Pourquoi opter pour le polyamour ?

opter pour le polyamourMon intérêt pour le polyamour n’est pas principalement guidé par l’envie de trouver d’autres partenaires sexuels. La vraie raison pour laquelle je m’intéresse à cette pratique, c’est que je recherche des relations étroites et intimes avec d’autres personnes. L’intimité émotionnelle et l’amitié authentique sont les facteurs les plus importants à mes yeux. Ces relations peuvent inclure ou non l’intimité physique.

Une idée fausse très répandue est que le polyamour se résume au sexe. Pour certaines personnes, le sexe avec plusieurs partenaires est un élément très important dans cette pratique, mais pour la grande majorité des initiés avec lesquels j’ai communiqué, le sexe n’est pas la principale raison d’expérimenter le polyamour. Ce n’était pas non plus ma raison n°1.

Si vous voulez comprendre les réalités du polyamour, essayez de ne pas être trop obsédé par la composante sexuelle. Le sexe n’est qu’une pièce de ce puzzle beaucoup plus vaste.

Dire que le polyamour ne se résume qu’au sexe, c’est un peu comme dire que le mariage est uniquement une question de sexe. Dites à un couple marié : « Vous vous êtes uniquement mariés pour le sexe, admettez-le ! » Au mieux, vous obtiendrez un regard sévère en guise de réponse. Une réponse similaire est appropriée pour les relations polyamoureuses.

L’amitié est au cœur de tout dans le polyamour

Ma relation avec Erin a commencé sur la base de l’amitié. Nous sommes d’abord devenus des amis proches, puis des amants. Notre belle amitié a toujours été précieuse pour moi, et elle a servi de base à une relation très solide. Je tenais vraiment à Erin, et elle tenait beaucoup à moi également. Elle et moi sommes restés les meilleurs amis pendant de nombreuses années.

Certaines personnes considèrent l’attirance sexuelle ou l’alchimie sexuelle comme le noyau d’une bonne relation. Cela peut certainement donner lieu à une aventure amusante à court terme, mais en soi, cela n’offre pas beaucoup de matière pour une connexion profonde et intime. La bonne alchimie est une bonne caractéristique, mais ce n’est pas la seule chose qui compte.

Je comprends que le désir d’avoir des relations sexuelles peut sembler immense à l’adolescence ou dans la vingtaine (surtout si vous consommez des produits laitiers et ingérez votre juste part d’hormones bovines). Cependant, en grandissant, votre libido n’a pas besoin de jouer un rôle aussi important dans votre vie. D’autres facteurs deviennent plus importants, notamment la compatibilité à long terme et les valeurs communes.

Intimité émotionnelle

Ce qui m’attire vraiment dans le polyamour, c’est la possibilité de profiter d’une intimité émotionnelle avec d’autres personnes. Je fais allusion à des connexions profondes et pleines semblables à celles que j’ai vécues avec Erin.

Vous pensez peut-être que j’aurais pu y arriver même dans mon mariage sans avoir à recourir au polyamour total. Gardez cette position pour l’instant. Expliquer cela honnêtement demandera un peu trop d’efforts.

Quand Erin et moi nous sommes rencontrés pour la première fois, je n’avais jamais vraiment eu une relation émotionnellement intime et proche avec qui que ce soit. C’était en grande partie à cause de mon éducation. Les boucliers autour de mon cœur étaient très forts, et je n’ai pas laissé les autres s’approcher trop près de moi en termes d’intimité.

À la fin de mon adolescence et au début de ma vingtaine, lorsqu’une femme essayait de s’approcher de moi, je la repoussais généralement. J’ai fait la même chose avec mes amis masculins aussi. Aucun de mes amis ne savait vraiment qui j’étais parce que je me protégeais de l’exposition. La plupart du temps, je ne savais même pas que je faisais cela. Il me semblait tout simplement normal de maintenir une certaine distance de sécurité minimale par rapport aux autres. Je parle de distance émotionnelle, pas de distance physique.

Puis Erin est entrée dans ma vie, et tout a changé. Elle a pu contourner mes boucliers parce qu’elle était si ouverte, honnête, et par-dessus tout, elle ne portait pas de jugement. Elle a réveillé des parties de moi que je croyais mortes depuis longtemps. Lors de nos premières rencontres, je me suis retrouvé à lui dire des choses que je n’avais jamais dites à personne. Je sentais que je pouvais lui faire confiance pour tout. Je ne savais pas à quel point j’avais besoin de mon cœur jusqu’à ce que je la rencontre. J’ai écrit un article qui va dans le détail à ce sujet. Il est titré « relations d’âme à âme ». Beaucoup de gens ont trouvé utile cet article.

Même ainsi, laisser entrer Erin dans ma vie était difficile pour moi. Au début de notre relation, j’ai avoué que je ne pensais pas pouvoir l’aimer parce que je ne savais pas comment l’aimer. C’était une émotion que je n’avais pas ressentie depuis ma tendre enfance. J’ai même suggéré de rompre à cause de cela. Toutefois, elle n’a rien voulu savoir. Au contraire, elle a dit : « Je vais t’apprendre à aimer ». Elle a vu quelque chose en moi dont j’ignorais l’existence. Cela a pris un certain temps, mais elle a fini par réussir.

Quand Erin et moi nous sommes rencontrés, je n’avais aucune compassion. Je ne me souciais vraiment de personne. Je ne vivais que pour moi, et personne d’autre ne comptait vraiment à mes yeux. Cependant, j’ai senti une forte attirance énergique pour Erin. C’était comme si nos deux âmes s’attiraient magnétiquement. Peu importe ce que je ressentais ou pas, je ne pouvais pas m’éloigner.

Petit à petit, Erin m’aida à surmonter tous les obstacles que j’avais. Mon cœur s’est lentement ouvert, et j’ai commencé à me soucier vraiment d’elle. Très vite, j’ai commencé à m’intéresser aux autres… puis aux animaux… et bien plus encore. Aujourd’hui, je ne fais même plus de mal aux insectes. Je ne ferai plus de mal à une araignée, à un chaton, etc. Ce n’est pas seulement quelque chose que je ressens intellectuellement. Je le ressens aussi émotionnellement.

Pendant qu’Erin me montrait comment ouvrir mon cœur, je lui apprenais à faire preuve de courage. En effet, je lui ai montré comment identifier et poursuivre ses rêves comme personne d’autre ne le pouvait. Je l’ai encouragée à cesser de travailler pour d’autres personnes et à générer des revenus de façon indépendante. De plus, je l’ai aidée à développer ses compétences et ses talents. Je l’ai poussée à affronter ses peurs encore et encore et à arrêter de se contenter de moins que ce qu’elle mérite. J’ai vu quelque chose en elle que même elle ne pouvait pas voir.

Pendant ce temps, nous sommes aussi devenus amants. J’étais très attiré par elle. De nouveaux problèmes sont apparus en interne, et nous les avons résolus ensemble. Comme vous le savez peut-être, Erin sortait d’une relation abusive qui a duré 3 ans et demi, alors nous avons travaillé ensemble à guérir ces vieilles blessures.

Notre relation est restée extrêmement émouvante. Je n’avais aucun doute que nous étions faits l’un pour l’autre.

J’étais totalement amoureux d’Erin, et je ne pouvais pas imaginer ne pas vouloir d’elle dans ma vie. Cependant, je savais aussi qu’il était temps que notre relation change de forme. Nous n’étions plus les mêmes personnes qu’il y a 15 ans. Nous avions encore beaucoup de choses à partager entre nous, mais nous avons dépassé le stade de l’intégration des leçons les plus importantes.

Erin a appris à être forte et courageuse. Elle poursuit sa passion. Elle agit pour aider les gens dans le monde entier et s’emploie activement à faire passer son message. En embrassant enfin un talent qu’elle avait depuis sa petite enfance et en surmontant ses peurs, elle est devenue l’un des meilleurs médiums télépathes de la planète. C’est bien loin des 9 $ de l’heure qu’elle percevait quand nous nous sommes connus. Quand je regarde Erin, je suis heureux de savoir que j’ai joué un rôle pour l’aider à devenir la femme incroyable qu’elle est aujourd’hui.

Je ne peux presque pas estimer à quel point j’ai aussi grandi grâce à notre relation. Erin a fait pour moi des choses que je n’aurais jamais faites tout seul. Mon ancien moi n’aurait jamais cru qu’un jour je ferais le travail que je fais aujourd’hui, surtout de la façon dont je le fais actuellement. Je donne tant de choses tout simplement parce que je veux que chacun soit heureux, épanoui et en paix avec lui-même. De plus, je me soucie profondément des gens, et ce profond sentiment de bienveillance est devenu le cœur de ma motivation et de mon dynamisme. Je suis tellement heureux et comblé que j’ai parfois l’impression que mes cellules sont sur le point d’exploser d’énergie rayonnante.

Ce n’est qu’un aperçu de ce que ma relation avec Erin signifie pour moi, mais si vous pouvez comprendre et accepter au moins cela, il sera plus facile de saisir la raison pour laquelle j’ai ressenti le besoin de passer aux relations polyamoureuses.

Pendant tout ce temps, je n’ai jamais cherché à développer une relation profonde et émotionnellement intime avec quelqu’un d’autre qu’Erin. Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, nous avons connu une telle croissance ensemble que je n’aurais pas eu la capacité d’avoir une autre relation comme la nôtre. Cela aurait été trop dur à gérer. Une autre raison, c’est que je croyais que ce serait une forme de trahison envers Erin. Et enfin, je n’étais tout simplement pas encore prêt. Une relation profonde et émotionnellement intime avec un autre être humain peut être une expérience puissante qui change la vie de toutes les personnes concernées. Ce n’est pas le genre d’énergie avec laquelle je jouerais avec désinvolture.

opter pour le polyamour

Maintenant que ma relation avec Erin avait muri jusqu’à un certain point, nos rôles avaient changé. Nous avions si bien intégré les leçons de l’autre que les changements que nous induisions l’un chez l’autre étaient devenus plus incrémentiels. Il semblait que la seule raison qui justifiait notre relation c’était plus le renforcement et le soutien de ces changements ainsi que la volonté de faire des changements ensemble en tant que couple. Il n’était plus question de créer un changement majeur chez l’autre. Nous interagissions plus comme coéquipiers que comme entraineurs l’un avec l’autre.

Par conséquent, nous avions la capacité d’explorer d’autres relations intimes. Je me doutais bien qu’une nouvelle relation ne pouvait pas nécessairement créer un changement aussi important que ce que nous avions vécu ensemble, mais j’étais convaincu qu’il pouvait y avoir beaucoup de bonnes choses à tirer des liens avec d’autres personnes comme Erin et moi l’avions fait avec l’autre. J’avais vraiment hâte de voir comment cela se passerait.

Polyamour émotionnel vs Polyamour sexuel

Bien qu’il puisse sembler que j’aurais pu développer des relations émotionnellement intimes avec d’autres personnes à l’intérieur des limites de la monogamie, ce n’est pas ce que je ressentais. Je peux comprendre ceux qui pensent ainsi, mais ce n’est pas de cette façon que je vois la situation.

Pour moi, partager l’intimité émotionnelle avec d’autres personnes était beaucoup plus important que d’avoir des relations sexuelles occasionnelles. Avoir des relations sexuelles avec d’autres personnes n’était pas si important pour Erin et moi. Si j’avais voulu avoir des relations sexuelles avec d’autres femmes, j’aurais pu le faire il y a des années. Erin et moi avions envisagé cette possibilité, et elle était d’accord. Parfois, elle me suggérait activement de sortir et d’avoir des relations sexuelles avec d’autres femmes, croyant que j’apprécierais cette expérience. Toutefois, je n’avais jamais fait cela à l’époque.

Je considérais ma monogamie émotionnelle avec Erin comme l’essence de notre mariage. Avoir des relations sexuelles avec d’autres femmes n’aurait pas été un tabou sérieux pour nous deux. Toutefois, développer de l’intimité émotionnelle avec d’autres personnes était très important pour moi.

Partager mon corps avec une autre femme ? Cela n’avait pas d’importance à mes yeux. Cependant, partager mon cœur et mon âme, c’est ce que je recherchais.

Erin était le seul être humain avec qui j’avais été vraiment et profondément intime émotionnellement. Cependant, quand j’ai commencé à bloguer et à partager de plus en plus de choses avec le monde, quand j’ai commencé à plonger dans la notion de l’unité, j’ai commencé à comprendre que je devrais finalement abandonner la monogamie émotionnelle.

J’ai fini par me sentir à l’aise avec l’idée de me rapprocher d’autres personnes qu’Erin. Cela n’a certainement pas été facile pour moi, mais je suis allé si loin dans cette voie qu’il était évident que je ne reviendrais pas en arrière.

La raison pour laquelle le sexe fait même partie de l’équation, c’est que si je deviens émotionnellement attaché à une femme, cela pourrait mener au sexe comme une expression de notre connexion émotionnelle. Le sexe n’est peut-être pas le but premier, mais il peut être une extension naturelle du polyamour émotionnel.

En fait, la principale raison pour laquelle je n’ai pas embrassé le polyamour sexuel il y a des années, même si Erin était d’accord avec cela, c’est que j’avais peur que l’intimité physique avec d’autres femmes puisse mener à une intimité émotionnelle, et je n’étais pas encore prêt pour cela. Le sexe est synonyme d’affection et de connexion pour moi. Ce n’est pas facile pour moi d’y penser comme un acte physique occasionnel sans m’enfermer dans l’énergie de l’autre personne. Je n’ai jamais eu de « coup d’un soir » ou quoi que ce soit du genre.

Par conséquent, même si le polyamour sexuel était une option qui s’offrait à moi depuis des années, je n’ai jamais pu appuyer sur la gâchette parce que je pensais que cela mènerait probablement au polyamour émotionnel, et je n’étais certainement pas prêt pour cela. J’étais heureux d’être émotionnellement intime avec Erin, mais créer ce genre de lien avec quelqu’un d’autre était tout simplement trop pour moi.

Maintenant que j’étais enfin ouvert à l’idée de partager l’intimité émotionnelle avec d’autres personnes, le polyamour sexuel ne constituait plus un blocage. Cependant, encore une fois, l’aspect sexuel en soi n’a jamais été si important pour nous deux. Je sais que cela peut constituer un point très important pour certaines personnes, mais pour nous, ce n’est pas le cas. De même, être sexuellement monogame n’était pas si important pour nous deux.

Si Erin sortait et avait des relations sexuelles avec quelqu’un d’autre, en toute conscience, cela ne me dérangerait pas plus que si elle partageait un repas avec quelqu’un. Je pense que ce serait une belle expérience pour elle d’avoir un peu plus de variété de temps en temps.

le sexe

Le sexe avec plusieurs partenaires, un tabou ?

J’ai du mal à comprendre les couples qui considèrent les rapports sexuels avec d’autres personnes comme un gros tabou. Pourquoi ne pas donner à votre partenaire la liberté de sortir et de profiter d’une certaine variété de temps en temps ? Pourquoi vous exciter et vous énerver à ce propos ? Votre relation est-elle si instable que vous ne pouvez pas croire que votre partenaire ne vous laissera pas tomber après avoir eu des relations sexuelles formidables avec quelqu’un d’autre ? Je ne comprends pas. Ce genre de raisonnement est totalement basé sur la peur.

Pour être clair, je suis tout à fait d’accord avec les couples qui acceptent mutuellement d’être monogames entre eux et qui ne veulent tout simplement pas avoir des relations sexuelles avec d’autres personnes. Si c’est votre choix conscient, c’est formidable !

Depuis que j’ai commencé à écrire sur le polyamour, j’ai entendu parler de beaucoup de couples, où un partenaire aimerait vraiment être sexuellement polyamoureux, mais est confronté au refus de l’autre. Dans certains cas, il n’est même pas possible de discuter du sujet. La réponse est un « non » ferme. Faire obstruction à une telle communication ouverte et honnête alimentera le ressentiment et le mécontentement si rien n’est fait. Une rupture douloureuse peut très probablement survenir.

Si vous empêchez votre partenaire de discuter ouvertement du polyamour avec vous, que se passe-t-il ? Vous vous déconnectez aussi émotionnellement de votre partenaire. Ensuite, votre partenaire se retourne et m’écrit pour me faire part des pensées et des sentiments qu’il devrait normalement partager avec vous.

Pourquoi partage-t-il cela avec moi plutôt qu’avec vous ? Parce qu’il sait qu’il peut me faire confiance et que je ne le jugerai pas. N’est-il pas étrange que votre partenaire puisse me faire plus confiance qu’à vous dans ce domaine ? Tout ce que votre refus fait, c’est de repousser votre partenaire, ce qui l’incite à chercher à communiquer ouvertement et honnêtement avec quelqu’un d’autre. Votre partenaire ne devrait-il pas pouvoir s’adresser à vous d’abord ? Cessez de porter des jugements et d’afficher un refus, et écoutez vraiment votre partenaire, et votre relation bénéficiera d’un niveau renouvelé de confiance et d’intimité.

Si vous vous retrouvez coincé avec un partenaire qui fait obstruction à vos tentatives de discuter du polyamour, alors pourquoi tolérez-vous de telles absurdités ? Si votre partenaire ne vous écoute même pas, la vérité, c’est que vous n’avez pas vraiment une relation amoureuse engagée. Au mieux, vous avez un arrangement de vie commune. Je sais que c’est triste, mais si vous ne pouvez pas communiquer ouvertement et honnêtement sur un sujet aussi important avec votre partenaire, alors comment pouvez-vous justifier de rester avec une telle personne ? Quel genre de relation avez-vous si vous ne pouvez pas échanger ?

Naturellement, vous devriez faire de votre mieux pour communiquer avec votre partenaire et ouvrir un véritable dialogue. Il faut s’attendre à une certaine résistance, et il faut parfois des heures d’écoute patiente pour la surmonter. Pourtant, si vous avez une relation engagée, affectueuse et compatible, votre partenaire sera en mesure d’entendre ce que vous avez à dire et d’y réfléchir. S’il devient évident que vous ne pouvez pas atteindre ce résultat, peu importe à quel point vous essayez, il est temps de penser à rompre. Vous avez probablement dépassé votre partenaire en croissance, et il est préférable de passer à autre chose.

Erin et moi étions prêts à parler ouvertement de n’importe quoi. Si nous n’étions pas prêts à nous écouter l’un l’autre, alors comment pourrions-nous prétendre être dans une relation amoureuse ? Nous discutions souvent de sujets qui suscitent une certaine résistance, mais lorsque cela se produisait, nous en discutions jusqu’à ce que nous en arrivions aux questions fondamentales.

Votre partenaire est-il votre ami ? Lui faites-vous entièrement confiance ? Si c’est le cas, vous devriez être en mesure de discuter ouvertement et honnêtement avec lui de ce qui compte pour vous, en étant confiant que votre partenaire se soucie suffisamment de vous pour vous écouter. Si vous ne pouvez pas atteindre ce résultat même avec vos meilleurs efforts, alors vous devez vous demander : « Est-ce que mon partenaire se soucie vraiment de moi en tant qu’être humain ? Mon partenaire veut-il vraiment que je sois heureux ? Notre relation est-elle enracinée dans l’amour et l’acceptation… ou dans la peur et l’attachement ? Reste-t-il encore de l’amour dans cette relation ou sommes-nous embourbés dans la peur ? »

Rester fidèle à une relation basée sur la peur n’est pas une chose noble ou altruiste. C’est simplement cruel.

Si vous vous rendez compte que vous êtes dans une telle relation, alors rompez. Je suis conscient que ce n’est pas facile, mais vous méritez d’être heureux. Il en va de même pour votre partenaire. Si vous vous préoccupez réellement de votre partenaire, donnez-lui alors l’opportunité de sourire de nouveau. Faites-vous cette faveur également. Si vous ne pouvez pas vous réveiller avec le sourire, alors peut-être que vous n’êtes pas encore vraiment en éveil.

Article original écrit par Steve Pavlina.

Avant de prendre congé de vous, je vous invite à suivre la vidéo ci-après. Elle explique comment nouer des relations avec des gens inspirants.

1 Trackback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *