Comment bâtir un site web (ou un blog) à fort trafic

Note : cet article est une traduction de l’article How to Build a High-Traffic Web Site (or Blog) de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Construction site webJ’ai reçu beaucoup de questions récemment à propos de la façon dont j’ai pu lancer ce site web à partir de rien et faire passer son trafic à plus de 700 000 visiteurs par mois (projection pour la fin du mois) en environ 15 mois – et ce sans dépenser le moindre centime en marketing ou en promotion. Bâtir un site à fort trafic était mon intention depuis le tout début, donc je ne pense pas que ce résultat soit accidentel.

Ma stratégie pour créer du trafic n’est pas basée sur des astuces ou des techniques qui vont finir par se démoder. Cela consiste principalement à fournir une véritable valeur et à laisser le bouche à oreille faire le reste. C’est triste de voir que cela fait de moi quelqu’un à contre courant aujourd’hui, car il se trouve que je ne suis pas d’accord avec la plupart des choses que je vois écrites un peu partout sur la création de trafic. Je ne fais pratiquement aucun marketing du tout pour ce site. Mes visiteurs le font pour moi, pas parce que j’ai des astuces pour qu’ils le fassent mais simplement parce qu’ils le veulent.

Voici mes 10 meilleures suggestions pour créer un site web à fort trafic :

1. Créez du contenu de valeur

Est-ce que votre contenu vaut le coup d’être lu par des millions de personnes ? Souvenez-vous que le but du contenu est de fournir de la valeur aux autres. Fournissez-vous une véritable valeur, et est-ce le mieux que vous êtes capable de fournir ?

Quand je m’assois pour écrire, je m’imagine parfois attendant devant l’entrée d’une scène de concert face à un million de spectateurs. Puis je me demande « Que vais-je dire à ce public d’êtres humains comme moi ? » Si un million de personnes dépensent chacune cinq minutes sur ce site, cela fait un total de quasiment 10 ans. Je fais de mon mieux pour faire en sorte que mon écriture fasse la différence. Je ne réussis pas toujours, mais c’est l’état d’esprit qui m’aide à créer un bon contenu.

Pensez à l’effet que vous voulez que votre écriture ait sur les gens. Depuis que j’écris sur le développement personnel, je veux que mon écriture change les gens pour le meilleur. Je veux étendre la réflexion des gens, élever leur conscience, et les aider à éliminer la peur de leur vie. Si mon écriture ne change pas la façon de penser des gens, leurs actions, ou leur conscience, alors ma valeur ne se transfère pas assez bien.

Quand vous vous concentrez sur le fait de créer de la valeur au lieu de produire du contenu jetable en série, vos lecteurs le noteront. Et ils parleront de votre site aux autres – en grand nombre. Je vois généralement au moins 10 nouveaux liens vers mon site apparaître chaque jour (principalement via des trackbacks ou des flux). Je ne sors pas quémander ces liens ; d’autres blogueurs les fournissent simplement, généralement parce qu’ils font des commentaires sur une chose que j’ai écrite. Beaucoup de collègues blogueurs ont aussi honoré mon site en recommandant mon site dans son ensemble, pas seulement des liens vers des articles individuels. C’est merveilleux de voir ce genre de retour.

Le bon contenu est universellement reconnu. C’est un travail difficile à créer, mais cela génère beaucoup de trafic référentiel à long terme. Je préfère écrire un article dont je suis vraiment fier que 25 articles plus petits. D’après mon expérience, les meilleurs articles que j’écris vont surpasser largement tous les petits articles que j’ai faits. La quantité sans la qualité, cependant, est plus simple, ce qui est une raison pour laquelle tant de gens utilisent cette stratégie. Au final, pourtant, internet en contient déjà une plus grande quantité que n’importe qui d’entre nous ne peut absorber en l’espace d’une vie, mais il y aura toujours une place pour du bon contenu de qualité qui sort du lot.

Si vous n’avez rien de véritablement valable à offrir à un large public, alors vous n’avez pas besoin d’un site web à fort trafic. Et si le besoin ne s’en fait pas ressentir, vous ne le ressentirez certainement pas. Chaque fois que vous écrivez, concentrez-vous sur le fait de créer le meilleur contenu possible. Vous vous améliorerez en fur et à mesure, mais faites toujours de votre mieux. J’ai écrit des articles de 2000 mots puis je les ai supprimés sans les poster parce que je ne les trouvais pas assez bons.

2. Créez du contenu original

Pratiquement tout sur ce site est un contenu original de mon cru. Je poste rarement des articles qui sont de simples liens vers ce que d’autres ont écrit. Cela demande plus d’efforts de produire du contenu original, mais c’est la stratégie que je préfère à long terme. Je n’ai aucun intérêt à créer un portail de développement personnel vers d’autres sites. Je veux que ce site soit une destination finale, pas un intermédiaire.

Par conséquent, quand les gens arrivent ici, ils restent souvent à se balader pendant un moment. Il y a de bonnes chances que si vous aimez un de mes articles, vous puissiez apprécier les autres. Ce site en contient maintenant des centaines parmi lesquels choisir.

Oui, il y a beaucoup à lire sur ce site, plus que la plupart des gens ne peuvent lire en une journée, mais il y a aussi beaucoup de valeur (voir règle #1). Certaines personnes m’ont dit qu’ils avaient lu plusieurs heures d’affilée, et qu’ils en étaient repartis différents. Je pense que quiconque lit ce site pendant plusieurs heures d’affilée va vivre un changement dans sa conscience. Quand vous lisez beaucoup de contenu dense et original de la part d’une seule personne, cela va avoir un impact sur vous. Et ce contenu est écrit avec l’intention de vous aider à évoluer.

Bien que je ne sois pas très bon pour me mesurer aux autres, il est difficile de se confronter à un site au contenu original. N’importe qui peut lancer son propre site de développement personnel, mais la saveur de ce site est unique simplement parce que personne d’autre n’a eu exactement les mêmes expériences que moi.

Même si je pense que les sites qui postent principalement du contenu venant des autres ont le potentiel de créer du trafic plus vite au début, je pense que les sites au contenu original ont moins de mal à conserver leur trafic, ce qui donne des bases plus solides, à plus long terme. Tout le monde ne va pas aimer mon travail, mais pour ceux qui le font, il n’y a pas d’équivalent.

3. Créez du contenu intemporel

Même si j’écris occasionnellement sur des évènements ancrés dans le temps, la majeure partie de mon contenu a pour intention d’être intemporel. Je suis conscient que tout ce que j’écris aujourd’hui pourrait encore être lu par des gens même après ma mort. Des gens citent encore Aristote aujourd’hui parce que ses idées ont une valeur intemporelle, même s’il est mort depuis près de 2300 ans. Je pense à la façon dont mon travail pourrait influencer les générations futures en plus de la mienne. Quels conseils devrais-je transmettre à mes arrières-arrières-petits-enfants ?

J’ai tendance à ignorer les modes et les évènements du moment quand j’écris. Les guerres, les catastrophes naturelles, et les politiciens corrompus sont parmi nous depuis des milliers d’années. Il y en a beaucoup d’autres qui se contraignent à écrire sur ces choses, donc je vais leur laisser la place.

Est-ce que le contenu que vous créez aujourd’hui produira encore une réelle valeur en 2020 ? En 2100 ? En 4000 ?

Écrire pour les futures générations m’aide à supprimer le superflu et à rester concentré sur le cœur de mon message, qui est d’aider les gens à évoluer. Aussi longtemps qu’il y aura des gens (même si nos corps ne sont plus strictement biologiques), il y aura une opportunité d’évoluer, et donc il y aura une chance qu’au moins une partie de ce que je crée aujourd’hui soit encore pertinent. Et si je peux écrire quelque chose qui sera pertinent pour les futures générations, alors ce sera certainement déjà pertinent et significatif aujourd’hui.

En termes de création de trafic, le contenu intemporel se connecte avec les gens à un niveau plus profond que du contenu lié au temps. Ce dernier est fait pour être oublié, tandis que le premier est fait pour qu’on s’en souvienne. Nous avons oublié les nouvelles d’hier, mais nous nous souvenons des choses qui ont du sens pour nous. Donc je m’efforce d’écrire en termes de sens et non d’évènement.

Même si nous sommes conditionnés à croire que les nouvelles et les évènements actuels sont importants, dans le grand ordre des choses, la plupart de ce que couvrent les médias est trivial et sans importance. Il y a très peu de choses parmi les nouvelles d’aujourd’hui dont on se souviendra la semaine prochaine, et encore moins dans une centaine d’années. Certains évènements sont certainement importants, mais au moins 99% de ce que couvrent les médias est superflu quand on les regarde à l’échelle de l’histoire humaine.

Ignorez le superflu, et concentrez-vous sur la création de quelque chose qui a un potentiel durable. Écrivez pour vos enfants et vos petits-enfants.

4. Écrivez pour les êtres humains en premier, et pour les ordinateurs ensuite

On a beaucoup écrit sur les stratégies optimales pour obtenir un bon ranking auprès des moteurs de recherche en termes de fréquence de publication et de longueur d’article. Mais j’ignore largement ces conseils parce que j’écris pour des êtres humains, pas pour des ordinateurs.

J’écris quand j’ai quelque chose de significatif à dire, et j’écris autant qu’il faut pour le dire. En moyenne je poste cinq articles par semaine, mais je n’ai pas de quota défini. J’écris aussi des articles bien plus longs que la plupart des blogueurs. Personne ne m’a jamais accusé d’être trop bref. Mon article typique compte 1500 à 2000 mots, et certains (comme celui-ci) sont bien plus longs. Beaucoup de blogueurs à succès recommanderaient que j’écrive des articles plus courts (250-750 mots) et que je poste plus fréquemment (20 fois par semaine), étant donné que cela crée plus de références pour les moteurs de recherche pour la même quantité d’écriture. Et même si je suis d’accord avec eux sur le fait qu’une telle stratégie génèrerait plus de trafic par les moteurs de recherche, je ne vais pas suivre leur conseil. Cela interfèrerait trop avec ma stratégie qui consiste à délivrer une véritable valeur et à créer un contenu intemporel. Je n’ai aucun intérêt à débiter de petits morceaux de contenu jetable simplement pour satisfaire un ordinateur. N’importe qui peut imprimer un article pour le lire plus tard s’ils n’ont pas le temps de le lire immédiatement et si le sujet a un véritable intérêt pour eux. Une partie de la raison pour laquelle j’écris des articles plus longs est que même si moins de gens prendront le temps de les lire, pour ceux qui le font les articles ont généralement bien plus d’impact.

À cause de ces décisions, mon trafic via moteur de recherche est plutôt faible comparé aux autres blogueurs. Google est mon premier référant, mais il compte pour moins de 1,5% de mon trafic total. Mon trafic est extrêmement décentralisé. La vaste majorité vient de liens de milliers d’autres sites web et de demandes directes. Au final, mon trafic augmente parce que des gens parlent à d’autres gens de ce site, que ce soit en ligne ou hors ligne. Je m’en suis aussi très bien sorti avec le référencement social, comme del.icio.us, digg.com et reddit.com, parce qu’ils sont basés sur les recommandations personnelles. J’ai probablement eu plus d’une dizaines d’articles dans la liste del.icio.us des articles les plus populaires l’an dernier, ce qui est définitivement plus que ma juste part.

Je préfère cette stratégie de création de trafic parce que cela me laisse moins vulnérable aux changements technologiques. J’imagine que Google veut au final faciliter pour ses visiteurs le fait de trouver du contenu de valeur, donc ma stratégie actuelle devrait être en adéquation avec la stratégie à long terme de Google. Mon sentiment est que Google ferait bien d’envoyer plus de trafic ici. Mais cette adéquation vient simplement du fait que je me concentre sur le fait de fournir de la valeur avant toute chose.

5. Sachez pourquoi vous voulez un site à fort trafic

J’écris parce que mon but dans la vie est d’aider les gens à devenir plus conscients et plus éveillés – à évoluer en tant qu’êtres humains. Je n’ai pas de travail à côté ou de carrière à côté de ceci. Comme mon travail est dirigé dans ce but, j’ai une raison motivante de créer un site à fort trafic, qui est en adéquation avec mes valeurs personnelles les plus profondes. Plus de trafic signifie que j’ai un plus grand impact en atteignant plus de gens. Et au cours des prochaines décennies, cette influence a le potentiel de créer un changement positif qui pourrait changer la future direction de la civilisation humaine. De façon plus significative, je veux aider l’humanité à surmonter la peur et que nous cessions d’être liés les uns aux autres via des mécanismes de peur. Si j’échoue, j’échoue. Mais je n’abandonne pas, peu importe à quel point cela peut devenir difficile.

Ce sont de grand enjeux, et cela pourrait sembler exagéré de ma part, mais c’est le niveau auquel je pense à mon travail aujourd’hui. Tout le reste de ce que je fais, y compris la création d’un site à fort trafic, est simplement un moyen vers une fin. Aujourd’hui je ne fais que planter des graines, et la plupart d’entre elles n’ont pas encore germé. Un site à fort trafic est simplement une des pousses qui apparaissent en résultat à la poursuite de l’objectif qui me motive. Mais ce n’est pas une fin en soi.

Que ferez-vous si vous arrivez à bâtir un site web à fort trafic ? Si vous vous retrouvez un jour dans la position privilégiée d’être capable d’influencer des millions de personnes, que leur direz-vous ? Honorerez-vous et respecterez-vous cette position en l’utilisant comme un canal pour servir le plus grand bien de tous, ou balancerez-vous cette opportunité pour poursuivre votre propre brève célébrité et fortune tout en gavant votre public d’idioties jetables ?

Même si j’ai lancé ce site en octobre 2004, j’écris des articles depuis 1999, et les retours m’ont permis de comprendre combien de petites tranches de mon écriture ont affecté durablement certaines personnes. Après avoir lu quelque chose que j’avais écrit, des gens ont quitté leur travail, lancé leur propre entreprise, changé de religion, ou mis fin à une relation. Malgré que certaines personnes puissent trouver ce niveau d’impact gratifiant en termes d’égo, pour moi cela intensifie mon sentiment de responsabilité personnelle quand à mon écriture. J’ai vu que j’étais capable d’avoir un impact sur les gens, donc je ferais sacrément mieux d’en avoir un bon.

Ce « pourquoi » est ce qui me motive. C’est ce qui me pousse à me mettre devant mon ordinateur et à écrire quelque chose à 3 heures du matin et à ne pas arrêter avant 10 heures. Je suis souvent inspiré. La raison numéro 1 pour laquelle je veux plus de trafic est que cela va me permettre d’aider plus de gens. C’est vers cela que je dirige mon ambition pour ce site, et par conséquent je suis extrêmement motivé, ce qui joue certainement un rôle clé dans le passage à l’acte.

6. Laissez le public vous voir véritablement comme vous êtes

Ma vie et mon écriture sont intrinsèquement interconnectées, de sorte qu’il est impossible de séparer les deux. Quand quelqu’un lit ce site, il finit par savoir beaucoup de choses sur moi en tant que personne. Généralement cela crée une impression faussée et inexacte de qui je suis aujourd’hui parce que je change beaucoup avec le temps – je ne suis pas la même personne que l’an dernier – mais c’est relativement proche. Apprendre à me connaître facilite le fait pour les gens de connaître le contexte de ce que j’écris, ce qui signifie que plus de valeur peut être transféré en moins de temps.

J’ai raconté beaucoup d’histoires personnelles sur ce site, y compris mes expériences les plus pénibles et les plus difficiles. Je ne fais pas cela pour me libérer mais plutôt parce que ces histoires aident à souligner un point ; celui que peu importe où vous vous trouvez aujourd’hui, vous avez toujours l’opportunité d’évoluer de quelque petite façon, et peu importe si ces changements sont tout petits, ils vont s’ajouter au fil du temps pour créer une évolution massive à vie. C’est une leçon dont nous avons tous besoin de nous souvenir.

Quand je trouve des moyens de transformer certaines de mes expériences les plus sombres en leçons qui pourraient aider les autres dans des situations similaires, cela transforme en fait ces pénibles souvenirs en souvenirs joyeux. Ils prennent un nouveau sens pour moi, et je peux voir qu’il y avait une raison positive d’endurer de telles expériences, une raison qui sert au final le plus grand bien de tous. Étrangement, je trouve maintenant que c’était mes moments les plus sombres qui m’ont aidé à créer la plus grande lumière pour les autres.

En ce qui concerne la vie privée, je ne m’en soucie pas trop. Je respecte le droit des autres à l’intimité, donc quand les gens me racontent des histoires personnelles par mail, je ne me tourne pas pour les poster directement sur mon blog. Mais cela ne me pose pas de problème d’avoir parfois peu d’intimité personnellement. Le besoin d’intimité vient du désir de protéger son égo, ce qui est un désir poussé par la peur, et la peur est une chose dont je n’ai simplement pas besoin dans ma vie. Mon attitude est que c’est parfaitement normal d’échouer ou d’être rejeté publiquement. Essayer d’avoir l’air parfait n’est rien d’autre qu’un château de cartes qui finira par s’effondrer.

Je pense que permettre aux gens de connaître le vrai moi rend possible le fait de bâtir une relation avec mon public basée sur l’intimité et l’amitié. Je n’aime pas voir les gens me mettre trop sur un piédestal et utiliser des étiquettes comme « gourou » ou « hyper-performant ». De telles étiquettes créent une distance qui rend la communication plus difficile. Elles soulignent nos différences et non nos similitudes. La communication entre égaux – entre amis – est plus efficace.

Une communication plus franche permet de meilleures connexions avec votre public, ce qui signifie plus de trafic régulier et plus de trafic référentiel. Ce n’est pas un jeu de manipulation cependant, et se découvrir de façon excessive ou démesurément dramatique dans le but de faire du linkbait (de créer du contenu dans le simple but d’avoir des liens entrants) fera seulement long feu. Vos raisons de faire du storytelling doivent être au bénéfice de votre public. Les gains de trafic sont un effet secondaire positif.

7. Écrivez ce qui est vrai pour vous, et apprenez à vivre avec les conséquences

Si les trucs que j’ai écrits sur ce site impliquent que je ne serai jamais capable d’entrer en politique, je peux vivre avec ça. J’ai l’intention d’écrire ce qui est vrai pour moi, même si cela va contre mon conditionnement social. Être honnête est plus important pour moi qu’être populaire. Mais l’ironie est que comme la franchise brute est si rare parmi les humains civilisés, sur le long terme cela pourrait être la meilleure stratégie de création de trafic entre toutes.

Les gens me préviennent souvent de ne pas écrire de choses qui pourraient repousser une partie de mes visiteurs. Mais quelque part je fais souvent l’opposé et je vois le trafic augmenter, pas diminuer. Je ne considère pas de sujets comme tabous ou sacrés s’ils sont cohérents avec le développement personnel, et cela inclut l’alimentation et la religion. Ce n’est pas un secret que je suis un ex-catholique végétarien. Est-ce que je repousse des gens quand je dis que torturer et tuer des animaux sans défense pour les manger est mauvais ? Peut-être. Mais la vérité est la vérité. Il se trouve que je pense que c’est une mauvaise idée de nourrir des vaches avec de la poussière de ciment et des hormones bovines, de parquer des poules vivantes dans des entrepôts avec tellement d’ammoniaque sur leurs excréments que cela leur brûle la peau, et de donner 70% de notre production céréalière au bétail pendant que des dizaines de milliers de personnes meurent de la faim chaque jour. Je pense aussi que c’est une mauvaise idée de payer des gens pour faire toutes ces actions en mon nom. Peu importe vraiment pour moi que 999 personnes sur 1000 ne soient pas d’accord avec moi. Votre désaccord avec moi ne change pas ce qui est fait pour produire votre burger. Cela reste quand même une vache décédée, torturée, et bourrée de produits chimiques, une vache qui a été vouée à une vie très triste à cause de la décision que vous avez prise. Et vous êtes responsable de votre rôle dans la souffrance de cette vache que vous aimiez cela ou pas.

Ce dernier paragraphe est un bon exemple du genre de choses que j’écris et qui font que les gens veulent me mettre en cage, me bourrer d’hormones, et me gaver de poussière de ciment. Cela ne me surprendrait pas tellement si cela finissait par m’arriver.

J’écris ce qui est vrai pour moi, quelle que soit l’opinion publique. Parfois je suis dans la majorité, parfois non. Je suis totalement conscient que certaines de mes opinions ne sont pas populaires, et cela ne me pose absolument aucun problème. Ce qui me met mal à l’aise est de soumettre la vérité à un vote.

Je prends le temps de former mes propres opinions au lieu de simplement régurgiter ce qu’on m’a appris enfant. Et je suis aussi bien conscient qu’il y a des gens qui dépensent des milliards de dollars pour vous faire penser qu’un burger n’est pas une vache très triste, décédée, torturée, et bourrée de produits chimiques. Mais je vais continuer à écrire pour vous aider à rester conscient de choses comme ça, même si vous pourriez me haïr pour ça. Cette attitude défensive mène au doute, ce qui mène au changement et au développement, donc tout va parfaitement bien. Je suis bon pour gérer les attitudes défensives.

Je ne me soucie pas tellement du fait de heurter les sentiments des gens. Heurter les sentiments est une étape dans la bonne direction pour beaucoup de gens. Si je suis capable de vous offenser si facilement, pour moi cela signifie que vous reconnaissez déjà une certaine vérité dans ce que j’ai écris, mais que vous n’êtes pas prêt à y faire face consciemment pour le moment. Si vous lisez quelque chose de ma part qui provoque une réaction émotionnelle, alors une graine a déjà été plantée. En d’autres mots, c’est déjà trop tard pour vous. 😉

Mon objectif n’est pas de convaincre quiconque de quoi que ce soit en particulier. Je ne suis pas un activiste du droit des animaux, et je n’ai pas de religion à promouvoir. Mon objectif est d’éveiller les gens pour qu’ils vivent plus consciemment. Cela nécessite d’élever la conscience des gens dans toutes les facettes de leur existence, pour qu’ils puissent prendre de grandes décisions par eux-mêmes. Cela nécessite de briser le conditionnement social et de le remplacer avec une conscience et une intention éveillées. C’est un gros travail, mais quelqu’un doit le faire. Et si je ne le fais pas, alors je dois admettre que je suis simplement une partie du problème comme tous les autres ours qui hibernent.

Beaucoup de choses ont été écrites à propos de l’importance de la transparence dans le blogging, et que la vérité est la meilleure transparence entre toutes. La vérité crée la vérité, et la vérité génère du trafic. Pas de jeux, pas de trucs, simplement une bonne vieille honnêteté brute. Même les gens qui disent qu’ils vous détestent reviendront quand même, et au final ces gens deviendront vos plus ardents supporters. Même s’ils ne sont pas d’accord avec vous, ils peuvent apprendre qu’ils peuvent vous faire confiance et que vos intentions sont honorables, et la confiance est plus importante que l’entente.

8. Traitez vos visiteurs comme de vrais êtres humains

Même si je suis assis devant mon ordinateur en écrivant cela, apparemment seul, je sais que vous êtes un véritable être humain en train de lire ça à l’autre bout. Mes excuses aux androïdes doués de sensibilité qui pourraient lire ceci des années après que je l’ai écrit. Vous n’êtes pas juste un nombre dans mes statistiques. Malgré la technologie utilisée et le différentiel espace-temps entre mon écriture et votre lecture, il y a encore une connexion d’humain à humain entre nous qui transcende le temps et l’espace. Et cette connexion compte pour moi. Je ressens sa présence chaque fois que j’écris du mieux que je le peux.

Même si j’imagine être sur une scène en face de millions de personnes quand je décide sur quel sujet écrire, une fois que je me lance vraiment, j’imagine avoir une conversation en face à face avec un ami. Cela implique de révéler un peu de moi-même et d’être honnête, comme les deux derniers points abordés, mais cela signifie aussi que je me préoccupe véritablement de vous en tant que personne. Et c’est peut-être un des secrets les mieux gardés de mon succès en tant que blogueur. Je me soucie vraiment de vous aider à évoluer. Je veux que vous deveniez plus conscient et éveillé. Je veux que vous ayez moins de peur dans votre vie. Et ma considération envers votre bien-être n’est pas conditionnée par le fait que vous m’appréciez.

Il se trouve que je pense que nous avons beaucoup plus de similitudes que de différences. En me basant sur ce que je sais à propos de moi, j’imagine que vous aimeriez que votre vie soit meilleure demain qu’elle ne l’était hier. J’imagine que vous aimeriez être plus heureux, plus accompli, et plus en paix avec vous-même. J’imagine aussi que vous vivez en-dessous de votre potentiel et que vous pourriez avoir besoin d’un peu d’aide pour surmonter la peur et résoudre certains problèmes pour vous permettre d’utiliser davantage de ce potentiel. Et au final, j’imagine que vous ne me croiriez pas si je disais que vous pouvez avoir tout cela pour 19,95$ seulement (vous ne le devriez d’ailleurs pas).

La raison pour laquelle je travaille dur pour créer du contenu original puis que je le distribue gratuitement est que je veux aider autant de gens que possible. Je me soucie véritablement de ce qui arrive à cette belle planète et aux gens qui y vivent. Il est possible que j’accorde en fait plus de valeur à votre vie que vous ne le faites vous-même. C’est le genre de motivation qui ne s’affaiblit jamais. Je le perds parfois de vue quand je suis pris dans les détails, mais la connexion est toujours là, qui attend que je m’en serve chaque fois que je le veux. Cela me fournit une source d’idées créatives et une passion inextinguible de contributions.

Je n’ai pas besoin de jouer à de stupides jeux marketing et commerciaux avec vous. Il n’y a rien pour vous à acheter ici. Même si j’ajoute certains produits à l’avenir, je ne vais pas essayer de vous manipuler pour que vous achetiez quelque chose dont vous n’avez pas besoin avec une dose de fausses promesses. Je pourrais gagner plus d’argent à court terme en faisant cela, mais cela romprait notre connexion, créerait un mur entre nous, et réduirait le niveau d’impact que je suis capable d’avoir. Au final, cette approche me mènerait à l’échec, du moins dans les termes dans lesquels je définis le succès. Je ne peux pas vous aider à évoluer si je viole votre confiance.

Je ne peux pas forcer quiconque à évoluer s’il ne le veut pas. Mais il y a beaucoup de gens sur cette planète qui sont maintenant prêts à se débarrasser d’une vie de faible conscience et à commencer à se pousser jusqu’au prochain niveau de l’existence humaine. Et ils ont besoin d’aide pour y arriver parce que c’est un voyage difficile, et qu’il y a d’énormes forces qui travaillent contre cela.

Les vrais êtres humains qui aident de vrais êtres humains est au final ce en quoi consiste le développement de trafic. C’est précisément ce qu’est un lien ou une référence. Si vous êtes en adéquation avec l’intention d’aider véritablement les gens parce que vous vous en souciez, vous vous trouverez bientôt avec un trafic abondant.

9. Laissez l’argent à la place qui est la sienne

L’argent est important. Évidemment que j’ai des factures à payer. L’argent paye mon ordinateur, ma connexion haut-débit à internet, ma maison, et ma nourriture. Je viens de revenir hier de vacances payées avec de l’argent. Ma femme et moi avons passé un excellent moment en partie parce que nous n’avions pas à nous soucier du tout de l’argent pendant le voyage. Nous avons fait tout ce que nous voulions faire sans être entravés par un manque de fonds. Et ce site web a payé cela.

Il est important que je génère un peu d’argent avec mon travail, mais il n’est pas nécessaire que je ponctionne le moindre dollar possible. En fait, comparé au niveau de trafic, je sous-monétise sérieusement ce site. Mais l’argent est seulement un moyen vers une fin, pas une fin en soi. Contribuer positivement au monde est bien plus important pour moi que l’argent. L’argent peut être utile pour atteindre cet objectif, mais les relations humaines sont bien plus importantes. La chose amusante est que moins je compte sur l’argent, plus je semble en avoir.

Je gagne déjà plus d’argent que je n’en ai besoin pour payer mes factures, et le revenu que je tire de ce site continue à monter chaque année. Si je continue simplement à faire ce que je fais, je vais probablement finir par devenir plutôt riche. Mais l’argent est un motivateur extrêmement faible pour moi. Très peu de ce que je fais aujourd’hui est motivé par le profit, sinon dans l’idée que l’argent puisse servir de carburant pour des objectifs plus importants. Cela tend à semer la confusion chez certaines personnes parce que certaines de mes décisions s’alignent avec l’idée de gagner de l’argent, mais beaucoup non. Bien que je me considère comme un entrepreneur (au moins c’est moins isolant que « gourou »), je vois seulement l’argent comme un outil améliorant et étendant ma contribution.

Même si de nombreux entrepreneurs pourchassent l’argent dans le but de devenir riche, je choisis un chemin différent. J’ai cherché à gagner de l’argent dans le but d’augmenter ma liberté. Je ne veux pas me retrouver coincé dans le fonctionnement travail contre argent, donc je refuse constamment des opportunités de gagner de l’argent qui restreindraient ma liberté. Par exemple, je ne fais ni consultation ni coaching. Par conséquent, mon agenda ne contient que très peu de rendez-vous fixes. Cela ne signifie pas que je suis paresseux. Cela signifie simplement que je passe mon temps à faire ce que je choisis librement de faire au lieu de ce que les autres m’auraient fait faire. J’ai besoin de ce niveau de flexibilité pour faire mon meilleur travail possible.

En faisant très attention à la façon dont je gagne de l’argent et pas seulement à la quantité que j’en gagne, je garde mon argent à la place qui est la sienne. Cela me permet de rester concentré sur mon objectif sans me laisser prendre par des considérations moins importantes comme monter une marque, conclure des ventes, ou faire de la vente par téléphone.

Je n’aime pas quand les autres personnes utilisent des tactiques de vente et de marketing unidimensionnelles sur moi, donc j’évite d’utiliser ces techniques sur ce site. Je me suis en quelque sorte déconnecté du système capitaliste actuel et j’ai mis en place un système parallèle propre que je trouve bien plus cohérent avec le fait de vivre consciemment. J’adorerais que les autres personnes jouissent du même niveau de liberté que je le fais chaque jour. Je suis sûr que je vais continuer à améliorer mon approche avec le temps, mais cela fonctionne merveilleusement bien jusqu’ici. Imaginez avoir un business sans aucun produit, aucun inventaire, aucune vente, et aucun client, mais qui génère quand même un revenu abondant.

Comme la génération de revenu est largement sur pilote automatique, je peux concentrer mon temps et mon énergie sur la création de contenu et non sur le marketing ou sur le fait d’essayer de vendre quelque chose. Et être capable d’allouer tant de temps à la création de contenu sans se soucier de comment je vais payer mes factures facilite beaucoup la création d’un fort trafic.

Certains modèles d’entreprise rendent très compliqué le fait de générer du trafic. Vous devez dépenser beaucoup de temps et d’énergie simplement pour générer des pistes, et alors vous essayez peut-être de monétiser ces pistes en vendant un produit ou un service. C’est toujours une lutte sur une pente raide.

Je distribue mon meilleur contenu gratuitement. Le bouche à oreille fait le reste. Ma stratégie de création de trafic ressemble plutôt au fait de suivre un courant descendant. Cela n’a pas été le moins du monde une lutte pour moi. Et une fois que vous avez un trafic suffisant, ce n’est pas si difficile que ça de le monétiser sans devenir un ogre.

Il y a une expression qui dit « Construis un meilleur piège à souris, et les gens viendront. » Et nous avons tous entendu les gens dans le marketing et le commerce dire que c’est totalement faux ; vous devez aussi commercialiser et vendre efficacement ce piège à souris. Je pense qu’ils ont tout faux. Mon approche est l’équivalent de « Construisez un meilleur piège à souris et distribuez-le gratuitement, et les gens viendront – et ils amèneront même des amis. »

10. Si vous oubliez les neuf premières suggestions, concentrez-vous sur le simple fait d’aider les gens, le reste se fera tout seul

Une chose qui me dissuade dans le marketing typique de développement personnel est que les auteurs et les orateurs se posent souvent comme s’ils étaient à l’opposé de leur public. J’ai du succès et pas vous. Je suis riche et pas vous. Je suis mince et pas vous. Vous avez besoin de moi parce que quelque chose manque dans votre vie, j’ai exactement ce qui vous manque, et si vous me payez (et me rendez encore plus riche et vous encore plus pauvre), je vais vous montrer comment vous aussi pourrez l’avoir. Et si cela ne marche pas pour vous, cela signifie simplement que vous êtes encore plus idiot que les gens qui m’ont fourni mes témoignages.

Je suis sûr que vous avez entendu ce genre d’ineptie de nombreuses fois auparavant.

Tous ces trucs de j’y-suis-arrivé-et-pas-vous sont stupides. Cela suggère que la vie est une question de destination et qu’une fois que vous êtes arrivé, vous avez fini d’évoluer et vous pouvez simplement vous relaxer et siroter des boissons pour le restant de votre vie. Mais la vie est bien plus qu’une question de frontières à franchir. Si vous passez de célibataire à marié ou de non-millionnaire à millionnaire, c’est bien beau. Franchir la frontière de la parentalité était un sacré pas pour moi. Mais ce n’est qu’un jour dans ma vie, et pour être honnête, je n’avais pas beaucoup de contrôle sur cela sinon quant à la décision prise neuf mois plus tôt (et cela semblait une idée assez attirante à ce même moment). Mais qu’en est-il de tous ces autres jours ?

Évoluer en tant qu’être humain est une chose sur laquelle je travaille quotidiennement. Je suis profondément passionné par ma propre évolution, donc naturellement je veux partager cette partie du voyage avec d’autres. Si je commence à me commercialiser avec l’approche « J’ai du succès et pas vous », j’espère que quelqu’un viendra me sortir de ma misère, car cela signifierait que j’ai fini d’évoluer et que je suis bon pour mourir. J’espère ne jamais cesser d’évoluer aussi longtemps que j’existerai en tant qu’être humain. Il y a toujours de nouvelles distinctions à faire et de nouvelles expériences à vivre. Et oui… beaucoup d’erreurs à faire aussi.

Un des grands bienfaits qu’il y a à me concentrer sur le fait d’aider les autres et que cela dégage la peur du chemin. Sans la peur vous êtes alors libre d’être simplement vous-même. Vous êtes capable de prendre des risques intelligents et de rester détaché de tout résultat spécifique parce que le voyage est plus important pour vous que les arrêts spécifiques en cours de route. Personnellement, ce ne sont pas les destinations qui m’excitent mais plutôt le processus de découverte qui en découle. J’aime l’anticipation qu’il y a à se demander ce qu’on trouvera derrière chaque nouveau virage.

Si nous devons nous aider les uns les autres, nous avons besoin d’être partenaires dans la poursuite du développement, pas adversaires. Donc cela n’a aucun sens de dresser des murs factices entre nous. L’égo a besoin de murs pour se protéger, mais si nous pouvons dépasser les besoins égotiques régis par la peur, nous ferons bien plus de progrès.

Il y a beaucoup de choses que je pourrais faire avec ce site qui pourraient me faire gagner plus d’argent ou augmenter le trafic plus rapidement à court terme, mais je ne vais pas les faire parce qu’ils ne mettent que plus de distance entre nous. Je serai de mon côté, vous du vôtre, et nous aurions chacun légèrement peur de l’autre. Je serais inquiet que vous puissiez ne pas acheter ce que je vends, et vous seriez inquiet de vous faire arnaquer ou que je tire avantage de vous. Nous nous tournerions simplement autour par peur, ce qui est exactement l’opposé de ce dont nous avons besoin pour évoluer.

Un des plus grands défis dans la vie maintenant est de trouver comment aider assez de gens à faire passer leur préoccupation première de la peur à l’amour. Nos émotions sont une source d’énergie pour nous (elles dirigent nos actions), et la majeure partie du monde est encore dirigée par une énergie de peur. Regarder les infos à la télé est un bon exemple ; nous pouvons vraiment nous sentir énergisés par la vision des autres qui souffrent. Blesser les animaux est un autre exemple ; nous mangeons leur peur au petit-déjeuner. Mais il y a un autre carburant pour la conscience humaine, et peut-être que le meilleur moyen de le décrire est l’amour inconditionnel. Ce n’est pas l’émotion rose bonbon de l’amour romantique – c’est le sentiment de connexion avec tout ce qui existe et un désir de servir le plus grand bien de tous. L’amour conditionnel, quand il devient son propre carburant, cultive l’absence de peur. Dans cet état vous avez toujours la réponse biologique de base « combattre ou fuir », mais vous n’êtes pas dirigé par des soucis émotionnels comme la peur de l’échec ou la peur du rejet. Vous vous sentez parfaitement en sécurité quelles que soient les circonstances extérieures. Et quand vous avez ce sentiment de sécurité inconditionnelle, vous êtes réellement libre d’être vous-même, de vivre de nouvelles expériences, et d’évoluer très rapidement.

Le développement personnel n’est pas un jeu à somme nulle. Si vous évoluez en tant qu’être humain, cela ne me nuit en rien. En fait, au final, si nous évoluons tous en tant qu’individus, cela rendra toute cette planète meilleure pour tout le monde. Si suffisamment de gens font passer leur préoccupation première de la peur à l’amour inconditionnel, cette planète deviendra un vrai paradis. C’est une bonne chose pour chacun d’entre nous, plus importante que tout l’argent du monde.

Peut-être que vous avez un objectif moins ambitieux pour augmenter votre trafic que d’élever la conscience humaine et de travailler dans l’optique de la paix dans le monde. Peu importe. Vous pouvez quand même faire du fait d’aider les autres votre objectif principal, et si vous faites cela, vous trouverez relativement facile de créer un site à fort trafic. Si vous êtes en adéquation avec le fait de servir le plus grand bien de tous, vous recevrez beaucoup d’aide en cours de route, et mieux encore, vous le mériterez.

Faites de votre mieux pour aider vos visiteurs par pure considération pour leur bien-être, et ils vous aideront à générer du trafic et même à en tirer un joli revenu. C’est aussi simple que ça.

Crédits photo : © bloomua – Fotolia.com

7 commentaires

  • J’aime bien vos stratégies, elles me conviennent parce que je ne fais pas les choses “comme il faut”, mais comme je les sens ! C’est différent, c’est risqué sans doute, mais je trouve que les relations établies deviennent plus fortes.
    Mon site n’a pas encore le flux du vôtre mais je m’inspire de votre enthousiasme et de votre tranquillité d’esprit pour avancer pas à pas : chaque jour un petit truc inhabituel qui enrichit mes pages…je découvre toutes ces nouvelles pratiques que pour autant j’applique déjà dans ma vie personnelle ! Je pense que la toile doit s’imprégner d’un peu d’humanité !
    Merci donc de votre simplicité.
    Anne

  • Kamal dit :

    Bonjour Olivier,

    Quel article profond riche de conseils et d’expériences !!!
    Comment fais-tu pour avoir de l’énergie et de l’inspiration pour écrire des articles si long mais qualitatif ?

    @ très bientôt,

    Kamal

  • Didier dit :

    On découvre l’envers du décor d’un “bloggueur maître”.
    La leçon est profonde pour qui veut réussir dans ce métier (car il s’agit bien d’un vrai métier au sens noble du terme) doit humaniser au maximum les articles que l’on publie.
    C’est une philosophie…

  • Jean-Louis dit :

    Bonjour Olivier!

    Très bel article!
    Je suis impressionné par la qualité de la traduction!
    Je ne sais pas à quel point tu colles avec l’original, mais tu es simple à lire, impactant…

    • remy dit :

      “Je ne sais pas à quel point tu colles avec l’original, mais tu es simple à lire, impactant…” L’article colle de très pret à l’original, visiblement seulement la première phrase à été un peu librement interprétée ( depuis avoir posté mes statistiques de Janvier 2005 a été oubliée, et “la projection de 2006” se transforme en ‘projection en fin de mois’). Du bon travail. Merci.

  • Anonyme dit :

    Un blog passionnant!, réellement! Même le template est impressionnant,
    d’ailleurs est-ce un thème ou l’avez vous fait vous même ?

  • J’aime beaucoup cet article parce qu’il insiste lourdement sur le contenu. En 2018 (comme quoi cet article est effectivement intemporel), le contenu est toujours leader et essentiel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *