Créer un espace de travail productif

Note : cet article est une traduction de l’article Creating a Productive Workspace de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Espace de travailComment boosteriez-vous de façon permanente votre productivité avec quelques changements simples à votre espace de travail ? Si vous savez que vous allez passer autant de temps à votre bureau, alors assurez-vous que cela va être une expérience plaisante.

Comment votre espace de travail vous fait vous sentir ?

Si vous êtes à votre bureau en ce moment, prenez un moment pour vous éclaircir les idées, et pensez à ce que vous inspire votre espace de travail. Prenez une profonde inspiration et ayez une sensation des subtiles énergies que vous percevez. Comment cet endroit vous fait-il vous sentir ?

Vous sentez-vous stressé ? Inquiet ? Relaxé ? En paix ? Boosté ? Motivé ? Plein d’énergie ? Vidé ? Heureux ? Déprimé ? Surchargé ? Occupé ? Important ? Insignifiant ? Pressé ? En colère ? Créatif ? Excité ? Trouvez quelques mots pour décrire la sensation que vous donne votre environnement.

Je vous recommande de quitter votre espace de travail, d’aller ailleurs pendant quelques minutes, puis d’entrer de nouveau dans votre espace de travail de sorte que vous ayez une impression fraîche. Notez la façon dont vos sentiments changent très subtilement en entrant dans votre espace. Que notez-vous à propos de ce changement ?

Obtenez une seconde opinion

Si vous avez du mal à sentir votre espace de travail de façon objective, obtenez une seconde opinion. Attrapez un collègue ou un/e ami/e qui a un espace de travail assez différent du vôtre, et invitez-le/la à s’asseoir à votre bureau. Demandez-lui quelle sensation cela fait d’entrer et de s’asseoir dans votre espace de travail. Ayez différentes opinions si vous le voulez. Amusez-vous un peu avec vos collègues, et passez d’un bureau à l’autre pour voir la sensation que vous avez dans l’espace de travail de chaque personne. Asseyez-vous dans chaque chaise et imaginez ce à quoi cela ressemblerait de travailler ici pendant une journée. Dans quel espace de travail vous sentez-vous le mieux ? Et le moins bien ? Vous pourriez peut-être donner à chacun une note de 1 à 10.

Notez comment chaque espace vous fait vous sentir. Notez également qu’aucun d’eux n’est exactement comme un autre.

Qu’y a-t-il de différent dans les espaces de travail auxquels vous avez mis la meilleure note ? Qu’avez-vous aimé en eux ?

Et si vous n’aimez pas la façon dont vous vous sentez ?

Si vous réalisez que votre espace de travail vous fait vous sentir un peu mal, ce n’est pas grave. Changer la façon dont votre environnement vous fait vous sentir n’est pas très difficile. Il y a toujours un moyen de l’améliorer.

Tout ce que vous avez besoin de faire est de suivre cette simple règle : si vous le sentez bien, c’est que c’est bien. Si vous utilisez cela comme principe pour vous guider dans les changements à apporter à votre espace de travail, il n’y a aucun besoin d’y faire venir un expert en feng shui. J’ai passé un bon bout de temps à étudier le feng shui et au final j’ai eu la sensation que cette simple règle regroupait près de 80% de ce dont je voulais me souvenir.

Imaginez votre espace idéal

Identifiez la façon dont vous aimeriez vous sentir dans votre espace de travail. Quel état mental considèreriez-vous être le meilleur à avoir quotidiennement par défaut ? Choisissez un ou deux mots pour le décrire. Quand j’ai fait cela, j’ai choisi relax, paisible, et concentré.

Maintenant visualisez le genre d’espace de travail qui vous aiderait à générer les sentiments que vous avez choisis, même s’il ne semble pas réaliste de travailler dans un tel endroit. Par exemple, si vous choisissez de vous sentir en paix, quel est l’endroit le plus paisible que vous pouvez imaginer ? Créez une image mentale de l’endroit idéal pour que vous travailliez.

Changez votre espace

Maintenant prenez l’espace idéal que vous avez imaginé, et projetez-le dans la réalité que vous avez à gérer. Peut-être que vous ne pouvez pas travailler sur un lac de montagne, mais il est possible que vous puissiez amenez une partie de cette vision dans votre espace réel. Faites une liste de changements simples que vous pouvez faire à votre espace de travail. Si vous n’êtes pas sûr qu’ils fonctionneront, ce n’est pas grave. Voyez ces changements comme des expériences. Si vous ne les aimez pas, vous pourrez toujours revenir en arrière.

Prenez un peu de temps pour mettre en place ces changements un à un. Ajoutez un poster, une fontaine, une bougie, une plante, ou quelques photos. Après avoir fait chaque changement, notez la façon dont vos sentiments changent. Souvenez-vous de suivre la règle : « Si vous le sentez bien, c’est que c’est bien. » Si un changement vous semble mauvais ou neutre, revenez en arrière et essayez autre chose.

Je veux insister sur le fait que la règle est « Si vous le sentez bien, c’est que c’est bien. » Notez que je ne dis pas, « Si cela a l’air bien, c’est que c’est bien. » La façon dont votre environnement vous fait vous sentir est plus important que ce dont il a l’air.

La position de commandement

L’idée la plus utile que j’ai découverte en étudiant le feng shui est le concept de la position de commandement. C’est la position dans laquelle vous vous sentez soutenu par derrière (et accessoirement sur les côtés également) et ouvert sur le devant. Par exemple s’il y a une montagne ou une colline derrière votre maison, alors votre maison serait dans une position de commandement, tout comme un château hautement défendable. En termes d’espace de travail, la position de commandement signifie que vous travaillez face à l’entrée et que vous avez un mur derrière vous.

La position de commandement crée un sentiment de sécurité. Cela facilite le fait de vous relaxer quand vous travaillez. Quand vous êtes dos au mur et que vous faites face à l’entrée de votre espace de travail, votre concentration est tournée vers l’avant, et une concentration vers l’avant contribue à une forte productivité. Vous n’avez jamais à vous préoccuper du fait que quelqu’un puisse arriver par derrière. Si une partie de votre concentration est sur ce qui se passe derrière vous, vous serez bien plus distrait, et votre productivité en souffrira.

J’avais l’habitude de travailler avec mon bureau contre le mur du fond de mon bureau, donc mon dos était vers la porte. Cela semblait simplement être une façon efficace d’organiser mon bureau. Mais après avoir étudié le feng shui, j’ai décidé de tester cette position de commandement et réarrangé les meubles de façon à ce que mon dos soit contre le mur et que je puisse voir la porte. Cela a fait une nette différence avant même que je ne fasse d’autres changements. Je me sentais plus à l’aise et plus relax. Il y a quelque chose dans cette sensation d’être soutenu par derrière qui facilite le fait de travailler de manière plus productive.

Si vous pensez à l’agencement du bureau d’un grand directeur, il est presque invariablement dans la position de commandement. La personne est assise face à l’entrée de la pièce. En entrant dans le bureau d’un directeur, vous ne voyez pas son dos.

Si vous n’avez jamais travaillé dans une position de commandement, trouvez quelqu’un dont le bureau est organisé de cette façon, et allez vous asseoir à son bureau. Notez à quel point la sensation est différente comparé au fait d’être dos à l’entrée et de devoir vous soucier des gens qui arrivent derrière vous. Même si vous avez une porte derrière vous avec une serrure, la position de commandement reste meilleure.

Si vous faites un seul changement à votre espace de travail, ce serait celui-ci qu’il faudrait faire. Une fois que vous l’aurez testé pendant quelques mois, vous ne reviendrez pas en arrière.

Mon expérience

Il y a plusieurs mois, j’ai changé mon bureau, chez moi, dans l’intention de créer un sentiment de relaxation, de paix, et de concentration. Ce n’était pas difficile à faire, et j’ai fait la plupart des changements la première semaine. Je me suis autorisé un budget de 200$ pour ces changements, mais j’en ai dépensé moins de la moitié. Je n’étais pas sûr que ces changements fassent la moindre différence, mais cela valait le coup d’essayer – même un petit gain de productivité vaudrait le coup. Quand j’ai fait ces changements mon bureau était organisé dans un souci de fonctionnalité et d’efficacité, donc je voulais garder ces avantages tout en changeant la façon dont l’agencement me faisait me sentir.

Actuellement quand je m’assois à mon bureau, je fais face au milieu de la pièce, et je peux voir la porte. Sur le mur derrière moi, il y a un poster d’une forêt de montagne (ce qui renforce davantage la position de commandement). Je compte neuf bougies parfumées à portée de main, certaines dans des petits porte-bougies avec de petites pierres. La pièce sent la canneberge, étant donné que c’est la bougie qui est actuellement allumée. Il y a trois plantes dans la pièce : une de taille moyenne sur mon armoire de classement et deux petits bambous. Les bambous sont à côté d’une petite fontaine, ce qui crée une ambiance d’eau éclaboussant des pierres. Derrière la fontaine et le bambou, il y a un petit miroir, ce qui a pour effet de doubler visuellement leur présence. De la musique relaxante est diffusée par les enceintes de mon ordinateur (actuellement j’écoute le nouveau Cd d’Enya, Adamantine, qui est un de mes préférés). Il y a quelques décorations dans la pièce : un petit ours en peluche jaune, une sculpture de dragon, une sculpture de tortue, quelques gargouilles en pierre, un jardin de pierres zen miniature, et une arbalète. Je garde également mon bureau organisé et rangé, ce qui contribue aux sensations de relaxation, de paix, et de concentration.

Quand je m’assois à mon bureau, que je mets en marche la fontaine, que j’allume une bougie, et que je mets de la musique relaxante, j’ai souvent l’impression de m’apprêter à recevoir un massage plutôt qu’à aller travailler. Comme mon environnement est si paisible et relaxant, il est difficile pour moi de me sentir stressé ou surchargé. J’ai hâte d’aller dans mon bureau parce que c’est un endroit sympa où vivre, pas simplement un lieu productif pour travailler. Je suis sûr que je vais continuer à l’améliorer dans les années à venir, mais je suis plutôt heureux des résultats jusqu’ici.

Quand ma femme s’est assise à mon bureau après que j’ai fait mes premiers changements, elle a remarqué à quel point les sensations étaient différentes. En fait, elle est devenue immédiatement jalouse. Elle a fini par décidé de s’attaquer à la transformation de son propre bureau. Pour Noël, je lui ai offert la fontaine et quelques bougies parfumées pour l’aider à commencer. Elle les a installées à un coin de son bureau, et même ce simple changement donne à son espace de travail une sensation très différente.

Si vous n’aimez pas, changez

Si vous avez trop souvent le sentiment d’être stressé, surchargé, ennuyé, démotivé, frustré, etc., au travail, peut-être que votre environnement renforce ces impressions négatives. Prenez ces sensations comme un signal pour faire quelques changements et créer un espace de travail plus équilibré et confortable pour vous. Quelques changements simples faits aujourd’hui peuvent vous servir pour les années à venir.

Et ne faites pas que lire sur le sujet, pensez-y, ou parlez-en. Allez le faire ! Vous serez content de l’avoir fait.

Crédits photo : © bloomua – Fotolia.com

Un commentaire

  • David Duprat dit :

    Tout ce qui touche à être en paix avec soi-même, contribue à être productif dans son travail, et ailleurs.
    L’environnement est une partie essentielle que ce soit son bureau, ou un lieu dans la nature, pour un travail créatif. Pour ma part, quand je veux écrire (je fais un nouveau livre), il y a un lieu très particulier auquel je suis très attaché (un panorama dans le Lubéron) . Un peu de musique(Luc Arbogast, ou Ludovico Einaudi), et je suis littéralement transporté.
    Quand l’environnement s’allie à votre pensée créatrice, tout se transforme.
    Et vous, Olivier, où se trouve votre bureau actuellement?
    Amicalement,
    David Duprat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *