L’essor des communautés privées

communautés privéesEn 2017, j’ai investi plus de 10 000 $ pour intégrer des communautés privées en ligne (plus de 15 000 $ si l’on inclut les frais de déplacement et les dépenses connexes). Pour le compte de 2018, mon investissement a dépassé les 30 000 $ et je suis même passé à 40 000 $ puis à 50 000 $.

En termes de valeur, ces investissements que j’ai faits l’an dernier font partie des meilleurs que j’aie jamais faits. Les chiffres de mon entreprise ont doublé d’un exercice financier à un autre. Mieux, l’avenir s’annonce plus prometteur que jamais.

Si j’avais investi ces mêmes fonds dans les Bitcoins au début de 2017, les rendements n’auraient pas été aussi bons. Je m’attends à ce qu’il en soit de même cette année, même si le Bitcoin a connu une autre excellente année.

Qu’est-ce qui peut expliquer cela ? Qu’y-a-t-il de si génial avec les communautés privées ? N’existe-il pas des communautés libres d’accès pour à peu près n’importe quoi ?

Vous pouvez effectivement trouver des communautés libres d’accès comme des groupes Facebook ou des forums en ligne, quels que soient vos centres d’intérêt. Je suis très familier avec les options gratuites étant donné que je suis immergé dans cet univers depuis plus de deux décennies. En effet, en 2006, j’ai fondé un forum populaire de croissance personnelle qui a attiré 50 000 membres et suscité plus d’un million de messages au cours de ses cinq années d’existence.

Des années auparavant, j’ai fondé une communauté populaire de développeurs de jeux indépendants qui existe encore aujourd’hui. J’ai également été membre de plusieurs autres communautés en ligne gratuites au fil des ans. Cela remonte à 1994. J’étais à l’époque membre d’une communauté locale qui organisait même des rencontres en personne.

Les communautés libres d’accès peuvent être très bonnes, et les meilleures parmi elles peuvent même apporter une valeur intéressante à leurs membres. Les communautés privées, cependant, présentent des avantages beaucoup plus importants par rapport aux communautés libres d’accès.

Dans cet article, je vais explorer certains de ces avantages avec vous. Si vous cherchez véritablement à vous améliorer plus vite et obtenir de meilleurs résultats dans certains domaines de la vie, je vous encourage à envisager sérieusement d’ajouter l’adhésion à une ou plusieurs communautés privées dans vos projets de croissance.

Voici pourquoi…

Accès restreint

Les communautés privées sont normalement difficiles d’accès, de sorte que tout le monde ne peut pas s’y joindre. Il existe certaines communautés privées auxquelles l’on ne peut accéder que par invitation. Ainsi, vous ne saurez peut-être même pas qu’elles existent à moins d’avoir reçu une invitation. Les communautés « Pay to Play » où vous devez payer pour l’accès sont particulièrement nombreuses.

Et parfois, il y a des conditions spécifiques qui doivent être remplies pour que votre candidature soit prise en considération. Les communautés privées les plus exclusives peuvent avoir un processus d’adhésion comportant plusieurs entrevues, et elles peuvent coûter des dizaines de milliers de dollars par année. Il y a un an, j’ai présenté une demande d’adhésion à une telle communauté et j’étais ravi d’être accepté.

Ces communautés privées comptent souvent peu de membres. Alors que vous pouvez trouver des milliers, voire des millions de membres dans les communautés libres d’accès les plus populaires, les communautés privées prospèrent souvent avec quelques dizaines ou centaines de membres.

Même une modeste restriction à l’entrée est très utile. Cela éloigne les mauvais membres. Cette simple barrière peut aider une communauté à être 10 fois plus utile que les autres.

Le spam est un problème courant dans les communautés libres d’accès, surtout si les responsables de la communauté veulent maintenir un espace sans sollicitation. Toutefois, les spammeurs ne rejoignent généralement pas les communautés privées, surtout s’ils doivent payer pour être admis. Depuis plusieurs mois que notre communauté privée de croissance personnelle a été lancée, il n’y a pas eu un seul problème de spam. Dans mes anciens forums publics, il aurait fallu plus qu’un miracle pour éviter les problèmes de spam. Les gestionnaires de ces forums devaient d’ailleurs constamment supprimer le spam et bannir les spammeurs.

Les trolls affluent généralement aussi dans les communautés libres d’accès. Même si ce phénomène peut être remarqué dans les communautés privées, il est beaucoup moins courant et peut être facilement corrigé par un simple avertissement ou, dans le pire des cas, par une expulsion.

En règle générale, une personne ne rejoint pas une communauté payante pour se comporter comme un écervelé et se faire expulser. Un tel comportement, cependant, est courant dans de nombreuses communautés libres d’accès. Lorsque les trolls sont tolérés, les normes de la communauté se dégradent, la confiance se dégrade et les interactions sont remplies d’inepties.

Rencontrer l’élite

Restreindre l’accès permet de filtrer les personnes qui accèdent à une communauté. De cette manière, celles qui s’inscrivent sont susceptibles d’être plus dévouées et concentrées sur le sujet du groupe. D’après mon expérience, ce dévouement a tendance à prendre de l’ampleur en fonction du cout et/ou des conditions d’adhésion. Ainsi, plus il est difficile de rejoindre une communauté (qui a par exemple des frais d’adhésion importants), plus le niveau d’engagement moyen et la passion des membres sont susceptibles d’être élevés.

Imaginez ce scénario : vous proposez aux membres d’une communauté gratuite existante de rejoindre une communauté privée plus exclusive traitant du même sujet. Supposons que la communauté gratuite compte 10 000 membres et que 100 parmi eux rejoignent la communauté payante. Lesquels de ces membres sont susceptibles de rejoindre le groupe payant ?

L’on serait très précis en disant qu’il s’agit peut-être des meilleurs membres de la communauté gratuite, c’est-à-dire ceux qui sont les plus actifs, les plus dévoués, les plus expérimentés et les plus passionnés dans le domaine en question. Ce n’est pas un si mauvais groupe de personnes avec lequel interagir, que ce soit en tant que membre ou en tant que gestionnaire de communauté.

Si vous facturez l’accès à une communauté privée, il se peut que certains excellents membres de votre communauté gratuite n’aient tout simplement pas les moyens de payer. Vous pouvez ainsi attirer des membres moins sérieux qui ont juste un peu d’argent supplémentaire à dépenser. Sachez qu’aucune restriction d’accès ne sera totalement équitable.

Toutefois, pour avoir fait l’expérience des deux côtés, je sais que de simples restrictions d’accès peuvent fonctionner de manière impressionnante. J’ai été époustouflé par la qualité et la profondeur des interactions que j’ai vues dans les communautés privées payantes par rapport à ce à quoi j’ai eu droit dans les communautés libres d’accès. En fait, la différence est si profonde que je regrette d’avoir passé autant de temps dans des communautés libres d’accès. Si j’avais su il y a dix ans ce que je sais aujourd’hui, j’aurais adhéré à des communautés privées beaucoup plus tôt.

Les membres des communautés privées ont tendance à être beaucoup plus actifs alors que les communautés libres d’accès attirent souvent des tonnes de rôdeurs qui ne contribuent pas assez. Notre communauté privée génère environ 50 nouveaux messages sur le forum chaque jour. Cela signifie qu’un membre moyen envoie au moins un message tous les deux jours.

C’est un niveau d’engagement très solide. En revanche, notre communauté gratuite comptait 500 fois plus de membres inscrits, mais collectivement, elle ne générait qu’environ 500 messages par jour. Par conséquent, en moyenne, les membres de notre communauté privée sont environ 50 fois plus actifs en termes de partage. Ils contribuent et se connectent beaucoup plus.

communautés libres d’accès

Je sais que le mot élite peut avoir une connotation négative dans certains milieux. Il est en effet associé au snobisme. Élite signifie simplement « supérieur en termes de capacités ou de qualité ». Le mot supérieur est bien sûr subjectif, mais je peux vous assurer que le fait de travailler avec une petite partie des membres d’une communauté plus large comporte beaucoup d’aspects intéressants, même si la seule exigence, c’est d’être en mesure de payer les cotisations.

Une façon d’encadrer l’élite de la communauté, c’est d’inclure ceux qui ont fait un investissement important dans cette communauté. Apporter une contribution positive est toujours mieux que ne rien apporter du tout, car cela signifie que les membres ont des intérêts en jeu.

Même si l’imposition de frais d’adhésion à elle seule ne constitue pas un filtre parfait, elle est pratique et facile à mettre en place avec les outils de gestion de communauté disponibles de nos jours. D’ailleurs, ces outils fonctionnent de façon impressionnante.

En fait, ils fonctionnent si bien que si j’ai le choix entre rejoindre une communauté gratuite et une communauté payante qui traitent du même sujet avec les mêmes fonctionnalités et qui sont gérées par les mêmes personnes, je favoriserais avec joie la communauté privée.

Pourquoi ? Parce que c’est une quasi-certitude que la communauté payante sera plus restreinte, plus soudée, plus engagée et plus professionnelle. L’on retrouve une grande partie des membres de l’élite dans la communauté payante. Dans une certaine mesure, c’est une simplification excessive. Cependant, je pense que c’est un modèle mental raisonnable pour définir les différences.

Plus d’actions et de résultats

L’une des principales différences que j’ai remarquées, c’est que les communautés libres d’accès ont tendance à discuter d’un sujet simplement pour avoir un aperçu et par souci de compréhension. Par contre, les membres des communautés privées se concentrent sur l’action et la création de résultats. Cela se vérifie particulièrement dans les communautés où il faut payer pour adhérer.

Lorsque j’ai commencé à véritablement explorer les communautés payantes en ligne en 2016, j’ai immédiatement été frappé par le fait que les membres étaient résolument tournés vers l’action. J’étais déjà très habitué aux communautés libres d’accès. Par conséquent, j’avais l’habitude de voir beaucoup de discussions, généralement initiées pour acquérir des connaissances et comprendre des sujets. Toutefois, les membres étaient rarement portés vers l’action. Je me disais que les discussions dans les communautés privées pourraient être plus ciblées, mais en restant dans le même esprit que ce que j’ai vu dans les communautés libres d’accès. J’avais tort.

J’ai été surpris de constater que les discussions au sein des communautés privées étaient normalement beaucoup plus axées sur la façon de procéder, les mesures à prendre et les progrès vers des objectifs précis. Les membres voulaient des résultats, et ils ont mis à profit ces communautés pour les aider à résoudre des problèmes réels et à progresser.

La façon la plus simple de faire la différence est peut-être de dire que les communautés libres d’accès sont centrées sur la discussion alors que les communautés privées cherchent à obtenir des résultats. Une autre façon d’encadrer cela est de dire que les communautés libres d’accès « parlent » tandis que les communautés privées « agissent ».

Pour moi, cela a beaucoup de sens. Lorsque vous payez pour une adhésion, vous devez justifier la dépense. La façon la plus simple d’y parvenir, c’est de considérer votre adhésion comme un investissement. Vous attendez donc un bon retour sur investissement. Cela signifie que vous devez obtenir des résultats.

Si vous faites partie d’une communauté qui traite des réalités en entreprise, des affaires ou des finances, ce retour pourrait être mesuré en fonction du gain financier que vous tirez de votre participation au groupe.

Les résultats mesurables peuvent aussi inclure des changements d’habitudes, des améliorations du mode de vie, des améliorations de la santé, l’acquisition de nouvelles compétences ou tout autre élément que vous considéreriez comme un retour positif sur votre investissement.

Ce que j’aime bien, c’est que le modèle d’affaires d’une bonne communauté privée amène tout le monde à se concentrer sur les résultats. Les membres veulent des résultats pour justifier leur investissement. Les gestionnaires de la communauté souhaitent aussi que les membres obtiennent des résultats parce que de bons résultats se traduisent par un plus grand nombre de renouvellements d’adhésion et de recommandations, ce qui signifie plus de revenus. Cela va également de pair avec un investissement continu pour améliorer la communauté pour tous les membres. C’est un modèle très puissant, dans tous les aspects. C’est simple et facile à comprendre.

Avec une communauté gratuite, cet alignement peut être beaucoup plus difficile à réaliser. Ce qui est bon pour les gestionnaires de la communauté peut ne pas correspondre à ce qui est le mieux pour les membres. Par exemple, les gestionnaires pourraient tenter de monétiser la communauté grâce aux publicités, mais cela peut facilement dégrader la qualité de la communauté si les membres préfèrent un espace sans publicité. Vous avez probablement vu des problèmes d’alignement similaires ailleurs dans le monde en ligne. Cela laisse le pesant sentiment que « quelque chose ne va pas ».

L’accent mis sur les résultats peut être très puissant, et la raison en est simple : Vous avez plus de chances d’obtenir le résultat que vous désirez.

J’ai rejoint un groupe payant à la fin de 2016 en partie parce que je voulais apprendre à faire des lancements qui me rapportent un revenu à six chiffres. J’avais déjà fait beaucoup de lancements à cinq chiffres, mais je n’en avais jamais fait un à six chiffres. Pour moi, le but était plus d’acquérir une compétence que d’obtenir un rendement financier direct, mais j’ai obtenu les deux. Plusieurs mois après mon arrivée, j’ai fait mon premier lancement à six chiffres. Pour moi, le plus grand gain est de savoir comment faire un lancement à six chiffres et d’avoir l’assurance que je peux le répéter. En 2016, cet objectif semblait très ambitieux. Maintenant, je trouve cela normal… et aussi amusant !

Un autre bon retour sur investissement, c’est que j’ai maintenant des dizaines d’amis et de collègues qui ont aussi fait des lancements à six ou sept chiffres. Je peux donc facilement obtenir leurs conseils et commentaires par rapport à mes idées et défis. C’est incroyablement précieux et extrêmement pratique.

Les informations obtenues au cours des discussions ouvertes me sont toujours utiles. Si c’est votre priorité à l’heure actuelle, je pense que les communautés libres d’accès sont idéales pour vous. De telles communautés attirent de beaux parleurs, et il n’y a rien de mal à cela, surtout quand on est d’humeur à partager. Toutefois, si et quand vos intérêts changent et si vous vous sentez plus attiré par l’action et les réalisations, par exemple quand vous voulez voir des gains mesurables par rapport à vos revenus, votre style de vie ou autre, je vous encourage à vous pencher de près vers les communautés privées.

Le calcul simple est qu’une bonne communauté privée peut s’autofinancer plusieurs fois. Essayez de ne pas être obsédé uniquement par le prix. Un investissement judicieux ici peut vous rapporter de l’argent. C’est l’une des raisons pour lesquelles je continue d’investir encore plus dans ces communautés. Je m’attends à ce que le rendement financier à lui seul représente au moins 10 fois mon investissement, et que les autres avantages soient encore plus intéressants.

Les gens ne paieront pas des milliers de dollars pour des conseils sur la perte de poids, mais beaucoup paieraient volontiers autant si vous pouvez réellement les aider à perdre un certain nombre de kilos de manière efficace. Un tel succès n’est peut-être pas garanti, mais que pourriez-vous faire pour quelqu’un de très motivé et qui est prêt à travailler dur ? Si l’accent est mis sur l’action, le progrès et l’atteinte de résultats plutôt que sur le simple partage et la discussion, il y a beaucoup plus de chances que les membres atteignent leurs objectifs. C’est exactement ce qui s’est produit avec moi lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux communautés privées.

De plus, communiquer quotidiennement avec des gens axés sur les résultats a un effet contagieux. Lorsque vous êtes membre d’une communauté privée solide, il y a de fortes chances que vous soyez contaminé par cette mentalité. Vous vous retrouverez probablement à entreprendre beaucoup plus d’actions rien que par osmose. Vous ne voudrez pas voir vos pairs faire la course en tête alors que vous semblez être immobile. Toutefois, si vous rejoignez pareille communauté pour la discussion seulement et que vous n’intensifiez pas vos actions, les autres membres vous laisseront derrière. Dans les communautés libres d’accès, il n’y a pas de pareilles piqûres de rappel.

Une fois que vous aurez touché du doigt les avantages d’une solide communauté privée ou deux, vous considérerez probablement plusieurs autres interactions en ligne comme une relative perte de temps. Cela vous aidera à élever vos normes en ce qui concerne vos attentes sociales. Si vous obtenez des résultats majeurs grâce à une communauté de qualité, et que vos autres interactions en ligne se limitent au partage des photos de vos récents repas ou aux plaintes au sujet de la météo, vous serez motivé à supprimer ce genre de futilités.

C’est l’une des raisons pour lesquelles, bien que j’aie actuellement un compte Facebook, je le maintiens à zéro ami, et je ne l’utilise que pour accéder aux groupes privés auxquels j’appartiens. Je n’ai aucun intérêt à voir les mises à jour du statut personnel des gens, et je ne publie pas non plus de mises à jour de statut.

J’ai fait beaucoup d’efforts pour améliorer la qualité de mes interactions en ligne depuis que j’ai commencé à bloguer en 2004, et je suis très satisfait du résultat. J’aime particulièrement échanger avec des gens intelligents, qui suivent le chemin de leur cœur et qui sont ambitieux. De telles personnes sont relativement faciles à trouver dans les communautés privées.

communautés privées

Partage de qualité

Dans les communautés privées, le participant moyen semble être plus brillant et plus conscient de lui-même que ce que je vois généralement dans les communautés libres d’accès. De même, il est généralement plus expérimenté dans le domaine. Cela peut mener à des échanges fascinants et enrichissants.

En raison des conditions d’adhésion, ceux qui rejoignent les communautés privées sont souvent plus excités à leurs débuts. L’on ressent généralement une grande satisfaction, surtout si l’adhésion s’est faite au prix fort. Cela peut faire disparaitre une forme de timidité que les gens pourraient autrement ressentir lorsqu’ils entrent en contact avec d’autres membres pour la première fois.

Le sentiment d’appartenance est fortement présent dès le départ. Nul n’est un étranger parce que vous avez tous quelque chose en commun. Vous avez tous payé un prix pour rejoindre cet impressionnant groupe qui, vous en êtes certain, vous aidera à obtenir des résultats. Comparez ce sentiment à ce que l’on ressent en rejoignant une communauté gratuite. C’est généralement (juste) un peu plus excitant que de voir une glace fondre.

Ce positif sentiment mutuel peut être très puissant dans la pratique. Cela facilite en effet les liens avec les autres membres. Vous vous sentez fier d’avoir fait un pas en avant, et c’est un état dans lequel il fait bon d’être quand vous voulez tendre la main et vous faire de nouveaux amis.

Un autre avantage des groupes privés, c’est le fait de savoir que ce que vous partagez ne sera pas indexé par Google. Même si quelques membres entêtés pourraient délibérément copier et coller vos élucubrations à l’extérieur du groupe, la pression sociale pour ne pas le faire est généralement suffisante pour empêcher un tel comportement. Plusieurs groupes adoptent une politique stricte contre le partage de discussions privées à l’extérieur du groupe, du moins pas sans la permission des participants concernés. Cela encourage un partage et une intimité plus profonds. Je vois souvent des gens qui font part de problèmes dans des groupes privés qui sont beaucoup moins souvent abordés dans des groupes publics.

Dans les groupes privés, il est extrêmement courant que les gens interviennent aussi sous leur vrai nom au lieu de se cacher derrière un pseudonyme. Cela aide à maintenir des normes plus élevées pour leurs interactions sociales. En effet, tout le monde est traité avec dignité et respect.

De plus, dans les communautés privées, il est courant de voir des gens partager leurs résultats financiers spécifiques avec d’autres membres de la communauté. Vous verrez des gens partager aussi bien des résultats lamentables que des percées positives. Lorsque les résultats sont mauvais, ils reçoivent des analyses, des conseils et des encouragements. Lorsque les résultats sont bons, ils sont invités à partager plus de détails à propos de leur succès pour inspirer et éduquer les autres membres, et ils reçoivent aussi beaucoup de félicitations.

Par conséquent, les meilleures pratiques ont tendance à se propager rapidement au sein d’une communauté privée parce que vous pouvez facilement relier les méthodes et les processus aux résultats. Ce type d’aperçu est beaucoup plus difficile à avoir dans une communauté publique parce que les gens cachent ou déguisent souvent leurs vrais résultats pour une variété de raisons. Dans une communauté privée, il n’y a pas autant d’incitation à mentir ou à cacher la vérité, car cela empêcherait les autres membres de comprendre réellement votre situation. Vous êtes plus susceptible d’obtenir une aide de qualité si vous êtes honnête quant à vos progrès.

Plus de signaux, moins de bruit

Le rapport signal/bruit est nettement meilleur dans les communautés privées, en particulier dans les communautés payantes. Je pense que la raison principale en est que les membres des groupes payants ne veulent pas perdre leur temps. Non seulement ils ont payé pour leur intégration, mais ils doivent aussi investir du temps et de l’énergie pour toucher les bénéfices de leur adhésion. Faire un tas de publications inutiles ne les aidera pas à obtenir un rendement positif. Par conséquent, ce genre de partage est beaucoup moins courant.

Dans une communauté libre d’accès, vous pouvez considérer 50 à 95% des messages comme inutiles. Par « inutiles », j’entends des bavardages vides, des discussions sans importance, les questions de base des débutants qui ont été posées des dizaines de fois auparavant, les promotions non pertinentes ou récurrentes et d’autres messages divers sans grande valeur.

Dans les communautés privées que j’ai vues, seuls 5 à 10% des messages peuvent être qualifiés d’inutiles. Oui, il est possible de voir des messages inutiles, mais ce n’est pas fréquent. Cela ne veut pas dire que 90% des messages vous intéresseront personnellement, mais vous verrez que les gens ont plus souvent des conversations sérieuses et axées sur les résultats. Cela signifie aussi que lorsque vous demandez de l’aide, vous obtiendrez probablement des commentaires et des conseils de qualité.

J’ai été particulièrement impressionné de voir jusqu’où les membres des communautés privées peuvent aller pour s’entraider. Par exemple, vous pouvez poser une question et constater qu’un membre plus expérimenté vous invite à passer immédiatement un appel pour partager ses meilleurs conseils et solutions — gratuitement. J’ai vécu cela à plusieurs reprises. J’ai aussi vu cela se produire dans mon club de croissance personnelle, ce qui est formidable. Les membres des communautés privées ont tendance à se sentir plus loyaux les uns envers les autres et envers le groupe. Ils font donc des investissements plus importants pour s’entraider.

Je pense que cela est rendu possible grâce au nombre réduit de personnes qui composent les communautés privées. S’il n’y a qu’une centaine de membres dans un groupe, vous pouvez apprendre à connaitre la plupart des membres dans une certaine mesure — ou du moins ceux qui sont très actifs. Vous savez donc que si vous aidez quelqu’un, il y a de bonnes chances qu’il se souviendra et appréciera ce que vous avez fait pour lui, et qu’il sera impatient de vous rendre la pareille lorsque l’occasion se présentera.

L’un des principaux avantages que j’ai obtenus grâce à ce genre de soutien, c’est que je me suis senti capable d’atteindre des objectifs beaucoup plus ambitieux. Quand une communauté solide vous soutient, vous avez l’impression de pouvoir faire beaucoup plus qu’en temps normal. Vous savez que si jamais vous avez des ennuis, il y a des gens intelligents vers qui vous pouvez rapidement vous tourner pour obtenir de l’aide, des conseils et un soutien affectif.

Par ailleurs, un groupe privé est beaucoup plus facile à gérer qu’un groupe public. Pour nos forums publics, nous avions besoin d’au moins une dizaine de modérateurs bénévoles pour garantir que les échanges restent civilisés. Pour notre communauté privée, nous n’avons aucun modérateur. Nous n’en avons pas eu besoin parce que la communauté est autonome. En général, tous les problèmes d’administration qui surviennent sont plus susceptibles d’être de simples questions pratiques ou des suggestions de nouvelles fonctionnalités.

Il n’est tout simplement pas nécessaire de mettre en place un système afin de maintenir l’ordre dans la communauté. C’est une caractéristique propre aux communautés privées que j’ai vues jusqu’ici. Étant donné qu’il faut peu voire pas de modération, les gestionnaires de la communauté peuvent investir plus de temps et d’énergie dans l’amélioration de la communauté pour le bien des membres au lieu de perdre autant de temps à s’occuper des questions d’entretien. Avec le temps, ces questions peuvent vraiment s’accumuler.

Les gens adhèrent aux communautés privées pour obtenir des résultats, de sorte que personne ne veut dégrader la qualité de la communauté, car cela ne ferait que réduire le rendement potentiel de son investissement. Les membres des communautés libres d’accès n’ont souvent aucun scrupule et se plaisent à déconner parce qu’ils peuvent toujours trouver une autre communauté après avoir été mis à la porte… au cas où les responsables de la communauté les expulsent.

Plusieurs gestionnaires de communautés utilisent des groupes Facebook privés pour héberger leurs communautés. L’avantage, c’est que Facebook est gratuit et facile à installer. L’inconvénient, par contre c’est d’avoir à utiliser Facebook avec ses nombreuses distractions et publicités. Toutefois, cela n’est pas nécessairement mauvais parce que vous pouvez voir des annonces pertinentes sur d’autres communautés privées qui pourraient vous intéresser. Malgré tout, je préfère personnellement, les communautés sans publicité.

Plusieurs gestionnaires de communautés investissent également dans la publicité sur Facebook pour attirer les gens dans leurs communautés libres d’accès, puis ils s’efforcent d’attirer ces personnes vers leurs communautés payantes. Cependant, cela peut être une stratégie difficile, et les propriétaires de communauté que je connais qui gèrent deux groupes de cette façon sont souvent déchirés entre le temps et l’attention qu’ils doivent consacrer à leur groupe libre d’accès et à leur groupe payant. Cela peut facilement devenir épuisant.

Personnellement, je pense qu’il est plus facile de se concentrer sur le groupe payant et d’y donner le meilleur de soi. Par conséquent, je ne gère pas de groupes libres d’accès ces jours-ci. Si je devais le faire, je ne participerais probablement pas directement au groupe ; je paierais quelqu’un d’autre pour le gérer, de sorte que je pourrais me concentrer sur le groupe payant et offrir plus de valeur aux personnes axées sur les résultats.

Un autre inconvénient de l’hébergement de communautés privées sur Facebook, c’est que les groupes Facebook sont assez limités en fonctionnalités par rapport à d’autres options. Nous utilisons Discourse pour nos forums privés. Cette plateforme est gratuite et disponible en open source. De plus, ses fonctionnalités sont excellentes. Facebook est parfait pour partager des mises à jour de statut et discuter brièvement avec des amis. Toutefois, cette plateforme n’est pas ce qu’il y a de mieux pour des discussions intellectuelles profondes sur des sujets importants qui pourraient durer des jours ou des semaines.

Facebook manque de fonctionnalités et de catégories adéquates. Par conséquent, les messages intéressants disparaissent rapidement. La fonction de recherche de Facebook est également étonnamment inefficace. Néanmoins, certaines grandes communautés privées utilisent encore les groupes Facebook. Je pense cependant que cette préférence est largement justifiée par un besoin de commodité et peut-être un manque de confort dans l’utilisation d’autres solutions techniques.

Si vous hébergez un forum privé sur votre propre serveur au lieu d’utiliser Facebook, vous pouvez le structurer comme vous le souhaitez. L’une de mes priorités pour notre communauté était de la garder exempte de distractions inutiles. Par conséquent, notre communauté est complètement exempte de publicité et de promotions, et c’est exactement ce que je veux. J’aime bien le fait de ne pas avoir à infecter notre groupe avec l’ambiance généralement flippante de Facebook.

Coaching en direct et autres avantages axés sur les objectifs

Dans une ordinaire communauté libre d’accès, le principal avantage, c’est l’opportunité de commenter, discuter et débattre des différents sujets. Et ce ne sont évidemment pas les gens qui sont impatients d’interagir de cette façon qui manquent.

Comme je l’ai déjà expliqué, dans les communautés privées, les interactions portent généralement sur les actions et les résultats. Toutefois, ces groupes offrent souvent beaucoup plus qu’un simple cadre de discussion privé. Ils peuvent également inclure du coaching par téléphone, des cours approfondis, des événements en direct et d’autres avantages qui aident les membres à atteindre leurs objectifs.

Par exemple, dans notre groupe consacré à la croissance personnelle, nous faisons du coaching par appel vidéo la plupart des semaines. En général un appel dure entre 90 minutes et 2 heures. Nous commençons chaque appel en soulignant les réalisations des membres au cours de la semaine précédente et en nous félicitant mutuellement pour nos récents progrès. Ensuite, je fais environ 15 minutes de partage sur un sujet spécifique, par exemple comment atteindre 10 fois les objectifs fixés ou quels types d’essais de 30 jours sont les meilleurs.

Après cela, pour la majeure partie de l’appel, nous faisons du coaching individuel pour les membres qui souhaitent discuter d’un problème ou d’un défi particulier. Cela dure généralement 15 minutes par personne. Nous enregistrons chaque appel, puis nous l’ajoutons à notre portail d’adhésion. Ainsi, n’importe quel membre peut écouter ou télécharger n’importe quel appel précédent en format audio ou vidéo. Il est également possible de faire des conversations textuelles pendant chaque appel. De cette manière, les membres peuvent commenter et partager des conseils supplémentaires au fur et à mesure. Évidemment, ces messages entrent aussi directement dans les archives.

Il y a un an, j’ai ajouté notre premier cours vidéo complet sur le portail. La vidéo portait sur comment fixer et atteindre les objectifs. Le deuxième cours portait sur comment entreprendre des actions. Plusieurs autres ressources ont également été partagées avec le groupe, y compris un défi créatif de 10 jours. Il y a aussi des enregistrements audio de 96 articles de mon blog (plus de 11 heures de contenu enregistré par des doubleurs professionnels). Et nous ne faisons que commencer ! Plus le temps passe, plus nous aurons des ressources sur le portail des membres.

Ce genre de chose est en fait assez ordinaire pour les communautés privées haut de gamme. Elles offrent souvent beaucoup à leurs membres. Toutefois, rien ne se fait au hasard ; l’objectif général, c’est d’aider les membres à obtenir des résultats significatifs.

Certaines communautés ont tellement à offrir que vous pourrez vous sentir un peu dépassé par toutes les possibilités qui s’offrent à vous lorsque vous vous y inscrivez. Je pense que c’est une bonne chose. Cela peut vous aider à vous habituer à l’abondance, le principal défi étant d’établir des priorités.

Des relations plus étroites

Lorsque vous rejoignez une communauté privée qui vous convient parfaitement, il y a de fortes chances que vous en veniez à considérer les autres membres comme vos meilleures connaissances. Cela est particulièrement stimulant lorsque vos collègues ont des normes élevées en matière d’action et d’accomplissement. Vous vous retrouverez inconsciemment en train de faire des efforts pour vous mettre à niveau en fonction des normes des autres.

Peut-être avez-vous entendu dire que l’on devient la moyenne des six personnes dont l’on est le plus proche. C’est une simplification excessive, mais ce n’est pas loin de la vérité. En rejoignant une communauté privée et en décidant de créer des liens positifs avec les autres membres, vous pouvez changer ces six personnes pratiquement du jour au lendemain. Et cela peut modifier radicalement la trajectoire de votre vie.

Dans les communautés privées, la confiance est plus facile à établir. Parfois, elle est facilement accordée parce que les gens vous traiteront comme un camarade digne de ce nom simplement parce que vous appartenez au même groupe exclusif. Lorsque la confiance est grande, il y a moins de frictions pour se connecter, ce qui permet d’approfondir les relations plus rapidement. Il n’est pas impossible que vous ayez de nouveaux meilleurs amis en l’espace d’un mois ou deux après votre adhésion à une telle communauté.

Une chose qui m’impressionne par rapport à une communauté privée à laquelle j’appartiens, c’est que je n’ai pas l’impression d’avoir à diluer mes conseils lorsque je les donne. Lorsque je communique avec un lecteur par courriel, il est facile d’offenser accidentellement quelqu’un si je vais un peu trop loin dans la fermeté amoureuse. Dans une communauté exclusive, cependant, les membres ont tendance à mieux accepter et comprendre l’honnêteté semi-radicale. C’est un moyen efficace de communiquer. Les gens sont généralement moins nerveux, et ils apprécient que vous fassiez valoir votre point de vue sans tourner autour du pot.

Lorsqu’ils demandent des avis, ils veulent la vérité honnête, surtout quand l’honnêteté les aidera à obtenir de meilleurs résultats. Cela ne signifie pas qu’il faut éviter de faire preuve de tact. Toutefois, en général les membres des communautés payantes sont assez forts pour vouloir entendre la vérité. Il est vrai que cela peut sembler un peu dur à l’extérieur du groupe. Vous n’avez généralement pas à faire face à la mesquinerie que vous pouvez rencontrer ailleurs en ligne ; par exemple quelqu’un qui vous enlève de sa liste d’amis parce que vous lui avez donné des conseils bien intentionnés qu’il n’était pas assez mature pour gérer.

Parfois, les gens se taquinent même les uns les autres, poussant délibérément le bouton un peu plus loin chaque fois pour amener chacun à jouer à un niveau supérieur. J’ai subi cela à plusieurs reprises. Il y a plus d’un an, alors que je partageais des idées dans un groupe privé, un membre a fait remarquer qu’il trouvait que je pensais « trop petit ».

Quelques années plus tôt sur mon chemin de croissance personnelle, ce genre de commentaire aurait pu me conduire à rester sur la défensive. Cependant, aujourd’hui, j’apprécie le fait que des entrepreneurs expérimentés puissent voir ma situation d’un point de vue différent. Dans ce cas précis, ses commentaires m’ont aidé à relever le défi de bâtir et de lancer mon club dédié à la croissance personnelle. Et cela est l’un des plus grands projets créatifs de ma vie.

J’aime aussi le fait que les membres de ce club m’amènent à ne pas relâcher mes efforts. En effet, pour les aider à obtenir des résultats, je dois devenir plus fort et plus capable en tant que personne. C’est un défi très positif à relever en cette décennie particulière de ma vie et au-delà. Je trouve particulièrement gratifiant de voir les gens enregistrer des résultats positifs dans le groupe, surtout lorsqu’ils le font en puisant dans la force de la communauté pour les aider. J’ai parfois l’impression qu’une énergie puissante qui circule dans le groupe nous guide collectivement. Et ce sentiment a beaucoup augmenté depuis le début. Je pense qu’il a progressivement relevé le niveau d’optimisme général du groupe.

communautés libres d’accès

Responsabilisation

Si vous aimez la responsabilisation, les communautés privées excellent souvent dans ce domaine. Leur taille réduite, les liens plus étroits et les normes élevées qu’elles promeuvent encouragent les membres à se soucier de leur statut. Personne ne veut être le dernier de la communauté ; celui qui ne va jamais jusqu’au bout.

Faites attention à ne pas confondre les nombreuses définitions du mot attention. L’on dit souvent que ne pas faire attention à ce que les gens pensent est un bon conseil. Toutefois, cela appelle réellement à ne pas avoir peur et à résister aux jugements des autres. Un autre sens du mot attention consiste à valoriser les commentaires intelligents des personnes que vous respectez, et ce type d’attention peut vous aider à élever vos normes. À cet égard, il est sage de se soucier de ce que vos pairs pensent de vous parce que répondre à leurs attentes ou les dépasser peut être très motivant — si vous êtes membre d’un bon groupe dont vous aimez et respectez les membres.

On dit que chaque homme a sa propre ambition. Que ce soit vrai ou non, je peux dire que je n’ai pas d’autre ambition plus grande que d’être vraiment estimé de mes semblables, en me rendant digne de leur estime. — Abraham Lincoln

Si vous voulez que les autres membres d’une communauté privée vous tiennent en haute estime, vous devrez répondre aux normes du groupe. Dans certaines communautés, c’est un défi de taille qui vous poussera à grandir.

Un autre avantage de ces communautés, c’est qu’elles encouragent souvent les gens qui sont prêts à faire un effort. Elles ont tendance à respecter le travail acharné et la prise de risques, quels que soient vos résultats. Quand vous échouez, les autres membres vous aideront à vous relever et à revenir dans la partie.

Ce qui est vraiment intéressant dans les communautés payantes, c’est que les membres créent spontanément leurs propres groupes de responsabilisation. Par conséquent, cela n’a pas besoin d’être fait de façon formelle. Au printemps 2017, j’avais participé à un défi vidéo de 30 jours dans l’un de ces groupes. Ce défi était l’idée d’un autre membre qui avait invité les gens à s’engager. J’ai aimé le fait qu’il fallait partager les vidéos avec le groupe de façon quotidienne. Je ne voulais certainement pas être celui qui a échoué, alors j’ai réussi. Cela m’a permis d’acquérir beaucoup d’aisance en matière d’enregistrement et de publication vidéo.

Il y a plusieurs mois, dans mon club de croissance personnelle, plusieurs membres ont participé à un défi de 30 jours, et d’autres se sont également lancés dans un programme de 365 jours, avec l’objectif de s’entrainer tous les jours pendant un an. Ils ont suivi leurs progrès via une feuille de calcul Google partagée. J’ai constaté que ces types de défis pouvaient être populaires, alors nous avons commencé à penser à la possibilité de lancer un nouveau défi le premier jour de chaque mois. Ce n’était pas une décision immuable. C’est quelque chose qui évolue organiquement à partir du moment où les membres créent leurs propres groupes de responsabilisation et participent aux défis qui les intéressent.

Ce niveau de responsabilisation est beaucoup plus difficile à trouver dans les communautés libres d’accès. En effet, les membres de ces groupes ne recherchent généralement pas des résultats concrets. Par contre, les communautés payantes ont tendance à attirer des gens beaucoup plus proactifs. Vous n’avez vraiment pas besoin de les materner. L’un des facteurs clés du succès de ces groupes réside dans la mise en place d’une culture forte et la concentration sur son maintien et son amélioration. Si la culture est vraiment forte, cela aidera beaucoup les membres à obtenir des résultats.

En y repensant, je pense que nous avons fait un excellent travail en créant une culture positive avec notre forum gratuite. Les gens faisaient souvent remarquer que cet espace était un cran au-dessus de tout ce qu’ils trouvaient en ligne ailleurs. J’avais fait beaucoup d’efforts pour qu’il en soit ainsi. Toutefois, je dois avouer que c’est beaucoup plus facile avec une communauté payante.

Une chose qui m’a surpris, c’est à quel point je me sens plus engagé à obtenir des résultats lorsque je paie pour être membre. Si je fais un investissement à cinq chiffres pour un an d’accès, je veux absolument en avoir pour mon argent, et je suis sûr que les autres membres veulent la même chose. Aucun d’entre nous ne veut penser que nous avons gaspillé notre argent. C’est une pensée très désagréable, et nous ne voulons pas que cela arrive. Alors nous la bannissons ensemble pour créer une expérience puissante et axée sur la croissance de tous.

En termes d’administration, il y a de la joie à gérer une telle communauté. Je n’ai pas besoin de la micro gérer parce que nos membres veulent voir la communauté réussir. Un tel objectif est également dans leur intérêt, alors nous sommes sur la même longueur d’onde. Je considère souvent que mon rôle est d’aider à éliminer les obstacles à l’établissement de liens et d’ajouter plus de structure là où cela peut donner plus de pouvoir à nos membres. L’ensemble de l’expérience devient alors très harmonieuse. C’est clairement une bonne utilisation de mon temps.

Meilleur rapport cout-bénéfice

Comment pouvez-vous rivaliser ? Il s’avère qu’il est facile de rivaliser. Dans la plupart des cas, les communautés libres d’accès vous rapporteront un rendement lamentable sur votre investissement, comparativement à ce que vous pouvez gagner en payant pour accéder à une communauté exclusive.

Pour faire une comparaison équitable, il faut tenir compte de l’investissement total que vous faites dans une communauté. Une communauté libre d’accès n’est jamais vraiment gratuite parce qu’il faut investir son précieux temps et son énergie avant de pouvoir en profiter.

Avec une communauté libre d’accès, vous n’investissez peut-être pas d’argent, mais vous pouvez facilement investir beaucoup de temps et d’énergie sans enregistrer des résultats convaincants. Votre temps est une ressource rare, vous ne devez donc pas le gaspiller.

Avec une communauté payante, vous devrez peut-être investir de l’argent pour votre adhésion. Pourtant les bénéfices peuvent rapidement atteindre un niveau supérieur à ce que vous pourriez espérer atteindre avec 10 fois ou même 100 fois le temps consacré aux communautés libres d’accès qui traitent des mêmes sujets.

Dans une communauté gratuite, la qualité des conseils et du retour d’information sera en général inférieure, parfois très inférieure. Vous aurez probablement plus de chances d’obtenir de mauvais conseils, des conseils peu pratiques ou vides de sens. Essayer d’appliquer de tels conseils mènera souvent à des erreurs et des impasses. Les gens seront généralement moins professionnels et moins serviables.

Les normes de la communauté seront probablement plus basses, ce qui vous fera adopter un état d’esprit moins habilitant par osmose. Vous penserez probablement beaucoup plus petit parce que c’est ce type de pensée qui caractérise les communautés gratuites. Les communautés libres d’accès sont plus susceptibles d’encourager les comportements addictifs parce qu’il y a peu de pression sociale contre des commentaires sans fin et de faibles valeurs.

Par contre, les membres qui publient des messages inutiles dans une communauté exclusive sont susceptibles de nuire à leur propre réputation. Beaucoup les verront en effet comme de beaux parleurs plutôt que comme des gens d’actions. Et même si vous devenez semi-dépendants d’une communauté exclusive, il est probable que cette dépendance soit positive. Elle vous aidera à améliorer vos résultats, comme si vous deveniez dépendant aux exercices physiques.

Les communautés libres d’accès cherchent souvent à augmenter le nombre de leurs membres simplement pour bénéficier de la croissance. C’est souvent le cas lorsqu’elles tirent leurs revenus de la publicité ou d’autres promotions. En fait, plus de membres pour ce genre de communautés signifient généralement plus de revenus. Malheureusement, une croissance trop forte peut souvent entrainer l’affaiblissement d’une communauté, car presque n’importe qui peut y être accepté.

Les communautés privées sont plus susceptibles d’être prudentes quant à leur croissance. Elles maintiennent des normes élevées à mesure qu’elles se développent. Et certaines communautés sont si exclusives qu’elles ne cherchent pas du tout à augmenter le nombre de participants ; le maintien et/ou l’amélioration de la qualité du groupe sont leur priorité.

Plus votre temps est précieux, plus les communautés payantes vous paraitront plus attrayantes. Par conséquent, les communautés libres d’accès attirent beaucoup de gens qui n’accordent pas beaucoup de valeur à leurs temps. Il suffit d’aller voir une vidéo populaire sur YouTube et de lire certains des commentaires. Cela vous fera probablement craindre pour l’humanité. Une communauté payante peut faire tout le contraire. Les meilleures peuvent restaurer votre foi en l’humanité — ainsi que votre confiance en vous-même.

Lorsque vous vous engagez fraichement sur votre chemin de croissance personnelle, une décente communauté gratuite peut vous donner un coup de pouce. C’est une façon raisonnable de tisser des liens avec des personnes partageant les mêmes intérêts. Cependant, lorsque vous commencez à vous percevoir comme un membre au-dessus de la moyenne d’une telle communauté, c’est le bon moment pour passer à une communauté privée pour continuer la majorité de vos interactions en ligne.

Si vous voulez grandir plus vite, il est sage de rejoindre des communautés où vous vous considérez comme un membre en dessous de la moyenne. Cette situation vous encouragera à élever vos normes plus rapidement et à vous étirer davantage.

Si vous êtes l’une des personnes les plus intelligentes dans une communauté, il est temps de trouver une communauté plus intelligente.

communautés privées

Un meilleur investissement

Une communauté privée et payante peut facilement se révéler être un investissement judicieux tant du côté des membres que de celui de l’hôte. Et je ne parle pas seulement de l’aspect financier.

En ce qui concerne l’hébergement d’une communauté privée, j’adore investir dans nos membres. Ils ont pour habitude de tester les conseils via des actions. Il n’est pas inhabituel pour moi d’aider un membre lors d’un appel de coaching en direct, et de constater dès la semaine suivante (parfois le lendemain) qu’il partage les résultats qu’il a obtenus en appliquant ce dont nous avons discuté.

Aider ce genre de personnes est une excellente façon d’investir mon temps et mon énergie. Je peux facilement constater que mes efforts pour les aider font une différence positive dans leur vie. Et à leur tour, ces gens font un travail extraordinaire en s’entraidant, en s’encourageant et en se soutenant mutuellement. C’est très beau à voir.

Comparez cela avec des gens qui lisent au hasard quelques articles de mon blog et m’envoient ensuite un courriel pour me demander des conseils ou des astuces. La plupart du temps, ce sont des gens à qui je n’ai jamais parlé avant. Je ne les connais pas et je n’ai aucune idée de leurs forces. Je ne peux pas donner des conseils de qualité à des personnes au hasard sans en apprendre beaucoup sur elles. Et si je prends le temps de mieux comprendre leur situation et de leur donner des conseils qui, à mon avis, pourraient être utiles, la probabilité que ces gens appliquent ces idées et partagent leurs résultats en temps opportun est plutôt faible.

La plupart du temps, l’expression de ces personnes suggère un manque d’engagement et l’envie de trouver des raccourcis — et surtout une réticence à affronter ses peurs et à prendre des risques significatifs. Je reçois également beaucoup de questions bizarres et obsessionnelles par courriel. Des questions comme comment aider quelqu’un à retrouver ses clés perdues ou comment conquérir à nouveau un ex-amant ? De toute évidence, je ferai un meilleur usage de mon temps si je l’utilise pour aider les gens qui s’engagent à faire des gains importants et à les faire fructifier en créant des retombées plus positives dans le monde. C’est le feu qui m’anime ces jours-ci. Je ne cherche pas à savoir comment aider quelqu’un à harceler son ex.

Il est vrai qu’il y a des gens vraiment incroyables avec lesquels je suis en contact via des communautés libres d’accès. Cependant, j’accorde plus d’attention aux communautés privées ces jours-ci. Et cela que ce soit en tant que membre ou en tant que gestionnaire. Dans l’ensemble, investir dans les membres de la communauté privée est beaucoup plus gratifiant. Cela a considérablement amélioré la qualité de mes interactions en ligne. En fait, 80 à 90% du temps que je passe à interagir en ligne, je le partage maintenant avec les membres de communautés privées et payantes. C’est un changement majeur pour moi depuis un peu plus d’un an.

Un autre avantage intéressant est qu’en créant et en gérant une communauté privée, les frais d’adhésion des membres peuvent constituer une belle ressource pour investir davantage dans le succès de nos membres. Lorsque je gérais nos forums gratuits, cela nous a fait perdre de l’argent. En effet, il fallait investir de l’argent pour acquérir un serveur web plus cher pour gérer le flux. De plus, la gestion et l’entretien de ces forums demandaient beaucoup de temps et d’efforts. La gestion d’une petite communauté payante coûte moins cher et génère facilement beaucoup de revenus. Cela nous permet d’acheter des services et des outils de qualité supérieure, de faire plus d’expériences et de nous engager sur la voie de la croissance et de l’amélioration. Cela ouvre une voie d’abondance.

Croissance plus rapide

Si vous voulez accélérer votre croissance, une communauté exclusive est susceptible d’être un bon choix. Les facteurs ci-dessus peuvent facilement donner lieu à des progrès beaucoup plus rapides et des résultats plus solides pour vous. Vous pouvez obtenir des conseils et des commentaires de qualité plus rapidement. Vous pouvez rapidement intégrer un réseau solide de personnes intelligentes et performantes. De même, vous pouvez trouver des gens disposés à suivre vos progrès de près afin de vous aider à rester sur la bonne voie.

C’est la principale raison pour laquelle j’ai plus que doublé mon investissement dans les communautés privées. Les avantages ont été énormes tant sur le plan personnel que professionnel. Et il m’est très facile de convoyer plus d’argent, de temps et d’énergie dans cette direction.

Je sais que beaucoup de gens se désintéressent des inutilités quotidiennes et habituelles des médias sociaux. Si vous n’en avez pas encore assez, je vous mets au défi d’énumérer les gains précis que vous avez réalisés au cours de l’année précédente en participant à ce genre d’échanges.

L’année dernière a-t-elle été l’une des meilleures de votre vie ? Vous êtes-vous surpassé ? Avez-vous élevé vos normes ? Avez-vous atteint vos objectifs les plus grands ? Commencez-vous la nouvelle année en tant que membre d’un cercle social qui vous donne les moyens de vous prendre en charge ? Êtes-vous enthousiaste et optimiste par rapport à l’avenir ?

Si vous aimez vos réponses à ces questions, c’est très bien. Cependant, si ce n’est pas le cas, ne culpabilisez pas. Blâmez la qualité de votre cercle social, puis changez-le.

Pour moi, l’année qui vient de s’écouler a été un véritable tourbillon de progrès. Je suis particulièrement enthousiaste par rapport à cette nouvelle année. En effet, j’ai de bonnes raisons de m’attendre à ce qu’elle soit encore meilleure.

C’était un vrai défi pour moi de commencer à explorer cette voie en 2016. Toutefois, je suis très content d’avoir franchi le pas. Cela a ajouté une merveilleuse nouvelle dimension à mon parcours de croissance. Et aujourd’hui, je me reproche de ne pas avoir investi plus tôt dans cette direction. Honnêtement, je n’en savais pas plus, mais maintenant, je sais.

Cette croissance s’est accompagnée d’un plus grand niveau de satisfaction dans ma vie. Les communautés privées peuvent offrir une combinaison délicieuse de connexion et de résultats. Elles peuvent vous mettre sur la voie du succès à long terme avec un cercle social habilitant. Mes résultats ont été si bons que je m’en voudrais de ne pas vous encourager à explorer cette direction.

Article original écrit par Steve Pavlina.

Beaucoup de gens se ruent vers les communautés libres d’accès parce qu’ils ne comprennent pas ce qu’ils ont à gagner en investissant dans des communautés privées. Cela est révélateur d’un plus gros problème : Beaucoup ne savent pas investir. Je vous invite donc à suivre la vidéo ci-après. Elle présente un certain nombre de choses que les gens ne savent pas sur l’investissement.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

communautés privées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *