Défi de délégation de tâches – Jour 9 au jour 11

délégation de tâches avec MagicLe défi d’externalisation de tâches de 30 jours se poursuit. Aujourd’hui, c’est le 14e jour du défi, mais je segmente cette mise à jour en plus petites parties parce qu’il y a beaucoup de choses à partager. Dans cet article, je parlerai donc uniquement des jours 9, 10 et 11.

Jour 9 — Organisation et conversation

J’ai continué ma collaboration avec Magic pour l’externalisation de tâches, et je commence à m’habituer à avoir une équipe d’assistants virtuels à ma disposition 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. C’est une façon tellement différente de penser aux tâches et aux projets, et il me faut un certain temps pour m’y habituer. Je n’arrête pas de chercher de nouvelles idées sur la façon dont je pourrais mieux tirer parti de ce service, de ces assistants virtuels, de l’externalisation et de la délégation de tâches en général. Parfois, j’ai l’impression qu’un tout nouveau monde s’ouvre à moi.

Il s’avère que Mike Chen, le PDG de Magic, est au courant de ce défi. Il me connaissait déjà grâce à mon article dans lequel je partageais mon expérience du sommeil polyphasique et que j’ai publié en 2005. Quand il a appris que je collaborais avec Magic, il a suggéré que nous entrions en contact. Cela me paraissait être une bonne idée. Au lieu de lui répondre par courriel, j’ai pensé qu’il serait intelligent de déléguer à Magic la tâche d’organiser l’appel. Bien sûr, pour Mike et Magic, ce n’était vraiment pas grand-chose et c’était peut-être un peu prévisible. Étant donné que je n’en suis qu’à une semaine de délégation, même l’utilisation d’un service d’assistance virtuelle pour planifier un appel est une nouvelle expérience pour moi. Cet appel a eu lieu le lendemain (donc le jour 10).

Aujourd’hui, j’ai mieux organisé mes idées d’externalisation de tâches dans Scrivener. Je les ai séparées en deux listes, personnelle et professionnelle. Il y a beaucoup plus de tâches à déléguer sur la liste personnelle pour l’instant. Curieusement, je trouve qu’il est plus facile d’identifier les tâches personnelles qui peuvent être déléguées. C’est peut-être parce qu’elles sont plus compactes et sont moins impactées par des facteurs externes. J’aimerais un jour davantage me pencher sur le côté professionnel, mais pour l’instant, j’en apprends encore beaucoup sur le plan personnel.

J’ai également mis en place un système simple pour suivre les tâches assignées et avoir une idée précise de ce qui se fait. Cela m’aide aussi à garder un œil sur le nombre de crédits de requêtes que j’ai utilisés avec Magic. Ainsi, je pourrai ajuster mes requêtes en conséquence pendant le mois.

Ce jour-là, j’ai aussi eu un appel d’une heure avec Pete Bissonette de Learning Strategies. Nous avons beaucoup discuté. Je l’ai informé de mon défi et nous avons beaucoup parlé de délégation de tâches et de création d’équipe.

La délégation de tâches est encore pour moi une chose extraordinaire et inhabituelle, même si je m’y habitue progressivement. Même le fait de m’engager à relever ce défi chaque jour pendant une heure me semble un peu difficile. Cependant, pour ceux qui ont déjà une certaine expérience en la matière, il s’agit d’un travail normal, ordinaire et quotidien. Pour certains, ce n’est pas plus inhabituel que de conduire ou de marcher. Je commence à peine à avoir un aperçu de ce que sera ma vie quand cela me paraitra normal et même routinier.

J’aime vraiment ce défi parce qu’il me donne une nouvelle chance de redevenir un apprenant. C’est ma phase préférée de développement personnel. C’est la phase où nous pouvons apprendre et grandir le plus rapidement. Tout semble nouveau, et il y a beaucoup de possibilités de s’étendre dans de multiples directions.

Le défi à l’intérieur du défi consiste donc à ne pas se laisser submerger par le trop grand nombre de possibilités. Il est également important d’agir en dépit des croyances limitatives, sachant que nous dépasserons ces limites et tirerons de nouvelles leçons. Nous pouvons avoir des tas de croyances limitatives et de blocages internes, et agir quand même parce que ces blocages sont de toute façon imaginaires. C’est bien d’avoir beaucoup de croyances limitatives quand on travaille sur un défi de croissance personnelle ; c’est tout à fait normal.

Nous devons simplement nous assurer de ne pas succomber à la méta croyance qui soutient qu’une croyance limitative est une raison de ne pas agir. Je pense qu’une méta croyance plus puissante est : il est sage d’agir dans le sens de nos croyances limitatives. Si nous constatons que nous avons beaucoup de croyances limitatives alors que nous explorons une certaine direction, nous devons entreprendre des actions dans cette direction.

Jour 10 Un intéressant recadrage de la délégation de tâches

Mon ami Rich Litvin a partagé avec moi cette semaine quelques articles sur la délégation de tâches et la création d’équipe. Je les ai lus et je les ai également partagés avec les membres de mon club de croissance consciente. Peut-être qu’ils vous intéresseront aussi :

J’ai particulièrement aimé l’approche que Rich a utilisée pour embaucher l’assistant qu’il a toujours voulu dans le deuxième article.

Il y a une chose que j’aime à propos de mon style de vie, et parfois, j’ai l’impression d’avoir bien fait de l’avoir cultivé il y a plusieurs années. En fait, je maintiens une perspective non compétitive envers d’autres amis qui travaillent dans le même domaine que moi. J’aime que mes amis et moi soyons prêts à nous soutenir mutuellement sur nos chemins respectifs de croissance. Cela nous aide tous à grandir plus vite. Peu importe le type d’exploration de croissance que j’entreprends ces derniers temps, il y a toujours des gens prêts à me soutenir. Est-ce la même chose chez vous, ou est-ce que vous tolérez encore des gens négatifs qui ne vous soutiennent pas dans votre vie ?

Certaines personnes qui ont été aidées par mon travail il y a de nombreuses années m’ont tendu la main pour partager des conseils et des astuces au sujet de la délégation de tâches, car elles me voient relever ce défi. J’apprécie cette aide. J’apprécie surtout l’opportunité que j’ai d’apprendre de personnes qui ont des valeurs similaires aux miennes et qui ont plus d’expérience que moi dans ce domaine. C’est en grande partie de cette façon que je vois le monde. Je crois que nous sommes tous ici pour nous aider les uns les autres à apprendre et à grandir.

Considérez à quel point vous avez grandi grâce aux efforts d’autres personnes. Comment pouvez-vous en faire de même ? Si vous avez du mal à attirer des amis tournés vers la croissance, demandez-vous si vous vous comportez comme un excellent ami envers ceux qui apprécient vos efforts. Un piège commun à ce niveau, c’est de gaspiller de l’énergie sur les gens qui n’apprécient pas votre aide.

délégation de tâches avec Magic

J’ai aussi dû prendre un peu de temps pour trouver clairement ma zone de prédilection. Elle englobe les activités que je fais le mieux. Il s’agit d’écrire/bloguer et de faire des plongées profondes de croissance personnelle. Je pourrais aussi inclure les ateliers, mais ils ne sont pas aussi fréquents.

Une façon de penser à la délégation de tâches, c’est de parvenir à un niveau où vous ne travaillez que sur des choses qui relèvent de votre domaine de prédilection et de déléguer toute autre tâche qui peut l’être. En fait, je trouve que ce modèle a quelques lacunes, même si je connais des gens qui en sont de grands fans.

Discuter avec Mike Chen a sans doute été la chose que j’ai le plus appréciée au cours de cette journée. Nous avons parlé, pendant près de deux heures, de délégation de tâches, de Magic et de l’avenir de la délégation de tâches. C’était un appel fascinant, et j’ai appris beaucoup de choses sur la façon dont je pouvais encore mieux tirer parti de l’externalisation de tâches.

Étant donné que Mike a aussi des connaissances en programmation, il m’a aidé à voir comment le fait de penser de manière algorithmique pouvait constituer un blocage pour moi. Il peut être préférable de ne pas penser aux différentes séquences de la tâche à déléguer. Pensez plutôt à déléguer la vision, l’issue ou le résultat et laissez quelqu’un d’autre déterminer le processus à suivre pour y arriver.

Bien sûr, lorsque vous déléguez de cette façon, les gens ne feront pas toujours les choses comme vous le souhaitez. Toutefois, comme Mike l’a souligné, une tâche déléguée est toujours accomplie, et si vous pouvez accepter que les gens procèdent différemment, vous pouvez en déléguer beaucoup plus.

Cela peut paraitre simple, mais j’ai trouvé que c’était assez profond. L’une de mes idées préconçues était que je devais d’abord créer des procédures pour toutes mes affaires et que je pouvais ensuite former quelqu’un pour les exécuter. C’est une façon de faire que j’ai appris d’autres amis entrepreneurs, mais je remarque aussi que beaucoup parmi eux ne semblent pas aimer déléguer autant que cela. Créer un grand nombre de procédures et ensuite chercher un être humain obéissant pour les exécuter semble incroyablement ennuyeux et plutôt déresponsabilisant. Si je délègue de cette façon, ne suis-je pas en train de rendre ennuyeux le travail de quelqu’un ?

Aimeriez-vous avoir un travail où il vous est principalement demandé de contrôler étape par étape les procédures respectées par autrui en étant conscient que cela laisse peu de place pour la créativité ou l’expression de soi ? Cela me semble être le genre de travail que nous devrions déléguer à des machines, et non à des êtres humains.

Je me sens plus à l’aise lorsque je travaille avec des gens intelligents en qui j’ai confiance et que je n’ai pas l’impression d’avoir besoin de créer des procédures pour eux. Le processus qu’ils mettent en place ne m’intéresse vraiment pas tant qu’ils obtiennent des résultats satisfaisants dans un laps de temps raisonnable. Je préfère travailler avec des gens qui sont doués pour résoudre des problèmes et leur donner suffisamment d’autonomie pour trouver leurs propres solutions. J’aimerais que ces gens soient créatifs. Qu’ils échouent et qu’ils apprennent par expérience. Ensuite, ils trouveront des solutions et des procédures propres à eux.

Mike m’a aussi aidé à penser à la délégation de tâches de façon plus décontractée et moins formelle, y compris dans mes rapports avec Magic.

Voici le premier message que j’ai envoyé à Magic pour leur demander de m’aider à trouver un nouveau service d’aménagement paysager (c’était avant ma conversation avec Mike) :

Bonjour Magic… J’aimerais beaucoup que vous m’aidiez à trouver un nouveau service mensuel d’aménagement paysager pour ma maison (à la même adresse que vous avez dans vos dossiers). C’est un terrain qui mesure un quart d’acre avec un aménagement paysager désertique à l’avant et à l’arrière. Il n’y a donc pas d’herbe à traiter. J’ai collaboré avec ___ pendant plusieurs années, mais j’ai dû les abandonner. L’aménagement paysager actuel est en bon état puisque je l’ai fait entretenir il n’y a pas si longtemps. Je suis à la recherche d’un nouveau service pour l’entretenir une fois par mois afin de le maintenir en bon état, au moins au même titre que l’aménagement paysager des autres maisons dans le quartier (c’est une communauté clôturée).

Des paysagistes potentiels devront venir visiter la maison pour faire une estimation précise, et j’aimerais obtenir au moins 3 estimations de services d’aménagement paysager de bonne réputation (par exemple des services qui ont de bonnes critiques sur Yelp). J’espère trouver un service qui se chargera de la tâche pour environ ___ $/mois. Je ne suis pas pressé, et je sais que certains paysagistes populaires pourraient avoir des délais de 2 à 3 semaines juste pour donner une estimation, mais ce serait formidable pour moi de trouver un nouveau paysagiste dans les 4 prochaines semaines.

C’est un long message, et je pense comme un programmeur qui donne des instructions à une machine. J’ai pensé que je devais fournir autant d’informations que possible à l’avance et anticiper ce que Magic aura besoin de savoir. Cependant, en agissant de cette façon, je fais aussi une partie de la réflexion pour eux. En effet, je leur suggère par exemple de consulter les commentaires sur Yelp et d’obtenir 3 estimations. Tout ce dont j’ai vraiment besoin, c’est le résultat final : avoir un nouveau service d’aménagement paysager.

Mike m’a aidé à comprendre qu’il s’agit d’une façon cognitivement pénible de déléguer des tâches. Il m’a suggéré qu’il est en fait préférable de laisser les assistants virtuels s’occuper de la tâche. C’est donc à eux qu’il revient de me contacter pour savoir ce qu’ils doivent faire ou corriger.

En conséquence, une façon plus simple de commencer le processus de délégation de tâches aurait été d’envoyer un message comme celui-ci :

J’ai besoin d’un nouveau service d’aménagement paysager pour ma maison.

Ou même :

De mauvaises herbes poussent dans mon jardin.

Il m’a fallu quelques minutes pour rédiger mon premier message parce que j’ai dû penser à tous les détails à inclure. Cela peut sembler anodin et, dans des conditions idéales, cela peut même accélérer les choses. Toutefois, que se passerait-il si j’étais fatigué et que je n’étais pas au mieux de ma forme mentale ? Et si je n’avais que 30 secondes au lieu de quelques minutes ? Et si j’avais plusieurs autres tâches à déléguer et qu’il me semblait nécessaire de les expliquer en détail ? Alors, je cèderais probablement à la procrastination. En fait, j’ai cédé à la procrastination à ce sujet. J’aurais pu déléguer cette tâche quelques jours plus tôt, mais je voulais d’abord réfléchir aux détails. Cela m’a ralenti.

Quand je résous des problèmes en tant que programmeur, j’ai l’habitude de réfléchir de manière algorithmique avant de commencer le codage. J’essaie d’abord de résoudre le problème conceptuellement. Je visualisais souvent la solution. Parfois, je concevrais la solution sur papier. Au moment où je commence à coder le processus dans la machine (ce qui est une forme de délégation), j’ai déjà largement résolu le problème, et je montre à la machine comment mettre en œuvre la solution. Cette approche est logique pour le codage, mais elle est peut-être sous-optimale pour ce qui est de déléguer des tâches à des êtres humains.

Commencer par une expression d’intention plus simple facilite les choses. Je peux le faire en quelques secondes, et cela ne demande pas beaucoup de réflexion. Pour déléguer des tâches à une personne, je dois penser à lancer une conversation, pas à coder une solution prédéfinie que je veux que quelqu’un utilise.

Un autre exemple d’une tâche que je pourrais déléguer à Magic, c’est l’installation d’un réseau WiFi maillé dans ma maison. Le problème que j’aimerais résoudre à ce niveau, c’est que même avec un répéteur, ma maison n’a pas une bonne couverture WiFi dans chaque pièce. Deux routeurs ne suffisent pas pour couvrir toutes les pièces. Le signal est trop souvent faible. Nous avons aussi une mauvaise réception dans la salle à manger parce que le signal est trop souvent bloqué par le géant réfrigérateur en acier inoxydable qui se trouve dans la cuisine.

Je n’ai pas encore délégué cette tâche parce que j’y ai réfléchi de façon algorithmique, me disant que je dois savoir avec précision de quoi seraient composées les différentes étapes du travail avant de le déléguer. Je ne sais pas quel type d’équipement de réseau maillé acheter ou même si un réseau maillé est la meilleure solution pour ma maison. Et une fois l’équipement acheté, je ne sais pas si je dois l’installer et le configurer moi-même ou le faire faire par quelqu’un d’autre.

Ma préférence dépend de l’approche à adopter. En fait, ces choses n’ont pas beaucoup d’importance de toute façon. Ce que je veux vraiment, c’est que tout le monde ait une connexion WiFi solide et stable dans chaque pièce de la maison et sur le patio de la cour arrière. Par conséquent, si je le voulais, je pourrais entamer ce processus avec un message aussi simple que celui-ci :

Le WiFi de ma maison a des zones mortes où la connexion est mauvaise. Pouvez-vous m’aider à résoudre ce problème pour que j’obtienne une bonne couverture WiFi dans chaque pièce ?

Cette façon de voir la délégation de tâches me rappelle la différence entre la programmation déclarative et la programmation procédurale. Un exemple de langage procédural est le C++ que j’ai beaucoup utilisé lorsque je programmais des jeux. Avec un langage procédural, vous devez penser de façon algorithmique, car votre travail consiste à définir la séquence des étapes d’action que l’ordinateur va suivre.

Le langage HTML est un exemple de langage déclaratif. Lorsque vous codez en HTML, vous spécifiez ce que vous aimeriez voir sur une page Web et où, mais vous ne définissez pas la séquence des étapes pour rendre la page du début à la fin. Le navigateur Web est responsable des séquences d’actions.

Je devrais alors peut-être considérer plus la délégation de tâches comme du codage HTML et moins comme du codage C++. Cela ne veut peut-être rien dire pour vous à moins que vous ne vous intéressiez à la programmation, mais je trouve utile de créer des ponts mentaux entre les nouvelles compétences et les connaissances antérieures. Cela m’aide à créer des modèles mentaux plus efficaces à mesure que j’apprends.

La délégation de tâches procédurale peut être assez complexe, et vous pouvez risquer d’annuler les avantages de l’externalisation si vous optez pour cette forme de délégation de tâches. Si je dois expliquer toutes les étapes de l’action, il serait plus rapide de m’occuper personnellement de la tâche. Ou je peux simplement laisser un ordinateur s’en charger en transformant les étapes en code. Un autre problème, c’est que la délégation de tâches procédurale peut déshabiliter des personnes qui, autrement, pourraient trouver de meilleures solutions que celles que je leur ai proposées.

Cela dit, je pense toujours que la délégation de tâches procédurale a une certaine valeur. Je peux imaginer des situations où il serait plus avisé de suivre une certaine procédure étape par étape et de ne pas se montrer trop créatif, surtout si cette solution a déjà été bien optimisée.

Jour 11 — Résolution d’un problème technique

Aujourd’hui, Rachelle et moi avons décidé de faire un petit voyage en voiture dans le sud de la Californie. Une chose qui m’a motivé à faire ce voyage était de voir si je pouvais déléguer quelque chose d’utile en étant sur le chemin.

Au cours de la première journée du voyage, les agents de Magic m’ont notifié qu’ils avaient trouvé un organisme caritatif local pour reprendre mon ancien appareil de musculation : Opportunity Village. Je connais bien Opportunity Village et j’ai visité leur siège social il y a quelques années. J’ai trouvé que c’était un excellent choix. Magic s’est occupé de tous les détails et a confirmé la date à laquelle le transfert de l’appareil serait effectué. Tout semble donc indiquer que cette tâche sera bientôt supprimée de la liste des choses à faire.

Je me suis dit que je pouvais aussi bien assigner une autre tâche à Magic, alors je leur ai confié le problème de connectivité WiFi mentionné précédemment. Cette fois, j’ai essayé d’appliquer les conseils de Mike et de ne pas donner trop de détails. J’ai commencé comme suit :

J’ai une autre tâche à vous confier. Le signal WiFi de ma maison est faible dans certaines parties de la maison. J’aimerais avoir de l’aide pour améliorer la configuration WiFi dans le but d’assurer une réception fiable dans toutes les pièces.

Au lieu donc, de dire comment je voulais que cela soit fait, j’ai défini le résultat désiré qui est d’avoir une bonne réception WiFi dans toutes les pièces de ma maison. Cela semblait être un objectif raisonnablement clair. De plus, il s’agit d’un problème qui peut être résolu et qui ne nécessite pas beaucoup de compétences techniques. Il s’agit surtout de savoir quel matériel acheter.

Magic m’a répondu immédiatement et je me suis vu poser quelques questions complémentaires. J’ai rapidement eu l’impression qu’ils ne comprenaient pas vraiment ma demande, car ils ont commencé à poser des questions sur mon « fournisseur » actuel. J’ai fourni l’information tout en notifiant qu’elle ne devrait pas avoir d’importance étant donné que j’ai une connexion stable à la maison, et que le problème ne se trouve pas à ce niveau.

Mon fournisseur, c’est Cox. Nous avons une connexion par fibre optique avec la vitesse gigabit qui semble très stable et rapide. Je pense que le problème est principalement dû à la taille de la maison. Elle fait 372 m2 et a deux étages. Certaines zones sont donc probablement trop éloignées du routeur. Nous disposons également d’un répéteur Netgear, mais sa couverture n’est que très limitée. La couverture est grande près du routeur principal, mais elle devient inégale au fur et à mesure que l’on s’en éloigne.

Après cela, ils m’ont demandé si je voulais mettre à niveau le service avec mon fournisseur actuel ou si je voulais qu’ils cherchent d’autres fournisseurs WiFi. Cette formulation m’a semblé un peu étrange — ce n’est pas ce que demanderait une personne qui m’a comprise. À ce stade, je me demandais si ma requête n’était pas un peu trop technique pour eux. J’espérais aussi qu’elle serait transmise à un autre membre de l’équipe de Magic qui la comprendrait mieux, mais je n’ai pas demandé cela.

délégation de tâches

Au cours de notre conversation de la veille, Mike avait noté l’importance de diriger l’échange comme bon me semblait pour obtenir ce que je veux, alors j’ai choisi de persévérer et de voir si je pouvais faire en sorte que cette requête soit comprise de la meilleure façon. Je voulais les laisser trouver une solution, mais j’ai pensé qu’il me fallait un peu mieux les orienter.

Non, le problème en soi ne vient pas du fournisseur Cox, mais probablement des limites matérielles du routeur. Peut-être qu’un réseau maillé pourrait être une solution ? En avez-vous déjà entendu parler ?

Je savais à l’avance qu’un réseau maillé était la solution que nous allions probablement trouver, et j’avais fait un peu de recherche à ce sujet par le passé. Toutefois, j’ai formulé ma requête sans partager cette information dans mon texte initial, en partie pour voir comment Magic résoudrait ce problème. Peut-être qu’ils y seraient finalement arrivés, mais je me suis dit que j’allais accélérer les choses en partageant finalement cette information.

Ils m’ont posé une autre question au sujet de mon fournisseur, et j’ai fait de mon mieux pour mettre fin à cette série de questions, car je savais que cela ne ferait que nous égarer.

Pas exactement. Le fournisseur n’aurait même pas besoin d’intervenir étant donné qu’il ne contrôle que la connexion à la maison, et non à l’intérieur de la maison.

Ensuite, ils m’ont demandé si je souhaitais solliciter les services d’un expert en réseautage domestique. À ce niveau, j’ai compris que nous nous dirigeons au moins vers une direction viable, mais j’ai pensé que je devrais encore mieux orienter la conversation.

Engager un expert en réseautage domestique serait probablement exagérer pour résoudre ce problème. J’espérais surtout que quelqu’un chez Magic pourrait s’y connaitre en réseaux maillés et pourrait rechercher les meilleures options pour ma maison. Le matériel dont j’ai besoin se vend sur Amazon, par exemple. Quant à l’installation, elle devrait être assez facile.

Cela a finalement fonctionné, et Magic s’est mis à chercher des solutions de réseaux maillés pour ma maison.

Environ deux heures plus tard, ils m’ont répondu avec un très beau rapport dans lequel ils me présentaient trois excellentes options : Google WiFi, Eero et Orbi. J’avais entendu parler de tous ces systèmes, et j’avais déjà vu le système Orbi chez Costco, alors je savais qu’ils étaient sur la bonne voie.

J’ai trouvé que le rapport qu’ils ont fait était excellent. Ils ont résumé les avis disponibles pour chacun de ces produits et fourni les renseignements sur les prix pour les options appropriées à ma maison. Le rapport comprenait les images des produits, les fonctionnalités clés, un résumé des commentaires des utilisateurs, ainsi que les avantages et les inconvénients de chaque élément. À la fin, ils ont inclus quelques informations supplémentaires sur la façon d’espacer les routeurs pour une bonne couverture de toutes les pièces.

J’ai vraiment été impressionné. J’ai lu le rapport et j’ai pensé qu’il m’aiderait sûrement à prendre une décision. Cela m’a fait penser que je devrais déléguer ce type de recherche beaucoup plus souvent parce que cela peut certainement me faire gagner du temps.

Les agents de Magic m’ont aussi demandé s’il y avait d’autres options que j’aimerais qu’ils recherchent. J’ai suggéré TP-Link Deco. C’était un autre système de maillage dont j’avais entendu parler, et je me souviens avoir lu une critique favorable quelques semaines auparavant. Ils m’ont rappelé environ 90 minutes plus tard avec un rapport mis à jour qui incluait TP-Link Deco ainsi qu’Ubiquiti Amplifi HD. Le rapport comptait cinq pages et les agents de Magic m’ont aidé à choisir l’option qui me convenait le mieux.

J’ai fini par opter pour le Google WiFi (la version à 3 unités) en raison de sa fiabilité, de sa facilité d’installation et des commentaires positifs à son sujet.

Magic a proposé de le commander pour moi, mais à ce stade, j’ai décidé de le faire via l’application Amazon sur mon téléphone. C’était assez simple. Si je donne à Magic l’accès à mon compte Amazon, ils peuvent passer des commandes directement via mon compte, mais je n’ai pas encore fait cette configuration. J’essaierai peut-être plus tard, mais passer une commande Amazon est déjà assez rapide si vous connaissez avec précision l’article que vous souhaitez acheter.

Mon nouveau matériel devrait arriver mardi, et je pense bien pouvoir gérer l’installation. Et si, pour une raison quelconque, trois unités de maillage ne sont pas suffisantes, je peux toujours en ajouter d’autres jusqu’à ce que le signal WiFi soit fort et stable dans toutes les pièces.

Même si au début j’ai eu un peu du mal à faire comprendre ma requête, le résultat final en valait la peine. Il suffisait d’un peu d’orientation pour que les choses aillent dans la bonne direction.

Peut-être que les choses auraient été plus rapides si j’avais suggéré un réseau maillé dès le début. Cependant, je voulais aussi laisser un peu d’espace juste au cas où la personne qui s’occupe de ma requête connaissait une autre option que je ne connaissais pas. Même si donc, les choses ont fini par se passer d’une façon que je pouvais prédire, et même si j’aurais pu passer plus tôt à la solution attendue, je ne pense pas qu’il était mauvais de commencer par énoncer vaguement mon intention. Cela m’a montré que cette approche peut fonctionner.

Savoir qu’il est possible de formuler une demande avec une idée plutôt minimaliste rend encore plus intéressant le concept de délégation. Une fois que j’implique quelqu’un d’autre, la demande prend une direction qui lui est propre. Le simple fait d’envoyer un texte invite à l’action et fait bouger les choses. C’est bon de savoir que je n’ai pas besoin de tout comprendre. Je pourrais commencer par une demande qui pourrait même être mal formulée, juste pour voir où cela mène. De toute façon, je ne risque que 25 $ à chaque fois. Ce n’est pas grave.

Je vois aussi le pouvoir qu’il y a dans le fait de partager des intentions avec des gens qui aideront à faire avancer les choses. Si j’envoie ce message à un ami : « j’aurais vraiment besoin d’un massage », je pourrais recevoir en retour une réponse sympathique comme : « Awwwwww »… ou peut-être « Moi aussi » ! Par contre, si j’envoie le même message à Magic, je vais finir par obtenir ledit massage.

Si vous partagez un but ou une intention avec quelqu’un qui ne veut pas faire un pas en avant, n’est-ce pas là une façon d’empêcher le progrès ? On pourrait même appeler cela une forme de plainte, n’est-ce pas ?

Je commence à considérer la délégation de tâches comme un microphone spécial. Quand j’exprime une intention dans ce micro, cela déclenche le processus de manifestation. J’ai donc l’espoir que ce que j’ai dit est sur le point de devenir réel. Si j’ai une intention, mais que j’évite de l’exprimer dans ce micro, cela signifie que je ne suis pas encore prêt à la voir devenir réelle. Parler dans ce micro est donc une action puissante. Cela veut dire que j’invite mon intention à devenir réelle. Cela signifie que je dis à l’univers : « Je suis maintenant prêt ! Allons-y ! »

Article original écrit par Steve Pavlina.

Avant de prendre congé de vous, je vous invite à suivre la vidéo ci-après. Elle s’inscrit bien évidemment dans le cadre de la délégation de tâches et présente un logiciel très efficace pour déléguer des tâches à votre équipe.

1 Trackback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *