Comment NE PAS bâtir une affaire florissante en ligne

Note : cet article est une traduction de l’article How NOT to Build a Successful Online Business de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Business en ligneDarren Rowse, de Problogger.net, a récemment posté une étude de cas d’un blogueur qui a décidé d’arrêter le blogging au bout de six mois à cause de mauvais résultats financiers : Blog Case Study – Is it time to Quit? (lien en anglais)

L’article de Darren est une excellente lecture pour quiconque veut lancer un business en ligne, pas seulement les blogueurs.

De façon intéressante, les points que Darren soulève dans son article sont similaires à ceux présents dans un article que j’ai écrit en 2002 appelé « Shareware Amateurs vs. Shareware Professionals. »

Les « erreurs » du blogging que souligne Darren sont communes à d’autres business en ligne.

Trois des erreurs les plus fréquentes que j’ai vues incluent :

1. Penser à trop court-terme

Le blogueur que mentionne Darren a abandonné après seulement six mois. Beaucoup de développeurs de sharewares abandonnent quand leur premier produit ne marche pas. Je vais vous dire, si vous arrivez à atteindre la réussite financière avec une affaire au budget dérisoire et pour une seule personne, et ce en six mois seulement, vous être probablement surhumain. Mes quatre premiers jeux en sharewares ont été relativement des flops – ça n’a été qu’à ma cinquième réalisation que j’ai pu générer assez de revenus pour en vivre.

Quand je pense à l’affaire de développement personnel que je bâtis, six mois ce n’est rien. J’y suis depuis maintenant 10 mois à plein temps, et bien que j’ai fait un pas raisonnable en direction de mes objectifs à long terme, cette affaire est clairement encore un bébé. Mais cela me va parfaitement et correspond à mes attentes. Cette affaire est peut-être un bébé, mais c’est un bébé en bonne santé qui deviendra grand en fort.

Monter une affaire ressemble beaucoup au fait d’élever un enfant. Cela demande du temps et de la patience. Si vous vous apprêtez à lancer un business et que vous ne voulez pas lui laisser six mois pour faire ses preuves, ne commencez même pas. Ce n’est probablement même pas assez de temps pour une franchise. Mettriez-vous votre enfant à la porte parce qu’il n’arrive pas à se nourrir tout seul six mois après qu’il soit sorti du ventre de sa mère ?

Je prends la plupart de mes décisions professionnelles dans une vision à 2 à 5 ans… et pour les grandes décisions lourdes de conséquences, je réfléchis sur 10 à 20 ans. C’est exactement comme un parent qui commencerait à économiser pour les études de son enfant avant qu’il ne sache même lire ou écrire. Si vous voulez lancer un vrai business et pas seulement un hobby, pensez à long terme.

2. L’échec d’optimisation

Un business en ligne aura des processus à répéter encore et encore. Certains sont des processus humains, mais beaucoup sont exécutés par la technologie, et à mon sens, ce sont les processus technologiques qui sont les plus importants pour les business en ligne. Chaque fois que quelqu’un charge votre page d’accueil sur son navigateur, c’est un processus qui est exécuté. Lire un article de blog est un processus. Cliquer sur une pub est un processus. Trouver un site est un processus.

Étant donné l’énorme volume de processus qu’un business en ligne exécute chaque jour, tout autant que leur incroyable interconnexion, il n’est pas difficile d’obtenir des gains de, performance considérables grâce à un processus d’optimisation. 10% d’amélioration ici, 15% là, 8% là, et assez rapidement cela commence à s’additionner. Comme je suis sûr que certaines personnes le reconnaîtront, c’était la base du travail de W.E. Deming avec les japonais après la Seconde Guerre Mondiale. Si vous pouvez le mesurer, vous pouvez l’améliorer.

Si vous générez des revenus de Google Adsense, par exemple, il y a beaucoup de sites web qui fournissent des astuces pratiques d’optimisation. Faites simplement une recherche sur Google avec les termes « optimiser adsense » ou quelque chose similaire, et vous en aurez plein. En appliquant graduellement les astuces d’optimisation d’Adsense facilement trouvées sur le net, j’ai pu augmenter de façon permanente le CPM de ce blog (c’est-à-dire le revenu pour 1000 pages vues) de 68%. Cependant, en procédant à d’autres optimisations (optimisation du moteur de recherche, améliorations marketing, changements du postage, réglages du site, etc.), j’ai pu augmenter les revenus quotidiens via Adsense de ce site de près de 500% en cinq mois. La plupart de ces changements ne m’ont pris que quelques minutes, comme ajouter sur la barre latérale des boutons de souscription aux flux RSS ou changer les couleurs des publicités. Si je n’avais jamais fait ces optimisations, cela impliquerait des pertes de revenus permanentes, ce qui signifierait une croissance plus lente de cette affaire et plus de problèmes pour moi.

L’optimisation est généralement un des moyens les plus simples d’augmenter les revenus d’un business en ligne. Même une seule heure passée sur de l’optimisation intelligente peut générer d’énormes résultats au fil du temps.

3. L’échec d’un marketing efficace

Combien de blogs profitent d’un trafic vraiment passable parce que tout ce que le blogueur fait est d’écrire des articles ?

Je pense que si vous osez être entrepreneur, vous avez besoin d’apprendre le marketing ou d’avoir quelqu’un dans votre entreprise qui est doué en marketing. Même si vous pouvez externaliser beaucoup de tâches professionnelles différentes, je ne pense pas que le marketing de base de votre entreprise doive en faire partie.

Je n’ai jamais fait de réelles études en marketing (mes diplômes universitaires sont en science informatique et en mathématiques), mais quand j’ai lancé mon entreprise de sharewares, j’ai découvert que j’avais besoin d’apprendre le marketing. En plus de lire des livres de marketing et d’apprendre de ce que font les autres, j’ai acheté des enregistrements audio de plusieurs séminaires de marketing. Cela m’a pris 18 mois au total d’en voir la fin (il y avait plus de 100 enregistrements au total), mais tout le temps où j’ai fait ça, j’avais une forte compréhension du marketing et des tas d’idées pour promouvoir mon business.

Le marketing ne signifie pas acheter des espaces de publicité, ce qui est sans doute la forme de marketing la plus chère et la moins efficace. Je n’ai pas dépensé un centime pour le marketing de ce site, mais j’ai fait beaucoup de travail marketing dessus. Le marketing c’est simplement passer le mot. Ne gardez pas votre site secret ; faites-le connaître au plus de gens possible. Postez généreusement des commentaires sur d’autres blogs, écrivez des articles et permettez aux autres sites de les utiliser, échangez des liens avec des blogueurs du même domaine, faites des pages destinées aux moteurs de recherche, et ainsi de suite. Si le contenu que vous produisez est de qualité, alors vous lui apportez davantage de valeur en le partageant.

Je pense que la chose la plus importante que j’ai réalisée concernant le marketing était celle-là : si vous avez un produit ou un service auquel vous croyez réellement, alors vous ne rendez pas service aux gens en ne leur en parlant pas. Pensez-y. En ne faisant PAS de marketing, vous privez les gens d’une chose de valeur.

Si vous n’êtes pas enthousiaste dans le fait de parler de votre site aux gens, cela signifie peut-être que vous n’offrez pas une chose en laquelle vous croyez suffisamment. Cette simple idée a contribué à ma décision de me retirer du développement actif de sharewares et de lancer ce site de développement personnel. Je n’ai aucune hésitation dans le fait de promouvoir ce site parce que je crois en sa valeur. Je ne me sens pas gêné ou contrit quand j’en parle aux gens. Si vous apportez quelque chose qui a une valeur réelle, alors votre marketing fait une faveur aux gens au lieu de leur demander une faveur. Je parlerai davantage de cette philosophie dans mon prochain article : Marketing From Your Conscience.

Je pense qu’échouer dans son marketing pour un business en ligne est une forme d’autosabotage. Si vous découvrez l’existence d’un nouveau site web fantastique, allez-vous en parler à d’autres gens ? Évidemment. Est-ce que votre site web vaut la peine que les gens en parlent ? Si vous ne croyez pas que ce soit le cas, vous risquez de ne pas faire de marketing. D’une certaine manière vous ne semblerez jamais arriver à faire un quelconque travail marketing valable.

Si vous voulez bâtir un business en ligne durable, concentrez l’essentiel de votre énergie sur la création de valeur et la communication sur cette valeur. Si vous faites ces deux choses bien (et cela prendra plus de six mois pour réellement percer), vous serez bien plus poussé à faire tout le reste bien.

Maintenant, pour une bonne façon de bâtir un business en ligne, lisez Build Your Own Successful Online Business.

 

Crédits photo : senoldo

3 commentaires

  • Denis dit :

    Que de vérités que nous connaissons tous mais que nous n’osons pas nous les avouer et les reconnaitre. Merci Olivier pour cet articles qui nous fait réagir tout en nous mettant au pied du mur…

  • hmmmm…cet article me fait réfléchir..et tombe à pic, moi qui vient juste de mettre en ligne mon premier blog…je vais donc m’armer de patience ; par contre en débutant il faut passer beaucoup de temps à créer du contenu, l’optimisation viendra plus tard!
    merci!

  • samuel dit :

    Cet article me pousse à me remettre en question.

    Je passe trop de temps à rédiger des articles et de ce fait je trouve que mes résultats ne sont pas à la hauteur de mes actions.

    Mais par contre une des choses que je pense et qui va en droite ligne avec cet article est qu’il faut du temps pour réussir à mettre sur pied une entreprise de renom.

    Par conséquent , je cherche toujours à m’améliorer et à progresser à travers ce que je lis.

    Amicalement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *