TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Affaires : 10 leçons d’un entrepreneur sarcastique

Note : cet article est une traduction de l’article 10 Business Lessons From a Snarky Entrepreneur de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

EntreprenariatPour aller avec 10 raisons de ne jamais trouver de travail et 10 erreurs stupides commises par les nouveaux autoentrepreneurs, voici 10 leçons positives que j’ai apprises en tant qu’entrepreneur depuis plus de 12 ans. Quelques-unes sont des remaniements de l’article des 10 erreurs, mais la plupart sont nouvelles.

Cette liste est le résultat de l’application libérale du conseil n°5, « Progressez par l’échec. »

Sans plus de cérémonie :

  1. Réseautez de façon sélective. Rien ne fait plus « débutant en affaires » que le réseauteur à la louche. « On ne sait jamais quand quelqu’un dira oui » est la base du marketing pour les idiots. Prenez le temps de créer le profil de vos clients idéaux, et définissez vos activités de réseautage pour les atteindre. Parlez à ceux qui sont déjà prédisposés à avoir envie de ce que vous offrez. Presque n’importe quel profil est meilleur que « n’importe qui ayant un pouls. »
  2. Achetez le meilleur fauteuil que vous pouvez trouver. Vous utiliserez probablement votre fauteuil bien plus que n’importe quel autre matériel professionnel, y compris votre ordinateur, donc ne vous contentez pas d’un fauteuil en toc. Pensez à prendre un fauteuil avec des accoudoirs et un dossier haut (jusqu’à votre tête) pour un confort maximum. Les fauteuils les plus chers ne sont pas synonymes de confort idéal pour vous, donc vous devez faire des tests pour trouver un confort nirvanesque.
  3. Comprenez que les relations sont plus importantes que les contrats. Les accords professionnels sont des relations entre les gens. Un papier signé est important, mais c’est simplement le résultat de la relation, pas la cause. Si la relation se dégrade, le contrat ne vous sauvera pas, même si cela pourrait être lucratif pour votre avocat.
  4. Pensez par vous-même. Débranchez-vous de la pensée de groupe « suivez le suiveur », et ignorez quasiment tout ce que disent les autres dans votre domaine (hormis ceux que tout le monde trouve dingue). Faites vos propres recherches, tirez vos propres conclusions, définissez votre propre route, et accrochez-vous à vos flingues. Quand vous viendrez tout juste de démarrer, les gens vous diront que vous avez tort. Après que vous les aurez largement dépassés, ils diront que vous êtes fou. Quelques années plus tard, ils vous demanderont (en privé) d’être leur mentor.
  5. Progressez par l’échec. Reconnaissez que à vos marques, partez, prêt est mieux que à vos marques, prêt, prêt, prêt… Faire des essais et des erreurs sur le tas produit de meilleurs résultats que d’hésiter indéfiniment. Si vous avez peur de prendre des décisions et de passer à l’action en suivant ces décisions quand vous faites face à l’ambigüité et à l’incertitude, trouvez un boulot. Les leçons qu’on tire des échecs sont essentielles au succès.
  6. Devenez organisé au point de dégoûter les gens. Vous n’atteindrez jamais la perfection, mais vous serez bien meilleur que vos pairs qui passent deux semaines par an à chercher des trucs qu’ils ont mal rangés. Si vous n’êtes pas par nature super organisé, ponctuel, et fiable, soyez sûr que vous êtes en compétition avec quelqu’un qui l’est.
  7. Acceptez les opportunités comme ayant des inconvénients limités, et des avantages illimités. Les meilleurs accords sont ceux où vos pertes potentielles sont prévisibles et fixes si les choses tournent mal, tandis que vos gains potentiels sont énormes si les choses se passent bien. Passez de tels accords chaque fois que vous le pouvez si les chances de succès sont au moins à moitié correctes.
  8. Développez de forts traits de caractère. La hauteur de votre succès est déterminée par votre caractère plus que par vos conditions. Faites face à vos peurs pour développer du courage. Forcez-vous à bâtir de l’autodiscipline. Identifiez d’autres traits de caractère dont vous aurez besoin pour réussir. L’entrepreneuriat est bien plus une question de développement de caractère que de développement d’entreprise.
  9. Optimisez votre flux d’énergie personnelle. Faites des essais de 30 jours pour tester divers régimes, exercices, schémas de sommeil, ou de consommation de caféine. Adoptez les routines qui vous apportent la meilleure concentration et le meilleur recentrement. Débarrassez-vous de votre graisse superflue en salle de sport au lieu de trimer au bureau tous les jours.
  10. Faites ce que vous aimez, mais soyez bien sûr que c’est profitable. Si vous faites un travail que vous aimez, mais qu’il ne génère pas de revenus, votre entreprise en pâtira. Si vous faites un travail que vous détestez, mais qu’il génère des revenus, votre santé en pâtira… et votre entreprise avec elle. Si vous ne pouvez pas faire ce que vous aimez et le rendre profitable, vous avez soit un hobby, soit un mal de crâne, mais vous n’avez pas une entreprise rentable. Ne vous satisfaites de rien de moins que de la passion et du profit.

Vous pourriez ne pas être d’accord avec certains de ces éléments, ou vous pourriez en trouver certains sans valeur, mais peu importe la quantité de vos efforts, vous ne me convaincrez pas que le n°2 est faux.

Crédits photo : © Sergey Nivens – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

Partagez
Tweetez