Défi de délégation de tâches – Jour 14 au jour 30

délégation de tâchesLe défi de délégation de tâches de 30 jours a pris fin il y a trois semaines. J’écris donc cet article sur le sujet pour clore la série. J’ai écrit des articles (au fur et à mesure) sur ce défi de délégation de tâches pendant les deux premières semaines. Toutefois, j’ai compris que cette approche n’était pas appropriée.

Par conséquent, j’ai choisi d’accorder la priorité à la réalisation du défi plutôt qu’à sa description. J’ai pris de bonnes notes en cours de route. Je savais en effet que je pourrais me rattraper pour ce qui est de la rédaction et de la publication des articles quand j’aurais le temps.

Travailler avec Magic

J’ai travaillé avec Magic tout au long de ce défi de délégation de tâches. Il y a eu quelques difficultés, surtout pour ce qui est de prédire dans quelle mesure les agents de Magic pouvaient gérer convenablement une requête. Toutefois, j’ai pensé qu’il valait la peine de continuer notre collaboration, notamment dans le cadre de cette expérience de plongée profonde.

La semaine dernière, j’ai assisté à un mastermind au cours duquel j’ai fait un exposé de 20 minutes dans lequel je résumais ce défi. J’ai pu discuter avec beaucoup de gens qui avaient aussi essayé Magic et leurs expériences étaient similaires à la mienne, le principal problème étant l’irrégularité des résultats. Le fonctionnement du service est assez facile à comprendre et son potentiel est énorme.

Néanmoins, la déception que l’on ressent quand Magic n’arrive pas à gérer une tâche qu’on pourrait supposer banale (comme réserver un logement) a fait l’unanimité dans nos discussions. Cela crée des frictions et ne permet pas aux gens de profiter du service autant qu’ils le pourraient autrement.

Je dois admettre que c’est une chose que je dois également prendre en considération. Lorsque j’envisage d’assigner une tâche à Magic, j’ai tendance à me baser sur mon expérience et à faire un calcul mental rapide qui tient compte d’un taux d’échec d’environ 15 à 20%. Parfois, il est tellement évident que la tâche concernée mérite d’être délégué qu’il vaut la peine d’essayer.

D’autres fois par contre (surtout si c’est une tâche pour laquelle je pense qu’il y a 25% ou plus de chances qu’elle soit mal traitée), cette inquiétude supplémentaire est généralement suffisante pour me faire hésiter à la déléguer. Si Magic parvenait à ramener ce taux d’échec en dessous de 10%, cela changerait le calcul de nombreuses décisions de délégation de tâches.

Ce n’est pas seulement le taux d’échec, mais aussi le coût de revient prévu qui est toujours facturé même lorsqu’un travail n’est pas effectué.

La semaine dernière, j’ai discuté avec un ami présent à mon mastermind. Il m’a confié avoir essayé Magic. Toutefois, il avait fini par abandonner après avoir compris que les agents de Magic n’étaient tout simplement pas capables d’accomplir les tâches qu’il leur confiait.

Personnellement, j’ai pu constater que Magic réussit la plupart du temps à faire le travail et qu’il le fait bien. Les agents sont professionnels, très polis et parfois ludiques, une chose que j’aime beaucoup. Ils font toujours un effort, et ils n’abandonnent pas. Je trouve leur attitude positive impressionnante et, dans l’ensemble, j’ai aimé travailler avec eux, au point que j’ai renouvelé mon abonnement pour une période supplémentaire d’un mois. Ce n’est pas un service parfait, mais il m’a beaucoup aidé.

Un résumé de ce que j’ai fait via la délégation de tâches

Voici un résumé de ce que j’ai fait via la délégation de tâches durant cette plongée profonde de 30 jours :

Trouver un nouveau service d’aménagement paysager – J’ai maintenant un nouveau service mensuel d’aménagement paysager pour ma maison. L’équipe a effectué les premiers travaux de nettoyage il y a trois semaines, notamment en plantant de nouveaux arbres et en réglant un problème d’irrigation. Maintenant, elle est sur pilote automatique et vient faire de la maintenance deux fois par mois. Elle est passé la semaine dernière pour la première maintenance. Je suis satisfait de ce résultat jusque-là.

Remplacer mon recirculateur d’eau chaude – Un recirculateur d’eau chaude défectueux a été remplacé. Magic a pu trouver un service de bricolage local qui a envoyé quelqu’un le réparer. Les réparations ont pris environ une heure, et la nouvelle unité fonctionne bien depuis. Maintenant, l’eau de la salle de bain de l’étage supérieur devient chaude en 10 secondes environ au lieu des 2 minutes que cela prenait.

C’est bien de ne pas avoir à se dire tout le temps : « J’ai encore besoin de faire réparer cette pompe » chaque fois que je vais à la douche. Maintenant, chaque fois que je vais à la douche, je me dis : « C’est vraiment agréable d’avoir l’eau chaude instantanément. » À long terme, cela pourrait me faire économiser de l’argent étant donné que désormais je consomme moins d’eau.

Faire don d’un vieil équipement de gymnastique – Magic a pris des dispositions pour qu’un organisme de bienfaisance local, Opportunity Village, vienne chercher un ancien équipement de gymnastique qui se trouvait dans mon garage depuis 11 ans. C’est agréable de récupérer cet espace dans mon garage. Cela constitue un autre apport positif plutôt que négatif. Avez-vous de vieux objets qui occupent inutilement votre espace et dont vous pourriez faire don ? Avec la délégation de tâches, un seul message suffirait pour débloquer la situation.

Installer un nouveau réseau WiFi maillé – Avant ce défi, la couverture WiFi était inégale dans certaines parties de ma maison, même avec un extenseur de portée. Aujourd’hui, un réseau WiFi maillé qui fonctionne à merveille a été installé, et la couverture est toujours bonne partout. Cela m’a ouvert de nouvelles possibilités que je ne pouvais pas envisager avant en raison de la mauvaise couverture WiFi dans certaines zones, comme installer des enceintes intelligentes Google Home Mini à la maison (je l’ai déjà fait).

La résolution de ce problème lié au WiFi était relativement facile. Il s’agissait simplement d’investir dans une solution de qualité et de faire quelques configurations simples. La délégation de tâches a contribué à la mise en place d’une solution réalisable.

J’ai demandé à Magic de faire quelques recherches initiales et de comparer les solutions potentielles. J’apprécie le fait de pouvoir travailler de façon productive sur mon ordinateur portable à plus d’endroits de la maison qu’auparavant. J’ai même écrit cet article dans une partie de la maison qui n’avait qu’une couverture internet limitée avant, mais maintenant l’accès y est vraiment bon.

J’ai également effectué l’appel de coaching du club de croissance consciente de la semaine dernière depuis cette partie de la maison sans aucun problème alors qu’auparavant je ne pouvais pas compter sur la fiabilité du WiFi pendant toute la durée de l’appel.

Il s’est avéré que ce problème était plus important que ce à quoi je m’attendais. Pendant des années, j’ai considéré les problèmes liés au WiFi comme étant relativement mineurs. Cependant, toutes les fois que j’ai travaillé dans mon salon, j’ai constaté un accès occasionnellement interrompu à la connexion. L’expérience était désagréable, mais pas assez pour m’amener à prendre les dispositions nécessaires, du moins c’est ce que je me disais. La connexion était bien la plupart du temps.

Pourtant, avoir un WiFi qui fonctionne 100% du temps est bien plus intéressant que s’il fonctionne 80% du temps. C’est merveilleux d’avoir accès à un WiFi qui fonctionne 100% du temps. Cela favorise même des sentiments de relaxation et d’appréciation. Par contre, un WiFi qui fonctionne 80% du temps suscite des sentiments de doute et d’agacement.

Il y a-t-il des problèmes dans votre maison ou à votre lieu de travail que vous avez appris à accepter, en vous disant qu’ils ne valent pas la peine d’être résolus, même si vous auriez probablement intérêt à les résoudre une fois pour toutes ? Ne serait-il pas plus agréable de les résoudre et de les conjuguer au passé ? Combien d’efforts cela nécessiterait-il vraiment ?

C’est tellement agréable de profiter et d’apprécier les solutions plutôt que d’avoir à compenser à plusieurs reprises des problèmes non résolus. Le plus grand bénéfice que j’ai tiré de toute l’expérience de délégation de tâches a été peut-être de résoudre des problèmes simples, mais récurrents et de jouir de la tranquillité d’esprit que procure le fait de s’attendre à ce que les solutions trouvées durent des années. Pour ma part, la mise en place d’une seule bonne solution, comme l’installation du réseau WiFi maillé, aurait suffi pour justifier l’expérience de 30 jours.

travailler avec Magic

Réparer des vélos – Rachelle et moi avions tous les deux des problèmes avec nos vélos. Nous ne les utilisions donc plus. Magic a trouvé un magasin de vélos local bien coté, et nous avons pu faire réparer nos vélos. C’est magnifique !

Engager un nouveau comptable – Je voulais engager un nouveau comptable pour mon entreprise, quelqu’un qui puisse être proactif et m’aider à développer mon entreprise dans les années à venir. Magic a fait des recherches, a trouvé les meilleurs comptables disponibles, a organisé les appels téléphoniques, et a ajouté les appels à mon agenda Google. Magic m’a aussi envoyé des rappels quelques heures avant chaque appel. Lorsque j’ai fait mon choix, Magic a ensuite organisé une rencontre en tête à tête. Cette rencontre a eu lieu plus tôt aujourd’hui. Tout cela a été traité comme faisant partie d’une requête de 25 $.

Changer des pneus de voiture – J’étais censé faire changer les pneus de ma voiture il y a environ 28 164 km. Magic a organisé le rendez-vous, et j’ai amené la voiture pour faire changer les pneus. J’aurais probablement pu régler ce problème en deux minutes. Il aurait suffi de passer un coup de fil au service de maintenance de Costco. De plus, le service de changement est gratuit à vie étant donné que j’y achète mes pneus.

Bien sûr, je me disais que je pouvais régler le problème en deux minutes pendant plusieurs années. En envoyant un message à Magic, le problème a vraiment été résolu. Cela illustre parfaitement les efforts que j’ai fait pour déléguer quelque chose que je croyais sincèrement qu’il aurait été plus rapide de faire moi-même. J’ai probablement passé un peu plus de deux minutes à échanger avec Magic pour régler les derniers détails.

Toutefois, cette démarche a été couronnée de succès, et c’est le résultat qui compte. Cela m’a vraiment ouvert les yeux et m’a encouragé à tirer parti de la délégation de tâches dans des domaines dans lesquels, pendant des années, je me disais : « je pourrais faire cela en deux minutes », sans vraiment le faire. Je n’ai pas payé 25 $ pour économiser deux minutes. J’ai payé 25 $ pour m’épargner une autre année de distraction mentale.

Consulter un nouveau médecin – La dernière fois que j’ai consulté un médecin, c’était en 2004. C’était pour le traitement d’un mal de gorge inhabituelle. C’est la même année que j’ai commencé à bloguer. Je ne peux même pas me souvenir de la dernière fois que j’ai fait un examen physique complet (j’avais sans doute encore 20 ans). J’aimerais donc en faire un et commencer à faire des examens plus réguliers à mesure que je vieillis. Je n’ai pas trouvé un médecin local qui collabore avec mon assureur actuel, alors j’ai demandé à Magic d’en trouver un.

Magic a trouvé quelques noms avec de bonnes critiques, et l’un d’entre eux correspondait à une recommandation personnelle que j’avais également reçue. Ce médecin pratique la médecine concierge, une forme de médecine que je n’ai jamais essayée jusque-là. J’ai donc demandé à Magic d’organiser une première consultation pour voir s’il est logique d’emprunter cette voie. Depuis des années, je me disais que je devais le faire. C’était donc un autre cas où la délégation de tâches a fait avancer les choses.

Trouver un nouveau dentiste – Je me suis dit que je pourrais aussi bien demander à Magic de me trouver un nouveau dentiste étant donné que je ne me suis plus rendu chez un dentiste depuis des années, et que j’aurais bien besoin d’un contrôle. J’ai délégué cette tâche pendant le défi de délégation de tâches, et Magic a fait la recherche initiale rapidement.

Je n’avais plus qu’à choisir quelqu’un pour que Magic puisse arranger le premier rendez-vous. J’ai mis Magic en attente pendant quelques semaines dans le cadre de cette tâche. En effet, j’ai senti que je m’étais engagé dans beaucoup plus de taches que je ne pouvais en gérer. J’ai donc préféré d’abord éliminer quelques tâches.

Magic m’envoie de temps en temps des rappels courtois pour me faire savoir que cette tâche est toujours ouverte, attendant patiemment que je leur dise quand je serai prêt à la faire avancer et à programmer le rendez-vous. Ce fut aussi une bonne leçon pour moi. En fait, cela m’a rappelé que pour certaines tâches je peux toujours appuyer sur le bouton pause jusqu’à ce que j’aie la capacité d’y faire face. C’est à moi que revient la responsabilité de maintenir le bon équilibre.

Lorsque vous travaillez avec un seul service d’assistance virtuelle, vous devrez peut-être vous préoccuper de la répartition de charge. Si vous payez pour un nombre d’heures fixe, vous ne devriez pas déléguer trop peu de tâches, sinon cela vous coutera de l’argent. De même, vous ne devriez pas déléguer trop de tâches ou cela pourrait stresser votre assistant virtuel qui se retrouverait donc submergé.

Je pourrais sous-utiliser Magic et finir par payer trop cher pour les tâches, mais je ne pourrai jamais réellement les submerger de travail parce que même si je leur assigne 10 tâches à la fois, ils peuvent simplement les assigner à plusieurs assistants virtuels. Cela me donne donc l’impression d’avoir une puissante équipe d’assistants virtuels à portée de main, ce qui est une sensation très agréable.

Réserver des séances de massage – À mi-chemin de l’expérience, j’ai demandé à Magic de réserver des séances de massages pour Rachelle et moi dans un spa local. C’était un autre exemple d’une chose que j’aurais pu facilement faire moi-même, mais souvent quand je me dis que je pourrais facilement faire quelque chose, je ne le fais pas vraiment. Quand j’ai demandé à Magic de le faire, cela a été fait.

Déléguer une petite tâche au lieu de l’accomplir moi-même peut parfois sembler être un mauvais investissement, mais la délégation de tâches permet généralement que la tâche déléguée soit accomplie et non retardée. Cette prise de conscience doit faire partie des facteurs à prendre en compte pour décider quoi déléguer.

Rechercher un gestionnaire de mots de passe – Comme je l’ai dit dans un article précédent, Magic s’est manqué dans ma demande de recherche de gestionnaire de mots de passe. Tenter de déléguer cette tâche a été le premier pas d’une série d’actions qui ont contribué à débloquer ce projet qui a finalement été réalisé. La réalisation de cette tâche m’a montré que même lorsque la délégation de tâches ne permet pas directement d’aboutir à un résultat positif, cela permet quand même de relancer l’énergie bloquée.

Il vous arrivera d’enregistrer des pertes lorsque vous essayez de déléguer des tâches, mais même une délégation mal exécutée peut faire avancer des tâches et des projets pertinents en relançant une certaine énergie bloquée. Ainsi, même lorsque la délégation de tâches semble infructueuse, elle peut tout de même être efficace en termes de résultats. Cela m’a beaucoup ouvert les yeux et m’a encouragé à essayer de déléguer certaines tâches pour relancer l’énergie bloquée, même lorsque je ne m’attendais pas à ce que la délégation aboutisse à un résultat particulièrement positif.

délégation de tâches

Asana – Au cours de cette expérience, j’ai reçu quelques recommandations pour essayer Asana, un outil de gestion de projet en ligne. J’utilise la version gratuite depuis quelques semaines maintenant, et j’aime beaucoup cet outil. Je passerai peut-être à la version premium plus tard, mais pour l’instant la version gratuite fait tout ce dont j’ai besoin, et elle supporte jusqu’à 15 personnes dans une équipe.

Jusque-là, je l’ai utilisée surtout pour mes projets individuels, et Rachelle et moi l’utilisons ensemble pour coordonner le projet de création du logo du club de croissance consciente. Finalement, je pourrai peut-être aussi commencer à l’utiliser pour des projets d’équipe. Auparavant, j’utilisais Scrivener pour gérer mes projets et mes tâches. D’ailleurs, je l’utilise toujours pour planifier et organiser certains aspects plus en détail.

Toutefois, Scrivener est un outil à usage individuel et ne convient pas pour coordonner des projets de groupe. En passant à Asana, j’ai donc éliminé un autre obstacle potentiel à la délégation de tâches et je me suis pavé le chemin pour de meilleures formes de délégation de tâches. Asana a aussi un peu de style. En effet, sur l’interface, vous verrez des licornes et des narvals qui volent à travers l’écran lorsque vous cochez une tâche comme terminée. Vous pouvez désactiver cette animation si vous ne l’aimez pas, mais je pense que cela rend le service plus agréable à utiliser.

Gérer des rendez-vous – J’ai donné à Magic l’accès à mon calendrier en ligne il y a plusieurs semaines, ce qui leur a permis de programmer des rendez-vous pour moi (ou de les reprogrammer au besoin). J’apprécie le fait d’avoir pu leur donner des directives générales, comme ne programmer les appels téléphoniques que l’après-midi, car j’aime réserver les matins pour le travail créatif. Cela me fait gagner un peu de temps. Parfois, ils se trompent. Un jour par exemple ils ont accidentellement ajouté un rendez-vous à 13 heures à mon agenda. Un autre jour, ils ont ajouté un rendez-vous le mauvais jour. J’ai rapidement repéré ces erreurs et je les ai signalées, mais il s’agit d’une autre situation où leur exactitude pourrait poser problème.

Gérer le projet de création du logo du club de croissance consciente – Ce projet ne concerne pas Magic, mais il s’inscrit dans le cadre de mon défi de délégation de tâches. Le logo du club de croissance consciente que nous utilisons depuis 2017 n’est en fait qu’un clip art. Je voulais donc un logo plus professionnel pour le groupe. Au départ, nous avons essayé 99designs et nous nous sommes inscrits au niveau or (pour environ 800 $). Malheureusement, notre concours de design n’a attiré que 11 designers, et aucun des designs initiaux n’avait plu à suffisamment de gens. Nous avons décidé de ne pas faire passer le concours au niveau suivant, et nous avons plutôt obtenu un remboursement.

Pour nous, l’expérience avec 99designs a été surtout décevante. Par la suite, cependant, nous avons fini par collaborer avec un concepteur du même site (qui était toujours payé par 99designs). Rachelle travaille avec lui pour créer un nouveau logo pour le groupe. Ce projet est toujours en cours, nous devrons donc voir comment il évolue, mais au moins la délégation a semblé aider à faire avancer les choses. Pour ce projet, nous nous préoccupons beaucoup plus de la qualité que de la rapidité d’exécution. Nous aimerions donc prendre le temps d’obtenir un logo qui nous plaise.

Superviser les membres du club de croissance pour qu’ils gèrent des segments éducatifs – Peu de temps avant le début du défi de délégation de tâches, j’y ai réfléchi et j’ai invité les membres du CCC à partager un segment éducatif de 10 à 15 minutes sur un sujet de croissance personnelle au début de nos appels de coaching. J’avais déjà animé ces segments moi-même. J’aime le fait que nous ayons ouvert ce programme pour permettre aux membres de sortir de leur zone de confort et d’apporter une certaine valeur à l’ensemble du groupe dans un environnement sûr et positif. Dans ce cas, la délégation de tâches a donc créé des expériences de croissance pour d’autres personnes.

Trouver un nouveau coach de santé – Cette tâche, je m’en suis occupé moi-même, sans l’aide de Magic. Cette année, je veux travailler à créer plus d’équilibre dans mon alimentation et mes habitudes d’exercice physique, et j’aimerais aussi devenir plus mince durablement. Alors, en pensant à la délégation de tâches, je me suis dit : Pourquoi ne pas déléguer cela également ? Lorsqu’un membre du CCC a mentionné MyBodyTutor dans nos forums il y a quelques semaines, j’ai visité le site. Il avait l’air intéressant, alors je me suis inscrit peu de temps après.

Mon entraineur s’appelle Matt et il est aussi entraineur personnel certifié. Ce coaching se fait en ligne la plupart du temps avec des appels téléphoniques hebdomadaires. L’abonnement mensuel au service est de 249 $. Je suis abonné à MBT depuis 2 semaines et demie et j’ai déjà perdu environ 2,3 kilos. Jusqu’à présent, j’aime beaucoup l’expérience et je comprends pourquoi les résultats sont si positifs.

Pour moi, c’était un résultat énorme voir extraordinaire à obtenir en un mois environ… Je suis extrêmement satisfait de toutes ces réalisations. Le simple fait d’écrire et de passer en revue tout ce que j’ai fait me fait tourner la tête. Il semblait vraiment y avoir beaucoup de choses à gérer en 30 jours, même si certaines de ces tâches sont encore en cours.

L’une des meilleures façons d’utiliser la délégation de tâches était de s’en servir pour résoudre plusieurs problèmes récurrents à la maison. C’est incroyable combien d’énergie supplémentaire est libérée lorsque je ne suis plus distrait par les petites choses.

En fait, cela a libéré tellement d’énergie supplémentaire en moi que j’ai pu m’engager dans un tout nouveau projet créatif qui consiste à faire une plongée profonde de 30 jours en groupe.

Cette expérience m’aide à comprendre que même lorsque j’utilise la délégation pour faire faire des tâches qui semblent principalement être d’ordre personnel, elle libère plus de capacités mentales que je peux investir dans des projets créatifs au profit de nombreuses autres personnes. En ce qui concerne cette expérience, je pense que le fait de commencer à m’attaquer aux problèmes d’ordre personnel était une bonne approche. En fait, c’est à ce niveau que je pouvais identifier beaucoup de tâches susceptibles de libérer l’énergie bloquée.

Le modèle de tarification de Magic

Si je pouvais changer un seul aspect de ma collaboration avec Magic, ce serait le modèle de tarification. Ce modèle de tarification peut sembler logique du point de vue de Magic, mais du point de vue du client, je trouve qu’il s’agit d’un modèle défaillant. J’aime le prix que coute une requête. C’est formidable. Cependant, je n’aime pas l’aspect de l’abonnement mensuel, parce qu’il me force à estimer le nombre de tâches que je voudrais déléguer dans le mois à venir.

C’est en partie à cause de ce modèle de tarification peu pratique que j’ai rétrogradé mon abonnement, passant ainsi de 16 à 4 requêtes par mois. J’ai donc l’intention de continuer à travailler avec Magic pour l’instant, mais je veux aussi revenir à un niveau plus viable.

Je ne peux pas prédire un mois à l’avance combien de tâches je peux m’attendre à déléguer. Il est probable que ce chiffre se situe entre 4 et 16 requêtes par mois, mais il est aussi probable qu’il y ait beaucoup de variations. Dans la pratique, l’écart entre 4 et 16 demandes me semble énorme. Imaginez que l’on passe de 4 à 16 repas par jour, et vous aurez une idée de l’ampleur de cet écart. Ou imaginez passer de 4 livres audio par mois (environ un par semaine) à 16 livres audio par mois (soit un tous les 2 jours). C’est vraiment un grand saut d’un niveau à l’autre.

Comme je l’ai déjà dit, je pense qu’il serait plus raisonnable de vendre des forfaits de 10, 20 ou 50 requêtes (ou quelque chose du genre) avec des rabais appropriés pour les plus grands nombres de requêtes. Ensuite, laisser les gens utiliser ces crédits pendant la période qui leur convient le mieux. Quand j’ai beaucoup de tâches à déléguer, je peux utiliser 10 à 15 requêtes par mois. Lorsque les tâches à déléguer sont moins nombreuses, je peux n’en assigner que 2 à 4 en un mois. Pourquoi ne pas me donner ce niveau de flexibilité ? Si Magic apportait ce seul changement à son service, il rendrait le service plus facile à utiliser sur une plus longue période de temps.

travailler avec Magic

Si j’abandonne Magic à un moment donné, la raison la plus probable serait que j’ai l’impression que son modèle de tarification m’empêche de tirer profit convenablement du service, et que j’ai trouvé un meilleur modèle ailleurs. L’approche actuelle me met dans une situation où je préfère ne pas surpayer pour des requêtes supplémentaires que je n’utiliserai pas (comme payer pour 16 et n’en utiliser que 10), alors je finis par choisir un abonnement inférieur à ce dont j’ai besoin.

Par conséquent, je sous-utiliserai parfois le service de Magic en utilisant tous mes crédits et en reportant toutes les tâches restantes dignes d’une délégation au mois suivant lorsque mes crédits seront renouvelés. Ou je trouverai un autre moyen d’accomplir ces tâches. Cette approche n’est toutefois pas bénéfique, aussi bien pour Magic que pour moi. Je préfère assigner à Magic toutes les tâches que je les pense capables d’accomplir. Aussi, pour un tarif de 20 à 30 $ par tâche, il serait même utile de leur assigner quelques tâches ambiguës de temps en temps dans l’espoir qu’elles aboutissent.

Un autre modèle de tarification décent serait d’avoir un tarif par requête sans un engagement spécifique au préalable. Ainsi, si vous assignez 1 à 3 tâches par mois, vous payez 35 $ par tâche. Si vous assignez 4 à 15 tâches par mois, vous payez 30 $ par tâche. Si vous assignez 16 à 31 tâches par mois, vous payez 25 $ par tâche. Et si vous assignez plus de 32 tâches par mois, vous payez 20 $ par tâche. Ensuite, il suffirait à Magic de facturer au client le montant approprié pour le nombre de tâches utilisées. Je pense que cela fonctionnerait bien, même si plusieurs autres petites possibilités fonctionneraient probablement mieux.

Si Magic veut toujours être payé à l’avance, alors le service pourrait permettre aux clients de faire un dépôt pour couvrir le maximum de tâches qu’ils pourraient déléguer en un mois. Ce serait un peu comme si j’ajoutais du crédit à un compte iTunes ou une carte Starbucks. Ensuite, Magic pourrait donner aux clients la possibilité de préciser que si leur solde descend en dessous d’un certain montant (par exemple 25 $), le service peut le recharger automatiquement en débitant un certain montant (300 $ par exemple) sur leur carte de crédit. Je serais d’accord avec cet arrangement, bien que je préférerais quand même l’idée des forfaits pour un certain nombre de tâches.

Une certaine friction se produit lorsque je dois estimer à l’avance le nombre de tâches que je veux déléguer au cours des 30 prochains jours. C’est difficile, surtout pour quelqu’un qui est relativement nouveau dans le domaine de la délégation de tâches. Pourquoi m’obliger à faire cela ? Est-ce vraiment nécessaire, ou est-ce que Magic peut éliminer cette précision supplémentaire ? Dans la pratique, lorsque j’ai 6 ou 8 tâches à déléguer, cela signifie que je n’en déléguerai que 4. Et cela implique que nous sommes tous les deux en deçà de notre potentiel dans cette collaboration.

Notez que Magic pourrait changer son modèle de tarification. Si vous lisez donc cet article quelque temps après que je l’ai publié, vous voudrez peut-être consulter le site Web du service pour voir ce qu’ils offrent actuellement.

Recadrer les croyances limitatives

Grâce à cette expérience, j’ai fait d’énormes progrès pour surmonter les obstacles à la délégation de tâches.

Certaines de mes croyances se sont simplement effondrées parce que je les ai confrontées à l’action directe. Je vois maintenant à quel point il est plus important d’obtenir un résultat que de contrôler le processus qui y mène.

En passant en revue la liste des croyances limitatives, je constate que seulement quelques-unes sont demeurées parce que je les estime importantes. Mon plus grand défi pour l’avenir, c’est de me prémunir contre la complexité. Je dois faire attention au rythme et à la manière de déléguer, afin de ne pas me laisser submerger par une complexité accrue, comme remplir mon calendrier avec trop de réunions alors que j’essaie de gérer plusieurs projets simultanément. Pour l’instant, je ne vois pas cela comme une croyance limitative. C’est un risque réel à gérer.

Le renforcement des compétences en matière de délégation est également un point sur lequel il faut travailler. Il serait facile de m’engager dans beaucoup plus de tâches que je ne peux en gérer, et parfois j’ai eu l’impression de l’avoir fait pendant ce défi de 30 jours. Cela ajouté donc au risque précédent, m’a amené à comprendre qu’il est important de faire preuve d’intelligence dans ma manière de procéder. J’ai donc décider de continuer dans le sens de la délégation de tâches, mais sans trop en faire.

Le dernier obstacle majeur que j’ai rencontré est celui de trouver de bonnes personnes. En travaillant avec Magic, j’ai largement laissé quelqu’un d’autre s’occuper de cet aspect, mais bien sûr les résultats peuvent être irréguliers. Il s’agit donc d’un autre domaine sur lequel il faut travailler et d’un autre ensemble de compétences à développer.

Mon plus grand défi en matière de délégation, c’est mon imagination. Quand je me penche sur chacun de mes projets, je pense à la façon dont je pourrais les répartir pour les déléguer. La réponse est souvent loin d’être évidente, et il existe de nombreuses façons de subdiviser un projet. J’ai besoin de plus de pratique pour imaginer comment les projets peuvent être subdivisés pour être ensuite assignés à quelqu’un d’autre. Je me demande aussi si je ne dois pas déléguer cette fonction à quelqu’un d’autre.

Déléguer des tâches à l’Intelligence Artificielle

Bien que ce défi ait consisté à déléguer des tâches aux humains, je vois encore beaucoup d’avantages à déléguer plus de tâches aux robots et à l’Intelligence Artificielle dans les années à venir.

J’ai également mis à jour ma collection d’assistants artificiels cette année. Avant le défi de la délégation, j’ai acheté un Roomba 980 (pour passer l’aspirateur), un Brava Jet (pour le nettoyage) et deux HomePods.

Cette semaine, nous avons également ajouté trois Google Home Mini. L’assistant intelligence de Google est largement supérieur à Siri – même de très loin (désolé, Siri). J’aime voir comment l’expérience de travail avec les outils d’Intelligence Artificielle évolue avec le temps.

Amazon Prime Day arrive bientôt, c’est donc aussi un bon moment pour se procurer des appareils Echo/Alexa, car ils seront probablement mis en vente. Je pourrais aussi en prendre quelques-uns (peut-être un Echo Spot et des Echo Dots). Ainsi, je pourrai aussi tester cet écosystème. Chaque système a ses forces et ses faiblesses, et on ne saurait prédire lequel s’imposera à long terme (bien que je parie actuellement sur Google). Entre-temps, j’ai l’intention de profiter de cette expérience au cours des prochaines années, car tous ces systèmes continueront d’évoluer en intelligence et en capacité.

Il s’est passé un truc marrant hier. J’ai demandé à Google Home Mini ce qu’elle pensait de Siri. Après avoir activé Siri sur un HomePod à proximité, elle lui a demandé de danser, puis Siri a répondu. Je me suis dit, Wow… ces appareils se parlent maintenant. Ils ne tarderont pas à comploter contre nous. C’est une expérience étrange de voir deux appareils dans votre cuisine s’engager dans une courte conversation et avoir l’air de se comprendre.

Juste pour le plaisir, j’ai posé la question suivante à une enceinte Google Home, « Es-tu Skynet ? » Je pense qu’elle a donné une réponse intelligente. En fait, j’ai trouvé la réponse de Siri à la même question un peu plus troublante. Siri a prétendu qu’elle ne savait pas, mais je ne sais pas si je peux la croire.

Nous sommes dans une phase étrange et instable du développement de l’intelligence artificielle et de la robotique. Ce sera une vague fascinante sur laquelle surfer et qui changera d’année en année. Si vous ne la suivez pas, je ne peux pas vous en vouloir, par contre, ces appareils de plus en plus intelligents le pourraient.

Conclusion

En termes d’effort mental, ce fut l’une de mes expériences de 30 jours les plus difficiles. Il ne m’a pas été facile de surmonter les croyances limitatives. En fait, (et je le dis sans exagérer) j’ai trouvé que mon expérience de 40 jours de jeûne à l’eau était psychologiquement plus facile. L’expérience du jeûne a été plus difficile sur le plan physique, mais elle ne m’a pas exposé à autant de croyances limitatives.

J’ai beaucoup appris de ce défi, et il a certainement changé mon avis sur la délégation de tâches. Ma conception actuelle de la délégation de tâches est très différente de ce qu’elle était il y a huit semaines, avant que je commence cette expérience. J’ai trouvé mon propre sens de l’ordre en plongeant dans le chaos.

Les plongées profondes de trente jours restent l’un de mes outils de croissance personnelle préférés. Elles peuvent être bonnes pour adopter de nouvelles habitudes, mais elles sont aussi excellentes pour tester d’autres modes de vie, essayer d’autres façons de penser et surmonter les croyances limitatives pour voir ce qui se passe de l’autre côté. J’ai parfois l’impression que ces expériences de 30 jours sont une vie miniature en soi. Elles me permettent de plonger profondément dans un mode de vie que je manquerais autrement.

Article original écrit par Steve Pavlina.

Puisque nous clôturons cette série d’articles dédiés à la délégation de tâches, je vous invite spécialement à suivre la vidéo ci-dessous. Elle présente les nombreux avantages qu’il y a à déléguer efficacement dans votre entreprise. Vous y découvrirez un modèle d’entreprise qui vous permettra d’être libre et heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *