Comment gagner de l’argent avec votre blog

Note : cet article est une traduction de l’article How to Make Money From Your Blog de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Vivre de son blogStevePavlina.com a été lancé le 1er Octobre 2004. En Avril 2005 il générait en moyenne un revenu de 4,12$/jour. Maintenant il rapporte plus de 200$/jour 1000$/jour (mise à jour du 29/10/06). Je n’ai pas dépensé un centime en marketing ou en publicité. En fait, j’ai lancé ce site avec juste 9$ pour enregistrer le nom de domaine, et tout a été amorcé à partir de ça. Vous aimeriez savoir comment j’ai fait ?

Cet article est sérieusement long (plus de 7300 mots), mais vous êtes sûr d’en avoir pour votre argent (héhéhé). Je vais même partager quelques détails spécifiques. Si vous n’avez pas le temps de le lire maintenant, vous pouvez l’enregistrer ou l’imprimer pour plus tard.

Voulez-vous vraiment monétiser votre blog ?

Certaines personnes ont de forts sentiments personnels en ce qui concerne le fait de gagner de l’argent avec leur blog. Si vous pensez que commercialiser votre blog est diabolique, immoral, contraire à l’éthique, pas cool, boiteux, avide, odieux, ou autre chose de ce genre, alors ne le commercialisez pas.

Si vous avez des sentiments confus à propos du fait de monétiser votre blog, alors réglez d’abord ces sentiments. Si vous pensez que monétiser votre site est fantastique, alors très bien. Si vous pensez que c’est le diable, très bien aussi. Mais tranchez la question avant de sérieusement envisager de vous lancer sur cette voie. Si vous voulez réussir, vous devez être cohérent. Générer du revenu avec votre blog est un bon défi – vous ne voulez pas gérer l’auto-sabotage dans le même temps. Cela devrait sembler véritablement bon de gagner de l’argent via votre blog – vous devriez être mené par une saine ambition de réussir. Si votre blog fournit une véritable valeur, vous méritez pleinement d’en toucher un revenu. Si, cependant, vous avez de nombreux doutes quant au fait que ce soit ou non la bonne voie pour vous, vous pourriez trouver cet article utile : Quel est votre niveau d’égoïsme ? Cela parle d’équilibrer vos besoins avec les besoins des autres.

Si vous décidez de générer du profit avec votre blog, alors ne soyez pas timide. Si vous allez ajouter des pubs, alors ajoutez réellement des pubs. Ne collez pas simplement un dérisoire petit carré de pub quelque part dans un coin. Si vous allez demander des donations, alors demandez vraiment des donations. N’ajoutez pas un lien « Faire un don » à peine visible en priant pour que cela se passe bien. Si vous allez vendre des produits, alors vendez-les vraiment. Créez ou achetez des produits de la meilleure qualité possible, et donnez à vos visiteurs des raisons motivantes d’acheter. Si vous allez faire ça, alors engagez-vous-y totalement. N’y allez pas sur la pointe des pieds. Allez-y soit totalement, soit pas du tout.

Vous pouvez raisonnablement vous attendre à ce que, quand vous commencez à commercialiser un site gratuit, certaines personnes se plaignent, selon la façon dont vous allez vous y prendre. J’ai lancé ce site en octobre 2004, et j’ai commencé à y ajouter des publicités Google Adsense en février 2005. Il y a eu quelques plaintes, mais je m’y attendais – ce n’était vraiment pas un gros problème. Moins d’un visiteur sur 5000 m’a en fait envoyé un avis négatif. La plupart des gens qui m’ont envoyé un retour me soutenaient, étrangement. La plupart des plaintes se sont éteintes en quelques semaines, et le site a commencé à générer un revenu presque immédiatement, même si c’était assez bas – une somme spectaculaire de 53$ le premier mois. Adsense reste ma meilleure source unique de revenu pour ce site, même si ce n’est certainement pas ma seule source. Plus d’infos à suivre…

Pouvez-vous gagner un revenu décent en ligne ?

Oui, absolument. À tout le moins, un revenu annuel à cinq chiffres est certainement un objectif atteignable pour quelqu’un qui travaille à plein temps de chez lui. Je gagne un bon revenu de ce site, et il n’est âgé que de 19 mois… à peine un nourrisson. Si vous avez un travail régulier à côté, cela prendra plus longtemps de générer un revenu viable, mais cela peut quand même être fait à mi-temps si vous avez l’intention d’y vouer une grande partie de votre temps libre. Je m’y suis toujours consacré à plein temps.

Est-ce que la plupart des gens peuvent le faire ?

Non, ils ne le peuvent pas. J’espère que cela ne vous choque pas de voir un site de développement personnel utiliser ce genre de mots. Mais il se trouve que je suis d’accord avec ceux qui disent que 99% des gens qui essayent de générer un revenu sérieux de leur blog vont échouer. Le slogan de ce site est « Le développement personnel pour les gens intelligents. » Et malheureusement (ou heureusement, tout dépend comment vous voyez ça), les gens intelligents sont minoritaires sur cette planète. Alors même si la plupart des gens ne peuvent pas gagner leur vie de cette façon, je dirais que la plupart des gens intelligents le peuvent. Comment savez-vous si vous pouvez vous qualifier ou non d’intelligent ? Voici une bonne règle d’or : si vous devez vous poser la question, c’est que vous ne l’êtes pas.

Si ce dernier paragraphe ne mets pas le feu à ma boite de réception, je ne sais pas ce qui le fera. Ok, en fait je le sais.

Ce genre de ratio 99-1 ne concerne pas uniquement le blogging cependant. Vous le verrez dans tout domaine ayant des barrières à l’entrée relativement basses. Quel pourcentage d’aspirants acteurs, musiciens ou athlètes gagne assez d’argent de leur passion pour en vivre ? Cela ne demande pas autant d’efforts de lancer un blog de nos jours, presque tout le monde peut le faire. Le talent y est pour quelque chose, et le talent qui compte en blogging est l’intelligence. Mais cela ne fait que vous ouvrir la porte. Vous avez besoin d’appliquer spécifiquement votre intelligence à un talent en particulier. Et les meilleurs mots auxquels je peux penser pour décrire ce talent en particulier sont : calé en internet.

Si vous êtes vraiment calé en internet, ou si vous pouvez apprendre à le devenir, alors vous avez une excellente base pour gagner suffisamment d’argent via votre blog pour couvrir toutes vos dépenses vitales… et quelques autres. Mais si devenir vraiment calé en internet est plus que votre matière grise ne peut en supporter, alors je vous offre ce conseil : ne quittez pas votre travail régulier.

Calé en internet

Qu’est-ce que j’entends par calé en internet ? Vous n’avez pas besoin d’être programmeur, mais vous avez besoin d’une bonne compréhension fonctionnelle de tout un tas de technologies web. Lesquelles de ces technologies seront capitales dépendra de la nature de votre blog et de vos moyens de monétisation. Mais en général je listerais ces éléments comme étant significatifs :

  • Les logiciels de publication de blogs
  • L’HTML/le CSS
  • Les commentaires de blogs (et les spams-commentaires)
  • Le RSS/la syndication
  • Les agrégateurs de flux
  • Les pings
  • Les trackbacks
  • Les flux complets et les flux partiels
  • Les carnavals de blogs (pour booster le trafic de votre blog)
  • Les moteurs de recherche
  • L’optimisation des moteurs de recherche (SEO)
  • Le page rank
  • Le social bookmarking
  • Le tagging
  • La publicité contextuelle
  • Les programmes affiliés
  • Les statistiques de trafic
  • Les mails

En option : les podcasts, la messagerie instantanée, le PHP ou les autres langages d’écriture web.

Je suis sûr qu’il m’en manque quelques-uns à cause de la cécité de familiarité. Si survoler toute cette liste vous fait tourner la tête, je ne vous recommanderai pas de vivre à plein temps grâce au blogging dès aujourd’hui. Vous pouvez certainement continuer à bloguer, mais vous aurez un sérieux désavantage comparé à quelqu’un qui est plus calé en internet, donc ne vous attendez pas à obtenir des résultats stellaires tant que vous n’aurez pas développé vos connaissances de base.

Si vous voulez vendre des produits téléchargeables comme des ebooks, alors vous pouvez ajouter le e-commerce, le SSL, la livraison digitale, la prévention contre la fraude, et les bases de données en ligne à cette liste. Là encore, vous n’avez pas besoin d’être programmeur ; vous avez besoin d’une compréhension basique de ces technologies. Même si vous engagez quelqu’un d’autre pour gérer la mise en place à petit niveau, il est important de savoir dans quoi vous vous engagez. Vous avez besoin d’être capable d’avoir confiance en vos décisions stratégiques, et vous ne serez pas capable de faire ça si vous êtes un général qui ne sait pas ce qu’est un pistolet.

Un manque de compréhension est une cause majeure d’échec dans le domaine de la génération de revenus en ligne. Par exemple, si vous n’avez aucune idée de ce qu’est l’optimisation de moteur de recherche (SEO), vous handicaperez probablement vos résultats dans les moteurs de recherche comparé à quelqu’un qui comprend bien le SEO. Mais vous ne pouvez pas envisager chaque technologie de façon isolée. Vous avez besoin de comprendre les liens et les échanges entre eux. Monétiser un blog est un acte d’équilibre. Vous pourriez avoir besoin d’équilibrer vos besoins, ceux de vos visiteurs, ceux des moteurs de recherche, ceux qui renvoient vers vous, les sites de bookmarking social, les publicistes, les programmes affiliés, et d’autres encore. Des décisions apparemment mineures comme quel titre donner à une page web sont significatifs. En inventant le titre de cet article, je dois prendre en considération tous les visiteurs potentiels. Je veux un titre qui soit attractif pour les visiteurs humains, qui amène un trafic raisonnable des moteurs de recherche, qui mène à des publicités contextuelles cohérentes, qui convient au thème du site, et qui encourage les liens et le bookmarking social. Et plus important encore je veux que chaque article produise une véritable valeur pour mes visiteurs. Je fais de mon mieux pour créer des titres pour mes articles qui équilibrent ces divers besoins. Souvent cela signifie abandonner les titres mièvres ou intelligents pour des titres plus directs et compréhensibles. Ce sont des petites compétences comme ça qui aident à générer une augmentation durable du trafic mois après mois. Passer à côté de cette seule compétence suffit pour handicaper votre trafic. Et il y a des douzaines de ces genres de compétences que le calé en internet a besoin de comprendre, de respecter, et d’appliquer.

Ce genre de savoir est ce qui sépare les 1% des 99 autres. Ces deux groupes pourraient travailler tout aussi dur, mais les 1% obtiennent bien plus de résultats pour leurs efforts. Cela ne me demande normalement pas plus de 60 secondes pour donner un titre à un article, mais il y a beaucoup d’expérience qui entre dans ces 60 secondes. Vous avez en réalité besoin d’apprendre ces idées une seule fois ; après cela, vous pouvez les appliquer de façon routinière.

Chaque fois que vous rencontrez une technologie internet significative que vous ne comprenez pas, faites des recherches sur Google ou Wikipedia, et creusez assez longtemps pour en avoir une compréhension basique. Pour gagner de l’argent avec son blog, il est important d’être une sorte de touche-à-tout. Il y a une expression qui dit que « un touche-à-tout n’est maître dans rien. » C’est peut-être vrai, mais vous n’avez pas besoin de maîtriser la moindre de ces technologies ; vous avez simplement besoin d’être assez bon pour vous en servir. C’est la même différence qu’il y a entre être capable de conduire une voiture et devenir mécanicien. Efforcez-vous d’acquérir des connaissances fonctionnelles, puis passez à autre chose. Même si je suis un programmeur expérimenté, je ne sais pas comment fonctionnent en réalité nombre de technologies internet. Et je m’en fiche un peu. Je peux quand même les utiliser pour générer des résultats. Avec le temps que cela me prendrait de comprendre totalement une nouvelle technologie, je peux accumuler suffisamment de connaissances fonctionnelles pour appliquer plusieurs d’entre elles.

S’épanouir dans le changement

Le plus grand risque que vous courez n’est pas de faire des erreurs qui pourraient vous coûter. Le plus grand risque est que vous allez passer à côté d’opportunités. Vous avez besoin d’avoir un état d’esprit d’entrepreneur, pas d’employé. Ne soyez pas trop concerné par le risque d’échec ; soyez davantage concerné par le risque de gains manqués. C’est ce que vous ne savez pas et ce que vous ne faites pas qui vous feront le plus de mal. Bloguer n’est pas cher. Vos dépenses et votre risque financier devraient être minimes. Votre véritable inquiétude devrait être de manquer des opportunités qui vous auraient fait gagner de l’argent très facilement. Vous avez besoin de vous faire pousser des antennes qui peuvent capter les nouvelles opportunités.

La blogosphère change rapidement, et le changement crée l’opportunité. Cela demande quelques neurones de déchiffrer ces opportunités et d’en tirer avantage avant qu’elles ne disparaissent. Si vous hésitez à capitaliser sur quelque chose de nouveau et d’excitant, vous pourriez simplement passer à côté. Beaucoup d’opportunités sont temporaires. Et chaque jour où vous ne les mettez pas en place, vous perdez de l’argent que vous auriez pu gagner. Et vous passez aussi à côté d’opportunités de générer du trafic, de faire grandir votre public, et de bénéficier à plus de gens.

Avant j’étais ennuyé par le rythme de changement rapide des technologies internet. C’est encore plus rapide que ce que je voyais quand je travaillais dans l’industrie du jeu vidéo. Et ce rythme de changement accélère encore. Presque chaque semaine maintenant j’apprends l’existence d’un nouveau service web fascinant ou d’une nouvelle idée qui pourrait amener de grands changements à l’avenir. S’y retrouver là-dedans est un travail à plein temps en soi. Mais j’ai appris à aimer ce rythme dingue. Si je suis un peu perdu alors c’est que tout le monde est probablement un peu perdu aussi. Et les gens qui ne font cela qu’à mi-temps seront vraiment perdus. S’ils ne le sont pas, c’est qu’ils ne se tiennent pas à jour. Donc si je peux être juste un peu plus rapide et comprendre ces technologies juste un peu plus tôt, alors je peux capitaliser sur de sérieuses opportunités avant que les barrières à l’entrée ne soient trop hautes. Même si la confusion est inconfortable, c’est vraiment une bonne chose pour un entrepreneur web. C’est ce qui laisse la place à un jeune diplômé de l’université de gagner 1 million de dollars en ligne en seulement quelques mois avec une bonne idée. Souvenez-vous que ce n’est pas un jeu à sommes nulles. Ne laissez pas le succès d’un autre vous donner l’impression d’être diminué ou jaloux. Faites plutôt qu’il vous inspire.

Quelle est votre stratégie générale de génération de revenus ?

Je ne veux insulter personne, mais la plupart des gens sont complètement à la rue en ce qui concerne la génération de revenus sur leur blog. Ils collent des trucs ensemble au petit bonheur la chance sans but ou raison et espèrent générer beaucoup d’argent. Même si je suis très fervent de l’approche « tirer avant de viser », cette stratégie nécessite que vous finissiez par viser. Tirer encore et encore sans viser va juste générer un sacré bazar.

Prenez un moment pour exprimer clairement une stratégie de base de génération de revenus pour votre site. Si vous n’êtes pas bon en stratégie, alors trouvez simplement une philosophie générale quant à la façon dont vous allez générer des revenus. Vous n’avez pas besoin d’un plan complet, juste d’une description de la façon dont vous prévoyez de passer de 0€ par mois à votre objectif de revenus, quel qu’il soit. Je me suis servi d’un objectif-cible initial de 3000$ par mois quand j’ai lancé ce site. C’était un nombre un peu arbitraire, mais je savais que si je pouvais atteindre 3000$ par mois, je pourrais certainement l’emmener encore un peu plus haut, et que 3000$ est un revenu suffisant pour faire une vraie différence dans mes finances. J’ai atteint ce niveau 15 mois après avoir lancé ce site. Et depuis lors cela a continué à augmenter gentiment. Un revenu de blog est en fait assez facile à maintenir. C’est bien plus sûr qu’un travail régulier. Personne ne peut me virer, et si une de mes sources de revenus se tarit, je peux toujours en ajouter de nouvelles. Nous allons bientôt parler des multiples sources de revenus…

Allez-vous générer des revenus avec des publicités, des commissions d’affiliation, des ventes de produits, des donations, ou autre chose ? Vous voudrez peut-être combiner plusieurs de ces choses. Quoi que vous choisissiez pour générer ces revenus, mettez votre stratégie de base par écrit. J’ai pris 15 minutes pour créer un résumé d’une demi-page sur ma stratégie de monétisation. Je ne la mets à jour qu’une fois par an et je la regarde tous les mois. Ce n’est pas difficile, mais cela m’aide à rester concentré sur mon objectif. Cela me permet aussi de dire non aux opportunités qui sont incohérentes avec mon plan.

Référez-vous à votre stratégie (ou philosophie) de monétisation quand vous avez besoin de prendre des décisions quant au design de votre site web. Même si vous pouvez avoir de multiples sources de revenus, décidez quel type de revenu sera votre source principale, et faites le design de votre site autour de cela. Est-ce que vous avez besoin de diriger les gens vers un bon de commande, ou allez-vous mettre des publicités un peu partout sur le site ? Différentes stratégies de monétisation suggèrent différentes approches de design. Pensez à l’action spécifique que vous voulez que vos visiteurs fassent au final pour que cela vous génère du revenu, et faites le design de votre site en fonction de cela.

Quand vous concevez votre stratégie de revenus, libre à vous de tricher. Ne réinventez pas la roue. Copiez la stratégie de quelqu’un d’autre si vous êtes convaincu que cela fonctionnera pour vous aussi. Ne copiez PAS le contenu ou l’agencement du site de quelqu’un (ce serait de la violation de copyright), mais prenez des notes sur la façon dont il gagne de l’argent. J’ai décidé de monétiser ce site avec les pubs et les revenus affiliés après avoir cherché comment divers blogueurs à succès gagnaient de l’argent. Plus tard j’ai aussi ajouté les possibilités de dons. C’est un combo efficace.

Du trafic, du trafic, du trafic

Si on part du fait que vous vous sentez qualifié pour vous attaquer au défi de la génération de revenus sur votre blog (et que je ne vous ai pas encore effrayé), les trois choses les plus importantes dont vous avez besoin pour monétiser votre blog sont du trafic, du trafic, et du trafic.

Juste pour lancer quelques chiffres, le mois dernier (avril 2006), ce site a reçu plus de 1,1 millions de visiteurs et plus de 2,4 millions de pages vues. C’est quasiment le triple de ce que c’était il y a tout juste six mois.

Pourquoi le trafic est-il si important ? Parce que pour la plupart des méthodes de génération de revenus en ligne, votre revenu est calculé en fonction du trafic. Si vous doublez votre trafic, vous allez probablement doubler votre revenu (en partant du fait que les données démographiques des visiteurs restent relativement les mêmes). Vous pouvez louper à peu près tout le reste, tant que vous générez un bon trafic il est très dur d’échouer. Avec suffisamment de trafic, le pire scénario possible serait que vous finissiez par être capable de monétiser votre site via le système des essais et des erreurs (tant que les visiteurs continuent de venir).

Quand j’ai lancé ce blog, je savais que générer du trafic allait être mon plus grand défi. Tous mes plans reposaient sur ma capacité à générer du trafic. Si je n’y arrivais pas, cela allait être très difficile de réussir. Donc je n’ai même pas essayé de monétiser mon site pendant les premiers mois. Je me suis juste concentré sur la création de trafic. Même après 19 mois, générer du trafic reste la partie la plus importante de mon plan de monétisation. Pour mes niveaux de trafic actuels, je sais que je sous-monétise mon site, mais ce n’est pas grave. Pour le moment il est plus important pour moi de continuer à faire grandir ce site, et je vais optimiser ma génération de revenus au fur et à mesure.

Le trafic est le carburant principal de la génération de revenus en ligne. Plus de visiteurs signifie plus de clics sur les publicités, plus de ventes de produits, plus de ventes affiliées, plus de dons, plus de pistes de consultation, et plus de tout ce qui génère du revenu pour vous. Et cela signifie aussi que vous aidez de plus en plus de gens.

En ce qui concerne le trafic, vous devriez savoir que de nombreuses façons, le riche s’enrichit. Un fort trafic mène à encore plus d’opportunités de création de trafic qui ne sont simplement pas accessibles aux sites à faible trafic. En moyenne, au moins 20 blogueurs ajoutent de nouveaux liens vers mon site tous les jours, mes articles peuvent facilement atteindre le top des sites de référencement comme del.icio.us, et je reçois des demandes plus fréquentes d’interviews de la part de radios. Plus tôt cette année je suis apparu dans le USA Today et dans Self Magazine, qui mis ensemble ont des millions de lecteurs. Les journalistes me trouvent en faisant des recherches Google sur les sujets que j’écris. Ces opportunités n’étaient pas disponibles quand je venais de commencer. Les sites populaires ont un sérieux avantage. Plus vous avez de trafic, plus vous pouvez en attirer.

Si vous êtes intelligent et calé en internet, vous devriez aussi être capable de finir par créer un site web à fort trafic. Et vous serez capable de vous servir de ce trafic pour générer encore plus de trafic.

Comment générer du trafic

Maintenant, si le trafic est tellement crucial, comment l’amener à des niveaux significatifs si vous partez au ras des pâquerettes ?

J’ai déjà écrit un long article sur le sujet, donc je vais le citer ici : Comment créer un site web (ou un blog) à fort trafic. Si vous n’avez pas le temps de le lire maintenant, vous pouvez l’enregistrer, le mettre dans vos favoris ou l’imprimer pour plus tard. Cet article couvre ma philosophie générale de génération de trafic, qui se centre sur la création d’un contenu qui fournit une véritable valeur à vos visiteurs. Pas de jeux ou de trucs.

Il y a une autre astuce importante pour la génération de trafic que je vais donner ici cependant.

Les carnavals blogs. Tirez pleinement avantage des carnavals blogs quand vous venez de démarrer. Soumettez périodiquement vos meilleurs articles de blogs aux carnavals appropriés de votre niche. Les carnavals sont des moyens faciles d’avoir des liens et du trafic, et mieux encore, ils sont gratuits. Cela peut ne prendre que quelques minutes. Ne spammez PAS les carnavals avec du contenu inapproprié – ne participez qu’aux carnavals qui correspondent à votre contenu.

Dans mes premiers jours de génération de trafic, je soumettais des articles aux carnavals une fois par semaine, et cela m’a beaucoup aidé à passer de zéro à près de 50.000 visiteurs par mois. Vous devez encore produire un super contenu, mais les carnavals vous donnent un bon départ dans le marketing de votre blog inconnu. Le marketing gratuit est précisément le genre d’opportunité que vous ne voulez pas manquer. Les carnavals sont comme des nuits ouvertes dans les comedy clubs ; elles donnent une chance aux amateurs de montrer leur talent. Je soumets encore des articles dans certains carnavals de temps en temps, mais maintenant mon trafic est tellement haut que, relativement parlant, ils ne font plus tellement de différence. Pour augmenter mon trafic de seulement 1% par mois, j’ai besoin de 11.000 nouveaux visiteurs, et même les meilleurs carnavals n’amènent pas autant de trafic. Mais vous pouvez obtenir des dizaines ou mêmes des centaines de nouveaux souscripteurs pour chaque soumission à un carnaval, donc c’est un super endroit où commencer. Et c’est très facile.

Si votre trafic n’augmente pas mois après mois, est-ce que cela signifie que vous vous y êtes mal pris quelque part ? Il y a des chances que vous ne fassiez pas les choses assez bien. Là encore, faire des erreurs n’est pas le problème. Mais manquer des opportunités en est un.

Est-ce que mettre des publicités sur votre site va diminuer votre trafic ?

Voici une peur habituelle que j’entends de la part de gens qui envisagent de monétiser leur site :

“Mettre des publicités sur mon site va diminuer mon trafic. Les publicités vont éloigner les gens, et ils ne vont pas revenir.”

Eh bien, d’après mon expérience, c’est absolument, positivement, et par ailleurs complètement et totalement… FAUX. C’est simplement loin de la vérité. Devinez ce qui est arrivé à mon trafic quand j’ai ajouté des pubs sur mon site. Rien. Devinez ce qui est arrivé à mon trafic quand j’ai mis plus de publicités et des liens pour des dons. Rien. Je n’ai pu détecter aucun effet net sur mon trafic dans tous les cas. Le trafic a continué à augmenter au même rythme qu’avant qu’il y ait des publicités sur mon site. En fait, cela a même pu m’aider un peu, étant donné que des blogueurs ont en fait mis des liens vers mon site juste pour montrer qu’ils n’aimaient pas mon agencement de publicités. Je vous laisse la liberté de développer vos propres théories sur le sujet. C’est probablement parce qu’il y a déjà tellement de publicité en ligne que même si certaines personnes vont se plaindre quand un site gratuit ajoute des publicités, s’ils en aiment le contenu, ils vont revenir, quoi qu’ils en disent publiquement.

Les personnes les plus matures comprennent que c’est raisonnable pour un blogueur de gagner un revenu pour son travail. Je pense que j’ai la chance que mon public soit très mature – les gens immatures ne sont généralement pas intéressés par le développement personnel. Créer un article comme celui-ci demande un gros effort, sans parler de l’expérience durement gagnée qui a été nécessaire pour l’écrire. Cet article seul m’a pris plus de 15 heures d’écriture et d’édition. Je pense qu’il est parfaitement raisonnable de gagner un revenu pour un tel travail. Si vous n’en tirez aucune valeur, vous n’avez rien à payer. Qu’est-ce qui pourrait être plus équitable que ça ? Plus ce blog génère de revenu, plus je peux en injecter dedans. Par exemple, j’ai utilisé une partie du revenu pour acheter de l’équipement de podcast et ajouter des podcasts sur ce site. Jusqu’ici j’ai enregistré 13 épisodes (lien et podcasts en anglais, NdT). Les podcasts sont tous sans publicités. Je prévois aussi d’ajouter des services supplémentaires à ce site dans les années à venir. Plus de revenus = de meilleurs services.

Au moment où j’écris cela, mon site est très chargé en publicités. Certaines personnes me pointent cela comme si je n’en étais pas conscient : « Tu sais, Steve. Ton site semble contenir une horrible quantité de pubs. » Évidemment que j’en suis conscient. C’est moi qui ai mis les publicités ici. Il y a une raison pour laquelle j’ai cette configuration de pubs. Elles sont efficaces ! Les gens cliquent tout le temps dessus. Si elles ne servaient à rien, je les enlèverais immédiatement et j’essayerais autre chose.

J’évite bel et bien d’ajouter des publicités que je trouve personnellement ennuyeuses quand je les vois sur d’autres sites, y compris les pop-ups et les interstitiels (trucs qui flottent sur votre écran). Même si elles permettraient de gagner plus d’argent, à mon sens elles dégradent trop l’expérience du visiteur.

Je fournis aussi deux échappatoires sans publicités, donc si vous n’aimez vraiment pas les pubs, vous pouvez lire mon contenu sans pub. Déjà, je diffuse le flux RSS complet, et au moins maintenant c’est sans pub. J’inclus quand même une demande de don en bas de mes flux.

Les multiples sources de revenus

Vous n’avez pas besoin de mettre tous vos œufs dans le même panier. Pensez multiples sources de revenus. Sur ce site j’ai en fait six sources de revenus différentes. Pouvez-vous toutes les compter ? Voici une liste :

  1. Les publicités Google Adsense (publicités payées au clic ou à l’affichage)
  2. Les dons (via Paypal ou courrier postal – oui, certaines personnes envoient un chèque par la poste)
  3. Les publicités Text Link (vendues pour un certain prix chaque mois)
  4. Les publicités Chitika eMiniMalls (payées au clic)
  5. Les programmes affiliés comme Amazon et LinkShare (commission sur les produits vendus, principalement des livres)
  6. Les publicités vendues par des publicistes indépendants (campagnes de trois mois ou plus)

Note : Si vous lisez cet article quelques temps après sa date de publication originale, alors cette liste risque de changer. J’expérimente fréquemment différentes sources.

Adsense est ma plus grande source de revenus, mais certains des autres s’en sortent plutôt bien aussi. Chaque source génère plus de 100$/mois.

Ma deuxième plus grande source de revenu est en fait les dons. Le don moyen est d’environ 10$, et j’ai également reçu quelques dons de 100$. Cela m’a pris environ une heure de mettre cela en place via Paypal. Donc même si votre contenu est gratuit comme le mien, donnez à vos visiteurs un moyen de contribuer volontairement s’ils le souhaitent. C’est gagnant-gagnant. Je suis très reconnaissant du soutien des visiteurs. C’est également une super forme de retour, étant donné que j’ai noté que certains articles produisaient un pic de dons – cela m’indique que j’ai fait mouche et que j’apporte aux gens une véritable valeur.

Ce ne sont cependant pas mes seules sources de revenus. Je gagne de l’argent en ligne depuis 1995. Avec mon entreprise de jeux vidéo, j’ai des ventes directes, des royalties, quelques revenus de publicités, des revenus affiliés, et des donations (pour les articles gratuits). Et si vous ajoutez les sources de revenus de ma femme, cela devient vraiment ridicule : publicités, ventes directes de livres, ventes de livres via des distributeurs, web consulting, revenus affiliés, encore des revenus Adsense, et probablement quelques sources que j’ai oubliées. Je me contenterai de dire que nous recevons beaucoup de chèques. Certains d’entre eux sont petits, mais ils s’accumulent. C’est également un risque extrêmement mineur ; si une source de revenu se tarit, nous développons simplement les sources existantes ou nous en créons de nouvelles. Je vous encourage à penser à votre blog comme à un générateur potentiel de multiples flux de revenus lui aussi.

Revenus automatisés

À l’exception du n°6, toutes les sources de revenus sont totalement automatisées. Je n’ai besoin de rien faire pour les maintenir, sinon déposer les chèques, et dans la plupart des cas je n’ai même pas besoin de le faire parce que l’argent est automatiquement déposé sur mon compte bancaire.

J’aime les revenus automatisés. Avec ce blog je n’ai actuellement aucune vente, aucun employé, aucun produit, aucun inventaire, aucune gestion de carte de crédit, aucune fraude, et aucun client. Et pourtant je suis encore capable de générer un revenu raisonnable (et croissant).

Pourquoi avoir un travail régulier et échanger votre temps contre de l’argent quand vous pouvez laisser la technologie faire tout le travail pour vous ? Imaginez comment vous vous sentiriez en vous levant chaque matin, en allant sur votre ordinateur, et en vérifiant combien d’argent vous avez gagné pendant que vous dormiez. C’est une super situation à vivre.

Logiciel et matériel de blogging

J’utilise WordPress pour ce blog, et je le recommande fortement. WordPress a beaucoup d’options et une interface solide. Et vous ne pouvez pas battre son prix : c’est gratuit.

Le reste de ce site est du code personnalisé en HTML, CSS, PHP, et MySQL. Je suis programmeur, donc j’ai tout codé tout seul. J’aurais tout aussi facilement pu utiliser une présentation existante, mais je voulais un design simple et direct pour ce site, et je voulais que l’apparence du blog corresponde au reste du site. Et j’utilise le PHP et le MySQL pour faire quelques trucs en-dehors de ce blog, comme l’expérience du million de dollars.

Je ne recommande pas d’utiliser un service d’hébergement comme Blogger si vous voulez sérieusement monétiser votre blog. Vous n’avez pas assez de contrôle. Si vous n’avez pas votre propre URL, vous vous attachez à un service que vous ne possédez pas et vous faites fructifier les acquis de quelqu’un d’autre. Vous voulez développer le page rank et les liens de votre propre URL, pas de celle de quelqu’un d’autre. Et puis vous voulez suffisamment de contrôle sur l’agencement et le design de votre site, de sorte à pouvoir sauter sur n’importe quelle opportunité qui nécessite des changements à petit niveau. Si vous utilisez un blog hébergé, vous êtes à la merci du service d’hébergement, et cela fait courir un risque au futur de toute source de revenu que vous créez avec eux. C’est un peu plus de travail en amont de s’auto-héberger, mais c’est moins risqué sur le long-terme.

L’hébergement web n’est pas cher, et il y a beaucoup de bons hébergeurs parmi lesquels choisir. Je recommande Pair.com pour un compte d’hébergement débutant. Ce ne sont pas les moins chers, mais ils sont très fiables et ont un bon service après-vente. Je connais beaucoup d’entreprises en ligne qui se font héberger par eux, et ma femme leur envoie la plupart de ses clients.

Avec l’augmentation de votre trafic vous pourriez avoir besoin de monter de niveau pour passer à un serveur dédié ou un serveur virtuel privé (VPS). Ce site web est hébergé par ServInt. Je les ai choisi comme hébergeurs depuis le premier jour, et ce sont vraiment des hébergeurs géniaux. Ce que j’aime le plus chez eux est qu’ils ont des facilités de mise à niveau pour suivre l’augmentation de mon trafic. J’ai déjà traversé plusieurs mises à niveau avec eux, et elles se sont toutes passées sans heurt. Ce qui est bien dans le fait d’avoir votre propre serveur est que vous pouvez y mettre autant de sites que le serveur peut en gérer. J’ai plusieurs sites qui tournent sur mon serveur, et cela ne me coûte aucun frais supplémentaire d’ajouter un autre site.

Avec ou sans commentaires

Quand j’ai lancé ce blog, j’ai autorisé les commentaires. Avec l’augmentation du trafic, le niveau de commentaires a aussi augmenté. Certains jours, il y avait plus de 100 commentaires. J’ai remarqué que je passais de plus en plus de temps à gérer ces commentaires, et j’ai commencé à me demander si cela en valait la peine. Il est devenu clair qu’avec une augmentation continue du trafic, j’allais devoir changer d’approche ou brûler dans l’enfer des commentaires. Les sujets de développement personnel à propos desquels j’écris peuvent facilement générer beaucoup de questions et de discussions. Imaginez simplement le nombre de questions qu’un article comme celui-ci peut générer. Avec des dizaines de milliers de lecteurs, cela serait complètement dingue. Et puis, nitrater les commentaires-spams grignotait aussi de plus en plus de mon temps.

Mais après avoir regardé mes stats, j’ai vite réalisé que seulement une infime fraction des visiteurs regardait même ces commentaires, et qu’une fraction encore plus infime laissait un commentaire (bien en-dessous d’1% du total des visiteurs). Cela a grandement facilité ma décision, et en octobre 2005 j’ai désactivé les commentaires sur le blog. Rétrospectivement cela a été une de mes meilleures décisions. J’aurais aimé la prendre plus tôt.

Est-ce que vous avez besoin de commentaires pour générer du trafic ? Bien sûr que non. Tout comme quand j’ai ajouté des publicités, je n’ai vu aucune baisse de trafic en désactivant les commentaires. En fait, je pense que cela m’a même aidé. Même si j’ai désactivé les commentaires, j’ai laissé les trackbacks (ou rétro-liens), donc j’ai commencé à recevoir plus de trackbacks. Si les gens voulaient commenter publiquement une chose que j’avais écrite, ils devaient le faire sur leur propre blog et poster un lien. Donc désactiver les commentaires n’a pas tué la discussion ; elle l’a juste délocalisée. Le volume de trackbacks est bien plus raisonnable, et je peux facilement le gérer. Je vais même sur les blogs d’autres personnes et je laisse des commentaires de temps en temps, mais je ne me sens pas obligé de participer parce que la discussion n’est pas sur mon propre site.

Je réalise que les gens ont des sentiments très forts en termes de commentaires de blogs et de développement d’une communauté. La plupart des gens partent du fait qu’un blog sans commentaires n’est simplement pas un blog. Personnellement je pense que cela n’a vraiment pas de sens ; les données prouvent le contraire. La vaste majorité des lecteurs de blogs ne lisent pas les commentaires, pas plus qu’ils n’en postent. Seul un groupe vraiment infime et vraiment bruyant se soucie des commentaires. Certains blogueurs disent qu’avoir des commentaires aide à générer du trafic, mais je n’en ai vu aucune preuve. En fait, je pense que c’est tout le contraire. Gérer les commentaires distrait de l’écriture de nouveaux articles, et c’est bien mieux de recevoir un backtrack et un lien du blog de quelqu’un d’autre que d’avoir un commentaire sur votre propre blog. Comme le savent ceux qui lisent mon blog depuis longtemps, quand je suis face à ambiguïté, ma préférence est de tester les deux alternatives et de comparer les résultats réels avec des résultats réels. L’ayant fait, ma conclusion est la suivante : sans commentaire. 🙂

Maintenant si vous voulez soutenir les commentaires pour des raisons autres que la génération de trafic, comme la socialisation ou la création de nouveaux contacts, je dis lancez-vous. Mais ne partez pas du fait que les commentaires sont nécessaires ou même utiles pour générer du trafic à moins que vous n’ayez directement testé cela vous-même.

Bâtir un site web complet, pas juste un blog

Ne limitez pas votre site web à un simple blog. Libre à vous de le bâtir. Même si la plupart de mon trafic passe directement par ce blog, il y a tout un site construit autour de lui. Par exemple, la page de présentation de ce site présente une vision d’ensemble de toutes les sections de ce site, comprenant, le blog, les articles indépendants, le contenu audio, etc. Beaucoup de gens ne savent toujours pas ce qu’est un blog, donc si tout votre site est votre blog, ces gens pourraient être un peu perdus.

Tests et optimisation

Au début, vous ne saurez pas quelles sources de revenus potentielles fonctionneront le mieux pour vous. Donc essayez tout ce qui vous paraît raisonnable. Si vous apprenez l’existence d’une nouvelle source de revenu potentielle, testez-la pendant un mois ou deux, et mesurer les résultats vous-même. Libre à vous de supprimer les sources qui ne fonctionnent pas pour vous, et d’investir plus d’efforts dans l’optimisation de celles qui se montrent très prometteuses.

Il y a quelques mois, j’ai ouvert un compte avec TextLink Ads. Cela m’a pris environ 20 minutes. Ils vendent de petites publicités sous forme de textes sur mon site, partagent les revenus à 50-50, et déposent mes revenus directement sur mon compte Paypal. Ce mois-ci je vais gagner environ 600$ grâce à cela, et peut-être plus s’ils vendent quelques nouvelles publicités au cours du mois. Et c’est totalement passif. Si je n’avais jamais essayé cela, je serais passé à côté d’un revenu supplémentaire facile à gagner.

Depuis plusieurs mois j’ajuste les publicités Adsense sur ce site. J’ai testé différentes couleurs, tailles, présentations, etc. Je continue à faire des tests de temps en temps, mais j’ai du mal à faire mieux que l’agencement actuel. Cela fonctionne très bien pour moi. Adsense n’autorise pas les publicitaires à révéler des données CPM et CTR spécifiques, mais les miennes sont clairement au-dessus du par. Pourtant elles avaient commencées dans le caniveau. Vous pouvez facilement doubler ou tripler vos revenus Adsense en transformant un mauvais agencement en un bien meilleur. C’est la principale raison pour laquelle, pendant ma première année de revenus, mon trafic a augmenté de 20% par mois mais mon revenu a lui augmenté de 50% par mois.

Des tests et une optimisation fréquents ont eu un effet positif majeur. Beaucoup de mes tests ont échoué, et certains ont même fait baisser mon revenu, mais je suis content d’avoir fait ces tests. Si je ne l’avais pas fait mon revenu Adsense ne serait qu’une fraction de ce qu’il est maintenant.

Cela ne coûte rien de tester. Chaque nouveau service publicitaire ou affilié que j’ai essayé jusqu’ici a été gratuit à l’inscription. Souvent je peux ajouter une nouvelle source de revenus en moins d’une heure puis attendre un mois pour voir ce que ça donne. Si cela échoue alors au moins j’aurai appris quelque chose. Si cela fonctionne bien, fantastique. En tant que blogueur qui veut générer des revenus, vous devriez toujours tester de nouvelles sources de revenus. Si vous n’avez rien essayé de nouveau en six mois, vous êtes quasiment sûr de passer à côté d’opportunités en or. Chaque blog est différent, donc vous avez besoin de tester les choses vous-même pour voir ce qui fonctionne pour vous. L’échec est impossible ici ; soit vous réussissez, soit vous apprenez quelque chose.

Choisissez votre niche, mais assurez-vous qu’elle n’est pas trop petite

Choisissez une niche pour votre blog dans laquelle vous avez une certaine expérience, mais assurez-vous que c’est une niche assez grande pour que vous puissiez profiter un bon trafic. Ma femme gère un site végétarien populaire. Elle se débrouille plutôt bien dans sa niche, mais ce n’est simplement pas une niche très grande. De l’autre côté, mon domaine du développement personnel a bien plus d’attrait. Tout le monde peut potentiellement être intéressé par le fait de s’améliorer, et j’ai la flexibilité d’écrire sur des sujets comme la productivité, l’autodiscipline, les relations, la spiritualité, la santé, et plus encore. Tout cela concerne le développement personnel.

Choisissez une niche qui vous passionne. J’ai écrit plus de 400 articles jusqu’ici, et j’ai encore la sensation que je viens juste de commencer. Je ne me sens pas du tout cramé. J’ai choisi de bâtir un site de développement personnel parce que j’ai beaucoup de connaissances, d’expérience, et de passion sur ce sujet. Je ne pourrais pas imaginer un meilleur sujet à propos duquel écrire.

Ne choisissez pas une niche simplement parce que vous pensez que cela vous fera gagner de l’argent. Je vois beaucoup de blogueurs essayer de faire ça, et c’est une recette quasi immanquable de l’échec. Pensez à ce que vous aimez le plus, puis trouvez un moyen de rendre votre sujet attirant pour un public majeur à l’échelle mondiale. Prenez en considération ce qui procurera une véritable valeur pour vos visiteurs. Tout dépend de ce que vous pouvez donner.

Un sujet suffisamment large attire plus de partenaires potentiels en termes de publicités. Si je continue à écrire sur le même sous-sujet encore et encore, je pourrais épuiser l’offre des publicitaires et atteindre un plafond de revenus. Mais en écrivant sur différents sujets dans un même cadre, j’étends le champ des publicitaires potentiels. Et j’augmente l’attrait de mon site dans le même temps.

Soyez clair vis-à-vis de vos visiteurs quant au sujet de votre blog/site. Souvent je visite un blog avec un titre et une accroche malins mais qui ne révèlent rien du contenu du site. Dans ce cas je me dis juste que c’est un simple journal personnel et je passe à autre chose. J’aime aussi être malin, mais je trouve que la clarté donne de meilleurs résultats que la malignité.

Fréquence et longueur des articles

Les blogueurs ont des opinions divergentes quant à la bonne longueur et fréquence des articles. Certains blogueurs disent qu’il est mieux d’écrire des articles ou des posts courts (entre 250 et 750 mots) et postent 20 fois par semaine ou plus. J’ai vu cette stratégie fonctionner pour certains, mais j’ai décidé de faire à peu près tout le contraire. Je vise environ 3 à 5 articles par semaine, mais ils sont bien plus longs (en général 1000 à 2000 mots, parfois plus de 5000, dont le monstre que vous êtes en train de lire en ce moment). C’est parce qu’au lieu de sortir plein d’astuces courtes, je préfère écrire des articles plus exhaustifs et profonds. Je trouve que des articles plus profonds sont mieux pour générer des liens et des références et pour créer du trafic. Il est vrai que moins de gens prendront le temps de les lire, mais ceux qui le feront en retireront une assez grande valeur. Je ne crois pas au fait de créer du contenu jetable simplement pour augmenter le nombre de pages vues et d’affichage de publicités. Si je n’aide pas réellement mes visiteurs, je leur fais perdre leur temps.

Dépenses

Bloguer est extrêmement bon marché.

Je ne dépense pas d’argent en publicité ou en promotion, donc mes dépenses en marketing sont nulles. Mon contenu est mon principal marketing. Si vous aimez cet article, vous trouverez probablement bien d’autres perles dans les archives.

Mes seules vraies dépenses pour ce site sont l’hébergement (je paye actuellement 149$/mois pour le serveur web et la bande passante) et le renouvellement de nom de domaine (9$/an). Presque toutes les recettes que génère ce site sont des profits. Cela me revient en tant que revenu personnel, donc bien sûr c’est sujet à l’impôt sur le revenu. Mais les dépenses professionnelles sont minimes en fait.

La raison pour laquelle je paye autant pour l’hébergement est simplement le trafic. Si mon trafic était bien plus faible, je pourrais faire tourner ce site sur un compte d’hébergement partagé pas cher. Un blog géré par bases de données peut vraiment accaparer les ressources à des hauts niveaux de trafic. Il en va de même pour les forums en ligne. Avec l’augmentation continue du trafic, ma facture d’hébergement va aussi augmenter, mais cela ne sera qu’une infime fraction des revenus totaux.

À-côtés

Selon la nature de votre blog, vous pourriez profiter de quelques sympathiques à-côtés avec l’augmentation de votre trafic. Quasiment chaque semaine, je reçois des livres de développement personnel (pour une critique potentielle sur mon site). Parfois l’auteur va me l’envoyer directement ; d’autres fois le publiciste va m’envoyer un lot de livres. Je reçois aussi des CD, des DVD, et d’autres produits de développement personnel. C’est parfois difficile à suivre (j’ai une file d’attente de près d’une vingtaine de livres aujourd’hui), mais je suis un consommateur vorace de ce genre de produits, donc je les épluche aussi vite que possible. Quand quelque chose me frappe comme étant digne d’être mentionné, j’écris bel et bien une critique que je partage avec mes visiteurs. Mais j’ai des attentes très hautes, donc je ne donne mon avis que sur 10% à peine de ce que je reçois. J’ai lu plus de 700 livres dans ce domaine et écouté des dizaines de programmes audio, donc je suis plutôt bon pour filtrer le blabla. Comme vous pouvez très certainement l’imaginer, il y a une bonne dose de blabla dans le domaine de l’auto-assistance.

Mon critère pour parler d’un produit sur ce site est qu’il doit être original, profond, et motivant. S’il ne répond pas à ces critères, je n’en parle pas, même s’il y a un généreux programme affilié. Je ne vais pas risquer d’abuser de ma relation avec mes visiteurs simplement pour gagner un gros billet rapidement. Gagner de l’argent n’est pas ma motivation première dans la gestion de ce site. Ma motivation est d’évoluer et d’aider les autres à évoluer, donc cela passe toujours en premier.

Votre blog peut aussi vous donner accès à certains événements. Un blog à fort trafic devient un média potentiel, donc vous pouvez en fait vous voir comme un membre de la presse, ce que vous êtes en réalité. Dans quelques jours, ma femme et moi allons participer à un séminaire de trois jours grâce à un pass gratuit pour la presse. Le prix d’entrée normal est de 500$ par personne. Je suis allé à ce séminaire en particulier il y a deux ans, donc j’ai déjà des attentes assez élevées.

J’utilise aussi la popularité de ce blog pour faire des interviews de gens sur lesquels j’ai toujours voulu en savoir plus. C’est fantastiquement gagnant-gagnant parce que cela crée de la valeur pour moi, pour mon public, et pour la personne qui est interviewée. J’ai récemment posté une interview exclusive avec le multimillionnaire Marc Allen, et je suis en attente pour d’autres interviews. Ce n’est pas dur de convaincre quelqu’un de faire une interview en échange d’une telle exposition gratuite.

Motivation

Je ne pense pas que vous irez très loin si l’argent est votre principale motivation pour tenir un blog. Vous devez être poussé par quelque chose de plus profond. L’argent est simplement le glaçage ; c’est le gâteau en dessous qui est important. Mon gâteau est que j’aime profondément le développement personnel ; pas l’arnaque sans nom « rapide et facile » que vous voyez dans les publireportages, mais le vrai développement qui fait de nous de meilleurs êtres humains. C’est ma passion. Verser de l’argent par-dessus ça ajoute simplement plus de carburant dans mon moteur, mais le moteur est là avec ou sans argent.

Quelle est votre passion ? Sur quoi blogueriez-vous si vous deviez le faire toute votre vie ?

Style de vie d’un blogueur

Peut-être que la meilleure partie de la génération de revenus avec un blog est la liberté que cela apporte. Je travaille de chez moi et je fixe mes propres horaires. J’écris chaque fois que je suis inspiré pour écrire (autrement dit assez souvent pour moi). Et puis je peux passer mon temps à faire ce que j’aime le plus – travailler sur le développement personnel et aider les autres à faire de même. Il n’y a rien que j’aimerais faire davantage que cela.

Peut-être qu’il est vrai que 99 personnes sur 100 ne peuvent pas vraiment gagner leur vie en bloguant. Mais peut-être que vous êtes la personne sur 100 qui le peut.

Crédits photo : © rukanoga – Fotolia.com

5 commentaires

  • Hugo Wnm dit :

    Article intéressant et vraiment complet qui fixe parfaitement les bases et les points indispensables à connaître et à appliquer pour gagner de l’argent avec son blog.

    Au plaisir de te lire et à bientôt 🙂

  • Steven dit :

    Superbe article! je vous remercie beaucoup pour ces informations, je veux essayer de suivre cette stratégie pour gagner l’argent en linge.
    Allez bon continuation !
    Steven Andry

  • Sébastien dit :

    Et bien très bon article qui est plein de vérité et qui sent le vécu au passage respect pour avoir pondu 7500 mots fallait le faire ? sinon je suis totalement d’accord avec ce que tu dis. Très représentatif de la réalité

  • julien dit :

    Bonjour,
    franchement très gros article, bien il faut le dire. Mais franchement gagner sa vie en ligne je pense que c’est difficile, bon gagner 100 ou 200€ par mois c’est plus facile… mais gagner sa vie…

  • Vaden Simard dit :

    Très bon article! Nous allons créer un lien vers cet excellent article sur notre site Web.
    Continue à bien écrire.

1 Trackback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *