Le projet Hugfest

projet HugfestAu cours du dernier après-midi d’un atelier qui se tenait en aout 2014, j’ai lancé un défi spécial au groupe des 125 participants présents : élaborer un projet co-créatif qui apporterait de la valeur aux autres et sur lequel nous pourrions tous travailler pendant 90 minutes environ.

J’ai joué les rôles de modérateur et d’arbitre pendant ce temps, mais le groupe avait la responsabilité de trouver sa propre idée et de la mettre en œuvre. Après environ 30 minutes de réflexion et de nombreux tours de vote, ils ont opté pour un énorme hugfest sur la rue Fremont au centre-ville de Vegas, à quelques minutes de marche de notre atelier au Golden Nugget. L’idée était de filmer le projet avec les caméras de nos téléphones portables, puis de l’éditer et de le partager sous la forme d’une courte vidéo pour répandre des ondes positives dans le monde.

Une fois que nous nous sommes mis d’accord sur l’idée, les gens se sont rapidement mis au travail, et en quelques minutes, nous avons marché jusqu’à la rue Fremont où nous avons commencé à partager des étreintes entre nous de même qu’avec les touristes présents sur les lieux. Au début, c’était un peu timide, mais au fur et à mesure que les gens jouaient le jeu, l’énergie déployée par le groupe devenait de plus en plus amusante et même un peu bruyante. Par la suite quelques participants m’ont confié que ce fut pour eux une expérience très mémorable, émouvante et très belle.

Le temps écoulé entre le début des réflexions et le retour dans la salle après le hugfest n’était que de 75 minutes environ. Ce laps inclut les 30 minutes de réflexion. Tout cela est donc arrivé très rapidement. C’est ce qu’il y a de merveilleux à créer avec un cœur ouvert. De retour à la salle, nous avons passé du temps à discuter d’autres détails logistiques à savoir comment effectuer le montage vidéo et comment nommer le projet. Finalement, nous avons choisi Projet Hugfest.

Un merci spécial à Cynthia Lou pour avoir créé le logo du Projet Hugfest… et bien sûr merci à tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce projet.

Voici la vidéo. J’espère que vous apprécierez. N’hésitez pas à la partager ou à la publier où vous le souhaitez, par exemple sur votre propre site Web ou sur vos pages de médias sociaux.

Pourquoi cela m’a-t-il pris autant de temps pour publier la vidéo ? C’est entièrement de ma faute. En fait, j’avais fermé tous mes comptes de médias sociaux, y compris sur YouTube, en juillet 2014, un mois avant l’atelier en question. Une fois la vidéo montée, les participants à l’atelier étaient libres de la partager et de la publier à leur guise. Pendant l’atelier, j’avais fait la promesse de créer un nouveau compte YouTube juste pour poster la vidéo, mais quand j’ai essayé de le faire, Google m’obligeait toujours à y associer une page Google+ (chose que je ne voulais vraiment pas faire). Toutes les fois où j’essayais de créer un nouveau compte, cela recréait automatiquement mon ancienne page Google+ ce qui réactivait ensuite mon ancienne chaine YouTube. Je n’avais pas trouvé le moyen de faire cela avec un nouveau compte, alors j’ai mis ce projet en stand-by pendant un certain temps.

Finalement, je me suis résigné et j’ai décidé de réactiver mes comptes pour enfin être en mesure de poster cette vidéo. Mettre la vidéo en streaming depuis mon propre site Web ne permettrait pas aux gens qui vivent en dehors des États-Unis d’y accéder assez rapidement.

J’ai désactivé la publicité pour la vidéo étant donné que l’intention n’était pas de générer des revenus. L’intention était plutôt de créer quelque chose ayant de la valeur et de partager cela gratuitement avec le monde.

J’aimerais dédier à titre personnel cette vidéo (si je peux me permettre cette liberté) à Daan Buckinx, un jeune belge d’une vingtaine d’années qui avait participé à certains de mes ateliers en 2009 et en 2010. Avant que Daan ne décède d’un cancer en phase terminale en 2011, il a inspiré de nombreuses personnes, dont moi, à partager ouvertement des étreintes et de l’affection pendant que nous le pouvons. La dernière fois que j’ai vu Daan, nous nous promenions dans le centre-ville de Las Vegas, tout près de l’endroit où cette vidéo a été filmée, et il donnait gracieusement de belles étreintes aux touristes de la région, illuminant ainsi leur journée et leur donnant le sourire… et ce, même s’il ne se sentait pas au meilleur de sa forme en raison des traitements contre le cancer qu’il recevait.

J’espère que le Projet Hugfest vous inspirera à partager ouvertement plus de câlins et d’affection avec les personnes qui font partie de votre vie.

Je vous embrasse !

Note : Cet article est une traduction de l’article Project Hugfest de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *