TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

L’investissement total

Note : cet article est une traduction de l’article Full Engagement de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

ConcentrationDans un article que j’ai écrit il y a quelques années, Do It Now (lien en anglais), j’ai expliqué certaines techniques de gestion du temps qui m’ont permis de terminer l’université plus rapidement que la normale. Ce qui n’était probablement pas clair dans l’article est que je ne me suis pas tué à la tâche pour y arriver. J’avais une bonne partie de mon temps réservée aux loisirs chaque semaine, dont un jour complet libre pris chaque semaine. J’ai pris du temps pour mes devoirs à la maison principalement sur les lacunes de l’école elle-même, et pas sur mon temps personnel. Certains cours requièrent de la concentration du début à la fin, mais pour au moins 80% d’entre eux ce n’est pas le cas. Lors d’une heure de cours basique, pendant combien de minutes cumulées êtes-vous occupés à écouter, écrire, ou à faire une quelconque activité mentale ou physique ? Pour ma part c’était probablement 10-15 minutes par heure en moyenne. Les 45 autres minutes étaient passées à attendre que le professeur arrive, à attendre qu’il ait fini le blabla de début de cours, les obligations administratives inutiles et autres annonces que l’on pourrait éliminer avec un polycopié, à entendre de nouveaux exemples et de nouvelles explications sur un concept que j’avais déjà saisi, à entendre les autres élèves poser des questions dont je connaissais déjà la réponse, et toutes les digressions nostalgiques du professeur envers les années 60 (ou pire, les années 70). Ainsi pendant une heure de cours, j’utilisais ce temps perdu à bon escient en faisant les devoirs des autres cours, tandis que mes camarades passaient leur temps à avoir l’air de s’ennuyer et à ne pas être très investi la plupart du temps. Une de mes plus grandes découvertes a donc été que je pouvais me servir de ce temps perdu pendant les cours eux-mêmes et en faire bon usage. Plutôt que de rester assis à m’ennuyer, je continuais à travailler. Et cela fonctionnait tellement bien que je faisais en fait la plupart de mes devoirs pendant les cours, comme ça je n’avais pas beaucoup de travail en dehors des cours.

Vous voyez des similitudes avec les réunions de travail ? Pendant quel pourcentage de cette réunion êtes-vous vraiment investi à 100% ? À mon avis, 15-20% en moyenne, mais le nombre exact importe peu.

Mais généralisons cela davantage. Quel pourcentage de votre journée êtes-vous à 100% investi dans ce que vous faites ? Demandez-vous, « Est-ce que j’utilise complètement toutes mes ressources personnelles disponibles là tout de suite ? » Pensez à votre cerveau et à votre corps comme à une usine dont votre objectif est de maximiser le rendement (vous êtes libre de définir le type de production que vous souhaitez). Vous voulez donc que les machines tournent le plus efficacement possible. Si vous avez des machines qui tournent au ralenti alors que vous pourriez les utiliser efficacement, c’est ce que vous tournez en-dessous de vos capacités.

Maintenant l’objectif n’est pas de vous pousser au point d’avoir les veines du front qui ressortent. Profitez au maximum de vos moments d’inactivité. Mais lorsque vous faites un travail quel qu’il soit, alors il semble logique de travailler à plein régime. Quand vous travaillez, travaillez vraiment. Le temps de travail passera de la même façon, que vous travailliez à 15 ou à 95% de vos capacités. Mais vous connaîtrez une forte hausse de production si vous pouvez vous investir totalement.

Les enfants sont un excellent modèle d’investissement total dans leurs actions. Quand je regarde ma fille Emily qui a 4 ans, elle est toujours investie à 100% dans ce qu’elle fait. Quand elle joue, elle joue à 100% Quand elle mange, elle joue à 100%. Quand elle fait une sieste, elle joue à 100%. 😀

Parfois être totalement investi signifie se concentrer sur une tâche ou un projet et se déconnecter de tout le reste. Si vous faites une présentation au travail, il n’y a pas de place pour le multi-tâches. Mais si vous préparez le repas, si vous rentrez chez vous en voiture ou si vous nettoyez votre bureau, vous pouvez aussi par exemple écouter des livres audio en même temps.

Si vous travaillez à plein régime pendant un moment et que vous êtes fatigué, alors faites une pause ─ une vraie pause à 100%. Déconnectez réellement votre cerveau pendant un moment, en faisant une sieste ou en méditant, ou simplement en fermant les yeux à votre bureau et en respirant profondément pendant 15 minutes. Beaucoup des plus grands esprits de tous les temps étaient adeptes de la sieste, notamment Thomas Edison. Acceptez de passer d’un travail total à une pause totale. Ne restez pas pris dans cette brume vous poussant à ne pas travailler totalement ni à vous reposer totalement, comme en surfant sur internet pendant un temps et en retournant travailler à 20% de vos capacités. Si vous vous sentez fatigué mentalement et que vous n’arrivez pas à vous approcher de ces 100%, ne vous fustigez pas. Arrêtez pendant un moment. Déconnectez votre usine mentale, faites la maintenance nécessaire, et retournez-y une fois à 100%.

Trouver des blocs de temps pendant lesquels vous n’êtes pas totalement investi et booster votre utilisation de ce temps pour vous investir totalement est une excellente façon de tirer davantage de productivité de votre vie sans être surchargé. Quand vous regardez la télé, êtes-vous totalement investi ? Loin s’en faut. Même en regardant la télé, vous pouvez nettoyer, faire du sport, ou masser les pieds de votre moitié. Maintenant il n’y a rien de mal non plus à simplement se relaxer, mais souvent vous verrez que vous avez l’énergie nécessaire pour vous investir davantage dans des tâches simplement en vous forçant un peu. J’ai un appareil de musculation à domicile, et quand je m’en sers j’ai besoin de me reposer brièvement entre les séries. Mes muscles ont besoin de ces pauses, mais pas mon esprit. Donc je lis souvent des articles de magazines ou des newsletters pendant ces moments. Ou j’écoute un livre audio pendant toute ma séance. Donc je transforme une activité à l’investissement sporadique en une activité à l’investissement total.

Maintenant vous pourriez penser que prendre toutes les périodes de votre journée dont l’investissement est de 20% et les pousser à près de 100% aura pour effet de vous fatiguer plus rapidement. Mais vous aurez en fait plus de chances de connaître l’effet inverse. Quand vous vous investissez totalement, vous bénéficiez d’une accélération évidente de votre production à court-terme, et cela a pour effet de booster également votre énergie et votre estime de vous-même. Quand vous repensez à votre journée et que vous savez que vous n’avez travaillé qu’à 20% de vos capacités, vous vous sentirez souvent assez minable. Vous savez que vous auriez pu faire mieux et perdre moins de temps, et des années de comportement similaire finissent par être très fatigantes et démotivantes. Mais quand vous vous investissez totalement, vous avez tendance à vous sentir vraiment bien vis-à-vis de vos performances. Vous ferez toujours des erreurs, mais elles ne seront pas dues à un manque d’effort. Quand vous irez vous coucher, vous penserez, « Ouah, j’ai vraiment fait de mon mieux aujourd’hui. Je n’aurais pas pu faire mieux. »

Être totalement investi ne consiste pas qu’à faire. Cela consiste aussi à être. Êtes-vous régulièrement dans la lune ? Hier je suis allé marcher 2 heures dans divers casinos du « Las Vegas Strip » (le Treasure Island, le Mirage, le Caesar’s Palace, le Bally’s et Paris). C’était bondé à cause du pont de cette fin de semaine, et j’ai vu beaucoup de gens arborer une expression vide et qui donc n’étaient clairement pas investis totalement. Les gens étaient assis aux tables de blackjack avec un air complètement éteint. Pourtant de temps en temps je voyais des gens passer des moments super, qu’ils gagnent ou qu’ils perdent. Bon, c’était peut-être du à l’alcool gratuit. Mais au final, ces gens étaient totalement investis dans ce qu’ils faisaient. Ils étaient totalement présents et profitaient. Ceux qui n’étaient pas totalement investis erraient clairement mentalement… ils pensaient au boulot ou à d’autres problèmes, ou ils décrochaient complètement. Quelle triste façon de passer ses vacances.

Investissez-vous complètement dans le moment présent. Quand vous travaillez, soyez totalement en mode travail. Quand vous jouez, oubliez le travail et profitez. Tirez la productivité maximum de votre travail, l’amusement maximum de vos jeux, la connexion maximum de vos conversations. Si vous n’arrivez pas à vous concentrer, consacrez 15 minutes d’attention complète à ce qui vous distrait, et débarrassez-vous-en. Si vous êtes anxieux, alors prenez un moment pour être 100% inquiet, pendant lequel vous allez dégager de la route toutes vos craintes.

Passez une journée totalement investie ! 😀

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

Partagez
Tweetez