TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

11 façons de gagner en clarté

Note : cet article est une traduction de l’article 11 Ways to Gain Clarity de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

ClartéJe suis sûr que vous avez lu que la clarté et la concentration sont des qualités importantes pour le succès. Décidez de ce que vous voulez, puis poursuivez-le avec passion et énergie.

Mais si vous n’êtes pas sûr de vous et que vous n’avez pas une véritable clarté quant à votre direction future ? Si vous ne pouvez pas décider ce que vous aimeriez faire ensuite ? C’est un problème habituel, en particulier pour ceux qui ont 20 ans environ et qui grandissent dans un monde de changements sans précédents.

Heureusement il y a de nombreuses actions que vous pouvez entreprendre et d’ajustements mentaux que vous pouvez faire pour vous aider à passer de l’incertitude à la certitude.

Voici 11 astuces pour profiter de plus de clarté dans votre vie :

  1. Assumez 100% de la responsabilité de votre niveau de clarté.

Beaucoup de gens pensent que la clarté est une chose qui arrivera au moment opportun s’ils attendent simplement patiemment. D’autres se sentent lésés car ils pensent ne pas être dotés du même niveau de clarté que les autres. Le schéma habituel est que la clarté est vue comme une chose qui nous parvient de l’extérieur, que c’est quelque chose comme Dieu, l’univers, ou le monde dans son ensemble qui a le pouvoir de nous l’accorder – ou que cela arrive quelque part par accident. Certaines personnes ont de la chance, d’autres non.

Ces attitudes sont inutiles et négatives.

La clarté n’est pas une chose qui vous arrive de l’extérieur. La clarté n’est pas non plus une question de chance. La clarté est ce que vous vous créez personnellement.

La clarté est une décision.

Quel que soit le niveau de clarté que vous viviez actuellement, c’est ce que vous avez décidé de créer. Ne pas décider est aussi une décision ; dans ce cas-là, c’est la décision de rester dans l’incertitude.

Le mot décider vient du latin decidere qui signifie « décider en coupant, retrancher. » Pour prendre une décision, vous devez donc supprimer les autres directions potentielles. Si vous restez ouvert à beaucoup de directions différentes en même temps, vous êtes dans la confusion et le flou. Quand vous vous engagez dans une direction spécifique, la clarté est le résultat naturel.

Il est sage de rester ouvert ou attentif à ce qui se présente à vous. Ne soyez pas rigide au point d’ignorer ce qui se présente à vous. Mais ne soyez pas non plus « ouvert » au point de succomber à une indécision fantaisiste. Soyez comme un capitaine de bateau qui met les voiles avec une destination spécifique en tête, tout en gardant un œil sur le vent et les vagues pendant le voyage.

Maintenant, il est tout à fait possible que vous ne soyez pas encore très bon pour créer la clarté. Vous pourriez en fait être très bon pour créer de la confusion et de l’incertitude pour vous-même – et vous avez fait vos preuves de ce côté-là. Ce n’est pas grave pour le moment, mais tenez pour acquis le fait que vous êtes la personne qui crée votre niveau actuel de clarté. Personne d’autre ne peut le faire pour vous – ni Dieu ni l’univers ni vos amis, votre famille, votre patron, vos guides spirituels ou la Loi de l’Attraction.

Par ailleurs, réalisez et acceptez que pour que votre niveau actuel de clarté puisse s’améliorer, vous devez activement procéder à des changements. Vous demander indéfiniment pourquoi vous ne profitez pas de cette clarté ne va faire que perpétuer la confusion, donc c’est une mauvaise habitude dont vous pouvez vous débarrasser immédiatement.

Si vous voulez plus de clarté, alors il est temps de traiter la génération de clarté comme un engagement sérieux qui est de votre entière responsabilité. Cela ne va pas arriver si vous ne le faites pas arriver.

  1. Arrêtez de créer l’opposé de la clarté.

Certaines pensées et actions mènent à une augmentation de la clarté. D’autres pensées et actions ont l’effet inverse.

Si vous voulez connaître plus de clarté, vous devez vous désengager de ce qui a un effet inverse sur votre clarté.

Les actions qui diminuent votre clarté :

  • Sortir avec des gens manquant de clarté et de concentration qui naviguent sans objectif ni direction claire
  • Vivre avec des gens dont les objectifs et les valeurs sont en conflit avec les vôtres
  • Vous distraire avec trop de télévision, de surf sur internet, de jeux vidéo, ou d’autres habitudes chronovores
  • Abrutir votre esprit et vos émotions avec de la malbouffe, de l’alcool et d’autres addictions
  • Vous stimuler à outrance avec de la caféine (ce qui pousse beaucoup de gens à laisser courir leurs pensées)
  • Geindre sur votre manque de certitude et vous plaindre de ne pas savoir quoi faire

Les actions qui boostent votre clarté impliquent de faire l’inverse de ce qui précède :

  • Sortir avec des gens clairs et concentrés qui peuvent vous dire leur objectif et leur direction
  • Vivre avec des gens dont les objectifs et les valeurs sont en adéquation avec les vôtres
  • Nourrir votre esprit avec du matériel qui vous inspire et vous motive, comme des livres et des programmes audio de qualité
  • Manger des aliments sains et non transformés (en particulier des fruits et légumes, des jus frais, et des smoothies) qui vous permettent de garder un esprit vif et alerte
  • Éviter les stimulants qui provoquent des sautes de votre attention et de vos émotions
  • Penser aux prochains objectifs et actions que vous pouvez entreprendre aujourd’hui

Si vous vous retrouvez entouré de gens et de circonstances qui vous font vous sentir étourdi et confus, supprimez ces éléments de votre vie, et donnez-vous la place nécessaire pour créer et profiter de la clarté que vous recherchez. Tourner en rond n’est pas productif.

  1. Récoltez et appliquez les fruits des leçons passées.

Remarquez que votre niveau de clarté n’est pas le même tout le temps. À certains moments de votre vie, vous avez bénéficié de beaucoup de clarté. D’autres fois, vous avez été extrêmement incertain.

Prenez un moment pour revoir ces moments où vous étiez à un extrême ou à l’autre. Voyez si vous pouvez identifier certains des facteurs de causalité des deux côtés.

Remarquez quels facteurs peuvent provoquer une réduction de votre clarté, et faites moins ces choses. Remarquez aussi quels facteurs augmentent votre clarté, et faites davantage ces choses. Cela semble simplissime, et ça l’est, mais il y a des chances que vous n’appliquiez pas cette idée aussi bien que vous le pourriez. Moquez-vous de moi si vous le voulez, mais faites le test. Vous serez abasourdi de voir les moments de prise de conscience qui peuvent découler d’une analyse rapide de vos schémas passés de clarté et de flou.

Par exemple, ressentez-vous plus de clarté et de certitude après avoir pris le temps de coucher vos objectifs sur papier ? Vous sentez-vous plus incertain après avoir eu une conversation avec quelqu’un qui se moque tout le temps de vous parce que vous faites des changements qu’il n’approuve pas ? Si c’est le cas, faites la première chose plus souvent, et la seconde moins souvent.

  1. Servez-vous de la visualisation pour créer une vibration de clarté.

Soit vous ressentez de la clarté et de la concentration en ce moment, soit vous ne le ressentez pas.

Vous pourriez partir du fait que votre réalité extérieure doit être d’une certaine façon pour que vous vous sentiez clair et concentré. Avoir tous vos pions alignés pourrait faciliter votre sensation de clarté, mais vous pouvez aussi utiliser votre imagination pour créer ce sentiment de clarté.

La clarté est plus qu’une simple sensation. C’est lié à un état émotionnel, mais c’est plus que ça. La clarté est une vibration particulière. Quand vous connaissez une véritable clarté, vous pouvez sentir cette vibration dans chaque cellule de votre être. Votre esprit et vos émotions sont centrés. Chaque partie de vous est sur la même longueur d’ondes. Il n’y a pas de doute ou d’incertitude. C’est un état très puissant à vivre.

Restez calmement assis pendant quelques instants et imaginez à quoi cela ressemble de connaître cette vibration de clarté totale. Imaginez à quoi ressemblerait votre environnement si vous étiez clair quant à votre direction dans la vie dès à présent. Imaginez les gens et les circonstances qui composeraient votre réalité. Imaginez comment vous vous habilleriez, comment vous bougeriez, comment vous communiqueriez avec les autres. Peignez un tableau vivant d’une réalité – n’importe quelle réalité – dans laquelle vous vous sentez clair comme le cristal quant à votre direction dans la vie.

Ce qui importe n’est pas la visualisation exacte que vous créez. Ce qui importe est la vibration que vous vivez. Vous pouvez vous imaginer en tant qu’ancien conquérant romain tant que cela vous aide à avoir cette vibration de clarté. Faites cela pendant au moins 10 à 20 minutes par jour jusqu’à ce que cette vibration de clarté vous semble normale et naturelle. Plus vous vous entraînez à atteindre cette vibration, plus vous amènerez de clarté dans le reste de votre vie et dans toutes les décisions que vous prendrez.

Pour en savoir plus sur ce processus de visualisation, lisez l’article Comment visualiser votre nouvelle réalité.

  1. Demandez de l’aide.

L’aide est disponible quand vous en avez besoin, donc tirez-en profit. Demandez à quelqu’un qui visualise clairement son chemin de vous assister.

La qualité de l’aide que vous recevez variera selon la source. Un conseiller expérimenté pourrait vous aider à gagner rapidement en clarté, tandis qu’un ami enthousiaste mais inexpérimenté pourrait créer plus de confusion que de certitude. De même, demander conseil à quelqu’un d’extérieur qui n’est pas influencé par votre situation est généralement plus bénéfique que de demander de l’aide à quelqu’un qui est personnellement investi dans cette situation.

Gardez à l’esprit que vous êtes toujours à 100% responsable de votre niveau de clarté. Utilisez des conseillers, des coachs, et des gens pouvant vous conseiller comme une ressource vous aidant à voir le tableau d’ensemble, mais ne leur cédez pas votre pouvoir. Si vous essayez de céder votre pouvoir à ces gens, en espérant qu’ils vous diront quoi faire, vous subirez un retour de flammes. Un bon conseiller peut vous aider à évaluer et à valider un chemin qui est bon pour vous, mais il ou elle ne peut pas créer un chemin pour vous. Créer ce chemin est de votre responsabilité.

  1. Mettez vos objectifs par écrit, et relisez-les tous les jours.

C’est une habitude de succès bien connue, pourtant sa pratique reste incohérente chez la plupart des gens.

Dès que vous couchez vos objectifs par écrit, vous connaissez une augmentation de votre clarté. Et chaque fois que vous relisez vos objectifs, vous gagnez encore en clarté.

Écrire vos objectifs vous pousse à les rendre plus clairs et plus précis. Un objectif peut facilement rester flou tant qu’il n’est que dans votre tête, mais s’il est coincé dans votre tête et que vous ne pouvez pas le mettre par écrit, c’est plus un fantasme qu’un objectif. Mettre votre objectif par écrit est la première étape-clé vers la réalisation de votre objectif.

Combien de fois avez-vous imaginé un fantasme sexuel par exemple ? Et combien de ces fantasmes vous êtes-vous engagé à écrire pour en faire réellement un objectif ou une intention ? Lesquels ont le plus de chances de se manifester ? Tout ce que vous aimeriez garder en tant que fantasme, laissez-le dans votre imagination. Mais ce que vous aimeriez vivre dans la réalité physique, mettez-le par écrit.

Continuez à répéter vos objectifs dans votre subconscient en les relisant tous les jours. Imaginez que les objectifs écrits deviennent réels physiquement – pas des fantasmes – et rapidement vos ressources intérieures seront en adéquation avec la réalisation de ces objectifs. Cela prend du temps de conditionner son subconscient par la répétition, mais si vous persistez avec cette habitude, vous commencerez à remarquer des changements subtils qui vous rapprocheront de vos objectifs.

Jack Canfield recommande de s’entraîner à écrire vos objectifs sur des cartes, un objectif par carte. Puis faites défiler les cartes et imaginez chaque objectif devenir réel, quand vous vous levez le matin et une fois encore avant d’aller au lit. C’est une excellente habitude à mettre en place.

  1. Acceptez que n’importe quel objectif est meilleur qu’aucun objectif du tout.

Quand on leur demande de prendre quelques minutes pour coucher par écrit quelques objectifs, certaines personnes adorent geindre « Mais je ne sais pas quoi écrire. Je ne sais pas quels sont mes objectifs. » Dans ce cas vous pouvez écrire « Je ne veux rien ! » Si tout ce que vous avez est une page blanche – ou pas de page du tout – alors votre objectif est : rien. C’est ce que vous demandez, donc c’est ce que vous recevrez.

Les gens qui se plaignent de ne pas savoir quoi demander disent en réalité « Je ne veux rien. Je ne pense à rien que je pourrais vouloir. Donc je ne demande rien de précis. »

Ça a l’air plutôt idiot, non ? C’est parce que c’est idiot !

Évidemment vous pouvez trouver quelque chose à demander qui serait mieux que rien. Demandez un simple dîner. Demandez 100€ de plus. Demandez un nouvel ami. Demandez un téléphone plus sympa. Demandez mieux que rien.

Imaginez que vous demandez à un enfant « Qu’est-ce que tu veux à Noël ? » et qu’il vous réponde « Je me contente de ce que j’ai. Ne te tracasse pas pour moi. » Cela serait effectivement un enfant assez rare. Certains pourraient dire qu’un tel enfant est hautement conscient. Je dirais que cet enfant a été drogué. Même un chien est capable d’exprimer ce qu’il veut, et même un chien castré.

Ne vous mettez pas la pression à essayer de trouver la liste d’objectifs parfaite. Vous n’y arriverez jamais. Notez simplement quelques éléments qui vous attirent, comme les nouvelles expériences que vous aimeriez vivre. Commencez par les objectifs que vous pouvez facilement désirer. Y a-t-il un endroit que vous aimeriez visiter ? Une activité que vous aimeriez tester ? Quelqu’un que vous aimeriez rencontrer ?

En prenant l’habitude de définir et d’atteindre vos objectifs, de meilleurs objectifs vous arriveront. Ne vous inquiétez pas tant de changer le monde si vous êtes nouveau dans la fixation d’objectifs. Au début concentrez-vous sur des réussites attirantes mais petites, et au fur et à mesure que vous deviendrez bon pour atteindre ces objectifs, continuez à étendre vos objectifs dans de nouvelles directions.

  1. Cristallisez vos objectifs.

Au début vous pourriez écrire un objectif comme « J’ai un travail que j’aime. » C’est un bon endroit où commencer, mais ce n’est pas un objectif très puissant parce que c’est très flou. Votre esprit aura du mal à se connecter à lui et à passer à l’action.

En relisant vos objectifs, essayez de les stabiliser et de les rendre plus précis.

Par exemple, au lieu de demander un travail que vous aimez, vous pourriez dire « Je gagne ma vie en faisant des films. » C’est une étape positive vers une plus grande précision.

Puis, en pensant à votre objectif, vous pourriez progresser et passer à « Je gagne joyeusement 100 000 € par an en écrivant, produisant, dirigeant, et distribuant des films courts indépendants qui éveillent, motivent et inspirent les gens à trouver leur passion. » Cet objectif-là est encore plus clair.

Des objectifs écrits clairs vous aident à rester concentré. Des objectifs flous vous laissent dans l’incertitude.

Il n’est pas nécessaire d’ajouter des détails qui sont superflus pour vous, mais si vous pouvez être plus précis quant à ce que vous voulez vraiment, cela vous aidera à atteindre plus vite vos objectifs, en partie parce que des objectifs plus clairs poussent moins à la procrastination. Il est très facile de procrastiner vis-à-vis d’un objectif quand vous n’arrivez pas à savoir quelle sera la prochaine étape.

  1. Faites attention au chemin emprunté, pas seulement au résultat final.

Parfois la façon dont vous atteignez un objectif en particulier est plus importante que l’objectif en lui-même.

La deuxième fois que j’ai commencé l’université, mon objectif était clairement d’obtenir mon diplôme en sciences informatiques. C’était un objectif important pour moi, mais ce n’était pas très motivant en soi. La première fois que j’avais poursuivi cet objectif, j’avais lamentablement échoué et je m’étais fait renvoyer de l’université. L’idée de passer 4 ans de plus en cours pour obtenir un diplôme était démotivant, donc à la place j’ai été multi-diplômé en poker, alcool et vol à l’étalage.

Un an plus tard, quand j’ai commencé à nouveau en première année, j’ai changé mon objectif pour qu’il soit « Je suis diplômé en sciences informatiques en seulement 3 semestres. » Ca c’était un objectif qui me motivait ! Me mettre au défi de cette façon était encore plus inspirant que le diplôme en lui-même. J’aurais pu viser un diplôme de psychologie au lieu des sciences informatiques, et l’objectif aurait été tout aussi excitant.

Est-ce que votre objectif serait plus inspirant pour vous si vous trouviez un moyen de l’atteindre plus rapidement ? Avec un partenaire ou une petite équipe ? En voyageant ? Sans dépenser un centime ?

Quand un objectif est trop en ligne droite, cela peut devenir démotivant parce que les étapes d’action peuvent être pénibles et répétitives au bout d’un moment. Mais si vous pouvez épicer le processus utilisé pour atteindre cet objectif, vous pourriez découvrir une excitation nouvelle.

Parfois il est amusant de prendre un chemin pittoresque.

  1. Vous tenir à un objectif principal à la fois.

Si vous avez beaucoup d’objectifs, il est facile de tomber dans le piège de sauter d’un objectif à l’autre et de faire peu de progrès dans chacun d’eux. Si vous voulez vraiment atteindre un objectif, concentrez-vous sur un seul objectif-clé jusqu’à ce qu’il soit atteint. Puis passez à un autre objectif. C’est ce que font les gens qui ont le plus de succès. Avoir trop d’objectifs simultanés va simplement aspirer votre énergie.

C’est super d’avoir une grande liste d’objectifs, mais lequel d’entre eux est le plus important pour vous en ce moment ? Lequel voulez-vous atteindre en premier ? Faites de cet objectif votre cible principale, et concentrez-vous sur sa réalisation. Quand vous pouvez travailler sur cet objectif, faites-le. Travaillez sur d’autres objectifs pendant que vous attendez des réponses ou si vous avez simplement besoin d’une pause dans votre premier objectif.

Et si vous avez un objectif vraiment énorme qui prendra des années à atteindre ? Les mêmes règles s’appliquent. Si cet objectif est vraiment important pour vous, alors centrez votre vie autour de lui. Autrement vous aurez peu de chances de garder le type d’élan nécessaire pour le rendre réel. Mais si c’est trop pour vous, vous pouvez réduire l’étendue de votre objectif pour qu’il soit plus gérable. Fixez un sous-objectif à atteindre, mais réalisez que si vous faites d’autres choses entre ces sous-objectifs, vous allez retarder le résultat final de votre objectif principal. Cela ne pose absolument aucun problème si vous faites quand même de gros progrès et que vous appréciez le processus. Le résultat final n’est pas la seule chose qui importe.

Quand vous regardez l’année écoulée rétrospectivement, voyez-vous des preuves de progrès massifs vers votre objectif principal ? Si vous n’êtes pas satisfait de votre rythme de progrès actuel, alors vous devez faire des changements pour éviter de répéter le même schéma l’an prochain. Il n’y a aucun honneur à avoir un gros objectif sur votre liste si vous ne faites pas de sérieux progrès vers sa réalisation. Ne vous leurrez pas en pensant que fixer un gros objectif est la même chose qu’atteindre un gros objectif.

  1. Explorez et expérimentez.

Parfois il est difficile de fixer un objectif clair parce que vous ne savez pas dans quoi vous vous engagez. Dans ce cas, vous pouvez expérimenter pour gagner en clarté vis-à-vis de l’objectif que vous explorez.

Quand je travaillais dans l’industrie du jeu informatique, un des principaux problèmes du type « l’oeuf ou la poule » était que vous ne savez pas vraiment quel jeu vous essayez de développer tant que vous n’êtes pas déjà en train de le développer. Il était très rare de pouvoir écrire un design complet sur papier puis de le développer. Cela n’arrivait simplement jamais pour les grands projets. Trop de décisions de design importantes devaient être faites en cours de route ; autrement des opportunités en or seraient manquées, et le produit final serait loin de son potentiel.

La plupart du temps, une petite équipe pouvait développer un prototype qui démontrait quelques dynamiques de jeu intéressantes, et ensuite ils jouaient avec pour voir comment ils pourraient le développer et en faire un produit commercial. Le financement se déroulait généralement par étapes, avec un ou plusieurs tours de financement pour créer le prototype expérimental et montrer les aspects-clés, suivi d’un financement additionnel pour recruter une plus grande équipe et créer le produit final. L’objectif final, c’est-à-dire définir exactement le genre de jeu qui était créé, ne devenait souvent clair que quand le projet était déjà bien avancé. Ce processus avait du sens pour les designers, mais il rendait souvent dingues les éditeurs et les commerciaux, donc fondamentalement l’équipe de production attestait de la présence de spécificités de jeu et de la date de sortie avec plus de certitude que ce qui était réaliste, pour que les supports financiers soient plus détendus. Néanmoins, ce processus de design en continu a mené à la création de jeux très innovateurs (qui dépassaient inévitablement le budget et étaient sortis un an ou plus après la date prévue).

Faire ce que vous faites déjà ne va pas vous apporter plus de clarté. Penser à ce que vous ferez ensuite et noter par écrit certains objectifs peut certainement aider, mais ce n’est pas toujours suffisant. Parfois vous devez agir avant que la clarté n’arrive. Vous profiterez de plus de clarté en étant en mouvement qu’en restant immobile. Un pilote a une meilleure visibilité dans les airs que sur le sol.

Fin 2008, j’ai dit sur mon blog que les relations intimes seraient mon principal objectif de développement personnel pour 2009. J’ai partagé mes incertitudes vis-à-vis de mon mariage et mes futures possibilités de relations. Je n’avais pas d’objectif clair à l’époque, donc j’ai choisi une nouvelle direction pour explorer ce que je pensais pouvoir m’aider à gagner en clarté. Cette direction était un peu controversée pour certaines personnes, notamment les personnes religieuses, donc je me suis attiré beaucoup de critiques après avoir blogué sur le sujet, mais je me suis tenu à ma décision. Rétrospectivement, c’était clairement le bon chemin pour moi, et 2009 est devenu une année d’immense développement et de changement dans ma vie personnelle. Je suis vraiment content de ne pas m’être contenté du statu quo.

Cette exploration a été un vrai défi, parfois même une montagne russe émotionnelle. Mais je ne vois pas comment j’aurais pu apprendre ce que j’avais besoin d’apprendre d’une autre façon que ça. Une chose que j’ai découverte est que j’aime vraiment profiter de nouvelles connexions qui sont fraîches et passionnantes, mais qu’en même temps, j’aime aussi la stabilité de certaines connexions, comme passer du temps avec mes enfants (qui dorment chez moi cette nuit). Mon prochain défi est de trouver le bon équilibre entre ces deux aspects de ma vie relationnelle au lieu de laisser la balance trop pencher d’un côté ou de l’autre. De nouveaux objectifs émergent aujourd’hui, objectifs que je n’aurais pas pu avoir il y a de cela un an.

Quand vous êtes coincé dans un état d’ambivalence, faites ce qu’il faut pour sortir de l’impasse. Faites quelque chose de radicalement différent de ce que vous avez fait jusqu’ici. Par exemple, si vous savez que votre travail actuel ne vous satisfait pas, mais que vous ne savez pas quel genre de travail vous aimeriez faire, alors quittez immédiatement le travail qui vous déplaît et faites quelque chose de complètement différent pendant un moment. Ne vous attendez pas à être parfait dès le premier essai. Sortez et enchaînez les mauvaises expériences, et vous serez bien plus proche du moment où vous trouverez ce que vous aimez vraiment faire.

Certaines personnes vont vous juger durement pour avoir entrepris une telle exploration, mais leur réaction n’a pas grand-chose à voir avec vous. Ils pourraient être énervés parce que vous leur rappelez qu’ils n’ont pas appris et évolué autant qu’ils auraient pu le faire. Ou ils pourraient être énervés parce que vous interférez avec leur sentiment de certitude ; ils pensaient vous connaître parfaitement, et vous les avez pris à contre-pied. Ou ils pourraient simplement passer une mauvaise journée. Quelle que soit la raison, ne laissez pas la peur des réactions des autres vous empêcher d’entreprendre vos propres expériences d’évolution. Si je peux gérer toutes les inepties narquoises que les autres blogueurs se sentent obligés de publier me concernant, alors vous pouvez sûrement gérer le fait que vos amis et votre famille pensent que vous faites n’importe quoi pendant un temps. Souvenez-vous simplement que chaque personne qui a du mal avec ce que vous faites est en réalité en train de dire « Je me soucie suffisamment de toi pour investir du temps à me préoccuper de toi. »

N’attendez pas que la clarté vous parvienne. Vous êtes responsable de la création de votre propre clarté intérieurement. Si vous manquez de clarté, alors faites le boulot qu’il faut pour la créer. Si vous pouvez atteindre la clarté en faisant des exercices écrits dans le confort de votre maison, super. Sinon, laissez votre zone de confort derrière vous, sortez, et explorez ce qui se trouve dehors !

Crédits photo : © rolffimages – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *