Comment aidez-vous le monde à progresser ?

aider le monde à progresserIl est facile d’énumérer les divers problèmes du monde, mais avez-vous réfléchi au rôle que vous pourriez jouer pour aider la société à progresser dans la bonne direction ?

Que signifie faire progresser la société ? C’est un jugement de valeur, bien sûr, mais c’est un jugement que vous êtes libre de porter. Vous avez sûrement déterminé bon nombre de vos propres valeurs à travers vos interactions avec le monde. Avez-vous pensé à enseigner vos valeurs à un plus grand nombre de personnes d’une manière délibérée et consciente ? Avez-vous pensé à sculpter le monde pour en faire un endroit où il fait bon vivre ?

Il est facile de sous-estimer l’impact que vous pouvez avoir si vous incarnez et faites la promotion de certaines valeurs dans le monde. Vous pouvez vraiment faire une différence si vous êtes raisonnablement constant sur une période de plusieurs décennies.

Qu’est-ce qui compte pour vous ? Selon vous, quels changements de valeurs rendraient le monde meilleur ? Qu’est-ce que vous remarquez qui ne vous semble pas juste ? Que souhaiteriez-vous changer ou réparer ?

Choisissez une valeur qui est importante pour vous. Comment pourriez-vous accroître sa présence dans le monde ? Cherchez à mieux incarner cette valeur et vous vous retrouverez bientôt face à un problème d’alignement social. En recherchant cet alignement, vous verrez que votre environnement social a besoin d’être ajusté.Et ceci pour devenir plus favorable (et moins résistant) à votre voie. En travaillant sur l’alignement social, en commençant par les cercles sociaux les plus accessibles; vous commencerez à créer des ondulations sociales. Et ces ondulations peuvent avoir et auront un impact sur le monde. Plus vous faites cela, plus vous verrez les reflets de ces ondulations vous revenir. Et vous commencerez à remarquer que vous êtes en train de changer le monde pour qu’il vous ressemble davantage.

Votre responsabilité, c’est de vivre en harmonie avec vos valeurs. Cependant, dans votre effort d’assumer cette responsabilité, vous finirez aussi par créer des ondulations sociales. Vous devrez aider le monde à se ressaisir; pour qu’il devienne un endroit plus solidaire où vous pourrez incarner les valeurs qui vous sont les plus chères. Sinon, le monde deviendra un grand obstacle pour vos valeurs.

Permettez-moi de partager avec vous quelques exemples de valeurs qui ont été importantes pour moi; et les manières par lesquelles j’ai cherché à accroître leur présence dans ma vie. Rien qu’en faisant cela, des ondulations sociales se créent.

La créativité dans le monde

Je me considère depuis longtemps comme étant une personne créative. Quand j’étais jeune, un professeur m’a dit que les gauchers comme moi sont connus pour être plus créatifs que la plupart des gens. Parfois, il me fallait utiliser des outils pour gauchers comme des ciseaux; parce que ceux pour droitiers ne me convenaient pas. Je me suis alors dit que je n’étais pas censé résoudre les problèmes de la même manière que les droitiers. J’apprenais comment un droitier pouvait résoudre un problème; puis je réfléchissais ensuite à la manière dont un gaucher pouvait le résoudre. Étant donné que les gauchers sont beaucoup moins nombreux que les droitiers; je me suis dit que cela signifiait que je devais trouver et appliquer des solutions inhabituelles. Pour mon esprit d’enfant, ce n’était même pas un choix.

Lorsque la plupart des gens résolvaient un problème d’une certaine manière, je supposais que c’était la solution des droitiers, car la plupart des gens sont droitiers. J’ai donc associé les solutions standards aux droitiers et les solutions non standards aux gauchers. Comme on m’a surtout enseigné les solutions standards et peu de solutions non standards; cela m’a souvent obligé à trouver une solution pour gaucher; peu importe ce que cela impliquait.

Cette façon de voir les choses depuis mon enfance a eu un gros impact sur moi. En effet, quelqu’un d’autre m’a appris que je devais être plus créatif que la plupart des gens; et je me suis efforcé de concrétiser cette attente. Je pense que c’est l’une des raisons pour lesquelles je n’ai pas eu de travail depuis 25 ans. Chercher un emploi, c’est l’approche des droitiers. C’est certainement le cas, puisque c’est la solution populaire. En tant que gaucher, je sais que je dois être plus créatif dans ma façon de gagner ma vie. Étant donné que je cherchais depuis toujours à faire les choses différemment, j’ai fini par le faire.

Même si je suis reconnaissant pour les résultats positifs de cette décision, adopter cette mentalité depuis un si jeune âge a été une bénédiction mitigée. Parfois, cela m’amenait à rejeter les solutions standards; même quand elles convenaient parfaitement aux problèmes que je devais résoudre. Il est difficile d’essayer de faire les choses différemment ; et la créativité a tendance à virer dans la rébellion — être différent juste pour le plaisir d’être différent. J’ai donc dû tempérer cette pulsion intérieure pour qu’elle soit différente et unique avec d’autres valeurs comme l’intelligence, la rationalité et la coopération.

Aujourd’hui encore, j’ai beaucoup de respect — et d’amour — pour les approches créatives et non conventionnelles de résolution des problèmes. Surtout lorsqu’elles me conduisent à des solutions plus élégantes ou plus intelligentes que celles auxquelles j’aurais droit si j’utilisais l’approche des droitiers. Malgré les défis de cette voie, je crois qu’elle offre plus d’avantages que d’inconvénients. Elle me permet surtout de trouver ma place dans un monde où je peux être utile aux autres. Quand j’étais au lycée, j’ai remarqué que beaucoup de gens étaient capables de résoudre les problèmes en utilisant les méthodes standards. Toutefois, je savais également qu’il y aurait des problèmes que seul un gaucher pourrait résoudre, pour ainsi dire.

J’ai donc pensé que je pourrais apporter plus de valeur au monde si je me concentrais sur l’apprentissage et le développement d’approches non conventionnelles pour résoudre des problèmes pratiques. Dans mon esprit, les droitiers étaient comme des rouages dans la machine qui faisaient tourner le monde. Mais en tant qu’individus, ils étaient facilement remplacés par des pièces similaires. Les gauchers par contre étaient les génies héroïques qui s’engageaient pour résoudre les problèmes face auxquels les droitiers restaient bloqués.

C’est ainsi que cette valeur a évolué dans mon esprit ; et il ne s’agissait même pas de ma valeur au départ. Quelqu’un d’autre avait cette manière d’interpréter la réalité; et m’a infecté avec son point de vue. Il l’a probablement appris d’une autre personne également.

Je pense que c’est cette valeur qui m’a aussi amené à m’installer à Las Vegas où je vis depuis plus de 15 ans. C’est une ville peu conventionnelle et créative où les problèmes ne sont pas résolus de façon conventionnelle. Elle possède — et affiche même — son caractère unique. Le fait d’avoir cette ville comme cadre personnel me rappelle constamment qu’il y a une place dans le monde, y compris dans le monde des affaires; pour les gens non conventionnels et les solutions non conventionnelles. Cela me rappelle aussi que les approches créatives de la vie peuvent être amusantes.

En partageant mes propres approches, interprétations et solutions non conventionnelles; j’ai apporté un plus à des gens aux quatre coins du globe. Beaucoup de gens m’ont dit au fil des années que la lecture de mes articles a créé de profonds changements en eux; les encourageant notamment à changer certaines choses ou à résoudre des problèmes qui les maintenaient bloqués auparavant. Cela m’encourage bien sûr à continuer d’explorer et de partager des idées et des solutions non conventionnelles.

En fait, j’ai parié plus sur ce point dernièrement en organisant des séances d’immersions profondes dans l’espace de solutions créatives aux défis de la vie réelle. J’ai en effet donné aux membres de mon groupe de croissance consciente un cours de 60 jours sur les manières non conventionnelles d’entrer en relation avec la réalité; afin de générer des résultats non conventionnels. Certaines personnes m’ont dit que c’était le meilleur cours de développement personnel qu’elles n’aient jamais suivi. Et je pense que c’est en partie parce qu’il s’agit d’un cours très inhabituel et très différent de ce qui existait auparavant. Il est riche en solutions contre-intuitives à des problèmes délicats. Ce cours a déjà impacté des centaines de vies et continuera de toucher beaucoup d’autres dans les années à venir.

Quand je pense à résumer les nombreuses ondulations générées par cette façon de voir la vie depuis environ quarante ans, c’est presque impossible. Je dois tenir compte non seulement de ma propre vie, mais aussi de la vie des millions de personnes qui ont découvert mon travail directement; et des millions de personnes que mon travail a également influencés. Cela nous fait vraiment comprendre à quel point nous sommes capables d’injecter nos valeurs dans le monde. Imaginez à quel point cela pourrait être plus puissant si nous le faisions de manière consciente et constante. Ce seul professeur aurait pu créer une véritable armée de gauchers non conventionnels à l’heure actuelle. Et que se serait-il passé s’il avait invité de la même manière les droitiers qu’il enseignait à également explorer des solutions non conventionnelles ?

comment aider le monde

La croissance personnelle

Je n’ai pas beaucoup pensé à la croissance personnelle jusqu’à ce que j’y sois contraint. Après avoir été arrêté quatre fois entre 18 et 19 ans; je faisais face à plusieurs accusations avec de bonnes chances d’aller en prison d’état pour un à deux ans. Assis dans une prison de comté pendant trois jours, j’ai eu le temps de réfléchir à la direction que prenait ma vie et au désordre qui prévalait à l’époque. C’était difficile de voir ce que je pouvais faire de bien; et je n’avais pas l’impression d’avoir le pouvoir de changer grand-chose.

Cependant, j’ai réalisé quelque chose d’important. En effet, j’ai compris que même si les choses semblaient plutôt sombres et lugubres; elles n’avaient pas à l’être pour toujours. J’avais compris que j’avais malgré tout un avenir; et si je me projetais assez loin en avant, je verrais que le changement était toujours possible. Je finirais par sortir de prison, et je pourrais reconstruire ma vie. Cela demanderait du temps et des efforts, et il faudrait que je m’efforce de devenir une meilleure personne. Si je sortais de prison en étant la même personne que celle qui en était entrée (ou pire); j’enchainerais certainement les allers-retours en prison pour le reste de ma vie. D’autres arrestations seraient inévitables si je continuais à faire ce que je faisais.

C’était trop désagréable de penser à comment serait la vie en prison. Alors j’ai passé plus de temps à penser à ce que je pourrais faire de ma vie après. Penser à un avenir meilleur était beaucoup plus agréable ; cela me donnait un nouveau sentiment d’espoir. J’ai fait de mon mieux pour m’abandonner à cet espoir; et j’ai finalement commencé à aimer le genre de personne que je pourrais travailler à devenir par la suite — une personne honnête; quelqu’un qui apporte une contribution, quelqu’un qui a réussi sa vie. C’est là que j’ai vraiment commencé à prendre conscience de la valeur de la croissance personnelle — dans une cellule de prison.

Grâce à une erreur judiciaire, mon cas a été considéré comme une première infraction ; mon accusation de crime a donc été réduite à un délit. Finalement, j’ai été condamné à 60 heures de travaux d’intérêt général; et non à une peine de prison. Je n’arrivais pas à y croire. Néanmoins, j’y ai aussi vu une puissante invitation à travailler pour changer ma vie. Et je me suis profondément investi sur un chemin de croissance personnelle tout au long de ma vie depuis. Au départ, il s’agissait d’un voyage très privé et individuel. Mais bien sûr, ce type de voyage a tendance à se prolonger. Je n’avais aucune idée à l’époque du nombre d’ondulations que la décision de m’aligner sur ma croissance personnelle allait créer . J’imaginais le type de personne que je voulais être; et je travaillais ensuite pour devenir une telle personne.

Se changer soi-même peut être très difficile; et je respecte la difficulté de ce voyage. Je pense que mes propres défis sur cette voie m’ont rendu très tolérant envers les personnes qui prennent fraichement l’engagement conscient d’avancer sur la voie de la croissance consciente.

Nous ne pouvons grandir en tant qu’individus qu’en travaillant sur nos défis en privé, surtout si le monde ne soutient pas vraiment nos efforts. Lorsque j’ai commencé à travailler sérieusement sur moi-même au début des années 90, en essayant de devenir un être humain meilleur; j’avais eu souvent l’impression d’être le seul à me soucier de cet aspect de la vie. De temps en temps, je rencontrais des gens qui s’intéressaient à quelque chose de semblable — un plaisir rare en effet; mais c’était surtout des quêtes privées. J’avais lu des livres écrits par des gens qui étaient clairement dans la croissance consciente. Mais je ne pouvais pas simplement m’asseoir et discuter avec de telles personnes lorsque je voulais. Je ne savais pas comment les trouver.

La croissance est devenue une valeur clé que je voulais vraiment voir davantage dans le monde. L’une des raisons pour lesquelles j’ai commencé à bloguer, c’était d’inviter plus de gens à partager cette exploration ensemble. J’ai aussi eu des contacts avec beaucoup d’autres personnes dans ce domaine. Et ces jours-ci, j’ai régulièrement des conversations axées sur la croissance avec des personnes orientées vers la croissance. Ce qui paraissait autrefois extraordinaire est devenu une partie très normale de ma vie. Les amis ne me regardent plus comme un alien ou un clown si j’essaie de leur parler du but de la vie ou de la nature de la réalité.

Cette valeur particulière a fait tellement de bien dans ma vie et dans la vie des gens que je connais. On m’a même confié que mes écrits ont littéralement sauvé la vie de certaines personnes.

Je continue d’explorer les manières d’aider d’autres personnes qui travaillent en solo à la croissance à s’ouvrir aux avantages qu’il y a à être membre d’une communauté axée sur la croissance. Au-delà de cela, cependant, j’aimerais voir la croissance personnelle devenir encore plus commune sur terre, de sorte que cette valeur devienne courante. Un monde plus axé sur la croissance signifie plus de progrès et plus de solutions à nos problèmes.

Étant donné que nous continuons de créer des problèmes, nous devons continuer de trouver des solutions. Par contre, la grande partie des problèmes actuels ont été créés par les anciennes mentalités, comme la mentalité selon laquelle nous pouvons jeter nos déchets et les faire disparaître sans conséquence. Nous devons dépasser ces anciennes mentalités et adopter des points de vue plus intelligents. Les nouvelles générations doivent s’investir davantage dans la croissance consciente pour compenser les problèmes créés par les générations précédentes qui ont pris des décisions discutables sans tenir suffisamment compte des conséquences à long terme.

Les jeunes doivent s’exprimer davantage et aligner le monde sur leurs valeurs au lieu de lui permettre de continuer sur la voie des valeurs mal alignées des générations précédentes. Lorsqu’un membre d’une ancienne génération suggère que vos valeurs progressistes sont fausses ou essaie de faire pression sur vous pour que vous suiviez la ligne comme il l’a fait, répondez par un non ferme, puis coupez cette ligne… en utilisant une paire de ciseaux pour gaucher bien entendu.

Le rythme du changement s’accélère, ce qui signifie que nous devons continuer à nous adapter. Les mentalités fixes ne nous servent plus à rien de nos jours. Dans le monde d’aujourd’hui, les mentalités mal alignées des générations plus âgées sont mortes à leur arrivée. Ce monde en mutation rendra bientôt obsolètes les hypothèses qui découlent de tels états d’esprit, si ce n’est déjà fait.

Je reconnais que je n’arriverai jamais au bout de ma croissance personnelle. Je n’atteindrai jamais de manière réaliste un point où ma vie et mes valeurs sont parfaitement définies, et où je pourrai alors être qui je suis jusqu’à ma mort. Il y a une relation entre qui je suis et la réalité dans laquelle je vis, et étant donné que la réalité ne reste pas immuable, cette relation ne l’est pas non plus. Je dois continuer à m’engager avec la réalité et à la laisser me pousser à me développer, et je peux aussi choisir de coopérer consciemment avec ce processus au lieu de lui résister. Je peux jouer un rôle en dirigeant et en conduisant une partie de cette croissance. Nous avons tous cette option.

Au fur et à mesure que nous grandissons, cette voie ne devient pas plus facile. En réalité, cela devient de plus en plus difficile. En effet, au fur et à mesure que vous devenez plus apte, des problèmes plus difficiles se poseront et vous vous sentirez de plus en plus responsable de faire quelque chose pour les résoudre — parce que vous vous direz que vous pouvez peut-être avoir un impact sur les gens.

Selon vous, lequel est le plus facile : déterminer comment payer vos factures ou comment créer un monde plus axé sur la croissance ? Dans le grand schéma de la vie, apprendre à couvrir ses dépenses n’est pas un problème particulièrement impressionnant, mais il est facile de rester coincé à ce niveau si on s’attend naïvement à ce que la vie devienne plus facile après avoir résolu un tel problème. Si vous croyez qu’une fois que vous avez résolu les problèmes faciles comme gagner assez d’argent pour subvenir à vos besoins, vous pouvez vous détendre et être à l’aise, je pense que cette attitude est plus susceptible de vous maintenir coincé dans la pénurie pour un très long moment.

La vie deviendra encore plus difficile pour ceux qui s’engagent sur la voie de la croissance personnelle, mais avoir plus de défis est une bonne chose. Reconnaissez-vous qu’il est plus facile de résoudre les problèmes les plus simples lorsque vous êtes prêt à accueillir des problèmes encore plus difficiles dans votre vie ? Cela aide énormément si vous apprenez à aimer la résolution de problèmes.

Accueillez volontiers les problèmes parce que le travail que vous devez faire pour les résoudre vous sculptera et fera de vous un meilleur être humain. Ces problèmes existent pour vous aider à grandir, alors ne regrettez pas leur existence dans votre vie.

travailler pour la croissance

La bienveillance

Une autre valeur que j’aimerais voir plus répandue dans le monde est la bienveillance. Cela n’a rien à voir avec la bienveillance simulée.

La valeur de la créativité a été introduite dans ma vie dès mon plus jeune âge et pas vraiment par choix. La valeur de la croissance personnelle a été consciemment choisie, mais en grande partie sous la contrainte. Toutefois, j’ai choisi consciemment et librement la valeur de la bienveillance, non pas à cause de tant d’influences ou de pressions extérieures. J’ai choisi la compassion parce que je reconnais que si je peux mieux incarner cette valeur, je finirai par créer des ondulations pour aider une plus grande partie du monde à s’aligner sur cette valeur, et je pense que ce sera un développement très positif pour nous tous. J’aimerais vivre dans un monde plus bienveillant. Voudriez-vous aussi cela ?

Pour moi, être bienveillant signifie que je me soucie des gens que je sers, de mon travail et des ondulations que je crée dans le monde.

Qu’est-ce qui vous importe vraiment ? L’avez-vous déjà déterminé, ou est-ce que votre vie est pleine de formes de bienveillance simulée ? Est-ce que vous vous assurez que votre vie soit richement connectée à vos véritables sources de compassion ? Exprimez-vous sans gêne votre véritable sentiment de bienveillance dans le monde ? Avez-vous honte de ce qui vous tient à cœur ?

Il est si facile de se laisser entraîner dans des choses qui empêchent de faire preuve de bienveillance et de compassion, de vivre suivant le cours de la vie, de faire face aux gens et aux situations parce qu’il le faut, d’obéir à ce que l’on attend de nous et de ne pas s’aligner sur la contribution et l’impact durables. Pour atteindre la viabilité à long terme, nous devons trouver quelque chose qui nous tient vraiment à cœur, quelque chose qui devrait encore nous intéresser d’ici 10 ans ou plus. Et c’est dans cela qu’il nous faut investir.

Je m’intéresse beaucoup au lien qu’il y a entre la bienveillance et les affaires. Quels sont les projets qui me tiennent vraiment à cœur ? Comment puis-je commercialiser et promouvoir mon travail en partant sur la base de la véritable bienveillance ? Quelles sont les personnes que je devrais me concentrer à servir ? Si j’envisage sérieusement d’aider les gens à changer leur vie pour les décennies à venir, comment cela peut-il éclairer mes décisions commerciales ?

Que vous inspire l’idée de travailler avec une personne qui ne semble pas se soucier de ce qu’elle fait ? Avez-vous déjà eu affaire à quelqu’un qui n’en a rien à faire ? Qu’avez-vous ressenti ? Est-il possible que vous en fassiez de même ? Si je demandais aux gens avec qui vous travaillez si vous vous souciez vraiment d’eux, de votre travail et de l’impact que vous avez dans votre travail, que répondraient-ils ? Est-il évident pour les autres que vous tenez à eux ? Si ce n’est pas évident pour les autres, comprenez-vous à quel point les gens hésitent à investir en vous ? Qui voudrait s’investir pour quelqu’un qui n’a pas l’air de s’en soucier ? Trouvez cet espace de bienveillance en vous, et vous constaterez que d’autres personnes souhaiteront également investir en vous.

La bienveillance peut être une valeur délicate à acquérir, mais elle rapporte d’énormes dividendes. En servant les gens que j’aime vraiment servir, mon travail devient beaucoup plus agréable, ce qui stimule ma motivation à en faire plus. Si j’essayais de servir des gens que je ne voulais pas vraiment servir, ou si j’essayais d’aider les gens à résoudre des problèmes qui ne m’intéressaient pas, cela me viderait de ma motivation à faire ce genre de travail. Si j’essaie de faire un travail qui n’est pas axé sur l’entraide, cela tue mon dynamisme et mon ambition. Est-ce également le cas pour vous ?

Les choses qui m’intéressent le plus sont comme des cibles mouvantes. Par conséquent, je dois continuer de me demander : qu’est-ce qui m’importe maintenant ? Où se trouve la bienveillance ? Il s’agit peut-être d’une personne, d’une idée ou d’une forme d’expression. Il s’agit peut-être d’un nouveau projet qui attire mon attention. Peu importe où ma boussole intérieure de bienveillance me dirige, elle continue de me conduire sur un beau chemin. Être en mesure de faire un travail qui me tient à cœur chaque jour est un cadeau particulièrement merveilleux. Passer chaque jour avec une femme à laquelle je tiens profondément et qui se soucie énormément de mon bienêtre est une autre joie incroyable.

L’une des raisons pour lesquelles j’aimerais voir cette valeur injectée encore plus dans le monde, c’est que j’aime vraiment voir sa manifestation. Lorsque j’interagis avec quelqu’un qui aime clairement son travail et qui se soucie manifestement de faire du bon travail, je ne peux m’empêcher de le remarquer. C’est juste un immense plaisir. Par contre, lorsque j’ai l’impression d’avoir affaire à quelqu’un qui n’a pas l’air de s’en soucier, cela me dégonfle.

Même lorsque je fais une tâche relativement simple comme écrire cet article un matin pluvieux, je m’assure d’apporter la valeur qu’est la bienveillance. En effet, j’ai choisi un sujet qui me tient à cœur, et je l’ai développé pour des gens qui me sont chers. Je me demande si cette valeur se voit de votre point de vue. Je peux affirmer qu’elle est bien présente pendant le processus de création.

Donnez le bon exemple aux autres en faisant un travail qui vous tient à cœur. Mettez un point d’honneur à travailler avec des gens qui se soucient de leur travail, de leurs équipes, des gens qu’ils servent et de l’impact qu’ils ont sur le monde. Ne vous contentez pas de moins. Ne craignez rien et ne succombez pas à des valeurs mal alignées. Aidez-moi à co-créer un monde où la norme est que les gens adoptent et expriment un degré beaucoup plus élevé de bienveillance.

Posséder vos valeurs dans le monde

Je pourrais partager plusieurs autres valeurs qui m’importent, mais je pense que vous comprenez l’idée. Les valeurs qui vous sont chères ne concernent pas que vous. En les exprimant, vous créez des ondulations dans le monde entier. Ce que vous ne pouvez pas nécessairement voir, c’est à quel point vos valeurs auront des répercussions au cours des décennies à venir.

Dans quel domaine voulez-vous nous voir progresser socialement ? Quelles valeurs aimeriez-vous voir plus répandues dans le monde ? Comment incarnez-vous et exprimez-vous ces valeurs ?

Si vous pensez que vous pouvez garder vos valeurs enfouies en vous, alors c’est aussi une forme d’expression, que vous le vouliez ou non. En étant relativement silencieux, vous exprimerez et ferez la promotion de valeurs comme le silence ou le fait de cacher votre honte au monde. Et vous encouragerez également le monde à adopter ces valeurs. Vous verrez le monde devenir plus calme, plus honteux, tout comme vous. Alors, réfléchissez bien aux valeurs que vous adoptez et à la volonté que vous avez de promouvoir et de défendre publiquement vos valeurs. Travaillez à créer des ondulations afin de pouvoir en apprécier les reflets.

Et surtout, soyez gentil avec les gauchers.

Article original écrit par Steve Pavlina.

En guise de complément, je vous invite à regarder la vidéo suivante. Elle vous pose, à vous les rebelles intelligents, une question fondamentale. En effet, la réponse à cette question peut vous aider à déterminer plus facilement les valeurs que vous devez défendre ainsi que la façon dont vous pouvez faire progresser le monde sur la voie de la croissance.

5 Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *