Réalité subjective et politique

réalité subjectiveLes médias commentent beaucoup le climat politique actuel, notamment à cause de certains acteurs comme Donald Trump. Toutefois, comment voir les événements politiques sous l’angle de la réalité subjective ?

Si vous regardez cette réalité à travers la lentille d’un monde de rêve ou d’un simulateur, qu’est-ce que cela vous apprend par rapport à ce qui se produit sur le plan politique en ce moment ?

Je vais vous donner quelques conseils et partager mes propres interprétations, mais puisque l’angle de la réalité subjective est relatif, ce que vous gagnez de cet exercice peut être très différent de ce que j’en retire personnellement. Posez donc ces questions de votre propre point de vue, et n’accordez pas trop de poids à mon point de vue ici. Vous aurez généralement du mal avec la réalité subjective lorsque vous essayez de l’appliquer du point de vue de quelqu’un d’autre parce qu’alors vous corromprez le modèle en l’objectivant.

J’aime souvent considérer la réalité comme étant une académie de formation à la conscience. Même si je pense que cette réalité laisse de la place au hasard, quand quelque chose surgit dans ma réalité extérieure, j’aime réfléchir à ce qu’elle peut signifier et à l’effet qu’elle peut avoir sur ma conscience. Je pense aussi à la voie de l’alignement.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Un bon point de départ consiste à examiner certains événements et à voir comment ils se présentent du point de vue de la réalité subjective. Que signifient ces événements pour vous ?

Je vous recommande de décrire à haute voix certains événements qui vous préoccupent dernièrement. Il est utile d’entendre les mots que vous utilisez pour les décrire.

Voici un exemple :

Donald Trump se sert de la caravane des migrants pour attiser la peur et le ressentiment anti-immigrés, même si les gens de cette caravane fuient une situation intenable dans l’espoir de demander asile. Un média réputé a récemment refusé de diffuser l’une de ses publicités payantes, affirmant qu’elle était raciste.

Maintenant, observez aussi votre réaction intérieure à l’événement. Voici comment je pourrais décrire cela :

J’ai regardé la publicité anti-immigrés de Donald Trump en ligne hier, et c’était tellement ridicule que je me suis demandé qui serait assez stupide pour y croire. Cela ressemblait plus à une parodie de John Oliver qu’à une vraie annonce. Cela m’a rappelé les publicités du film Starship Troopers.

Donald Trump est un leader odieusement mauvais, un embarras pour le pays, et un excellent exemple de ce qui arrive quand on ne détoxifie jamais son cerveau. Je me sens un peu dégoûté quand on me colle l’étiquette américaine maintenant. Nous méritons mieux, non seulement les États-Unis, mais aussi le reste du monde. J’espère qu’il démissionnera ou qu’il sera destitué bientôt pour que je n’aie pas à faire face à ce sentiment d’avoir marché dans du chewing-gum pendant encore deux ans. Ce serait si rafraichissant d’avoir un vrai leader. Sa valeur ludique a expiré depuis longtemps, et je pense que nous méritons mieux qu’un troller fan de Twitter à la Maison-Blanche.

D’un autre côté, je pense aussi que son élection a aussi été une bonne chose pour le pays et le monde. Je pense que son attitude éhontée donne lieu à une forte contre-réaction. Il y a encore beaucoup de colère et de ressentiment dans cette réaction, mais je pense qu’elle pourrait déboucher sur une demande de leadership honnête et honorable. Il est là pour nous rappeler à quoi ressemble l’atrocité. Cela me fait apprécier un minimum le leadership réel, certainement plus qu’auparavant.

J’ai cependant de la peine pour lui. Avec tant de gens contre lui, et même son propre personnel qui essaie de le marginaliser, il doit faire face à un niveau de stress incroyablement élevé, ce qui ne doit pas être facile. Parfois, il a l’air d’un pion manipulé, piégé dans une situation à laquelle il ne peut pas échapper facilement. Je parie que le fait de se défouler lui donne un peu de répit et le protège de sentiments plus difficiles. C’est peut-être cet effet qu’il fait aussi à beaucoup d’autres — les pousser à la colère pour les aider à surmonter leur frustration et leur désespoir.

Je partage cela en guise d’exemple. Vous pouvez avoir une réaction intérieure complètement différente par rapport au même événement, ce qui est bien. Peut-être même que vous réagirez à ma réaction, c’est également bien. Toutefois, pour l’instant, concentrez-vous sur votre réaction à n’importe quel événement auquel vous avez choisi de réfléchir. Exprimez cela à haute voix, ou écrivez cela. Laissez vos sentiments s’exprimer d’eux-mêmes, et ne pensez pas que vous êtes tenu de les justifier face à qui que ce soit. Vous n’êtes pas non plus obligé de les partager publiquement. Soyez simplement clair par rapport à ce que vous ressentez intérieurement.

Maintenant, lorsque vous regardez l’événement qui focalise votre esprit à travers la lentille de la réalité subjective, que voyez-vous ? S’il s’agit d’un rêve ou d’un simulateur, que pourraient signifier ces événements pour vous ? Portez une attention particulière à votre réaction à l’événement dans le cadre de votre interprétation.

C’est là que les choses peuvent devenir difficiles parce qu’à tous les endroits où vous avez projeté des sentiments sur un événement extérieur, vous devez maintenant considérer que tout est à l’intérieur de vous, et qu’il y a une invitation à grandir aussi à ce niveau.

Voilà ce que j’ai trouvé à ce niveau :

Tout comme une nation doit déterminer comment elle va gérer ses frontières, nous devons faire la même chose en tant qu’individus.

J’ai parfois eu du mal à trouver le bon calibrage quand il s’agit de gérer les frontières, et la situation des caravanes de migrants en témoigne. Avoir une frontière totalement ouverte ne semble pas sage, pas plus que ne l’est le fait de refouler les bonnes personnes qui cherchent une vie meilleure. Ce qu’il faut, c’est une solution qui semble équitable et qui profite à tous, si possible. Démoniser les gens pour avoir essayé de venir ici n’a pas de sens. Je ferais probablement la même chose si j’étais à leur place.

Même si je déteste l’admettre, j’ai également eu certaines attitudes similaires à celle de Donald Trump, non pas envers les immigrants, mais envers des gens que je considère comme ayant des valeurs contraires aux miennes. Je peux le voir comme une représentation symbolique de certaines parties de moi-même lorsqu’il s’agit de mes sentiments face à la violation de mes frontières.

Deuxièmement, il y a l’angle du leadership. Donald Trump me rappelle qu’il est possible d’obtenir un fort soutien d’une partie des gens, même face à une forte opposition. Il le fait d’une manière que je considère comme étant déshonorable, ce qui m’amène à me rapprocher des gens avec honneur, tout en maintenant mes frontières.

Lorsque vous faites cette interprétation, je vous encourage à l’écrire. Ce n’est pas grave si cela ressemble à un petit monologue intérieur. N’hésitez pas à rendre ce monologue concis et précis. Quand je relis ce que j’ai écrit, cela parait plus flou que ce que j’aimerais voir, mais c’est ce qui m’est venu à l’esprit. Très souvent, vous aurez l’impression de comprendre la réalité subjective, mais il peut être difficile de l’exprimer clairement par des mots.

À ce stade, le sens peut sembler un peu nébuleux, alors je pense qu’il est sage de poser quelques questions supplémentaires pour transformer vos idées en quelque chose de concret.

Donald Trump

Quelle est l’invitation ?

Si vous considérez votre monde de rêve ou votre simulateur comme une sorte d’école de formation, alors qu’est-ce qu’elle essaie de vous apprendre à faire ou à être ? Quelle est l’invitation à grandir ici ?

Voici comment je réponds à cela :

Dans ce cas, c’est comme une invitation à explorer ce que le leadership signifie pour moi, surtout lorsqu’il s’agit d’harmonisation et de gestion des frontières. Puisque l’approche de Donald Trump est si juvénile, cela pourrait être présenté comme une invitation de la réalité pour voir si je peux faire mieux dans ma façon de mener ma vie. Quelle est mon offre à l’univers en matière de leadership ? Si Donald Trump est si mauvais, à quoi ressemble un bon leader ?

Que signifie le leadership dans un monde de rêve ? Il s’agit de la façon dont nous créons cette réalité onirique. L’approche de Donald Trump qui consiste à diaboliser beaucoup de gens pour renforcer son lien avec ses partisans ne me semble pas être une authentique forme de leadership. Cette approche ne fera que créer le drame et le désaccord dans le rêve.

J’aimerais voir plus de leaders honnêtes, éthiques et qui font la promotion de visions réfléchies qui pourraient créer des répercussions positives au-delà de leurs bases.

Cette invitation à explorer davantage le leadership est un appel fort parce qu’il y a quelque temps, je suis passé par un processus de retraite par rapport à ceux qui me suivaient. J’ai abandonné les médias sociaux (j’ai en effet supprimé mes comptes Facebook et Twitter). Je voulais surtout me concentrer sur comment servir les personnes qui étaient déjà en phase avec mon travail. J’ai aussi vécu une transition personnelle, en me mariant, avec une immigrante, comme par hasard. Je pense que c’était une phase importante à franchir.

Pour moi, cette interprétation de la réalité subjective représente une invitation à explorer le leadership avec intégrité et inclusivité, mais aussi avec équilibre et alignement. C’est une invitation à recalibrer certaines des notes les plus subtiles au lieu de balancer le pendule dans un sens ou dans l’autre comme je l’ai fait par le passé.

Comment allez-vous appliquer ceci ?

Lorsque vous comprenez ce que l’invitation signifie pour vous, c’est une autre bonne étape, mais ne vous arrêtez pas là. Décidez comment transformer votre invitation en action, puis passez à l’action.

Vous gagnerez à clarifier le genre de changement que vous cherchez à apporter avant d’identifier les actions. Ensuite, vous pouvez proposer des actions qui s’alignent avec ce changement, cette ambiance.

Voici comment je décrirais l’ambiance que je cherche à créer :

Le changement consiste à ressentir plus d’énergie à travers l’expansion des liens sociaux, mais pas de façon fortuite. J’aimerais élargir la portée et la profondeur de mon travail, communiquer avec un plus grand nombre de personnes qui l’apprécieront et attirer plus de relations de soutien mutuel, surtout en affaires.

Dans le passé, j’ai traversé des phases d’expansion sociale qui ont fini par me vider de mon énergie, alors je veux faire un meilleur travail en favorisant des relations gagnant-gagnant cette fois-ci. Considérez cela comme une expansion sociale plus prudente et plus sélective qu’auparavant.

Une fois que vous apportez cette précision, définissez maintenant les actions concrètes que vous pouvez entreprendre. Voici quelques-unes de mes actions :

1. Je vais progressivement recommencer par utiliser les médias sociaux, mais prudemment et avec une gestion plus rigoureuse des frontières. J’ai récemment créé un nouveau compte Instagram, et j’ai accepté une invitation pour gérer une page Facebook à mon nom qu’une autre personne avait lancée depuis 2012. Si vous le souhaitez donc vous pouvez maintenant me suivre sur ces services. Sachez simplement que ce n’est peut-être pas moi qui gère personnellement ces comptes.

2. Pour améliorer mon propre sentiment d’alignement avec d’autres services, je dépenserai de l’argent sur Facebook et Instagram pour promouvoir davantage mon travail, en particulier les nouvelles plongées profondes que nous allons faire. Je veux que cette relation soit gagnant-gagnant pour ces services, de sorte que je n’ai pas l’impression de me moquer d’eux. Je veux aussi inviter plus de gens qui utilisent déjà ces services à établir des relations gagnant-gagnant avec les clients au fil du temps. Pour moi, il s’agit d’un exercice qui consiste à tendre la main, à rechercher davantage de relations gagnant-gagnant, tout en maintenant mes frontières et un bon alignement. Si vous n’êtes pas d’accord avec tout cela, veuillez ne pas vous inscrire dans ces groupes.

3. Je continuerai de développer d’autres produits et services en accord avec les besoins et les désirs de nos clients, et je commencerai à investir dans la publicité pour les promouvoir plus largement.

Lorsque vous interprétez un événement sous l’angle de la réalité subjective et que vous prenez ensuite des mesures, vous faites le lien entre ce qui se passe dans votre monde et ce qui se passe sur votre propre chemin de croissance.

L’une des raisons pour lesquelles nous avons de fortes réactions à certains événements politiques, c’est qu’ils éveillent en nous quelque chose qui désire être éveillé. Si nous nous en prenons aux facteurs externes, nous ignorons l’invitation à grandir. Habituellement, cela est dû au fait qu’il y a une certaine résistance au défi de la croissance.

Dans mon cas, j’ai du mal à accepter une invitation pour une nouvelle expansion étant donné que tout se passe très bien dans mon travail actuellement. J’ai des inquiétudes quant à la façon dont cela pourrait se dérouler, alors je fais preuve de prudence. Toutefois, je sais que si je freine, je ne m’alignerai pas avec la destination de mon histoire.

Il existe un lien étrange entre la réalité subjective et la réalité objective. D’après mon expérience passée, je sais que lorsque je résous un problème de manière subjective, il a tendance à se résoudre également de manière objective. Il y a plusieurs façons de procéder. Je pense que le plus probable est que mes inquiétudes sur le comportement de Donald Trump vont diminuer. Dans le monde objectif, ce sera peut-être parce qu’il a changé de comportement, qu’il est remplacé ou qu’il est encore plus marginalisé et ne peut rien faire d’autre que twitter. Il y aura probablement un changement dans l’histoire, du moins de mon point de vue. Cependant, quand je n’accepte pas et n’intègre pas le sens de tels événements, ils ont tendance à s’amplifier. Les événements semblent plus lourds dans le monde objectif lorsque vous ne vous y intéressez pas subjectivement.

Une autre facette de ce lien est que lorsque vous résolvez un problème subjectivement, vous avez tendance à contribuer également à la solution objective. Quelle est la solution pour un politicien qui diabolise les demandeurs d’asile ? Eh bien, une solution est d’essayer de remplacer la personne, mais c’est une solution collective et difficile à convertir en plan d’action personnelle. Je pense qu’une solution plus personnelle est de voir cela comme une invitation à devenir un meilleur leader dans votre propre sphère d’influence. Cherchez à devenir un symbole de l’opposé de ce comportement désaligné. Cet encadrement peut faire l’objet d’une action. Elle nous invite à faire partie de la solution.

Mon interprétation des événements ne signifie peut-être pas grand-chose pour vous. Il est plus important que vous suiviez le processus et que vous fassiez votre propre interprétation. Comme Bruce Lee l’a dit : « C’est comme un doigt qui pointe vers la lune. Ne te concentre pas sur le doigt, ou tu vas manquer toute cette gloire céleste ».

Article original écrit par Steve Pavlina.

Les réseaux sociaux sont devenus comme une forme d’obligation de notre réalité actuelle. Il n’est même pas exagéré d’affirmer qu’il est quasiment impossible de vivre sans ces nouveaux services. Je vous invite donc à suivre la vidéo ci-après. Elle porte sur les réseaux sociaux et vous découvrirez (en la suivant) quand prendre la décision de commencer à utiliser ces services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *