Clarté

Crystall ballNote : cet article est une traduction de l’article Clarity de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Si un manque de clarté vous empêche de prendre des mesures, recherchez ou développez un processus pour obtenir assez de clarté qui vous aide à agir. Arrêtez d’agir comme si c’était un problème insoluble. Ce n’est pas le cas.

Une méthode de base commence par écrire un énoncé de mission qui comprend le but principal de votre vie.

Énoncé de mission

Votre énoncé de mission est votre contrat proposé avec la vie. Il répond essentiellement à deux questions :

  1. Par quoi voulez-vous contribuer ?
  2. Que voulez-vous recevoir ?

J’ai récemment mis à jour l’énoncé de mission de ma société. Voici la version actuelle.

La mission de Pavlina consiste à :

  • explorer, clarifier et codifier élégamment le développement conscient
  • contester le statu quo, prendre des risques intelligents et faire des expériences
  • renforcer l’alignement de notre société mondiale avec la vérité, l’amour et le pouvoir
  • favoriser un développement conscient ambitieux, tenace et durable
  • équilibrer l’innovation inspirée, le travail en équipe co-créatif et l’exécution disciplinée
  • adopter progressivement les plus hauts standards d’excellence et de maîtrise
  • et diriger et inspirer l’autorité, l’audace, l’esprit ludique et l’amour

Les aspects de don et de réception de cette mission de l’entreprise sont étroitement tissés ensemble. J’apprécie profondément le travail sur le développement conscient. Les personnes avec qui je travaille ont généralement le même sentiment. Mais cela ne doit pas être le cas. Vous pourriez avoir une mission qui vous permet de donner et de recevoir par différents canaux.

J’ai également un énoncé de mission personnel, qui a beaucoup en commun avec la mission de l’entreprise mais qui en est légèrement différent.

Ma mission personnelle consiste à :

  • explorer, comprendre et intégrer l’ordre intelligent de la vie
  • clarifier judicieusement, codifier avec élégance et faire évoluer de manière ambitieuse cet ordre
  • diriger et inspirer l’autorité, l’audace, l’esprit ludique et l’amour
  • adopter progressivement les plus hauts standards d’excellence et de maîtrise
  • équilibrer l’innovation inspirée, le travail en équipe co-créatif et l’exécution disciplinée
  • jouir abondamment des meilleures récompenses de la vie
  • et me préparer à d’autres phases de l’existence

Une partie de mon contrat avec la vie est que si je voulais poursuivre un grand but, je m’attends à ce que la vie me soutienne. Je ne m’attends pas à ce qu’elle me facilite les choses, mais à ce qu’elle coopère pour m’aider à apprendre des leçons importantes et à ne pas perdre mon temps dans des blocs triviaux et inutiles. Une fois que j’apprends et que j’intègre une leçon clé, j’espère pouvoir progresser et passer à autre chose.

Par exemple, après avoir appris à apporter de la valeur aux autres de façon que j’ai trouvée satisfaisante et que j’ai dépassé la stupidité des pensées bornées, je m’attendais à ce que la vie me soutienne avec les outils appropriés pour bien faire le travail. Donc, j’achète sans vergogne les meilleurs outils du métier que je peux, et j’apprécie ces outils lorsque je les utilise. Je ne lésine pas sur ça.

Je trouve que lorsque j’agis en harmonie avec ma mission, la vie me soutient. Je retrouve l’abondance que je désire pour me sentir soutenu.

Bien entendu, toute la proposition existe dans mon esprit, donc si je crois que la vie et moi sommes parvenus à un certain arrangement, alors nous l’avons. La vie n’est qu’un concept imaginaire. Ce que je fais réellement consiste à négocier un accord en moi-même, celui qui me donne assez de clarté pour agir avec conviction.

Si vous développez un énoncé de mission qui est trop plein d’abnégation et lourd, vous allez procrastiner lors de sa mise en œuvre et vous serez souvent bloqué car vous ne vous sentirez pas très soutenu par la vie. Vous pouvez même vous sentir abattu. D’autre part, si votre mission est tout à propos de moi-moi-moi, personne ne se préoccupera de savoir si vous réussissez ou non, et au fond, vous saurez que votre mission n’est pas pertinente pour tous les autres. Vous allez vous saboter de travailler là-dessus car il n’y a plus besoin de la remplir.

Un énoncé de mission intelligent équilibre correctement ce que vous désirez donner à la vie et ce que vous désirez recevoir d’elle. La nature fonctionne selon des principes similaires. Une espèce qui donne trop disparaît. Une espèce trop avide disparaît. Une approche équilibrée est plus optimale.

D’autres questions que vous pouvez poser pour vous aider à clarifier votre mission incluent :

  1. Quelle est la chose la plus importante que je pourrais faire de ma vie ?
  2. Quel genre de personne je souhaite devenir ?
  3. Quel genre de soutien aimerais-je recevoir de la vie ?
  4. Comment voudrai-je vivre ?
  5. Qu’est ce qui m’intéresse ?
  6. Quel est le but de ma présence ici ?
  7. De quoi voudrais-je faire l’expérience avant de passer à autre chose ?
  8. Qu’est-ce qui me stimule mentalement ?
  9. Qu’est-ce qui me touche émotionnellement ?
  10. Qu’est-ce qui appelle mon esprit ?
  11. Que voudrai-je créer ?
  12. Que voudrai-je laisser derrière moi comme héritage ?
  13. Que crois-je être le véritable but de la vie ?
  14. Avec quel genre de personnes je souhaite partager mon parcours ?

Votre énoncé de mission devrait vous faire sourire lorsque vous le lisez. Il devrait remuer quelque chose de puissant en vous. Vous devriez le regarder et pouvoir dire : « Oui, c’est bien moi !

Votre énoncé de mission évoluera au fil du temps – ce qui est à prévoir à mesure que vous apprenez et que vous évoluez. Si vous prenez le temps de l’écrire soigneusement et intelligemment et de faire le meilleur travail possible, cela va payer d’énormes dividendes en clarté.

Objectifs

Avec une mission claire (énoncé de but), vous pouvez obtenir des objectifs spécifiques. Votre mission est votre direction générale dans la vie. Vos objectifs sont les jalons sur votre chemin.

Commencez par définir des objectifs à long terme (2 ans et plus) pour exprimer et explorer votre mission. C’est là que vous connectez les points entre votre but et vos compétences. Vous devrez peut-être développer de nouvelles compétences pour remplir votre mission, afin d’inclure le développement de ces compétences comme des objectifs à long terme. Par exemple, j’ai pris plusieurs années pour développer mes compétences en communication publique avant de faire mon premier discours professionnel payé.

Mettez ces objectifs dans un ordre de priorité du plus important au moins important. Demandez-vous : « Si je ne pouvais accomplir qu’un seul élément sur cette liste, que serait-il ? » Ensuite, demandez-vous : « Si je ne pouvais accomplir qu’un seul autre élément sur cette liste, que serait-il ? » Et ainsi de suite.

Ensuite, fixez les objectifs d’un an sur la base de ces objectifs à long terme. Hiérarchisez-les.

Ensuite, fixez les objectifs pour ce trimestre en fonction de vos objectifs d’un an. Hiérarchisez-les. Mettez à jour cette liste au début de chaque trimestre. Je pense également qu’il est judicieux de mettre à jour vos objectifs d’un an au début de chaque trimestre, de sorte que vous puissiez vous rendre compte de tout progrès ou recul pour affiner vos objectifs.

Ensuite, fixez les objectifs pour ce mois en fonction des objectifs de votre trimestre. Hiérarchisez-les. Mettez à jour cette liste au début de chaque mois.

Au début de chaque semaine, fixez les objectifs de cette semaine en fonction des objectifs de votre mois. Ajoutez également vos éléments urgents et temporels de la semaine, les éléments qui ne sont pas nécessairement basés sur la mission. Classez-les par ordre de priorité avec une mise au point de vos éléments importants faits au début de la semaine et utilisez le reste de la semaine pour gérer vos éléments urgents mais moins importants. Apprenez à procrastiner sur ceux qui sont sans importance.

Au début de chaque journée (ou de préférence à la fin de chaque journée), fixez les objectifs du jour suivant. Hiérarchisez-les.

Cela prend un certain effort de créer ces listes la première fois, mais c’est assez facile à maintenir si vous prenez l’habitude de travailler de cette façon.

Prenez le temps de faire ce travail de la meilleure manière. Asseyez-vous pendant quelques heures, faites travailler votre cerveau et fixez les objectifs les plus réfléchis possibles. J’aime faire cela dans une pièce assez sombre, soit assis près de la cheminée, soit à la lumière des bougies, avec des sons naturels qui jouent (comme la pluie ou les vagues de l’océan). Créer un environnement relaxant et méditatif pour fixer des objectifs m’a vraiment aidé à me concentrer et à faire du bon travail. Je sais par expérience que le fait de bâcler un travail ici produira un désordre pénible et frustrant. Définir des objectifs est un travail très exigent, et qui mérite un minimum de respect.

Après avoir complété chaque liste d’objectifs, lisez-la et demandez-vous : « Est-ce là les meilleurs objectifs que je peux définir ? » Si la réponse est non, ou si vous hésitez et que vous ne savez pas, faites une pause, retournez à votre liste quand vous avez l’esprit frais et faites une autre série de révisions.

En plus de tirer les objectifs de votre mission, vous pouvez également ajouter des objectifs qui ne sont pas basés dessus. C’est parfaitement bien. Mais si vous trouvez que vous le faites beaucoup, prenez du recul pour voir si vous remarquez des modèles dans ces autres objectifs. Ils peuvent indiquer de nouveaux éléments que vous pouvez intégrer dans votre énoncé de mission. Par exemple, j’aime faire des expériences de développement personnel et, finalement, je me suis rendu compte que cette volonté de faire des expériences doit faire partie de ma mission – ainsi que de la mission de ma société.

Si j’étais en train de créer toutes ces listes d’objectifs de zéro, j’aurais passé 1 à 2 heures à établir des objectifs pour chacun des délais à long terme, d’un an et trimestriels. Donc, ce faisant, cela prendrait de 3 à 6 heures. Définir des objectifs pour le mois dure entre 15 et 30 minutes. Définir des objectifs pour la semaine prend environ 10 minutes. Définir des objectifs pour la journée prend habituellement environ 5 minutes.

Une fois que ces listes sont créées, l’entretien continu de ce système est assez faible … habituellement seulement 5 minutes par jour de sélection et de priorisation des tâches du lendemain, faites à la fin de chaque journée. Ensuite, une planification progressivement plus profonde se fait à la fin de chaque semaine, mois et trimestre. Mais l’investissement en temps n’est pas significatif par rapport au gain en clarté.

Action

Au début de chaque journée, passez en revue votre mission et vos objectifs pour chaque période. Cela ne prend que 5 à 10 minutes. Lorsque vous faites cela, imaginez vos objectifs pour chaque intervalle de temps déjà accompli. Notez la chaîne causale. Voyez comment vos actions quotidiennes se lient finalement à vos objectifs à long terme et à la façon dont vos objectifs reflètent votre mission. Vraiment réfléchissez-y, comment vous vous comportez aujourd’hui sera soit en harmonie avec votre chemin, ou ne le sera pas.

Engagez-vous à progresser aujourd’hui. Décidez d’aller de l’avant aujourd’hui dans l’expression de votre mission. Ce renouvellement quotidien de l’engagement est très important. Il vous empêche de dériver de votre chemin et de vous faire prendre dans les trivialités et les distractions.

Maintenant, mettez-vous au travail. Commencez par la première tâche de votre liste quotidienne. Déconnectez-vous et ignorez tout le reste. Votre plus grand défi sera de développer l’habitude de travailler selon votre liste quotidienne dans l’ordre de priorité. Ne sautez pas. Ne vous laissez pas distraire par des choses triviales. Apprenez à devenir axé sur l’importance et non sur l’urgence.

Si vous avez besoin d’une pause, prenez une pause. Ensuite, continuez avec la prochaine tâche de votre liste.

La bonne chose à propos de ce système simple est que vous n’avez pas besoin de prendre des décisions sur ce qu’il faut faire pendant la plupart des jours. Vous pouvez simplement vous détendre dans l’action. Vous avez déjà réussi à prendre des décisions et à préciser ce qu’il faut faire et dans quel ordre. C’est pourquoi il est si important de faire cette fixation d’objectifs et de planifier le travail d’une manière excellente. Si vous savez que vous avez fait de votre mieux dans la phase de planification, vous pourrez vous détendre pendant la phase d’exécution. Vous saurez que ce sont les bonnes actions pour avancer de manière intelligente.

Si, cependant, vous faites un travail de planification bâclé, vous devrez deviner vos décisions lorsque vous essayez d’exécuter. Vous zapperez vos listes quotidiennes. Vous allez attaquer les tâches sans ordre de priorité. Vous allez gaspiller vos journées à accomplir des tâches sans importance. Ensuite, les éléments urgents vont éventuellement s’accumuler, et vous devrez mettre vos objectifs à long terme de côté pour rattraper les points les plus triviaux. Après quelques jours de cela, vous n’allez plus prendre la peine de faire votre planification. Ensuite, vous allez laisser tomber pendant quelques mois ou peut-être même des années. Et finalement, vous allez encore tenter le coup et répéter le processus.

J’aimerais vous épargner certaines difficultés en insistant autant que possible sur l’importance de fixer les objectifs avec les plus grands soin et sérieux. Il en va de même pour créer un énoncé de mission de qualité. Ne soyez pas surpris si cela vous prend plusieurs jours pour proposer un énoncé de mission que vous croyez vraiment être votre meilleur travail. Il s’agit toujours d’un investissement relativement faible tout au long de votre vie, mais cela vous permettra de gagner beaucoup de temps en exécution.

Créer un flux

Qu’en est-il de suivre le flux ? Si vous le faites quotidiennement sans direction claire, vous finirez essentiellement par suivre le flux d’un mélange aléatoire de missions d’autres personnes. Cela peut sembler correct, mais c’est trop chaotique et pas particulièrement épanouissant à long terme. Essayez cela pendant une décennie ou deux si vous le devez, puis notez la lourde sensation d’être tiré vers l’arrière dans la vie et de manquer le bateau. Et c’est justement parce que vous manquez le bateau. Vous ne dirigez pas votre vie. Cette version de suivre le flux est simplement de l’errance sans but, et il n’y a aucune gloire à en tirer.

L’application plus intelligente de suivre le flux est de définir d’abord votre flux désiré. Ensuite, suivez le flux de ce but. Parfois, vous pouvez simplement vous détendre. D’autres fois, il peut être nécessaire de ramer. N’utilisez pas le flux comme excuse pour ne rien faire de bon dans votre vie.

Si vous ne pouvez vraiment pas définir encore votre propre flux, alors allez joindre le flux de quelqu’un d’autre. Faites en sorte que ce soit un choix conscient plutôt qu’un choix aléatoire. Ne partez pas simplement travailler dans une entreprise choisie au hasard parce que vous pensez avoir besoin d’un emploi. Cherchez quelqu’un que vous respectez ou admirez, ou allez travailler dans une entreprise dont les valeurs vous inspirent. Travaillez gratuitement si vous le devez. La valeur éducative d’un tel apprentissage donnera d’énormes dividendes au bout du compte, à la fois dans les compétences que vous obtiendrez et l’augmentation de la clarté sur votre propre chemin. Si vous pensez finalement que votre but doit circuler dans une direction différente, vous pouvez prendre le temps d’articuler ce flux et de le poursuivre plus consciemment.

Rappelez-vous que les jours de votre vie vont passer de toute façon. Vous pouvez consacrer ces jours à un but plus important et profiter des nombreux avantages de la clarté et de l’exécution délibérée. Ou vous pouvez continuer à errer, en vous plaignant parfois de ne pas savoir quoi faire comme s’il s’agissait d’un problème unique (non, c’est soluble) ou comme si cela vous tirait d’affaire (ce n’est pas le cas), et vous subirez les conséquences d’un regret à vie (ce qui est évitable).

À long terme, il est plus facile et plus réaliste de vivre une vie soigneusement considérée en harmonie avec un but inspirant, principalement parce que vous vivez et profitez beaucoup de ce que vous désirez. Après un certain temps, le chemin devient largement autonome. Il est plus difficile d’errer sans but parce que vous ne pouvez que regarder les autres qui apprécient pleinement leur vie, ce qui peut induire des sentiments comme le ressentiment, la dépression ou l’impuissance. Si vous ressentez quelque chose de cette colère, de ce ressentiment ou de ce regret, c’est bon. Allez les canaliser dans de nouvelles décisions. Écrivez un nouvel énoncé de mission et définissez des objectifs réfléchis. Il n’est pas trop tard pour se remettre sur la bonne voie.

Crédit Photo : kai

Un commentaire

  • Merci beaucoup pour cette traduction d’article, un bon condensé de ce qu’a fait de mieux Steve Pavlina.
    Avec lui ça a toujours l’air d’être simple et à la fois difficile de faire ce qu’il faut pour vivre en harmonie avec soi-même.

    Je vais me servir de cette base et de ce super outil qu’est Trello (voir l’article correspondant d’il n’y a pas très longtemps) afin d’avoir une vision claire de ma mission et de mes objectifs que je n’ai toujours pas réussi à écrire au clair …

    Il faut vraiment passer par cette étape pour gagner en clarté, en motivation et en organisation ! (tout ce qui me manque en ce moment)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *