Nouer des liens avec des personnes occupées — 5

nouer des liens avec des personnes occupéesLe présent article poursuit la série d’articles sur comment « nouer des liens avec des personnes occupées ». Le premier article de ladite série est disponible ici.

Voici de nouveaux conseils pour vous.

Passez par la porte dérobée

Les personnes occupées ont souvent des canaux de communication secondaires (les portes dérobées) et elles prêtent automatiquement plus attention aux communications qui passent par ces canaux. Pour utiliser ces canaux de manière efficace, il est utile que vous partagiez des intérêts communs qui sont plutôt rares.

Par exemple, si la personne occupée observe un régime alimentaire particulier et que vous adoptez un régime similaire, cela peut vraiment vous aider.

Supposons que quelqu’un m’envoie un courriel pour me dire : « Je viens à Vegas la semaine prochaine. Puis-je vous emmener déjeuner ? » Maintenant, supposons que quelqu’un me dise : « Je suis végétalien depuis X ans, et dernièrement, j’expérimente le crudivorisme. Seriez-vous intéressé par l’idée de déjeuner ensemble à Vegas la semaine prochaine quand j’y serai ? » Quelle invitation pensez-vous que je suis le plus susceptible d’accepter ? Le régime alimentaire n’est pas la chose la plus excitante pour moi ces jours-ci, mais au moins je peux anticiper une intéressante connexion avec une telle personne, car nous partageons des valeurs communes.

Je joue aussi au disc golf depuis des années. Une fois, un joueur expérimenté de disc golf a suggéré que nous fassions une partie pendant qu’il était en ville. Je ne le connaissais pas, mais j’allais jouer de toutes les manières avec des amis ce même weekend. Je l’ai donc invité à venir, et il a proposé de partager quelques astuces pour nous aider à mieux jouer. Mes amis attendaient cela avec impatience, car aucun d’entre nous n’a réellement été formé pour jouer à ce jeu.

Malheureusement, nous avons dû annuler à cause du mauvais temps, mais je considère que l’invitation est toujours ouverte la prochaine fois qu’il vient à Vegas. Bien sûr, pendant les deux heures où mes amis et moi jouons au disc golf, nous parlons de toutes sortes de choses. Comme c’est le cas pour de nombreuses activités qui permettent de nouer des liens entre hommes, le jeu lui-même finit par passer au second plan.

Moins les sujets abordés sont communs, mieux c’est. Recherchez les points communs que partage moins de 1% de la population générale. Si quelqu’un me dit : « Je suis aussi blogueur/Trekkie/fan de Depeche Mode et entrepreneur », cela me semble très ordinaire encore. Même « Je suis végétalien/crudivoriste » devient insuffisant pour attirer mon attention parce que mon site web attire beaucoup de gens qui suivent ces régimes. J’ai déjà beaucoup d’amis crudivoristes et végétaliens que je n’arrive pas à suivre, et je rencontre chaque mois plein de nouveaux amis crudivoristes et végétaliens à des repas-partage à Vegas.

D’un autre côté, si quelqu’un me dit : « Je partage votre intérêt pour le polyamour », c’est assez inhabituel pour attirer mon attention. J’aime rencontrer des gens qui partagent cet intérêt, car ceux qui s’y intéressent ont tendance à être assez uniques et agréables à fréquenter. Il en va de même pour les personnes qui s’intéressent vraiment à la dynamique sociale — d’une part, elles ont généralement des aptitudes sociales décentes et il est agréable de discuter avec elles, d’autre part, elles ont tendance à être plus courageuses que la plupart des gens, ce qui signifie qu’il est très probable que nous ayons des valeurs communes.

« Je suis un collègue auteur/conférencier » est une approche plutôt approximative. Il est vrai qu’un tel profil ne me laisse pas totalement indifférent sur le plan professionnel, mais cela est encore trop commun pour répondre au critère de la « porte dérobée ». S’il s’agit d’une personne dont j’ai entendu parler et que je veux rencontrer, alors je m’investis à fond. Par contre, s’il s’agit d’une personne dont je n’ai jamais entendu parler, la suite que prendront les évènements dépendra de ma disponibilité. Le principal problème, c’est que la plupart du temps d’autres auteurs/orateurs me contactent quand ils cherchent simplement des partenaires pour promouvoir leur travail, et cela ne m’excite pas vraiment. Je préfère de loin l’idée de me faire de nouveaux amis et de partager des idées.

Si vous cherchez une excellente porte dérobée (façon détournée d’entrer en contact avec quelqu’un), pensez à un tout nouvel intérêt que votre cible souhaite commencer à explorer. La porte est grande ouverte parce qu’elle ne connait probablement pas encore beaucoup de gens qui partagent cet intérêt. Elle est donc généralement heureuse de se connecter sur cette base parce qu’elle a hâte d’apprendre, de partager et de grandir.

Par exemple, lorsque j’ai dit que je voulais apprendre à jouer aux échecs il y a quelques années, plusieurs personnes ont proposé de jouer avec moi, et j’ai accepté la plupart de ces propositions. Quand j’ai commencé à écrire sur le polyamour, beaucoup de personnes qui en avaient déjà fait l’expérience m’ont contacté, ce qui m’a permis de me faire de nouveaux amis. Ce genre de chose arrive chaque fois que je fais savoir que je veux m’engager dans une nouvelle exploration. Beaucoup d’autres personnes occupées font cette expérience.

D’autre part, jour après jour, l’afflux de demandes de connexion se poursuit sans relâche, peu importe à quel point les personnes occupées visées sont occupées. Combien de chances ces gens ont-ils de nouer des liens réels ?

Tous les jours, les gens me demandent des conseils sur le blogging. Tous les jours, des gens me demandent de les aider à promouvoir des choses pour eux. Chaque semaine, des gens me posent des questions sur le sommeil polyphasique, une expérience que j’ai faite entre 2005 et 2006. Je ne réponds pas dans ces cas-là parce que discuter de ces sujets ne m’intéresse plus. Ce genre de communication m’ennuie profondément.

Si vous voulez nouer des liens avec des personnes occupées, renseignez-vous sur leurs passions ou leurs centres d’intérêt actuels. S’il s’agit de centres d’intérêt que vous partagez, alors vous avez trouvé votre porte dérobée. N’essayez jamais de simuler un intérêt, mais recherchez les intérêts communs que vous pouvez utiliser pour nouer des liens avec les personnes que vous ciblez.

Les personnes occupées sont souvent très orientées vers la croissance. Par conséquent, même si vous ne pouvez pas identifier un centre d’intérêt que vous avez en commun, vous pouvez toujours nouer des liens avec elles si vous pouvez leur enseigner quelque chose qui pourrait les intéresser, ou si vous pouvez leur offrir une intéressante expérience.

Par exemple, vous pouvez proposer d’apprendre à quelqu’un à jouer au tennis ou au golf si vous maitrisez ces disciplines. Ou proposer d’emmener quelqu’un faire du kayak. Vous n’avez pas besoin d’être un maitre pour donner des cours de débutant et montrer les notions de base.

Je pourrais énumérer un grand nombre d’activités que j’adorerais essayer et, dans bien des cas, j’accepterais volontiers la proposition de quelqu’un qui serait prêt à me montrer comment démarrer. Beaucoup d’autres personnes occupées sont dans le même cas.

Par exemple, j’ai toujours voulu essayer de faire un monologue comique. Je pense que ce serait un défi amusant. Des amis m’ont récemment parlé d’un nouveau club à Las Vegas qui s’adresse aux gens qui veulent essayer les monologues comiques. J’ai tout de suite répondu : « Comptez sur moi ! » On va s’entraider pour créer et tester nos prestations, et bientôt nous allons faire des soirées scène libre dans les clubs de comédie de Vegas. Certains membres du groupe ont déjà fait ce genre d’expérience.

se lier d'amitié avec des personnes occupées

Comprendre le problème de l’ennui

Comprenez que le principal problème que les personnes occupées veulent éviter, c’est d’être submergées et débordées — et de s’ennuyer profondément — toujours avec la même chose. C’est vraiment ennuyeux de continuer à recevoir le même genre de messages jour après jour. Le simple nombre de messages est un problème, mais une question qui, à mon avis, est tout aussi problématique, c’est d’avoir à faire face pratiquement au même contenu. La répétition sans fin des mêmes schémas peut rendre ennuyeuse la vie d’une personne autrement active.

C’est un point vraiment crucial. Est-ce que cela a du sens pour vous ? Si vous pouvez comprendre et accepter cette partie de la réalité quotidienne d’une personne occupée, vous pouvez considérer que vous êtes déjà du pourcentage très réduit des meilleurs résauteurs… vous faites probablement partie de la fine fleur.

Les personnes occupées veulent toujours rencontrer de nouvelles personnes. Elles veulent toujours se connecter, sortir, nouer des liens et se divertir. Elles ne sont pas froides et malpolies. Les personnes occupées ont juste besoin d’un peu de variété dans leur vie sociale. En se protégeant des routines accablantes et insensées, elles peuvent être plus présentes lorsqu’elles tendent la main et se connectent.

Personnellement, j’adore me connecter avec les gens. J’invite souvent des gens chez moi juste pour passer du temps ensemble. Une fois, j’ai invité quelqu’un que j’avais rencontré sur Facebook à rester dans notre chambre d’amis pendant 5 jours. Cependant, aimerais-je passer ma précieuse vie à avoir des discussions sans fin sur les mêmes sujets encore et encore ? Bien sûr que non. Je veux vivre une vie intéressante, stimulante et remplie d’expériences de croissance. Cela demande beaucoup de variété.

Sur une note personnelle, certaines personnes m’ont envoyé des commentaires suggérant que certains pourraient utiliser les informations que je partage dans cette série d’articles contre moi. Je comprends leur inquiétude. Étant donné que je partage des informations personnelles pour illustrer les points clés, vous pourriez affirmer que je donne aux gens les munitions dont ils ont besoin pour découvrir mes propres portes dérobées.

J’ai compris cet effet secondaire potentiel avant de commencer à écrire cette série d’articles. Vous pourriez même dire que je compte en fait sur cela. Je suppose que la plupart des gens continueront d’utiliser les mêmes canaux peu créatifs simplement parce que c’est facile, et que leurs messages seront traités comme d’habitude. D’un autre côté, si trop de gens reprennent la même idée évidente et l’essaient, alors elle deviendra un autre modèle, et elle sera bientôt traitée de manière routinière comme toutes les autres formes de communications ordinaires.

Cependant, que se passerait-il si quelqu’un fait quelque chose de tellement créatif, basé sur ce qu’il apprend de cette série d’articles que nous nous connectons à cause de cela ? Est-ce une si mauvaise chose ? Comme je l’ai dit, j’adore me connecter avec de nouvelles personnes. Le genre de personne qui agirait de cette façon a probablement beaucoup de choses en commun avec moi de toutes les manières et pourrait faire un bon ami ou un bon contact. Dans le pire des cas, j’aurais peut-être quelques idées pour un article de suivi pour cette série.

Voyez-vous… les personnes occupées n’essaient pas de s’isoler. Leur but n’est pas de trouver de meilleurs moyens de se protéger du monde. Je suppose que certaines parmi elles deviennent des solitaires, mais c’est l’exception, pas la règle. Au fond, les personnes très occupées veulent toujours se faire de nouveaux amis, se connecter, sortir et se divertir. Elles ne veulent tout simplement pas s’ennuyer profondément encore et encore avec les mêmes schémas. Elles sont toujours à la recherche de personnes intéressantes qui ajouteront de la valeur à leur vie.

Si vous pouvez apprendre à être une personne qui ajoute de la valeur à la vie des gens de manière unique, vous avez le potentiel d’être un réseauteur extraordinaire. Des portes qui sont inaccessibles à tout le monde s’ouvriront pour vous.

À suivre…

Article original écrit par Steve Pavlina.

Partager des centres d’intérêt communs avec les personnes occupées (sans feindre quoi que ce soit) est un point essentiel à prendre en compte si vous souhaitez nouer des liens avec ces gens. Pour cela, il faudrait déjà que vous-même soyez conscient de vos passions et même de vos nouvelles passions. Pour vous aider dans ce processus, je vous invite à voir la vidéo suivante. Elle explique comment découvrir des nouvelles passions.

1 Trackback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *