Nouer des liens avec des personnes occupées — 12

nouer des liens avec des personnes occupéesLe présent article est le dernier de la série d’articles sur comment « nouer des liens avec des personnes occupées ». Le premier article de la série est disponible ici.

Voici de nouveaux conseils pour vous…

Communiquez comme un être humain, pas comme un marketeur

Lorsque votre courriel ressemble de loin à du courrier indésirable, attendez-vous à ce que les personnes occupées le traitent comme tel.

Si un courriel semble impersonnel ou qu’il semble être envoyé à plus d’une personne, les personnes occupées le supprimeront à coup sûr sans le lire. Les personnes occupées reçoivent assez de messages personnels pour ne pas s’encombrer encore avec ceux qui sont impersonnels.

Parfois, je reçois des messages envoyés via mon formulaire de contact en ligne qui commencent par des salutations comme « Salut Marc… » En fait, je préfère ces erreurs de copier-coller, car cela m’évite d’avoir à lire les messages en question avant d’appuyer sur « Supprimer ».

Si vous souhaitez contacter une personne occupée, assurez-vous que votre message est personnel et spécifique à cette personne.

Soyez authentique face aux personnes occupées

Expliquez clairement pourquoi vous voulez entrer en contact avec une personne particulièrement occupée.

Voulez-vous devenir de bons amis ? Voulez-vous faire des affaires ensemble ? Souhaitez-vous demander conseil ou bénéficier d’un mentorat ?

Ne faites pas semblant de vouloir une chose tout en désirant secrètement une autre.

Ne faites pas semblant de vouloir être amis si vous voulez seulement faire affaire avec les personnes occupées. De même, ne faites pas semblant d’être intéressé par les affaires si vous voulez simplement passer du temps ensemble et devenir amis.

Lorsque vous communiquez d’une manière qui n’est pas authentique, les autres personnes ressentiront souvent une vibration négative émanant de vous. Elles ne remarqueront peut-être même pas cela consciemment, mais elles se sentiront repoussées par vous.

La communication non authentique m’irrite. Cela me dégoute tellement lorsque quelqu’un fait semblant avec moi. Vous pensez peut-être que vous êtes doué pour cacher vos vraies intentions, mais quelqu’un qui a l’habitude de communiquer beaucoup a la possibilité de discerner ces types de comportements. Alors, ce qui semble invisible pour vous peut être d’une évidence flagrante pour les autres.

L’authenticité est la meilleure stratégie. Il n’est tout simplement pas nécessaire de créer une fausse façade.

Je ne suggère pas l’approche de l’honnêteté radicale qui consiste à dire tout ce que vous pensez et ressentez même si cela peut être choquant. Je pense qu’il faut tout de même faire preuve d’un peu de bienséance et de politesse dans la communication. Cependant, dire une chose tout en ayant secrètement l’intention d’en faire une autre est une mauvaise idée. Vous êtes beaucoup plus transparent que vous ne le pensez. Généralement, les gens ne vous interpelleront pas à ce propos, mais ils sentiront que quelque chose est flou dans votre façon de faire et seront sur leurs gardes.

Si vous voulez que les gens se sentent à l’aise avec vous, assurez-vous que votre expression reflète votre intention.

Soyez patient

Ne croyez pas au mythe de « l’occasion unique » de nouer des liens. Si vous maintenez une mentalité d’abondance, des occasions intéressantes se présenteront à vous encore et encore.

Pensez au réseautage comme si vous participiez à l’évènement principal des Championnats du monde de Poker. Vous n’allez pas tout gagner dès le premier jour. C’est un long processus. Vous n’arriverez probablement pas à la table finale. C’est peut-être un objectif à atteindre, mais la plus grande partie de votre expérience consistera à jouer le jeu et à vous faire de nouveaux amis. Ceux qui fournissent trop d’efforts finissent par paraitre ridicules.

Le réseautage fonctionne à peu près de la même façon. Parfois, vous tomberez sur ce qui semble être une opportunité, mais cela ne fonctionne pas tout à fait. Ne forcez pas ! Soyez patient et attendez une meilleure occasion. Gardez votre sang-froid et votre respect de soi. Ne tentez pas le tout pour le tout !

Il y a quelques années un membre de la société de production d’Oprah m’a appelé pour m’offrir une « opportunité ». Il cherchait quelqu’un pour les aider à enseigner certains concepts d’Eckhart Tolle pour des émissions web qu’ils diffusaient. Était-ce une opportunité pour moi ? Bien sûr que non. Je n’ai aucun intérêt à présenter le contenu de quelqu’un d’autre alors que j’ai beaucoup de contenu et de produits propres à moi à partager. Je savais aussi qu’ils pouvaient trouver des centaines de personnes pour jouer ce rôle, donc ce n’est pas un domaine dans lequel je pouvais apporter une contribution unique. Cela ressemblait peut-être à une opportunité, mais ce n’en était pas une pour moi. Dire oui à cela aurait été agir par désespoir. J’ai donc décliné l’offre. La « meilleure façon » pour moi de partager mon propre contenu, c’est d’organiser un atelier de 3 jours.

Lorsque vous travaillez en réseau avec les gens, faites-le à partir d’un état d’esprit d’abondance. Sachez que les opportunités sont partout. Lorsqu’une bonne occasion se présente à vous, acceptez-la. Cependant, lorsque l’occasion ne se présente pas, détendez-vous et laissez-la passer.

nouer des liens

Comprenez que les règles changent une fois que vous êtes en relation avec les personnes occupées

Une fois que vous entrez en relation avec une personne occupée, il est toujours important de respecter son temps, mais si vous quittez la catégorie des personnes rejetées, votre statut changera probablement, et elle baissera ses boucliers lorsqu’elle communiquera avec vous.

Une fois que j’ai établi une solide amitié avec une personne, mes règles changent. Maintenant, mon attention passe du traitement de ses courriels et de ses messages vocaux à la gestion de la relation.

Il y a une continuité ici, bien entendu. Je peux passer une minute à saisir un courriel à l’intention d’une personne, une heure au téléphone avec une autre, et une demi-journée en tête à tête avec une autre personne. Lorsque je saisis des courriels, cela signifie que je veux traiter rapidement cet échange et passer à autre chose. Par contre, lorsque je parle à quelqu’un face à face, je ne fais que suivre le courant et m’amuser, sans regarder à ma montre et m’inquiéter du temps investi.

Presque toutes les personnes occupées que je connais vivent une dichotomie similaire. Les personnes occupées sont généralement pressées par le temps lorsqu’elles sont dans certains endroits, mais elles le sont beaucoup moins lorsqu’elles sont ailleurs.

Les personnes qui vous enverront un courriel d’une seule ligne pour économiser quelques minutes sont les mêmes qui n’hésiteraient pas à vous accompagner pendant des heures dans des circonstances différentes. Je pense que la raison est simple. Saisir des courriels et renvoyer des messages vocaux n’est pas très amusant, surtout si vous devez traiter un nombre important de messages. Je ne veux certainement pas passer des heures chaque jour à saisir des courriels. Cependant, j’aime communiquer avec les gens face à face. C’est beaucoup plus naturel, et ce n’est pas du tout ennuyeux.

Parfois, quand les gens viennent chez moi pour rendre visite à Rachelle et moi pour la première fois, ils commencent à se sentir anxieux après un certain temps. Ils regardent leur montre et disent : « Mince ! Je n’arrive pas à croire que j’ai passé deux heures à discuter avec vous. Je suis sûr que vous êtes très occupés et que vous avez mieux à faire ». Dans ces cas, je suis souvent forcé de les rassurer en leur disant qu’il n’y a rien de mal à ce que nous passions du temps ensemble à discuter.

J’ai eu des conversations en tête-à-tête qui ont duré jusqu’à huit heures. Il y a des gens qui passent plusieurs jours chez moi. Pourquoi ? Parce que c’est amusant. J’aime vraiment cela. Par contre, si je passe plus d’une heure à répondre à des courriels, je commence à me sentir mal à l’aise.

Je ne suis certainement pas le seul à ressentir cela. D’autres personnes occupées doivent se comporter à peu près de la même manière. Même les soi-disant gourous de la productivité ont l’habitude de rester assis à boire du café et à discuter pendant des heures sur les choses les plus banales. Pourquoi ? Parce qu’ils aiment cela. Ils appliquent leurs stratégies de productivité pour traiter efficacement les tâches qu’ils n’aiment pas beaucoup, ce qui leur permet de consacrer plus de temps à faire ce qu’ils aiment le plus.

Voici une autre bonne leçon. Si vous essayez de communiquer avec une personne occupée via un canal qu’elle n’aime pas beaucoup, votre communication sera filtrée. En revanche, si vous utilisez un canal qu’elle apprécie, vous avez de bien meilleures chances de vous connecter.

***

Ce fut une longue série, et les conseils que j’ai partagés devraient normalement relever du bon sens, mais ils ne sont pas couramment pris en compte. J’espère qu’en partageant ce que c’est que de nouer des liens avec des personnes occupées, je vous ai aidé à obtenir certaines informations qui vous aideront à devenir un réseauteur plus efficace — et un meilleur ami également.

Article original écrit par Steve Pavlina.

Pour boucler cette série d’articles sur comment nouer des liens avec des personnes occupées, je vous invite à voir la vidéo suivante. Elle explique comment dépasser les blocages psychologiques qui peuvent bloquer votre succès ; peu importe vos projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *