Ce que je pense de Donald Trump

Donald TrumpOh Donald Trump est odieux, dégoutant et même répugnant.

Écouter Donald Trump s’exprimer, c’est comme se recouvrir d’un seau d’urine, d’excréments, de vomi, et d’ensuite s’allonger sur un lit de bronzage pendant deux heures.

Si nous écrivions les 1000 mots les plus dégoutants du dictionnaire avec un Sharpie et que nous faisions manger ces pages à 100 démons, puis que nous utilisions le Dark Crystal pour distiller l’essence de ces démons dans un tonique pour que Hannibal Lecter le boive, nous aurions un résultat beaucoup trop angélique comparé à Donald Trump.

Si la vieille femme qui criait « Boo ! Boo ! Boo ! » dans Princess Bride cherchait un moment pour faire une nouvelle entrée, je crois que c’est le bon moment. Nous pourrions certainement avoir besoin de ses services maintenant.

Je ne suis ni démocrate, ni républicain, ni membre d’un autre parti politique. Mon avis à propos de Donald Trump n’est pas de nature politique — c’est beaucoup plus fondamental. Le simple fait de le voir ou de l’entendre me donne envie de vomir, alors mon objection à sa présence à la Maison-Blanche est en grande partie physiologique. Je m’oppose en fait à de nombreuses nausées potentielles.

Opinion des républicains

J’ai connu beaucoup de républicains au fil des ans, surtout ceux que j’ai rencontrés et avec lesquels je me suis lié d’amitié grâce à Toastmasters. Je considère la plupart d’entre eux comme de bons êtres humains. Certains étaient un peu excessifs sur des sujets comme l’amour du drapeau et la ferveur religieuse, mais je pouvais respecter certaines de leurs valeurs comme le devoir et l’honneur.

Avoir un ami républicain, c’est un peu comme avoir un chien. Ils sont amicaux et loyaux et saluent souvent avec beaucoup de chaleur. Ils ne se frottent pas contre votre jambe comme le font les chats.

Toutefois, en grande partie en raison de l’influence de Donald Trump sur ce parti au cours des dernières années et du nombre de personnes qui l’ont soutenu, le mot républicain a un autre sens à mes yeux aujourd’hui. Au lieu d’associer ce parti à des mots comme conservateur, dévoué, patriotique et religieux, mon esprit est maintenant infecté par différentes associations notamment avec des mots comme raciste, menteur, misogyne, facilitateur, violent, nationaliste, inintelligent, polluant, régression, théoricien du complot, fou, etc.

Je m’attendais à ce qu’un plus grand nombre de républicains s’opposent à ce ridicule retour en arrière que nous avons subi, mais non… j’ai surtout vu plus de lâcheté. Et puis j’ai pensé : je n’ai pas encore vraiment abordé le sujet moi-même. Alors…, je ferais mieux de le faire maintenant.

Il me semble ridicule que quelqu’un soutienne une telle personne qui prend directement des mesures qui nous nuisent à tous, surtout en adoptant des politiques qui ont un impact négatif sur notre santé en tant qu’êtres humains. C’est donc personnel pour moi. Et sur cette base, je suis tout à fait d’accord avec Robert De Niro : « Rien à foutre de Trump ». Faites-moi une faveur, embrassez De Niro pour moi si vous le voyez aujourd’hui.

Retour en arrière

Mon travail est centré sur trois principes fondamentaux : la vérité, l’amour et le pouvoir. Cela n’a pas changé depuis plus d’une décennie. Ces principes sont expliqués en détail dans mon livre : Le développement personnel pour les gens intelligents. Ces principes nous orientent vers la croissance. Ils sont universels et s’appliquent à tous les domaines de la vie ; ils s’appliquent autant au gouvernement qu’aux individus. Lorsque nous nous retournons contre un seul de ces principes, nous nous ralentissons. Donald Trump s’est retourné contre les trois, c’est pourquoi nous avons fait un retour en arrière.

Je pense que nous pouvons convenir que Donald Trump n’obéit pas au principe de la vérité puisqu’il ment à peu près à chaque fois qu’il s’exprime (d’où la nausée que j’éprouve à cause de mon intolérance au mensonge). Je pense que nous pouvons également convenir qu’il n’obéit pas non plus au principe de l’amour, sauf peut-être pour son amour du golf et des mensonges (y compris les mensonges sur le golf). Et bien qu’il aime le pouvoir pour lui-même, il ne nous inspire pas comme un vrai leader pourrait le faire. Il essaie de gouverner par la peur, mais il y a dans ce pays beaucoup de gens obstinés qui s’opposent aux tentatives de leadership fondées sur la peur.

Je vis dans pays un qui fait un retour en arrière en ce moment. C’est la vérité pour le moment. Toutefois, je pense que nous pouvons changer cela. Je fais partie de ceux qui ne se contentent pas du statuquo.

La montée des désirs

Comme c’est le cas avec toute autre forme de retour en arrière, l’avantage est que nous obtenons des éclaircissements sur ce que nous voulons à la place. De nouveaux désirs naissent des cendres de résultats atroces.

J’aimerais voir un Président mentalement et émotionnellement sain qui se soucie vraiment des êtres humains et de la planète. Au diable ce retour en arrière vers plus de charbon et d’huile. Verdissons le monde entier, nous irons certainement plus vite.

J’aimerais bien qu’un président américain :

  • Fasse preuve d’un véritable leadership, par exemple en parlant de la façon dont nous pouvons créer ensemble un monde plus vert et plus propre.
  • Diffuse un message en accord avec la vérité, l’amour et le pouvoir.
  • Agisse conformément à ce message.

Une planète plus propre signifie des gens plus sains, plus intelligents et plus compétents. Et cela signifie plus de croissance et d’amélioration pour nous tous.

retour en arrière

Les républicains au gouvernement

Avez-vous peur de subir un contrecoup si vous vous opposez à Donald Trump ? Vous voulez préserver votre carrière politique, et Trump pourrait la menacer si vous vous prononcez contre lui, n’est-ce pas ?

Supposons que tout cela est vrai. Supposons que si vous vous opposez à Trump, votre carrière politique tombera en ruine.

Cela n’a pas d’importance.

Votre carrière politique est déjà morte de toute façon. Peut-être que vous ne le voyez pas encore. Sérieusement, êtes-vous inspiré d’aller travailler tous les jours ? Aimez-vous vraiment tout cela ?

Vous avez perdu le contact avec vos valeurs. Rien de ce que vous réalisez n’a vraiment de la valeur. Vous vous êtes glissé sur une voie intenable. Il n’y a plus de progrès pour vous sur cette voie.

Si vous maintenez votre cap actuel, l’histoire ne sera pas bonne pour vous. On se souviendra toujours de vous comme l’un des méchants… comme l’un des facilitateurs de Trump… comme l’une des personnes qui n’avaient pas d’importance. Tant de gens considèrent déjà ce que vous faites comme stupide. Et cela ne fera qu’empirer.

Dans vingt ans, regretterez-vous de vous être tu ou regretterez-vous de vous être exprimé ? Bien sûr que vous regretterez de ne rien dire maintenant. Cela vous rongera jusqu’à votre mort. Vous vous demanderez toujours ce qui aurait pu arriver… si seulement vous aviez suivi le chemin du courage.

La voie de votre rédemption est claire. Levez-vous, exprimez-vous, retrouvez votre dignité. Excusez-vous d’avoir gardé le silence si longtemps. Je pense que vous serez surpris du soutien que vous recevrez.

Quand vous êtes membre d’un parti qui va dans la mauvaise direction, l’heure n’est pas à la fête. Vous perdrez sans doute le soutien de beaucoup de gens en son sein, mais vous obtiendrez le soutien de ceux qui comptent. Le parti n’est pas plus fort que vous. Vous êtes plus fort. Vous n’avez qu’à regarder en vous-même et à reconnaitre cette force. Oui, c’est effrayant, mais c’est aussi un test pour votre caractère — avec des conséquences pour nous tous.

Commencez tout de suite à dire votre vérité. Cela peut paraitre inconfortable au début, mais vous vous y habituerez. Vous pourriez même trouver cela amusant.

Vous savez que c’est mieux pour nous tous de renvoyer Trump de la Maison blanche. Faisons-le donc et continuons à créer un monde plus honnête, plus compatissant et plus autonome pour un plus grand nombre de personnes.

Nous sommes au bord d’une incroyable avalanche d’abondance dans ce monde. Nous avons ici une formidable invitation à nous réunir et à créer une planète bien meilleure pour nous tous, à un niveau qui n’a jamais existé auparavant. Le rôle de Trump est peut-être de représenter la purge finale de l’énergie négative avant d’aller de l’avant à toute vitesse. C’est comme lorsque vous allez vous soulager juste avant de faire un discours, et que vous savez simplement que cela va être extraordinaire.

Article original écrit par Steve Pavlina.

Toutefois, il est vrai qu’il est toujours délicat de se positionner sur les questions politiques. D’ailleurs, pour cette raison, il est souvent nécessaire  d’aller au-delà du regard des autres pour affirmer son opinion. Et c’est ce que je partage avec vous dans la vidéo du jour. Elle explique comment devenir moins sensible aux regards des autres.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
6 commentaires
  1. Olivier, tu es une personne de bon sens.
    En tenant compte que M. Pavlina a toujours eu une approche originale des rapports humains…
    A mon humble avis, Il vaudrait mieux laisser de coté la politique comme tu le fais depuis des années. C’est un sujet qui n’apporte rien de concret et c’est la boîte de Pandore…
    Ne l’ouvre pas et referme-la bien vite!!
    Cordialement à toi
    Nicole

  2. Je suis entièrement d’accord avec l’article que tu as publié, mais il n’y a pas d’opposant asse fort pour l’affronter au prochaine élection. C’est dommage et malheureux pour nous tous car il fait des dommages même ici au Canada. Il ne respect rien, même pas sa propre crédibilité en inventant des mensonges régulièrement à chaque fois qu’il prend la parole. Ce qui me surprend le plus c’est que encore 44% de la population l’appuis encore ce qui est le seuil pour se faire réélire comme président des États Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *