10 façons d’optimiser vos journées normales

Note : cet article est une traduction de l’article 10 Ways to Optimize Your Normal Days de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Optimiser vos journéesIl y a plusieurs années, un ami et moi discutions du sens de la vie. Il a dit « Je ne pense pas que le but de la vie soit d’atteindre un certain niveau de succès extérieur. Je crois que nous sommes en fait ici pour acquérir et apprécier des expériences. »

Cette conversation s’est déroulée il y a environ 15 ans, et cette idée m’est restée depuis lors. C’est une philosophie qui ressemble au zen parce que les expériences impliquent de vivre dans le présent pendant que les accomplissements demeurent dans le passé ou le futur. Lire cet article en particulier est une expérience, mais vous ne considèreriez probablement pas cela comme un accomplissement… même si lire un de mes articles les plus longs pourrait l’être. 😉

Nous avons été socialement conditionnés pour valoriser les accomplissements et les évènements plus que les expériences quotidiennes. Le jour de remise des diplômes est plus important que n’importe quel jeudi au milieu du semestre. Le jour ou vous êtes engagé ou promu est plus important qu’un jour de travail non ponctué par un évènement. Le jour de votre mariage est plus important que le jour où vous avez vu un film pas inoubliable.

Les accomplissements et les évènements sont certainement des expériences aussi, mais la plupart des expériences ne sont pas considérées comme telles. Vous aurez des chances de passer la majeure partie de votre vie à vivre des non-évènements. Cela serait incroyable si vos accomplissements se montaient à ne serait-ce qu’un pour cent de vos expériences. La saturation a tendance à réduire l’occurrence d’évènements importants. Le moment où vous avez prononcé vos premiers mots intelligibles était un accomplissement majeur, mais répéter les mêmes mots aujourd’hui n’est plus une si grande réussite aujourd’hui. Quelle que soit la quantité de choses que vous accomplissez au cours de votre vie, vous percevrez probablement quand même la plupart de vos journées comme typiques, normales, ou routinières.

Si vous allez passer la plupart de votre temps à vivre des expériences plutôt qu’à accomplir, alors peut-être que cela a du sens de se concentrer sur la qualité de vos expériences quotidiennes et pas simplement sur l’importance de vos accomplissements. Il est bon d’avoir une journée vraiment fantastique au cours de laquelle vous accomplissez quelque chose de merveilleux, mais qu’en est-il de vos journées normales ?

Quand vous réalisez que la majeure partie de votre vie sera consumée dans des journées normales et non dans des extraordinaires, vous pourriez vous sentir motivé par le fait d’élever la qualité globale de ces journées normales.

Dans la poursuite d’une meilleure journée normale, voici dix changements que j’ai faits qui ont généré des résultats positifs forts. J’espère que cette liste engendrera quelques idées que vous pourrez également appliquer. Le concept global est bien plus important que mon menu particulier d’habitudes.

1. Démarrer tôt. L’an dernier j’ai réussi à conditionner l’habitude de me lever à 5 heures tous les matins. Plus tard j’ai expérimenté le sommeil polyphasique mais j’ai arrêté au bout de 5 mois et demi quand j’ai senti que cela ne me servait pas suffisamment. Aujourd’hui je me lève à 4h15 tous les matins, y compris les week-ends. J’avais l’habitude d’être un oiseau de nuit, mais j’adore l’effet positif que le fait de me lever tôt a sur ma vie. Comme vous pouvez l’imaginer, l’adaptation initiale était un vrai défi, mais comme la plupart des habitudes enracinées, c’est un jeu d’enfant de la garder. Démarrer tôt chaque jour me fait me sentir énergique, alerte, et productif. J’ai le temps et l’énergie de faire des choses que je ne pouvais pas faire avant. Cela a été un des changements les plus habilitants que j’aie jamais faits parce que cela porte ses fruits de façon tangible chaque jour. Si je pouvais remonter le temps et installer une nouvelle habitude quand j’avais 20 ans, ce serait celle là. Si l’habitude vous intéresse, assurez-vous de lire Comment devenir un lève-tôt et Comment se lever immédiatement quand votre réveil sonne.

2. L’exercice physique. J’ai traversé une grande variété de modèles d’entraînement différents au fil des ans. Mon modèle actuel est d’aller à la salle de sport pendant 60 à 90 minutes dès que je me lève le matin. Je fais 3 jours d’exercices de cardio et quatre jours de musculation chaque semaine. Si je me sens très fatigué ou si mes progrès avancent à pas de tortue (symptômes d’un surentraînement), je peux prendre un jour ou deux de repos ou remplacer cela par une longue marche à la place. Cette habitude est source d’immenses bienfaits. Le plus notable est peut-être que ma clarté mentale est bien meilleure, et que je peux me concentrer profondément pendant des heures d’affilée. Je pense que la recommandation de faire 20 minutes de sport 3 fois par semaine est bien trop peu. Pour moi les bienfaits majeurs ne se sont pas fait sentir tant que je n’ai pas fait au moins 150 minutes d’exercice cardio/aérobic par semaine – en-dessous de ce niveau je vois que mon niveau de fitness a tendance à stagner et non à s’améliorer. Cette habitude se combine bien avec le fait de se lever tôt, étant donné que je rentre à la maison après mes exercices avant que presque tous soient éveillés.

3. L’apprentissage audio. Pendant que je fais du sport, j’écoute généralement des programmes audio de développement personnel et des podcasts. Parfois j’en écoute aussi pendant que je fais des tâches routinières physiques, comme faire la cuisine ou conduire. J’ai commencé cette habitude à l’université, et cela m’a bien servi pendant la dernière décennie et demi. Cela ne prend pas plus de temps de faire cela, et cela rend les tâches physiques plus appréciables. J’utilise un iPod Nano, évolution majeure du Walkman que j’utilisais à l’université. J’ai aussi acheté un transmetteur FM à 30$ l’an dernier, pour pouvoir aussi écouter mon iPod sur la radio de ma voiture. En écoutant ces matières premières d’inspiration et d’éducation tous les jours, en particulier pendant mon sport matinal, je n’apprends pas seulement de nouvelles idées à appliquer, mais je me sens également plus positif tout au long de la journée.

4. La méditation. Après mon sport matinal et ma douche, je médite généralement pendant 30 minutes environ. Je préfère faire de la visualisation active au lieu d’essayer de couper toute pensée, même si j’apprécie parfois de faire ce dernier de temps en temps également. Si les enfants sont déjà réveillés quand je rentre à la maison, je repousse la méditation un peu plus tard dans la matinée, mais je le fais presque toujours avant de commencer ma journée de travail. Je trouve certaines de mes meilleures idées pendant ma méditation, et j’utilise aussi ce temps pour visualiser mes objectifs et mes intentions. Et puis j’aime beaucoup ça. Je ne me souviens pas avoir attrapé la moindre maladie l’an dernier, donc peut-être que le combo du sport quotidien et de la méditation me permet d’avoir un système immunitaire fort (les deux sont connus pour être des boosters immunitaires significatifs). Le reste de ma famille a traversé quelques maladies qui ne m’ont pas touché.

5. Un espace de travail relaxant. Étant donné que je passe l’essentiel de ma journée de travail dans mon bureau, je l’ai façonné pour en faire un endroit paisible et appréciable où travailler. Avec sa fontaine au goutte-à-goutte, ses plants de bambous, ses bougies parfumées, et de la musique new-age, cela me sert de sanctuaire privé. Quand je commence le travail chaque jour, je passe par un rituel de 60 secondes consistant à allumer la fontaine, à allumer quelques bougies, et à mettre un peu de musique. Je me sens habituellement très relaxé et paisible tout au long de la journée, quel que soit le type de travail que je fais. Transformez votre espace de travail pour en faire l’endroit où vous préférez être, et regardez l’effet positif que cela a sur votre productivité. J’ai conçu le mien principalement pour la relaxation et la concentration, mais vous pouvez le concevoir autour de l’état dans lequel vous souhaitez être, quel qu’il soit. Agissez par tâtonnements pour voir comment les divers changements vous font vous sentir, et gardez ceux qui produisent des résultats positifs. L’idée de base est que, quand vous vous sentez bien, vous êtes plus productif. Pour des détails sur la façon d’améliorer votre espace de travail, lisez Créer un espace de travail productif.

6. Autoentreprise. Je dois reconnaître que l’autoentreprise est un facteur majeur de la qualité de mes journées normales. Avoir le contrôle de mon temps est merveilleux, et je ne peux pas imaginer avoir un jour envie de prendre un travail normal. Si vous y réfléchissez logiquement, est-ce que ce n’est pas un peu idiot de voir les gens penser qu’avoir un travail est plus sûr que de posséder sa propre entreprise ? Peut-être que c’est vrai quand vous venez juste de lancer l’entreprise, mais une fois qu’elle est stable et génère des profits, ce n’est pas comparable. Je ne peux pas être mis à pied ou licencié, et je commence au sommet, donc il n’y a pas à s’inquiéter des promotions. Si jamais j’ai besoin d’argent rapidement, il y a beaucoup d’idées produisant de la valeur à court terme que je peux mettre en œuvre en un week-end pour générer de l’argent en plus. Je peux travailler sur tout ce qui m’intéresse sans devoir demander la permission d’une quelconque figure d’autorité. Gagner de l’argent lié à vos résultats est bien plus flexible et bien moins risqué que de gagner de l’argent lié à votre temps. Le plus grand risque n’est pas d’être fauché ; si vous êtes fauché, vous vous en remettrez relativement rapidement – ce n’est pas une catastrophe. Le risque bien plus grand est que vous allez manquer des opportunités, et c’est ce que font la plupart des employés chaque jour ; leurs idées les plus mûres meurent sur pied. Personne n’en bénéficie quand cela arrive. Même si vous êtes un employé, je vous recommande fortement de lancer votre propre petite entreprise. Il est important d’avoir un exutoire dans lequel vous pouvez exprimer pleinement votre plus grande valeur et vous faire payer équitablement pour ça.

7. Une gestion efficace de la communication. En raison de la popularité de ce site web et de la nature personnelle de son sujet, le volume de retour que je reçois peut être écrasant par moments. Au début je maîtrisais cela avec application, croyant que chaque demande méritait une réponse, mais rapidement je me suis questionné sur la sagesse de cette approche. Mes objectifs à long terme commençaient à être à la traîne au fur et à mesure que l’influx de communication est devenu dominant. J’ai dû décider à quoi jurer fidélité en priorité : aux lecteurs qui demandaient de l’aide ou à ma vision finale. Il est devenu clair que je ne pouvais justifier de passer des heures chaque jour à traiter des mails. Je sais que certaines personnes vivent d’après leur boîte mail, mais par tâtonnements j’ai appris que cette approche ne fonctionnait pas pour moi parce qu’une communication excessive inhibe ma capacité à me concentrer et me fait trop facilement dévier de ma route. Par conséquent, j’ai sévèrement limité la quantité de temps que je passe sur mes mails. Aider quelqu’un par mail est une bonne utilisation de mon temps, mais ce n’est définitivement pas la meilleure. Pour écrire cet article que vous lisez actuellement, des dizaines de mails que j’ai reçus resteront sans réponse, mais cet article sera vu par des milliers. Mais plus important encore, j’ai remarqué que quand je limite l’influx de communication externe, je suis meilleur pour entendre le guidage subtil de ma voix intérieure. Si vous avez un problème de concentration et de clarté dans votre vie, se pourrait-il que vous soyez déphasé par une surcharge de communication ?

8. Lire. La simple habitude de lire tous les jours est ce qui fait que mon autodidaxie continue à aller de l’avant. C’est une des raisons pour lesquelles je suis capable de produire article après article sans vivre d’angoisse de la page. Je favorise les livres parce que la qualité et l’organisation sont généralement supérieures à ce que l’on trouve en ligne. 9 livres sur 10 que je lis ne sont pas des fictions, mais occasionnellement j’apprécie aussi un bon livre de fiction. J’ai plutôt aimé la série des Livres magiques de Xanth, de Piers Anthony.

9. Une profonde conversation. Ma femme et moi avons des conversations quotidiennes sur des sujets comme la spiritualité, le sens de la vie, et les meilleures façons pour nous de servir le plus grand bien de tous. Comme nous travaillons à domicile en semaine et que nous sortons souvent le week-end, nous n’avons pas de manque niveau temps passé ensemble. J’aime parler à ma femme plus que toute autre chose, et je sens que j’ai de la chance d’avoir trouvé une femme qui partage ma passion de l’apprentissage et de l’exploration. Bien que beaucoup de gens ne soient pas intéressés par le fait de se questionner sur ce qui repose au-delà du monde physique au quotidien, je trouve cette pratique extrêmement valable. Cela m’empêche de me faire à nouveau aspirer dans des fonctionnements conditionnés socialement, de peur et d’inquiétude. Il n’est pas nécessaire que ce soit la personne avec laquelle vous vivez, mais je vous recommande fortement de trouver une moitié avec laquelle vous pouvez discuter de problèmes les plus importants de votre vie de manière intelligente et solidaire. Beaucoup de gens ont besoin de cette profonde connexion, mais ils laissent la peur les retenir.

10. Tenir un journal. J’ai déjà écrit sur le sujet dans l’article Tenir un journal : le meilleur outil pour résoudre ses problèmes. Je tiens deux genres de journaux. Déjà, je me sers d’un journal informatique pour faire de la planification à long terme, de la résolution de problèmes, et pour poser et répondre à des questions de développement personnel. Parfois les entrées dans mon journal personnel deviennent les graines d’articles futurs. Grâce à ses capacités de recherche, je peux rapidement chercher les solutions à des problèmes que j’ai rencontrés précédemment. Ensuite, j’utilise un carnet de notes à spirales comme journal de travail quotidien. J’écris mes listes quotidiennes de choses à faire dans ce journal, et je prends des notes tout au long de la journée en travaillant. Environ une fois par mois, je traite les éléments de mon journal papier pour les entrer dans ma liste principale de choses à faire. Cela assure que les idées que j’ai tout au long de la journée soient envisagées à la lumière de mes objectifs à long terme, pour que je ne laisse pas de supers idées passer entre les mailles du filet, mais je ne me laisse pas non plus dévier de ma route par des pensées aléatoires tout au long de la journée. Ces deux formes de journaux me permettent de voir quels réels progrès je fais dans mon développement personnel et professionnel.

Le fonctionnement de ces habitudes est qu’elles servent à me garder conscient. Elles me donnent du pouvoir avec l’énergie, les ressources, et la conscience de poursuivre mes plus grandes aspirations sans glisser dans une vie de faible conscience. Ce cadre me permet de choisir comment j’utilise mes journées au lieu de voir ces décisions prises par des forces hors de mon contrôle. Aucune de ces pratiques n’est particulièrement compliquée, mais la plupart d’entre elles ont demandé un sérieux effort pour les installer. Cependant, une fois qu’elles ont été conditionnées, elles fonctionnent en pilote automatique. Maintenant je les considère simplement comme acquises, comme étant ma base actuelle.

Décidez maintenant d’installer une seule nouvelle habitude qui changera votre vie pour le meilleur. Puis commencez immédiatement un test de 30 jours pour la conditionner, et faites tout ce qui est nécessaire pour tenir jusqu’au 30ème jour. Le gain final pour cet effort temporaire est énorme. Une fois que vous installez plusieurs nouvelles habitudes, vos journées normales vont devenir bien plus extraordinaires.

Crédits photo : © TSUNG-LIN WU – Fotolia.com

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment optimiser ses journéesoptimiser les journées

3 commentaires

  • ah visiblement je vois que j’ai suivi quelques conseils décrits et je confirme que ça améliore nettement la qualité de mes journées : le matin j’aime me lever tôt, puis je nourris mes chiens, je déjeune ou prends un café, je vais promener les chiens, je fais 30 min de fitness chez moi en écoutant la musique que j’aime, je prends ma douche et ma journée peut commencer.

    Et je me suis rendue compte que quand je ne fais pas ça le matin pour x raison, ma journée est moins agréable et je me sens moins bien dans mon corps.
    Bon après je sais que j’ai mes périodes et j’aime bien changer de routine…

    Magali Le Roux

  • Axel dit :

    Salut Olivier,
    Je faisais déjà quelques unes de ces choses comme la méditation ou l’exercice physique, mais maintenant je vais pouvoir en faire encore plus grâce à toi. Merci pour l’article.
    Axel,

  • Gilles_ dit :

    J’aime beaucoup ce qu’il dis sur les podcasts : pendant qu’il pratique du sport ou quand il fait la cuisine, il écoute un podcast. C’est très malin car il ne “perd” pas de temps et faire la cuisine ne demande pas non plus des efforts très importants de concentration (enfin p.e les grands cuisiniers oui :p
    J’ai testé cela en écoutant des podcasts en faisant le ménage, ça va en réconcilier plus d’un à passer la serpillière ah ah !!

1 Trackback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *