TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Aimez votre travail ou ne travaillez pas du tout

Note : cet article est une traduction de l’article Love Your Work or Don’t Work at All de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

S'épanouir dans son travailPourquoi y a-t-il tant de gens qui acceptent de tolérer un travail qu’ils n’aiment pas, simplement pour toucher leur chèque de fin de mois ? Je pense que c’est parce que la plupart d’entre eux ne savent simplement pas à quoi cela ressemble d’être amoureux de son travail. Leur peur est plus grande que leur pouvoir, donc ils ne font jamais ce pas dans l’inconnu pour découvrir à quoi cela ressemble de travailler par amour et non pour l’argent.

Pensez à la citation suivante, issue du Prophète de Kahlil Gibran :

Le travail est l’amour rendu visible.

Et si vous ne pouvez travailler avec amour mais seulement avec dégoût, il vaut mieux vous asseoir à la porte du temple et recevoir l’aumône de ceux qui œuvrent dans la joie.

Car si vous faites le pain avec indifférence vous faites un pain amer qui n’apaise qu’à moitié la faim de l’homme.

Et si vous pressez le raisin de mauvaise grâce votre regret distille un poison dans le vin.

Et si même vous chantez comme les anges et n’aimez pas le chant, vous fermez les oreilles de l’homme aux voix du jour et de la nuit.

Est-ce qu’il exagère quand il écrit qu’il est mieux de quitter un travail que vous n’aimez pas et de recevoir l’aumône de ceux qui aiment leur travail ? Si vous savez à quoi cela ressemble de réellement aimer votre travail, alors vous verrez probablement que ce n’est pas une exagération.

Quand vous faites un travail que vous n’aimez pas, vous empoisonnez votre production. Si c’est le seul travail que vous êtes capable de faire, vous feriez mieux de ne rien faire du tout. Subvenez à vos besoins en demandant des dons si vous le devez, parce qu’au moins vous n’empoisonnerez pas les autres avec votre peur et votre ressentiment.

Si vous ne pouvez pas travailler avec joie, ne travaillez pas du tout. Sinon vous ferez plus de mal que de bien, aussi bien à vous-même qu’aux autres, même si vous avez le talent de chanter comme un ange. Aucune somme d’argent ne peut compenser ce genre de dégât.

Décidez aujourd’hui que vous n’allez plus produire de poison.

Ne vous contentez pas de moins que ce que vous valez. Exigez de vous-même que vous fassiez un travail que vous aimez – sans concession. Vos émotions négatives ne sont pas là pour vous ennuyer ou vous distraire. Elles vous hurlent « C’est mauvais ! Tu dois faire autre chose ! » Aucune quantité d’autodiscipline ou de déni ne peut réduire au silence votre vérité intérieure.

Au lieu de vous détourner de ces sentiments de peur et de ressentiment, tournez-vous vers eux. Affrontez-les bille en tête. Dialoguez avec eux. Tenez un journal au fur et à mesure que vous les arpentez. Connectez-vous et écoutez-les aussi profondément que vous le pouvez. Restez en contact avec cette partie de vous-même plus profonde que vous souhaitiez voir disparaître afin que vous puissiez entrer dans le cadre. Vous n’êtes pas là pour stagner, pour entrer dans le cadre, ou pour travailler pour de l’argent. Vous êtes là pour briller. Et si vous n’êtes pas actuellement dans une position où vous pouvez réellement briller, alors levez-vous et partez. Maintenant.

Crédits photo : © Tommi – Fotolia

Recherches utilisées pour trouver cet article :

khalil gibran le travail est l amour rendu visiblerésumé sur le travail est un Amour visible

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *