Le développement personnel pour les gens intelligents

Faut-il tenir un journal de gratitude ?

tenir un journal de gratitude dire merci

“Merci”, ce mot si simple à la portée insoupçonnée, nous permet d’améliorer notre santé physique et mentale.

Voici un constat qui fait une unanimité quasi totale dans les communautés de neuroscientifiques et de psychologues.

Gratuite, puissante, simple à mettre en place, la gratitude est un super pouvoir pour qui sait l’utiliser. Apprendre à être reconnaissant pour ce qui nous semble une banalité peut créer un écosystème favorable au bonheur et au bien-être de notre organisme.

Voici dans les lignes qui suivent, les clés qui vous permettront de devenir un super héros doté d’un super pouvoir.

Note : Cet article a été rédigé par l’équipe du site de JDBN

Être reconnaissant, ça aide et la science l’a démontré

pratiquer la gratitude et être reconnaissant

Le Dr Emmons surnommé “le gourou de la gratitude” est un des pionniers de la recherche sur la corrélation entre le fait d’être reconnaissant et le bien-être physique, psychique ou mental. Il a notamment écrit le livre “Merci ! Quand la gratitude change nos vies”.

Les résultats de ses recherches convergent vers un constat simple : pratiquer la gratitude permet d’être plus heureux, grâce à l’acceptation et surtout l’appréciation de ce que l’on a, de nos acquis, des personnes qui nous entourent, etc…

Avec un chercheur du Southern Methodist University de Dallas, le Dr Emmons a effectué une expérience remarquable sur un échantillon de cent personnes pour déterminer l’impact de la gratitude sur leurs sentiments, leur façon de vivre.

Pour l’expérience, cette population a été scindée en 3 groupes : ceux qui devaient inscrire dans un journal les événements positifs de leur journée, ceux qui devaient y inscrire les événements négatifs, et enfin ceux qui devaient juste y inscrire des événements qui se sont produits dans leur journée sans distinction. Les résultats de cette expérience sont sans ambiguïté et révèlent que le groupe des personnes devant inscrire les événements heureux est plus enthousiaste, plus épanoui, plus heureux, moins stressé et plus à même d’atteindre ses objectifs.

Par ailleurs, les tests de Marshmallows viennent confirmer les bienfaits de la gratitude sur la personne qui la pratique, et surtout comment elle peut nous permettre de transformer une habitude négative en une attitude positive avec le temps.

Pourquoi pratiquer la gratitude ?

pourquoi pratiquer la gratitude

“Tous nos tourments sur ce qui nous manque me semblent procéder du défaut de gratitude pour ce que nous avons.” Daniel Defoe.

Dans son best-seller “Robinson Crusoe”, l’écrivain britannique relève ainsi les conséquences de notre attachement à ce que la vie ne nous offre pas au détriment de la reconnaissance pour ce qu’elle nous offre. C’est là, le bien-fondé de la gratitude. Pratiquer la gratitude permet de se débarrasser des tourments de sa vie, et de la vivre pleinement. Pour mieux préparer ce qui va arriver, il faut exprimer sa gratitude pour ce qui s’achève. Plusieurs traditions comme les fêtes de fin d’année ou encore Thanksgiving aux États-Unis en sont l’illustration.

“La gratitude peut transformer votre routine en jours de fête.” William Arthur Ward.

La gratitude conduit à une amélioration de notre bien-être et à une réduction du stress dans notre quotidien. Cela nous permet d’être plus heureux et renforce surtout nos qualités relationnelles. En effet, en ressentant de la gratitude, vous pouvez également en transmettre à votre entourage immédiat (parents, collègues, amis, etc.) qui serait alors lui aussi reconnaissant d’être en votre compagnie. L’exemple du chef d’entreprise par rapport aux employés est assez explicite. Un chef d’entreprise heureux (reconnaissant) transmet cet état d’esprit aux membres de son équipe qui n’hésiteront pas à donner le meilleur d’eux-mêmes pour avoir de meilleurs résultats et mériter cette reconnaissance. Il faut tout de même relativiser, car la gratitude ne doit pas être confondue avec l’acceptation “aveugle” d’une situation, le positivisme ou encore le fait de ne pas exprimer ses besoins ou taper du poing sur la table au besoin.

Enfin, la gratitude permet de renforcer la confiance en soi. Le principe est simple : être reconnaissant pour les événements qui se passent dans votre vie transforme vos sentiments désagréables en attitude positive.

Par conséquent, ses sentiments positifs sculptent vos habitudes, votre vie et surtout votre confiance en vous.

Soyez efficace dans votre gratitude…

être efficace dans la gratitude

Beaucoup de personnes pratiquent la gratitude sans en tirer le meilleur profit. Pour mieux en profiter, il faut connaître les deux niveaux de la gratitude. Lorsque vous essayez de faire une liste de choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant, il est évident que vous ressentez de la gratitude pour vos possessions ou vos situations immédiates.

Cette forme de gratitude que l’on qualifie de niveau 1, nous la ressentons tous et ce dès notre plus jeune âge. Enfants, on nous apprend à dire “merci” pour les cadeaux, une fête, un avantage particulier… Plus grands, nous sommes souvent reconnaissants pour nos biens matériels (argent, voiture, maison), mais aussi pour les situations (heureuses ou non) de notre existence. C’est le genre de gratitude que l’on exprime en commençant par des expressions comme “au moins….”.

Cette façon de pratiquer la gratitude est intéressante sur le court terme, mais beaucoup moins efficace à long terme, car elle est très motivée par les circonstances extérieures. Il suffit donc juste d’un choc extérieur ou d’un petit événement pour nous ramener à notre “réalité” qui n’est peut-être pas aussi reluisante.

C’est pourquoi, il est important de faire de la gratitude un état d’esprit, une discipline, une décision, plutôt qu’une “réaction” aux situations que nous vivons. C’est le niveau 2 de la gratitude.

À ce niveau, il s’agit de s’obliger à éprouver une gratitude intrinsèque, indépendamment des situations extérieures. C’est le fait d’éprouver de la gratitude pour tout et absolument n’importe quoi. Le niveau 2 de la gratitude comporte donc tout le niveau 1, mais va bien au-delà.

Pour activer ce mode, il faut commencer par identifier les choses pour lesquelles dans les circonstances “normales” (niveau 1) on ne peut pas penser exprimer de la gratitude. Par exemple, le chemin que vous empruntez chaque jour, le paysage, etc… Ensuite, essayez de trouver des raisons d’être reconnaissant pour chacune de ces choses. Au début cela pourrait paraître invraisemblable, mais très vite cela fera de la gratitude une valeur ancrée dans votre existence même, et deviendra donc plus naturel. Dès que vous aurez atteint ce niveau, votre gratitude ne sera plus tributaire d’un vécu et vous pourrez attirer vers vous le bien-être en tout temps et en toutes situations.

Comment pratiquer la gratitude ?

comment pratiquer la gratitude

Pour pratiquer la gratitude, vous devez faire attention à un certain nombre de choses sur vous-même, puis autour de vous. Tout d’abord vous devez voir la gratitude comme un muscle qu’il faut travailler. Si vous ne prenez pas l’habitude de vous demander en toutes circonstances, en quoi vous devez vous sentir reconnaissant, vous ne serez pas en mesure de développer cet état de gratitude permanent qui fera du bien à tout votre organisme.

À l’image de cette prière de gratitude pour les cinq sens, il existe de nombreuses techniques pour pratiquer la gratitude. L’une des plus simples et des plus faciles à mettre en œuvre est de tenir un “journal de gratitude”. Vous devez prendre l’habitude d’inscrire chaque jour environ une dizaine de situations ou d’événements pour lesquels vous êtes reconnaissant. Ce faisant, vous vous obligez à rechercher des motifs de gratitude en tout temps et votre vie entière s’en verra transformée.

Une autre façon de pratiquer la gratitude est de réaliser dans un premier temps tout ce que vous avez déjà, puis dans un second temps, d’imaginer tout ce que vous pourriez ne pas avoir. Quelle que soit la situation que vous traversez, vous devez être en mesure de vous poser la question “en quoi ai-je de la chance” et surtout d’y trouver une réponse satisfaisante. En vous imposant un tel tempo, vous réalisez très vite que même les situations les plus désastreuses peuvent être vues comme des événements bienveillants.

Enfin, vous devez apprendre à envoyer des messages positifs à vos neurones. La neuroscience démontre et nous apprend que si vous passez tout votre temps à vous plaindre de vous-même, votre cerveau enregistrera des messages du genre : “vous n’êtes pas digne, vous n’êtes pas capable, vous ne méritez pas, …”. En revanche, envoyer des signaux positifs à son cerveau permet d’activer un écosystème favorable à la pratique de la gratitude et au bien-être. Faites donc bien attention aux mots que vous utilisez pour parler de vous-même.

“La gratitude est le secret de la vie. L’essentiel est de remercier pour tout. Celui qui a appris cela sait ce que vivre signifie. Il a pénétré le profond mystère de la vie.” Albert Schweitzer.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Devenez Meilleur, qui propose quelques-uns des meilleurs articles du blog de Steve Pavlina, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels