Comment commencer à jouer au jeu D/s

jeu D/sDe temps en temps, des gens me demandent comment commencer à jouer au jeu D/s (domination et soumission) avec un partenaire volontaire. Ils ne savent souvent pas quelles questions poser ou par où commencer. Cet article s’adresse donc tout particulièrement aux personnes qui veulent avoir une introduction en douceur au jeu D/s ainsi que quelques conseils pour commencer.

Je pense que cela peut être particulièrement utile pour les gens qui ne se considèrent pas comme étant des pervers, mais qui aimeraient tout de même s’adonner au plaisir stimulant du jeu D/s afin de pimenter leurs relations.

Le jeu D/s est totalement gratuit, ne nécessite pas d’accessoires ou d’équipement, et peut se jouer n’importe où. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un partenaire volontaire.

Pourquoi pratiquer le jeu D/s ?

Le principal avantage, c’est que le jeu D/s aide à maintenir, mais aussi à augmenter l’intensité sexuelle et émotionnelle d’une relation.

Dans les relations à long terme, il est courant d’atteindre une zone de silence sur le plan sexuel après avoir passé une certaine période ensemble. Vous tombez dans le piège de la routine et commencez à répéter des modèles familiers, ce qui peut devenir ennuyeux à terme. Pour la plupart des gens avec lesquels j’ai discuté, cela se produit généralement 6 à 18 mois après le début de la relation.

Un autre avantage clé qu’offre le jeu D/s, c’est qu’il vous donne la possibilité d’explorer vos désirs plus profondément que vous ne le feriez en temps normal. Grâce à cette pratique, vous pouvez plonger plus profondément dans vos désirs actuels, et vous pouvez faire des expériences pour découvrir des désirs cachés dont vous n’avez jamais soupçonné l’existence. Cela peut sensiblement augmenter les types de plaisirs dont vous pouvez profiter.

Dans l’ensemble, l’avantage principal du jeu D/s, c’est qu’il peut aider à renforcer votre relation, à la rendre plus intime, plus authentique et bien sûr, plus amusante.

À présent, intéressons-nous aux aspects pratiques de la chose…

Trouver un partenaire volontaire

Tout commence lorsque vous trouvez un partenaire volontaire. Comment pouvez-vous donc procéder pour en trouver un ?

Je pense que la façon la plus simple de parvenir à trouver un partenaire disposé, c’est de faire savoir publiquement que vous êtes intéressé par le jeu D/s. Vous pouvez par exemple en faire part sur vos pages de médias sociaux. Oui, il se peut que des gens se moquent de vous pour cela, et alors ? Moquez-les en retour en mettant en avant le fait qu’ils soient si ennuyeux et conventionnels.

Recevoir des moqueries est une bonne chose dans ce cas, parce que cela signifie que ces personnes se disqualifient elles-mêmes ; elles admettent ne pas être les gens qu’il vous faut pour satisfaire ce centre d’intérêt. Elles ne font qu’exprimer leur incompatibilité. Laissez donc ces personnes dire ce qu’elles ont à dire. En général, cela peut durer jusqu’à 48 heures, après quoi elles passeront à autre chose.

Restez ferme dans l’expression de votre désir. Après que les personnes incompatibles se soient manifestées, vous pourriez commencer à recevoir des messages de la part de personnes qui partagent les mêmes désirs que vous. Ces dernières étaient probablement là depuis le début, et maintenant qu’elles savent que vous êtes ouvert à cette pratique, il y a de bonnes chances qu’une personne que vous connaissez déjà vous contacte.

La vérité est que la plupart des gens jouent déjà au jeu D/s. Ils utilisent simplement d’autres termes pour y faire référence. En outre, ils considèrent cette pratique comme une activité sérieuse plutôt qu’un jeu à but ludique. Combien de personnes ont des emplois et des supérieurs ? Combien de personnes se comportent avec soumission à certains moments ? Combien de personnes respectent par réflexe le Code de la route au volant ? Combien de personnes vont travailler chaque jour et obéissent aux ordres d’un supérieur ? Donner des ordres et obéir sont deux réalités omniprésentes dans la société.

Reconnaissez donc que le jeu D/s, en lui-même, est déjà très populaire. C’est seulement l’aspect ludique qui l’est moins. Néanmoins, si les gens sont capables de s’asservir dans une entreprise afin d’obtenir un salaire, et s’ils peuvent obéir aux lois et aux règles de la société, alors il existe surement des personnes qui aimeraient explorer ce mode populaire d’interactions sociales à des fins ludiques, d’apprentissage et de croissance.

Considérez que si vous allez passer une si grande partie de votre vie à faire face à divers aspects de l’autorité, autant prendre le temps d’explorer et de comprendre cet aspect de la réalité de façon plus approfondie. Le jeu constitue une façon formidable de le faire. De cette façon, vous pouvez vous sentir libre d’explorer et de faire des expériences sans conséquence si vous commettez une erreur.

Dans certaines villes, vous pouvez trouver des groupes BDSM. La qualité de ces groupes peut énormément varier. Certains sont formidables et attirent de merveilleuses personnes. D’autres par contre, sont carrément sinistres. Vous pouvez toujours chercher un groupe en ligne, aller à une réunion et voir si vous aimez ce que vous y voyez.

Il y a de fortes chances que vous ayez déjà rencontré quelqu’un qui serait intéressé par l’idée d’explorer le jeu D/s avec vous, si seulement cette personne savait que vous partagiez ce même désir.

Je comprends les raisons qui peuvent vous pousser à garder cette partie de votre vie secrète, mais si vous le faites, je pense qu’il vous sera très difficile de trouver un bon partenaire, à moins que vous soyez déjà membre d’une communauté d’amis qui jouent au jeu D/s.

Avoir honte de vos véritables envies est peut-être compréhensible, mais c’est une façon de vivre insensée et immature. Ce genre d’attitude ne fera que ralentir votre croissance. Il est plus intelligent d’accepter vos désirs et de les explorer ouvertement, à moins de vivre dans une société fermée où les conséquences sociales seraient graves.

Ce changement d’attitude est peut-être la chose la plus importante que vous puissiez faire pour attirer des partenaires de jeu. Une fois que vous vous débarrassez de la peur, de la honte et du sentiment de culpabilité par rapport à vos envies, vous cesserez de créer une résistance inutile, et il vous sera désormais tellement plus facile d’attirer des personnes comme vous.

Après tout, tout ce dont vous avez vraiment besoin, c’est de commencer à inviter les gens à jouer avec vous. Vous devez aussi leur faire savoir que vous n’avez aucun problème avec le fait de recevoir de telles invitations. Physiquement, ce ne sont pas là des actions compliquées à réaliser. Vous pouvez les accomplir en quelques minutes. Par contre, si vous vous rejetez vous-même parce que vous avez de tels désirs, alors il est évident que vous n’entreprendrez pas ces actions, et vous serez privé de beaucoup de plaisir, d’apprentissage et de croissance.

Si par contre, vous invitez simplement un maximum de personnes, et si vous incitez les autres à vous inviter en retour en étant plus ouvert et moins discret, il y a de bonnes chances que vous trouviez au moins un partenaire de qualité, tôt ou tard.

Convaincre un partenaire actuel

En un mot, ne vous donnez pas cette peine.

D’accord, cela fait six mots, mais d’après mon expérience et celle de nombreux lecteurs, essayer de convaincre quelqu’un de s’intéresser au jeu D/s, c’est un peu comme s’arracher les dents. Soit l’autre trouve cela attirant, soit ce n’est pas le cas.

Je n’essaierais pas de convaincre quelqu’un d’essayer le jeu D/s s’il est hésitant ou résistant parce qu’au final l’expérience globale sera nulle pour toutes les personnes impliquées. C’est un peu comme essayer de convaincre quelqu’un de jouer à un jeu auquel il ne veut pas jouer. C’est loin d’être aussi amusant que de trouver quelqu’un qui est vraiment enthousiaste à l’idée de jouer. Et même si vous réussissez à le faire une fois, la résistance sera toujours présente la prochaine fois.

Bref, c’est trop de travail que d’essayer de convaincre quelqu’un à s’adonner au jeu D/s. Il est beaucoup plus avantageux d’investir votre énergie dans une personne qui est ouverte d’esprit et/ou enthousiaste à l’idée de jouer. S’il n’y a pas une volonté partagée, vous aurez beaucoup de mal à aboutir à une entente gagnant-gagnant.

Soyez honnête, patient et ferme. Si vous voulez essayer le jeu D/s, discutez avec votre partenaire. Laissez votre partenaire répondre par oui ou non, puis décidez quoi faire en fonction de sa réponse. Ne faites pas semblant de ne pas être intéressé simplement parce que votre partenaire pourrait refuser.

Et si vraiment vous tenez à essayer le jeu D/s, mais que vous êtes impliqué dans une relation à long terme avec un partenaire désintéressé ? Dans ce cas, certaines options s’offrent à vous. Vous pouvez quitter cette relation et trouver un partenaire plus compatible. Vous pouvez aussi la transformer en une relation libre et profiter du jeu D/s avec des partenaires intéressés. Pour finir, vous pouvez tout simplement abandonner votre intérêt pour le jeu D/s et vous contenter d’une expérience conventionnelle.

Pour moi, le jeu D/s est trop plaisant pour ne pas l’avoir dans ma vie. Je ne voudrais donc pas m’impliquer dans une relation à long terme avec quelqu’un qui ne s’y intéresse pas.

La vie est trop courte pour perdre votre temps avec des partenaires qui ne partagent pas vos centres d’intérêt en matière d’apprentissage, de croissance et d’exploration. Vous pouvez vous bloquer en vous accrochant à des partenaires qui vous correspondent partiellement, mais à long terme, cela n’apportera que du ressentiment.

Si vous voulez savoir si votre partenaire est intéressé par le jeu D/s, vous pouvez lui demander de lire cet article ainsi que les articles : jeu D/s et Domination-Soumission et croissance personnelle pour avoir un aperçu de la chose.

Retenez qu’il suffit que votre partenaire soit disposé à le faire. L’expertise et l’expérience ne sont pas nécessaires. L’un d’entre vous ou même vous deux pouvez être novices étant donné que vous apprendrez au fur et à mesure.

Les premiers pas

Une fois que vous avez un partenaire volontaire, comment commencer à jouer ensemble ?

Tout d’abord, décidez qui sera le dominant et qui sera la personne soumise, au moins pour une session. Si vous aimez changer de rôle, vous pouvez faire des compromis de temps en temps. Certaines personnes aiment les rôles statiques, d’autres par contre préfèrent alterner.

Si vous êtes le dominant, plongez-vous dans un état d’esprit adéquat afin de pouvoir ordonner à votre partenaire de faire tout ce que vous désirez. Ne demandez pas la permission. Donnez juste des ordres. Votre partenaire a toujours la possibilité de refuser s’il le souhaite, mais sachez que vous pouvez émettre n’importe quel ordre, aussi exagéré que cela puisse paraitre. Attendez-vous à ce que l’on vous obéisse. Laissez ensuite votre partenaire réagir et répondre. Si vous allez trop loin, vous le découvrirez bien assez tôt. Soyez prêt à aller loin et à explorer. Donnez des ordres qui vont au-delà de ce que vous pensez être raisonnable. Voyez comment votre partenaire réagit. Vous pourriez être surpris, et ces surprises peuvent vraiment ajouter du piquant à une relation.

Si vous êtes la personne soumise, concentrez-vous sur comment être très obéissante à votre partenaire. Parlez, bougez et comportez-vous avec soumission. Adhérez à la pensée selon laquelle le but de votre vie est de servir, d’obéir et d’apporter du plaisir à votre partenaire. C’est la seule chose à laquelle vous devez penser. C’est facile et mentalement relaxant d’obéir, n’est-ce pas ? Quel que soit ce que votre partenaire vous ordonne de faire, obéissez immédiatement et avec enthousiasme. Efforcez-vous de continuer à dire oui (ou « Oui, Maitre ») à tout ce que vous pouvez supporter. Encouragez votre partenaire à vous donner des ordres plus sauvages, plus provocateurs, plus pervers, etc., surtout si vous pensez qu’il se retient encore.

Les mots de sécurité

Certaines personnes trouvent utile d’utiliser des mots de sécurité lors de certaines sessions. Il s’agit d’un mot ou d’une phrase qu’une personne peut utiliser pour demander un temps mort. Cela est couramment utilisé par les sadomasos lors des bondages. Ainsi, une personne peut crier « stop » ou « ça suffit » tout en voulant que la session continue. La session n’est pas interrompue tant que le mot de sécurité n’est pas prononcé.

Pour le jeu D/s, je trouve inutile d’avoir des mots de sécurité, car nous ne faisons rien qui puisse occasionner de la douleur, de la gêne ou un risque de blessure. Si quelqu’un veut arrêter, il peut simplement le dire. Ensuite, vous arrêtez tous les deux et discutez de la situation.

Dans certains cas, par exemple lorsque vous réalisez un fantasme de viol, il vous faudra peut-être utiliser un mot de sécurité. Sinon, je ne vois pas pourquoi vous en auriez besoin pour le jeu D/s en général, à moins que vous ayez besoin d’un mot de sécurité pour des rapports sexuels ennuyeux.

Les titres

Une façon amusante de jouer convenablement vos rôles, c’est de choisir vos propres titres. Comment voulez-vous que votre partenaire s’adresse à vous ? Vous pouvez en discuter à l’avance et convenir de quelque chose qui vous plaise à tous les deux. De même, si vous êtes la personne dominante, vous pouvez choisir comment votre partenaire s’adresse à vous et comment vous vous adressez à votre partenaire. Après tout, c’est vous qui êtes aux commandes.

Il existe des termes utilisés par défaut pour désigner le dominant et la personne soumise, mais je n’aime pas utiliser ces termes dans la pratique parce qu’ils me semblent bidons. Je préfère utiliser des expressions comme Maitre et esclave.

Pour simplifier la rédaction du reste de cet article, j’utiliserai Maitre pour désigner la personne dominante et esclave pour désigner la personne soumise dans un scénario du jeu D/s. Ces termes sont arbitraires, vous pouvez donc les remplacer par des expressions de votre choix : Maitresse, Seigneur, serviteur, animal de compagnie, précieux, etc.

J’adore être appelé Maitre, probablement parce que j’ai regardé beaucoup trop d’épisodes de « Jinny de mes rêves » pendant mon adolescence, c’est donc le seul titre que j’utilise. C’est peut-être aussi un peu dû à Star Wars. La plaque d’immatriculation de ma voiture porte l’inscription « MASTERY » (domination en français). Cela a une double signification amusante pour ceux qui savent que je pratique le jeu D/s.

Je laisse l’esclave choisir un nom qu’il aime, mais ce nom doit être composé d’un adjectif ainsi que du mot esclave. Ma petite amie s’appelle « pretty slave » (belle/jolie esclave en français), mais je lui ai assigné personnellement ce nom. Je pense qu’il est préférable que chaque esclave ait un nom unique si vous jouez avec plus d’un esclave. Étant donné que ce type de jeu est très personnel, les gens peuvent s’attacher à leurs titres, et cela peut être dérangeant si une autre personne utilise le même titre que vous.

Je suggère d’utiliser un titre qui vous procure un élan émotionnel quand vous l’entendez. Ainsi, le fait d’entendre votre titre vous procurera une légère stimulation. À un certain niveau, cela vous excite et vous revigore. Toutes les fois où vous vous engagez dans le jeu D/s, votre utilisation de titres vous aidera à ancrer le type d’expérience émotionnelle que vous désirez.

Utilisez tous les titres qui vous plaisent. Vous pouvez même n’en utiliser aucun si vous préférez. Dans vos fantasmes, comment aimeriez-vous que les gens se réfèrent à vous ?

En règle générale, le titre de Maitre s’écrit avec un « M » majuscule. Le titre d’esclave est en lettres minuscules, à moins bien sûr qu’il ne soit utilisé en début de phrase, et dans ce cas, il est acceptable de mettre la première lettre en majuscule. Il s’agit d’un protocole courant qui contribue à renforcer les rôles. Vous pouvez utiliser cette règle lorsque vous envoyez des SMS ou des courriels.

Vous pouvez aussi trouver intéressant (et plus immersif) de parler à la troisième personne lorsque vous jouez au jeu D/s. Cela peut contribuer à créer une ambiance ludique. Ainsi, vous pourriez dire : « le Maitre ordonne à jolie esclave (pretty slave) de venir le câliner sur le canapé » et votre esclave pourrait répondre : « Oui, Maitre. Jolie esclave est une bonne et obéissante esclave ».

L’un des avantages d’avoir des titres est que leur utilisation offre un moyen facile de signaler l’intention. Si ma petite amie me dit ou m’envoie un message et fait référence à elle-même en utilisant l’expression jolie esclave ou à moi en tant que Maitre, elle me signale son intention d’entamer un échange dans ce mode. De même, je peux être au milieu d’une conversation classique avec elle, mais dès que je l’appelle jolie esclave, notre connexion passe à un mode plus ludique. Étant donné que nous utilisons ces signaux depuis des années, lorsque l’un d’entre nous passe à ce mode, il est facile pour l’autre de jouer le jeu.

Vous pouvez également malicieusement utiliser les titres pour inviter une nouvelle personne à jouer avec vous au jeu D/s. Par exemple, si je fais un massage du cou et des épaules à une femme qui répond : « mmmm… cela fait du bien », je peux répondre de façon amusante : « Dis plutôt, mmmm… cela fait du bien, Maitre… ». Sa réaction dépend d’elle, et sa réponse m’indiquera à quel point elle se sent enjouée… et surtout si elle aimerait bien qu’on joue ensemble de cette façon. Si elle réplique, même avec une pointe d’insolence, cela peut être considéré comme une bonne réponse. Dans ce cas, je pourrais répondre : « Pas mal. Essaie maintenant de le dire avec plus de soumission ». Je peux continuer de l’inviter et de l’entrainer pour voir si elle veut jouer et jusqu’où elle est prête à aller. C’est une excellente façon de savoir si elle veut jouer, sans me montrer très formel. J’exprime aussi ce que je veux, pour qu’elle n’ait pas besoin de le deviner.

Le dressage

Certains Maitres aiment éduquer formellement leurs esclaves et établissent même un programme de dressage. Regardez le film Histoire d’O pour découvrir quelques formes de dressage, même si dans ce cas, il s’agit plutôt d’une version sadomaso, et non du pur jeu D/s.

Si vous êtes le Maitre, c’est donc vous qui donnez les ordres. N’hésitez donc pas à demander à votre esclave de se comporter exactement comme vous le souhaitez. Demandez à votre esclave de pratiquer certains comportements jusqu’à ce que cela vous plaise. Ne permettez aucun comportement inacceptable de la part de votre esclave. Votre esclave devrait vous réjouir et vous procurer du plaisir de toutes les manières qui comptent pour vous. Si quelque chose doit être ajusté, faites-le savoir à votre esclave. Faites tout ce qu’il faut pour être pleinement satisfait.

Ne vous contentez pas de moins que ce que vous voulez. Maintenez élevées vos normes de satisfaction. L’un des aspects les plus importants du jeu D/s, c’est d’explorer profondément vos désirs. Ne vous contentez pas de fantasmer sur vos désirs. Réalisez-les. Vivez-les. Arrêtez de vouloir, et commencez à avoir. Plongez dans la gratifiante expérience qui consiste à avoir réellement ce que vous désirez. Avoir, c’est mieux que vouloir. Alors, apprenez à votre esclave comment vous aider à créer les expériences que vous voulez vivre, exactement comme vous le souhaitez. S’il y a certains détails qui comptent pour vous, comme faire porter un collier de chien à votre esclave, faites en sorte que ces détails soient parfaitement respectés.

La présence et la disponibilité d’un partenaire volontaire désirant vous aider à explorer et à expérimenter vos désirs est un formidable cadeau. Honorez et respectez ce cadeau en le recevant gracieusement et en l’appréciant pleinement.

Vous pouvez également apprendre à votre partenaire à vous répondre convenablement. Comment voulez-vous que votre partenaire parle, bouge et se comporte en votre présence ? Aimez-vous le contact visuel ou préférez-vous que votre partenaire incline la tête avec soumission ? Aimez-vous entendre « Oui, Maitre » ou préférez-vous, « Si cela vous convient, Maitre » ? Peu importe ce que vous voulez essayer, donnez-en l’ordre et voyez à quel point vous appréciez cela. Faites des expériences. Ensuite, établissez des règles pour les modèles que vous aimez le plus.

Enseigner exactement à votre partenaire comment vous faire plaisir est l’un des aspects les plus merveilleux et les plus gratifiants du jeu D/s. Cela s’applique aux autres aspects de votre relation. Pourquoi laisser votre partenaire deviner ce qui vous ferait plaisir ? Pourquoi ne pas lui faciliter la tâche ? De plus, chaque fois qu’il/elle veut vraiment vous faire plaisir, même si vous ne jouez pas au jeu D/s, ce sera une réaction automatique. La conséquence, c’est que vous vous sentirez très heureux, reconnaissant et élogieux envers votre partenaire.

Si vous êtes le Maitre, vous pouvez aussi user de votre autorité pour identifier ce qui plait le plus à votre partenaire. Ordonnez-lui de recevoir. Faites parler votre imagination, essayez beaucoup de nouvelles choses et demandez à votre partenaire de vous donner un retour honnête. Découvrez ce que votre partenaire aime, faites-en plus et améliorez-vous. Apprenez également ce que votre partenaire n’aime pas et cessez de faire cela.

Se mettre d’accord

Une chose particulièrement amusante, c’est d’ordonner à votre esclave de toujours être d’accord avec vous. Priver votre esclave de la possibilité d’être en désaccord avec vous sur quoi que ce soit. Cette règle est difficile à appliquer, et il se peut que vous ne vouliez pas l’appliquer tout le temps, mais cela peut être amusant dans certaines situations.

Vous avez toujours la possibilité de déterminer si votre esclave manifeste de la résistance par rapport à un ordre, mais cela peut être très stimulant pour vous deux si vous exigez de votre esclave qu’il soit d’accord (du moins superficiellement) avec tous vos ordres et déclarations, peu importe ce qu’il ressent.

Ordres et Obéissance

Voici quelques exemples d’ordres pour vous donner un aperçu de la chose :

  • Viens faire un câlin avec ton Maitre.
  • Embrasse ton Maitre.
  • Enlève tes vêtements.
  • Envoie au Maitre un courriel énumérant cinq façons d’approfondir ta soumission et ton obéissance.
  • Prends une photo sexy de toi-même et envoie-la au Maitre.
  • Remplace ta photo de profil sur les réseaux sociaux par celle qu’aurait choisie le Maitre, quelle qu’elle soit.
  • Ne porte pas de sous-vêtements aujourd’hui.
  • Fais un massage à ton Maitre.
  • Fais une fellation à ton Maitre.
  • Fais l’amour avec ton Maitre.
  • Prépare le diner préféré du Maitre.
  • Planifie un voyage en voiture que nous ferons ensemble.
  • Va faire du yoga pendant une heure.

Rappelez-vous que vous pouvez donner tous les ordres que vous voulez. Élargissez donc vos horizons et essayez de nouvelles choses. Explorez et faites des expériences pour en savoir plus sur ce que vous et votre partenaire aimez.

Vous pouvez aussi établir des règles permanentes. Voici quelques exemples :

  • Sois toujours d’accord avec le Maitre. Tu n’as pas le droit d’être en désaccord avec lui.
  • Tu ne dois jamais avoir un orgasme sans permission, même quand tu es seul.
  • Entraine-toi pendant au moins 30 minutes chaque jour.
  • Prend une douche tous les jours.
  • Prépare un diner sain et délicieux pour toi-même et pour le Maitre tous les jours.
  • Garde la cuisine propre et bien rangée.
  • Chaque fois que tu feras une fellation au Maitre, tu avaleras le sperme.
  • Il ne t’est pas permis de refuser l’accès à ton corps d’esclave au Maitre.
  • Tu n’as pas le droit de dire non au sexe.
  • Ton mot préféré est « docile ».

Si vous êtes l’esclave, efforcez-vous d’obéir immédiatement aux ordres de votre Maitre, sans hésitation ni retard. Ne posez pas de questions pour obtenir des éclaircissements à moins que cela ne soit absolument nécessaire, car les questions baissent l’intensité du moment. Faites simplement de votre mieux pour obéir, et laissez votre Maitre ajuster les choses lorsque vous faites une erreur. Ainsi, si votre Maitre vous ordonne de vous déshabiller, même s’il le fait avec douceur et subtilité, par exemple en vous le chuchotant à l’oreille pendant que vous préparez le diner, enlevez immédiatement vos vêtements. Ne réfléchissez pas. Ne posez pas de questions. Ne tardez pas. Obéissez promptement.

Les affirmations

Un bon moyen d’amener votre esclave à plus entrer dans son personnage, c’est de lui demander de mémoriser certaines affirmations verbales et de les utiliser librement. Par exemple, chaque fois que votre esclave doit dire « Oui, Maitre », vous pourriez exiger qu’une affirmation supplémentaire soit ajoutée.

Voici quelques-unes de mes expressions préférées :

  • Oui, Maitre. Jolie esclave est une bonne et obéissante esclave.
  • Oui, Maitre. Jolie esclave aime son Maitre et obéit à tous ses ordres.
  • Oui, Maitre. Jolie esclave se réjouit de faire plaisir à son maitre.
  • Oui, Maitre. Bien sûr Maitre !
  • … et beaucoup d’autres choses classées X.

Vous pouvez aussi ordonner à votre esclave de chanter en utilisant des affirmations d’esclaves à des moments choisis au hasard chaque jour, juste pour changer un peu.

Les actes de service

Une forme de commandement assez évidente du jeu D/s consiste à ordonner à votre esclave de faire des tâches comme le nettoyage, les courses ainsi que d’autres tâches subalternes. Si ce genre de choses vous excite, faites-vous plaisir. Je ne le fais pratiquement jamais parce que je ne trouve pas cela stimulant. Je préfère les ordres plus sensuels.

Pour certaines personnes, voir un esclave accomplir des actes de service peut être intense sur le plan émotionnel, si bien que vous pourriez trouver cela attirant si les actes de service vous font vous sentir très aimé.

N’hésitez pas à tester cela pour découvrir ce qui vous stimule, vous et votre partenaire.

Le sexe

Le côté sexuel du jeu D/s est une riche source de stimulation, de plaisir et de connexion. Si vous êtes le Maitre, vous pouvez ordonner à votre esclave de réaliser tous les fantasmes sexuels que vous désirez. Et si vous êtes l’esclave, alors vous pouvez aider votre Maitre à réaliser ses fantasmes les plus enfouis.

Vous pouvez ordonner à votre esclave de toujours accepter avec enthousiasme d’avoir des rapports sexuels quand vous le désirez, de vous séduire quand vous voulez être séduit, de porter des tenues excitantes, de vous faire une fellation, d’avoir des rapports sexuels dans toutes les positions que vous désirez, et même d’avoir des parties à trois si vous le souhaitez.

Vous pouvez ordonner à votre esclave de ne pas avoir un orgasme sans permission. Cela peut créer un défi amusant si vous essayez activement de faire jouir votre partenaire tout en lui ordonnant de ne pas le faire.

Si vous aimez taquiner votre esclave, vous pouvez le provoquer sexuellement tout au long de la journée et l’exciter sans relâche. Par exemple, donnez à votre esclave du sexe oral jusqu’à ce qu’il soit proche de l’orgasme. Puis, d’un coup, arrêtez-vous et dites : « Habille-toi. On sort. » Votre esclave aura une folle envie de vous sauter dessus tout le temps que vous serez dehors.

Vous pouvez prolonger ce genre de provocations pendant des jours si vous le souhaitez. Finalement, quand votre esclave s’agrippe pratiquement à vous, ordonnez-lui d’avoir des rapports sexuels avec, cette fois-ci, la permission de jouir. Ce sera bien !

Rappelez-vous que vous pouvez donner tous les ordres qui vous passent par l’esprit. Votre esclave est toujours libre de refuser si vous en demandez trop. De toute façon, accordez-vous la possibilité d’en demander trop et voyez ce qui se passe.

La discipline

Certaines personnes tiennent vraiment à discipliner toute forme de désobéissance. Ainsi, si l’esclave désobéit ou ne suit pas correctement un ordre, il s’ensuit une sorte de punition. Certains esclaves aiment être punis, alors ils provoquent cela activement en étant délibérément entêtés à certains moments. Regardez le film « La secrétaire » pour avoir un aperçu de la chose.

Certaines personnes sont vraiment très strictes en matière de discipline avec des punitions exagérées, même pour des infractions mineures. D’autres, comme moi, préfèrent maintenir une ambiance plus légère et plus ludique, de sorte que je ne me plonge jamais dans des punitions sérieuses. Je préfère utiliser des punitions ludiques et des récompenses pour un bon comportement.

N’hésitez pas à adopter le style que vous et votre partenaire trouvez stimulant et agréable.

Mode de vie D/s

Le jeu D/s peut être compartimenté et se jouer par session, par exemple en le limitant seulement à la chambre à coucher. On peut aussi en faire la base de la relation et y jouer plus fréquemment, même 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. C’est ce que l’on appelle le mode de vie D/s.

J’ai commencé avec la version compartimentée, mais elle était tellement amusante qu’elle s’est naturellement transformée en un mode de vie D/s. C’est normal pour ma copine et moi d’entrer et de sortir du mode D/s plusieurs fois par jour. Nous ne le faisons pas 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, mais la présence stimulante du jeu D/s se ressent toujours, et l’un ou l’autre d’entre nous peut choisir d’aborder l’autre dans ce style ludique quand nous le voulons.

Ce que j’aime à propos du jeu D/s, c’est qu’il rend les expériences quotidiennes beaucoup plus amusantes, stimulantes et aventureuses.

Supposons que vous proposiez à votre partenaire de sortir diner. Comment vous y prendriez-vous ? Ce sera probablement une invitation plutôt ennuyeuse qui se présentera comme suit : « Hé chérie… Que penses-tu d’aller diner ce soir ? » Ensuite, vous pourriez avoir une discussion sur l’endroit où aller. Que faire si vous n’êtes pas d’accord sur l’endroit en question ? Que se passerait-il si l’un d’entre vous n’est pas d’humeur à sortir ? Il peut en résulter une interaction très ennuyeuse. Le projet pourrait tomber à l’eau et vous finiriez par rester à la maison. Et, même si vous sortiez, ce sera sans doute une expérience ennuyeuse et routinière de toute façon. Beurk !

Par contre, si l’invitation se présentait comme suit : « Le Maitre ordonne à jolie esclave de sortir diner avec lui ce soir. Le Maitre choisira le restaurant. Jolie esclave doit s’habiller de manière sexy pour son Maitre et porter un collier de chien pour affirmer son esclavage, mais elle n’est pas autorisée à mettre des sous-vêtements ». Et la réponse : « Mmmm…. Oui, Maitre. Bien sûr Maitre ! » Il n’y a pas de débat inutile, et si cette ambiance se poursuit tout au long de la soirée, l’interaction sera certainement beaucoup plus amusante.

Je ne comprends pas pourquoi quelqu’un voudrait continuer à vivre la même expérience routinière, encore et encore.

Les gens perdent trop de temps à débattre de ce qu’il faut faire. Passez outre les demandes. Ordonnez ! C’est beaucoup plus amusant. De plus, si vous êtes en mesure d’apprendre à créer des expériences qui vous plaisent, il est fort probable que vous vous amélioriez pour ce qui est de créer des expériences agréables pour les autres aussi. Toutefois, comment pouvez-vous faire plaisir aux autres si vous ne savez même pas comment vous faire plaisir vous-même ?

Jouer au jeu D/s à distance

Que se passerait-il si l’un des deux partenaires se trouve dans une ville différente ? Que se passerait-il si vous voulez pratiquer le mode D/s alors que vous travaillez dans des endroits différents ? Pas de problème ! Vous pouvez facilement jouer au jeu D/s à distance.

Pour commencer, vous pouvez continuer d’adopter la communication de type D/s chaque fois que vous envoyez un SMS, un courriel, que vous lancez un chat vidéo, etc. Utilisez vos titres. Soyez ludique.

Si vous êtes le Maitre, n’hésitez pas à ordonner à votre esclave de faire ce que vous voulez. Si vous êtes l’esclave, alors montrez-vous obéissant et faites ce que l’on vous dit. Obéissez toujours à votre Maitre.

Selon la nature de votre relation et en fonction de ce que vous pratiquez le mode de vie D/s ou non, vous pourriez limiter le jeu D/s à distance aux conversations par chat vidéo. Toutefois, vous pourriez également aller au-delà si vous le souhaitez.

N’hésitez pas à envoyer dans un courriel à votre esclave une liste d’ordres pour la journée. Envoyez un ordre par SMS quand vous le souhaitez, et demandez à ce qu’il y obéisse le plus tôt possible. Permettez à votre esclave d’être aussi obéissant qu’il est prêt à l’être.

Une façon de rendre une connexion à distance très agréable consiste à maintenir le contrôle sur les orgasmes de votre esclave, même lorsque vous êtes dans des endroits différents. Par conséquent, si votre esclave veut se masturber et jouir ou avoir un orgasme avec quelqu’un d’autre (si vous êtes dans une relation libre), il/elle doit toujours d’abord demander la permission ; permission qui peut être accordée ou non. De plus, vous êtes libre d’ordonner à votre esclave de jouer avec lui-même chaque fois que vous le désirez, et il devra le faire à la prochaine occasion.

Une autre chose que vous pouvez faire, c’est d’ordonner à votre esclave de vous envoyer des photos ou des vidéos sexy. Vous avez également la possibilité de demander à votre esclave de faire un striptease pour vous pendant le chat vidéo.

Si vous voulez des garanties d’amour, de soutien, d’obéissance, ou quoi que ce soit d’autre, demandez cela.

Si vous êtes l’esclave, n’hésitez pas à exprimer votre affectueuse obéissance à votre Maitre comme vous le désirez. Si vous avez envie de recevoir des ordres, demandez à en recevoir. Vous pouvez facilement maintenir cette partie de votre relation même lorsque vous êtes à des endroits différents. Cela peut vraiment rendre agréable votre journée.

Vous trouverez peut-être que le jeu D/s à distance est très stimulant, ou peut-être que ce ne sera pas de votre gout. Essayez-le tout au moins et vous verrez bien.

Faire le point

Assurez-vous de faire régulièrement le point avec votre partenaire pour vous assurer que vous appréciez tous deux le jeu D/s. Parlez ouvertement de ce que vous préférez et de ce que vous pouvez améliorer.

Ce qui compte, c’est de se faire plaisir et de profiter de beaucoup de stimulations positives et réciproques. Essayez de ne pas vous laisser absorber par vos rôles au point de perdre de vue la grande image. Utilisez le jeu D/s pour améliorer votre relation, pour créer des liens forts et pour vous amuser. Continuez de faire des bilans pour êtes certain que vous vous amusez tous les deux et faites des ajustements au besoin.

Ouvrages recommandés sur le jeu D/s

Un certain nombre de personnes m’ont demandé des recommandations de livres sur le jeu D/s. J’en ai lu un tas, mais à mon avis, ils étaient tous nuls. Jusqu’à présent, je n’ai rien trouvé sur ce sujet que je puisse vraiment recommander. Ce que je pourrais peut-être suggérer comme ressource pertinente serait le livre « Different Loving », qui contient une section sur le jeu D/s, mais il s’agit surtout d’histoires de couples racontées de manière ennuyeuse et sans vie.

Je peux, cependant, recommander un film à regarder : La Secrétaire avec James Spader et Maggie Gyllenhaal. Le film présente beaucoup d’aspects du sadomasochisme, et les personnages sont bizarres, mais la présentation générale de la relation de couple devrait vous donner un aperçu de la dynamique du jeu D/s. Regardez ce film et demandez à votre partenaire d’en faire de même. Voyez si vous trouvez quelque chose qui vous excitera. Cela vous inspire-t-il à essayer de nouvelles choses ensemble ?

Je pense que la meilleure façon d’apprendre à jouer au jeu D/s est de se lancer et de l’explorer avec un partenaire volontaire. Lire des ouvrages à propos du jeu D/s, c’est comme essayer d’apprendre à danser en faisant de la lecture sur les mouvements de danse. Vous apprendrez plus vite grâce à la pratique directe. De plus, c’est beaucoup plus amusant.

Cet article peut être perçu comme une blague pour ceux qui s’accrochent à une existence routinière, mais pour le reste, c’est une invitation à continuer d’apprendre, de grandir et d’explorer.

Note : Cet article est une traduction de l’article Getting Started with D/s Play de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Recherches utilisées pour trouver cet article :

COMMOMENT COMENCER A JOUER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *