TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Engagez-vous vers votre objectif de revenus passifs

Note : cet article est une traduction de l’article Commit to Your Passive Income Goal de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

engagementMaintenant que vous avez fixé un objectif précis de revenus passifs (voir l’article Fixez votre objectif de revenus passifs), (lien) il est temps de renforcer votre connexion à cet objectif.

L’idée ici est de commencer à croire dans votre objectif pour que cela devienne plus réel et solide, et que cela ne reste pas un fantasme farfelu.

Mettez cet objectif sous votre nez

Pour débuter, testez ceci. Prenez un bout de papier, écrivez-y votre objectif de façon positive, personnelle et au présent, puis affichez ce morceau de papier à un endroit où vous le verrez tous les jours, par exemple sur le mur de votre salon ou le miroir de votre salle de bains. Vous pouvez même l’afficher à de multiples endroits si vous le voulez.

En me basant sur mon objectif de l’article précédent, j’ai trouvé cette description de mon intention :

Je crée maintenant avec succès une nouvelle source de revenus passifs, active d’ici le 30 octobre, qui génère au moins 2 000 € par mois en moyenne, et dure pendant au moins 10 ans, et je fais ceci d’une façon qui fournit une forte valeur à beaucoup d’autres autour du monde.

Pour que cet objectif soit plus réel et plus concret, j’ai copié-collé le texte ci-dessus sur un document vierge, augmenté la taille de la police pour remplir la page (46 pt dans ce cas), et je l’ai imprimé en format paysage. Puis je l’ai punaisé sur le tableau de liège de mon bureau. Maintenant, chaque fois que je m’assois à mon bureau, je ne peux pas faire autrement que de voir cet objectif car le papier est dans mon angle de vue. Même si je ne le reconnais pas consciemment, mon subconscient sera exposé à cet objectif de façon répétée. Je vais laisser ce papier punaisé à cet endroit (ou utiliser un autre rappel d’objectif) jusqu’à ce que cet objectif soit atteint.

Libre à vous d’enjoliver votre objectif avec les mots que vous trouvez attractifs. Je trouve plus motivant de fixer des objectifs qui fournissent de la valeur aux autres, donc j’ai ajouté cette phrase à la fin de mon objectif.

Cette étape est importante parce que la tendance habituelle après avoir fixé un nouvel objectif est baisser les bras très rapidement. Beaucoup de gens perdent leurs nouveaux objectifs de vue une semaine après les avoir fixés. Ils se font aspirer par diverses distractions, et l’objectif ne prend pas racine. Pour empêcher votre objectif de tourner court, vous devez continuer à lui accorder de l’attention, tout comme vous arroseriez une plante.

J’ai déjà écrit sur le sujet, donc pour plus d’idées sur la façon de solidifier vos objectifs, lisez Gardez vos objectifs en face de vous.

Créez des conséquences en cas d’échec

Une autre chose que vous pouvez faire pour que votre objectif soit plus solide est de créer des conséquences quand vous baissez les bras. Comme je blogue sur le sujet pendant que je l’aborde, il sera difficile pour moi de perdre cet objectif de vue. Si j’abandonne ou que je me plante, il y aura des conséquences négatives. Des humiliations à gogo, ce genre de choses.

S’il n’y a pas de conséquence négative au fait que vous abandonniez, il vous sera facile d’abandonner. C’est mauvais. Nous voulons créer plus de résistance à l’abandon, pour qu’une fois que vous êtes lancé il soit difficile de revenir en arrière.

La façon dont vous allez le faire est un choix très personnel, mais si vous n’avez pas envie de faire quoi que ce soit qui ressemble à ça, alors quel est vraiment votre niveau d’engagement ? Si vous êtes engagé envers votre objectif, alors cela ne devrait pas être une grosse affaire de poser quelques pièges contre l’échec.

Assez souvent, les gens vont trouver le fait d’éviter les conséquences négatives plus motivant que les bienfaits positifs qu’ils atteignent. Plus encore que le fait de gagner, certaines personnes sont plus concentrées quand elles veulent vraiment éviter de perdre. Si la motivation positive vous suffisait, est-ce que vous n’auriez pas déjà atteint votre objectif aujourd’hui ?

Si vous vous êtes intéressé par cet objectif pendant un moment mais que vous l’avez laissé de côté et que vous vous dites maintenant que vous allez finalement le faire et qu’il est temps que les choses soient différentes, pourquoi est-ce que quiconque devrait vous croire ? Est-ce que vous-même vous vous croyez ? Ou est-ce que vous essayez simplement d’agir avec assurance pour vous convaincre tout seul ?

Si la seule conséquence de votre échec serait que vous continuiez à vivre votre ancienne réalité, ce n’est pas tellement une conséquence, si ? Après tout, vous tolérez déjà ce genre de réalité en ce moment, alors il n’y a pas de raison de croire que vous ne pouvez pas continuer à le tolérer pendant une décennie de plus. Mais si revenir en arrière semblait quelque part pire que d’aller de l’avant, là vous auriez de grandes chances de faire de sérieux progrès.

Une suggestion est de trouver la personne qui est la plus sceptique face à votre changement et de parier avec lui/elle que vous allez réussir à atteindre cet objectif avant la date limite. Si cette personne veut miser contre vous, cela peut engager votre esprit de compétition et booster significativement votre motivation. Et si elle refuse de parier, cela peut vous rendre plus confiant car cela signifie peut-être qu’elle croit que vous allez réussir. Vous pouvez miser de l’argent, ou vous pouvez rendre les conséquences un peu plus créatives.

Si vous vous intéressez à la politique, une autre idée est de promettre de faire un don à un candidat ou à un parti politique que vous détestez si vous n’atteignez pas votre objectif avant la date limite fixée.

Votre capacité à faire ceci est en partie un test de confiance en vous dans la réalisation de votre objectif. Si vous luttez pour prendre ce genre d’engagement, alors qu’est-ce que cela dit de votre niveau de confiance ? Si vous comptez vraiment atteindre votre objectif, alors le résultat négatif n’arrivera pas.

Quand vous faites cela, faites attention de ne pas créer par erreur trop de vent contraire à votre objectif. Vous voulez engager votre compétitivité, si vous trouvez cela utile, mais vous ne voulez pas aller jusqu’à inciter les autres à saboter votre succès. Donc si vous promettez de jolies choses à certaines personnes en cas d’échec, vous pourriez motiver les gens à encourager votre échec et à se retenir de vous apporter l’aide qu’ils auraient proposé dans le cas contraire.

Impliquez les autres

Une façon de plus d’augmenter votre engagement envers votre objectif est d’impliquer les autres dans sa réalisation. Au lieu d’engager votre compétitivité, vous pouvez créer un esprit de coopération et de travail d’équipe. C’est l’approche que je choisis d’utiliser pour mon nouvel objectif de revenus passifs.

Je crois que nous pouvons tous atteindre nos objectifs ensemble et nous aider et nous soutenir les uns les autres en cours de route, donc je souhaite créer un esprit de coopération. Je ne trouverais pas utile de voir les gens souhaiter que j’échoue.

En créant et en partageant une série d’articles publics quant à la façon de créer des revenus passifs, j’engage d’autres gens dans la réalisation de mon objectif. Un effet secondaire positif est que je crée une ressource pour aider les autres à atteindre le même genre d’objectif. Les gens apprécient généralement ce genre de choses, et je vois déjà beaucoup de retours positifs à propos de cette série. J’apprécie bel et bien cet encouragement, c’est très motivant pour moi.

Si j’en faisais un objectif privé, je pourrais trouver plus difficile d’atteindre mon objectif car je serais la seule personne qui s’en préoccuperait. Mais en le faisant d’une façon qui implique plus de soutien social, cela devient plus simple. Oui, cela demande plus de travail de partager publiquement les étapes en cours de route, mais cela transforme aussi un projet solo en projet social, ce qui fait que c’est plus amusant d’y travailler. J’ai aussi plus de responsabilités à faire progresser cette série semaine après semaine.

La semaine dernière j’ai pris de mini-vacances qui incluaient un voyage à Disneyland, et je n’ai pas écrit d’article pour mon blog pendant ce temps. Mais j’ai vu des gens poster sur Twitter qu’ils avaient hâte de lire mon prochain article de cette série. En annonçant cette série publiquement, j’ai invité les autres à me tenir responsable et à m’assurer que j’allais continuer. Je suis toujours libre de prendre de mini-vacances quand je le veux, mais les autres gens vont me donner un petit coup de coude pour faire avancer cela car ils sont motivés pour en recevoir la valeur. Je crois que cela complique grandement le fait d’échouer. Compliquer le fait d’échouer signifie que j’ai plus de chances de réussir.

Si vous regardez ma situation et la façon dont j’ai mis cela en place, vous allez probablement être d’accord pour dire que je devrais avoir une bonne motivation pour arriver au bout de cette série et atteindre mon objectif. Le temps sera l’ultime juge évidemment, mais en même temps, avez-vous mis en place votre objectif avec les mêmes niveaux de motivation et de pression ? Si ce n’est pas le cas, il est temps de faire ces ajustements. Si c’est trop facile pour vous d’abandonner en cours de route, vous le ferez probablement. En fait, j’ai gagné de l’argent en pariant contre des gens quand je pouvais voir qu’ils ne se mettaient pas une pression nécessaire pour réussir.

Créer un stress positif

Nous savons que trop de stress est une mauvaise chose. Mais nous savons aussi que trop peu de stress est tout aussi mauvais. Il y a une dose adéquate de stress entre ces extrêmes où vous vous sentirez motivé de passer à l’action. Cette forme positive de stress est appelée eustress.

De quelle autre façon pouvez-vous renforcer votre engagement envers votre objectif ? Comment pouvez-vous le garder en face de vous ? Comment pouvez-vous rendre cela plus réel et plus solide ? Comment pouvez-vous ajouter plus de conséquences négatives à l’échec ? Quelles que soient les idées que vous trouviez, agissez immédiatement pour les suivre. Ce n’est pas grave d’être un peu impulsif. En le faisant encore et encore, vous apprendrez ce qui fonctionne le mieux pour vous.

Cela prend souvent du temps pour qu’un nouvel objectif fasse son effet, donc je vous encourage à prendre cette étape au sérieux. Ce n’est pas une étape difficile. Créer et poster mon rappel d’objectif dans mon bureau n’a pris que quelques minutes. Vous pouvez en faire beaucoup avec une simple petite mise à jour de statut sur votre réseau social préféré, comme en promettant un gage si vous échouez à atteindre votre objectif dans le délai que vous avez décidé.

Évidemment vous pouvez aussi prendre quelques minutes pour renforcer votre engagement.

Si vous décidez de sauter cette étape, je m’attends honnêtement à ce que vous n’arriviez pas à atteindre votre objectif. S’il est trop facile et sûr pour vous d’échouer, c’est probablement ce qui vous arrivera.

À ce stade vous pourriez vous demander quand nous allons passer aux étapes d’action. Où est la partie pratique ? Eh bien, nous sommes déjà dans les étapes d’action. Cela fait totalement partie de l’aspect pratique. Nous devons mettre les choses en place pour que vous ayez toutes les chances de passer à l’action. Comment les autres étapes vont-elles vous être bénéfiques si vous ne faites que les lire et que vous n’agissez pas réellement ? Combien de fois, en lisant des infos pratiques, vous êtes-vous dit « Je devrais faire ça », pour ensuite abandonner et passer à autre chose ? Nous devons éviter ce genre de dénouement.

Mon intention avec cette série n’est pas de vous apprendre les étapes pour générer des revenus passifs. Cela serait une perte de temps pour tout le monde, et cela a déjà été fait. Mon intention est que vous créiez réellement une nouvelle source de revenus passifs. C’est le résultat final que je veux que vous atteignez.

Êtes-vous dedans ou pas ?

C’est le moment où vous devez vous décider : Est-ce que je vais suivre cette série en agissant ou pas ? Est-ce que je vais agir et me créer une nouvelle source de revenus passifs, ou est-ce que je vais rester sur la touche et regarder les autres le faire ?

Si vous n’êtes pas sûr, alors vous n’allez pas agir… du moins pas encore. Soit vous êtes sûr et vous vous engagez, soit ce bateau va partir sans vous. Vous pourriez vous dire que vous pouvez toujours revenir à cette série plus tard, mais le ferez-vous vraiment ? Il y a beaucoup d’énergie qui circule quand vous faites cela en temps réel, avec un coach et d’autres personnes qui participent. Cette énergie ne sera plus là dans six mois. Donc je pense qu’il est juste de dire que c’est maintenant ou jamais.

Vous pourriez vous demander quel engagement cela va engendrer. Est-ce que vous ne devriez pas apprendre les étapes d’action avant de vous engager ? Pas du tout. Ce n’est pas comme ça que les choses fonctionnent. Vous commencez par vous engager, puis les étapes apparaissent. Que demander de plus ? Je vous coache personnellement à travers tout ce processus gratuitement. Je l’ai déjà fait bien des fois, et énormément de gens l’ont fait aussi. Il est évident que c’est un objectif réaliste et réalisable. Et si vous vous êtes réellement engagé, alors même si j’abandonnais en cours de route, vous continueriez sans moi et apprendriez ce que vous avez besoin d’apprendre ailleurs (tout comme je l’ai fait).

Devez-vous vraiment vous engager à l’aveuglette ? Vous ne vous engagez pas à l’aveuglette. La personne qui, au final, va progresser vers cet objectif, c’est vous, pas moi. Vous êtes la source de lumière ici. Je suis l’aide que vous avez invoquée dans votre réalité pour vous aider à créer ceci maintenant.

Quelle est la pire chose qui puisse arriver de toute façon ? Même si vous vous engagez et que vous échouez, vous allez de toute façon apprendre des choses incroyables en chemin. Vous verrez de quoi vous êtes fait. Dans le pire des cas vous allez souffrir de quelques conséquences négatives comme un léger embarras. La belle affaire. Vous y survivrez.

Donc êtes-vous dedans, ou pas ? Si vous n’êtes pas sûr d’être dedans, vous pouvez être sûr que vous n’êtes pas engagé.

Dans un an, quelle décision souhaiterez-vous avoir prise aujourd’hui ?

Crédits photo : © Ainoa – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *