Nouveau défi : 30 jours de délégation

externalisation de tâches

Aujourd’hui, je lance un nouveau défi de 30 jours axé sur la délégation et l’externalisation de tâches. Je bloguerai sur cette expérience en cours de route pour partager des leçons et des observations ainsi que les erreurs que j’aurais commises. Toutefois, je ne le ferai pas nécessairement tous les jours.

Pendant 30 jours consécutifs, je travaillerai sur la délégation et l’externalisation de tâches (aussi bien personnelles que professionnelles) d’une manière ou d’une autre.

Je m’engage à investir au moins une heure par jour dans les activités de délégation et d’externalisation de tâches. Cela pourrait inclure des réflexions sur les tâches à déléguer, la définition des tâches et un travail personnel sur les obstacles potentiels et les croyances limitatives. Cela pourrait aussi impliquer de trouver des personnes avec lesquelles collaborer, de tester et d’évaluer les services d’externalisation de tâches, d’attribuer des tâches, d’effectuer un suivi, et tout ce qui pourrait raisonnablement entrer dans le cadre de la présente exploration. Je ne prendrai cependant pas en compte le temps que je passe à bloguer à ce sujet ou encore le temps que je prends pour informer mes partenaires de responsabilisation. Une heure est le minimum de temps que j’y consacrerai quotidiennement. Toutefois, certains jours, je pourrais aller au-delà de cette limite. Cette exploration durera 30 jours, les weekends y compris.

Il y a d’autres façons de relever ce défi. Je peux par exemple décider d’externaliser au moins une tâche par jour. Cependant, je pense que l’approche de l’engagement en temps est logique parce qu’elle me donne une certaine souplesse dans la façon dont je progresse chaque jour. Bien sûr, je suis conscient qu’il me faut passer à l’action, mais cela ne me semble pas aussi obligatoire et artificiel que d’avoir à déléguer une tâche tous les jours (ce qui peut sembler un peu aléatoire après un certain temps). Tant que je consacre au moins 60 minutes à des activités liées à la délégation ou à l’externalisation de tâches, je m’attribuerai le mérite d’avoir relevé le défi ce jour-là.

Je m’intéresse fortement à un aspect de ce défi : trouver et suivre le chemin de mon cœur. J’aimerais en effet apprendre à déléguer et à externaliser des tâches d’une manière qui corresponde avec mes valeurs, mais pour l’instant, je ne sais pas comment je vais m’y prendre. J’aimerais aussi explorer comment déléguer des tâches de façon dynamique en ajoutant un peu de ludisme à la chose.

En fin de compte, j’aimerais que ce défi m’aide à mettre sur pied une équipe impressionnante, centrée sur le cœur et dont les membres travaillent avec plaisir. Avec une telle équipe, je pourrai travailler sur une variété de projets créatifs intéressants. Je veux bien consacrer 30 jours à l’exploration de ce défi. Ainsi, je pourrai élargir mes possibilités en ce qui concerne la délégation de tâches et la création d’une équipe.

Il s’agit aussi d’un défi social. En effet, d’autres groupes y participent avec moi, de même que certains membres de mon club de croissance consciente. Nous partagerons entre nous des idées, des actions et des résultats tout au long du processus. Nous pourrons aussi mutuellement nous responsabiliser et nous encourager les uns les autres au fur et à mesure que nous avançons. J’obtiens souvent de meilleurs résultats lorsque je transforme mes défis personnels en défis sociaux. Cela aide à augmenter le flux d’énergie, le flux d’idées et le niveau d’engagement.

Si ce défi vous intéresse également, nous vous invitons à le relever avec nous. N’hésitez pas à définir votre propre engagement quotidien. Vous n’êtes pas tenu d’avoir un défi identique au mien. Pour certains participants, ce défi consiste à développer une entreprise tandis que pour d’autres, il s’agit plutôt d’externalisation de tâches personnelles (nettoyage, courses, la lessive, etc.). Pour d’autres encore, il est surtout question d’élargir leurs horizons et de développer de nouvelles compétences.

C’est un défi difficile pour beaucoup de gens, moi y compris, puisqu’il nous fait sortir de nos zones de confort. Même ceux qui ont une grande expérience en matière de délégation considèrent souvent qu’ils peuvent encore beaucoup s’améliorer dans le domaine. Nous avons tous nos craintes, nos croyances limitatives et nos attentes négatives à surmonter. Et bien sûr, l’une des façons d’en venir à bout, c’est d’agir directement. C’est un défi qui nous amène à apprendre par la pratique.

Souhaitez-nous bonne chance !

Article original écrit par Steve Pavlina.

Si vous êtes d’une façon ou d’une autre intéressé par la délégation et l’externalisation de tâches, je vous invite alors à suivre la vidéo ci-dessous. Elle partage des informations qui pourraient se révéler précieuses pour vous si vous recherchez des prestataires compétents auxquels confier un certain nombre de tâches.

7 Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *