui ne s’alignent pas sur vos valeurs. Cela vous permettra de récupérer une partie de l’énergie gaspillée que vous pourrez réinvestir dans une voie plus alignée. Une plainte courante que formulent ceux qui font un travail mal aligné, c’est qu’ils n’ont pas le temps et l’énergie nécessaires pour faire mieux. Bien sûr que non — leur temps et leur énergie sont constamment épuisés. Il est judicieux d’arrêter d’abord ce drainage, et ensuite l’énergie et la motivation peuvent commencer à monter.

Changer de direction présente des conséquences, mais ne rien faire est généralement pire. Vous pourriez par exemple avoir des factures impayées pendant un certain temps, mais ce n’est rien dans le grand dessein de la vie. Une transition difficile reste une transition. Ce qui compte, c’est simplement que vous le fassiez. Tout ne doit pas nécessairement être irréprochable.

Je ne suggère pas d’envoyer balader tout le monde et de faire les choses à votre manière, peu importe ce que les gens pensent. Nous vivons dans un monde social et nous dépendons les uns des autres. Je vous invite à vous engager avec le monde, et non à vous en éloigner. Personne ne s’engage avec tout le monde sur terre ; nous nous engageons tous avec des sous-ensembles de l’humanité. Quel sous-ensemble apprécierait le plus le travail que vous pourriez faire ? Quel sous-ensemble seriez-vous heureux de servir ?

Si vous trouvez un sous-ensemble de l’humanité qui apprécie profondément votre meilleur travail, c’est un bon arrangement pour vous et pour les gens que vous servez. Toutefois, c’est aussi le cas pour les correspondances partielles et les autres qui peuvent sembler moins en accord avec votre travail. Même si vous établissez des normes élevées pour servir les personnes qui partagent vos valeurs et même si vous vous concentrez d’abord et avant tout sur eux, vous continuerez de toute façon à servir plusieurs des personnes partiellement alignées sur vos valeurs. De plus, vous donnerez un exemple positif qui encouragera d’autres personnes à rehausser leurs normes. C’est généralement bon pour nous tous. Cela nous profitera à tous de voir de plus en plus de gens faire leur meilleur travail dans le monde, même si ce travail spécifique ne nous inspire pas personnellement.

Vous êtes-vous déjà senti inspiré par un artiste de classe mondiale dans un domaine différent de celui dans lequel vous intervenez ? Pouvez-vous toujours apprécier et respecter le fait que quelqu’un fasse son meilleur travail, même si cela ne correspond pas complètement à vos valeurs et à vos préférences ? Si vous décidez de faire votre meilleur travail, vous élèverez et inspirerez beaucoup plus de gens en cours de route, y compris dans différents domaines. Néanmoins, si vous vous retenez et tolérez plutôt le désalignement, vous regretterez peut-être longtemps d’avoir manqué un niveau d’accomplissement plus profond, malgré les nombreuses invitations de la vie à jouer à un plus grand jeu. À long terme, le travail difficile d’alignement en vaut la peine, surtout si l’on considère les types d’ondulations que vous allez créer de toute façon.

Article original écrit par Steve Pavlina.

L’une des principales raisons pour lesquelles les gens ne font pas leur meilleur travail, c’est que l’être humain est souvent enclin à choisir instinctivement le chemin de la moindre résistance. Pour revoir cette habitude, il est impératif de s’intéresser à ses racines profondes. C’est précisément ce sur quoi porte la vidéo du jour qui explique comment réussir en changeant la structure de votre vie.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

devenez meilleur votre meilleur travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *