Les vertus de la clarté

Note : cet article est une traduction de l’article The Power of Clarity de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

ClartéH.L. Hunt, un homme anciennement fermier dans le coton et ruiné dans les années 30 et qui était multimilliardaire quand il est mort en 1974, s’est vu demander pendant une interview télé un conseil qu’il pourrait donner à ceux qui voulaient réussir financièrement. Il a dit que seulement deux choses étaient nécessaires. D’abord, vous devez décider exactement ce que vous voulez accomplir. Et ensuite, vous devez déterminer quel prix vous devrez payer pour l’obtenir, puis vous résoudre à payer ce prix.

Il est essentiel d’avoir des objectifs clairs

Les buts et objectifs clairs sont essentiels pour le succès de toute entreprise, et ce n’est pas moins vrai pour bâtir votre propre carrière. Si vous ne prenez pas le temps de clarifier vraiment exactement ce que vous essayez d’accomplir, alors vous êtes condamné à passer votre vie à atteindre les objectifs de ceux qui l’ont fait. En l’absence de direction claire pour votre vie, soit vous vous perdrez dans des méandres sans but soit vous bâtirez une carrière qui ne vous comble pas. Vous pourriez gagner de l’argent, et vous pourriez faire un travail intéressant, mais le résultat final ne ressemblera à rien que vous auriez bâti consciemment, et vous finirez par être perdu avec le sentiment profond que vous avez peut-être pris un mauvais tournant quelque part en chemin. Avez-vous déjà regardé votre carrière en vous disant « Mais comment j’ai pu atterrir ici ? »

Si fixer des objectifs est aussi important, alors pourquoi est-ce que si peu de personnes prennent le temps de définir exactement où elles veulent aller ? La raison est en partie le manque de connaissances concernant la façon de fixer clairement des objectifs. Vous pouvez traverser vos années d’école et ne jamais recevoir le moindre cours sur la façon de fixer des objectifs. Mais ceux qui savent vraiment ce qu’ils veulent outrepassent souvent largement tous les autres.

Un effet dissuasif fréquent du fait de fixer des objectifs est la peur de faire une erreur. Teddy Roosevelt a dit un jour « Dans tout moment de décision, la meilleure chose que vous pouvez faire est de prendre la bonne décision, la seconde meilleure chose est de prendre la mauvaise décision, et la pire décision est de ne rien faire. » Fixer virtuellement n’importe quel objectif est mieux que de dériver sans but ni direction claire. La meilleure façon que je connaisse de garantir l’échec est d’éviter de prendre des décisions claires et engagées. Chaque jour est déjà une erreur si vous ne savez pas où vous allez. Vous passerez probablement la majeure partie de votre journée à atteindre les objectifs d’autres personnes. Le fast-food du coin, les publicistes télé, et les actionnaires de votre entreprise en sont tous très heureux. Si vous ne décidez pas ce que vous voulez vraiment, alors vous avez décidé de laisser le contrôle de votre futur aux coups de têtes des autres, et c’est toujours une erreur. En prenant les rênes vous-même et en décidant où vous aimeriez aller, vous gagnez un incroyable sens du contrôle que beaucoup de gens ne connaîtront jamais dans leur vie entière.

Beaucoup de gens partent du fait que parce qu’ils ont une direction, ils ont par conséquent des objectifs, mais ce n’est pas le cas et cela ne fait que créer une illusion de progrès. « Gagner plus d’argent » et « gérer ma propre entreprise » ne sont pas des objectifs. Un objectif est spécifique, clairement défini, mesurable. Un exemple de différence entre direction et objectif est la différence entre la direction d’une boussole au nord-est et le sommet de la Tour Eiffel. L’un n’est qu’une direction ; l’autre est un lieu précis.

Définissez vos objectifs en termes binaires

Un aspect critique des objectifs est qu’ils doivent être définis en termes binaires. À tout moment, si je devais vous demander si vous avez atteint votre objectif, vous devez être capable de me donner un « oui » ou un « non » définitif ; « peut-être » n’est pas une option. Vous ne pouvez pas dire avec une absolue certitude si vous avez entièrement complété l’objectif de « gagner de l’argent », mais vous pouvez me donner une réponse définitive binaire concernant le fait que vous êtes ou non au sommet de la Tour Eiffel. Un exemple d’objectif clair pour votre entreprise serait que votre revenu brut pour le mois de Juin cette année soit de 5000€ ou plus. C’est une chose que vous pouvez calculer précisément, et à la fin du mois, vous pouvez donner une réponse définitive à savoir si oui ou non votre objectif a été atteint. C’est le niveau de clarté dont vous avez besoin afin de former un objectif sur lequel votre esprit peut se concentrer et vers lequel avancer rapidement.

Faites détaillé

Faites aussi détaillé que possible quand vous fixez des objectifs. Donnez des chiffres précis, des dates, des heures. Assurez-vous que chacun de vos objectifs est mesurable. Soit vous l’atteignez, soit pas. Définissez vos objectifs comme si vous saviez déjà ce qui allait arriver. On dit que le meilleur moyen de prédire l’avenir est de le créer.

Mettez vos objectifs par écrit

Les objectifs doivent être écrits sous forme d’affirmations personnelles, positives, et au présent. Un objectif pour lequel on ne s’engage pas par écrit est un simple fantasme. Fixez des objectifs pour ce que vous voulez, pas pour ce que vous ne voulez pas. Votre subconscient ne peut se concentrer sur un objectif clairement défini que si l’objectif est défini en termes positifs. Si vous vous concentrez sur ce que vous ne voulez pas au lieu de ce que vous voulez, vous avez des chances d’attirer exactement ce que vous essayez d’éviter. Formulez vos objectifs comme s’ils étaient déjà atteints. Plutôt que de dire « Je vais gagner 30 000€ cette année », formulez-le au présent : « Je gagne 30 000€ cette année. » Si vous formulez vos objectifs au futur, vous envoyez comme message à votre subconscient de toujours garder le résultat comme étant à venir, juste hors de portée. Évitez les mots fadasses comme « probablement », « devrait », « pourrait », « peut-être », ou « essaierai » quand vous formulez vos objectifs. De tels mots favorisent le doute de vraiment réussir à atteindre ce que vous poursuivez. Et finalement, fixez vos objectifs de façon personnelle. Vous ne pouvez pas fixer d’objectif pour d’autres personnes, comme « Un éditeur va financer mon logiciel d’ici la fin de l’année. » Formulez-le plutôt comme ça : « Je signe un contrat d’édition européen cette année qui me rapporte au moins 50 000€ d’ici la fin de l’année. »

Rendez objectifs vos buts subjectifs

Et si vous avez besoin de fixer des buts subjectifs, comme améliorer votre niveau d’autodiscipline ? Comment formuler de tels objectifs en termes binaires ? Pour résoudre ce problème, j’utilise une échelle de notation de 1 à 10. Par exemple, si vous voulez améliorer votre autodiscipline, demandez-vous comment vous noteriez votre niveau actuel d’autodiscipline sur une échelle de 1 à 10 ? Fixez alors comme objectif d’atteindre un certain échelon à une certaine date. Cela vous permet de mesurer vos progrès et de savoir avec un certain degré de certitude si vous atteint ou non votre objectif.

Fixer des objectifs est une activité

Fixer des objectifs clairs n’est pas un acte passif. Cela n’arrive pas tout seul. Vous devez agir consciemment afin d’y arriver. Tout compte, et rien n’est neutre. Soit vous progressez vers vos objectifs, soit vous vous en éloignez. Si vous ne faites rien ou si vous agissez sans clarté, alors vous êtes certainement victime d’un « déroutage d’objectif ». En d’autres termes vous passez votre temps à travailler aux objectifs des autres sans même le savoir. Vous travaillez joyeusement pour enrichir votre propriétaire, d’autres entreprises, des publicitaires, des actionnaires, etc. Chaque jour que vous passez à travailler sans sentir clairement où cela vous mène est un pas en arrière. Si vous ne vous occupez pas activement de votre jardin, alors les mauvaises herbes vont automatiquement pousser. Les mauvaises herbes n’ont pas besoin d’être arrosées ou fertilisées. Elles grandissent simplement par elles-mêmes en l’absence d’un jardinier attentif. De la même manière, en l’absence d’action directe et consciente de votre part, votre travail et votre vie seront automatiquement envahis de mauvaises herbes. Vous n’avez pas besoin de faire quoi que ce soit pour que cela arrive. Et quand au final vous jetez sérieusement un œil autour de vous pour voir où vous êtes et où vous allez, la première chose que vous devez faire est d’arracher toutes ces mauvaises herbes.

Lire cet article ne fera absolument rien pour vous tant que vous ne le transformez pas en action physique. La meilleure réflexion ne vous donne malheureusement aucun résultat. En réalité, vous ne serez même pas payé un seul centime pour vos pensées. Vous pouvez avoir l’idée la plus créative au monde, mais les idées elles-mêmes sont totalement sans valeur. Vous n’obtenez des résultats que pour les actions physiques que vous entreprenez, pas pour les idées que vous avez. Afin d’obtenir un quelconque résultat tangible, vous devez agir sur la base de cette idée. Vous devez la communiquer, la bâtir, la mettre en œuvre, et la rendre réelle.

La clarté est un choix

Si vous avez mené votre carrière de manière diffuse, à simplement vous réveiller chaque matin et voir ce qui arrive, alors il est absolument crucial que vous preniez le temps de décider et de mettre par écrit là où vous voulez aller exactement. Combien de temps encore allez-vous continuer à gravir l’échelle du succès, simplement pour réaliser trop tard qu’elle était appuyée contre le mauvais bâtiment ? Prenez un point dans le futur, que ce soit dans six mois ou dans cinq ans, et passez quelques heures à décrire clairement par écrit où vous voulez être à ce moment. Je connais beaucoup de gens qui ne sont pas sûrs d’où ils veulent aller, alors ils évitent de s’engager à mettre quoi que ce soit par écrit afin de « garder leurs options ouvertes ». Qu’arriverait-il si vous ameniez cette attitude jusqu’à sa conclusion logique ? Si vous gardez toujours vos options ouvertes et ne vous engagez jamais fermement, alors vous n’aurez jamais de promotion, vous ne lancerez jamais votre propre affaire, vous ne vous marierez pas, vous n’aurez pas de famille, vous n’emménagerez pas dans cette nouvelle maison, etc. sauf si quelqu’un d’autre prend cette décision pour vous.

J’avais un ami comme ça, qui n’a toujours pas décidé ce qu’il veut faire de sa vie. Il cède le contrôle de sa vie aux autres sans même le réaliser, simplement parce qu’il ne veut pas prendre le temps de définir une perspective pour sa propre vie, de peur de faire le mauvais choix. Sa vie est régie par d’autres qui projettent sur lui leurs objectifs, ce qu’il accepte par défaut. Demandez-vous si vous êtes dans le même bateau. Si un de vos amis était totalement convaincu de devoir changer quelque chose dans votre vie de manière aléatoire ─ votre carrière, votre situation de vie, votre relation de couple, etc. ─ pourrait-il (ou elle) le faire simplement en étant absolument certain que c’est la meilleure chose pour vous ? Nous souffrons tous de problèmes de ce genre au point d’échouer à fixer des objectifs clairs pour nous-même. Il y a une grande différence entre reconnaître et agir sur une réelle opportunité, et être projeté hors course sans prendre de décision consciente de passer les vitesses.

Attendre que quelque chose vous inspire et espérer qu’un résultat parfait tombera tout cuit dans votre assiette relève simplement du fantasme. Prendre une décision claire n’arrive pas de façon passive ; en fait vous devez y investir le temps nécessaire pour que cela se produise. Si vous n’avez pas d’objectif clair simplement parce que vous ne savez pas ce que vous voulez, alors asseyez-vous et décidez activement de ce que vous voulez. La sensation de savoir ce que vous voulez ne va pas simplement vous arriver sous la forme d’une inspiration divine. La clarté est un choix, pas un accident ou un don. La clarté ne vient pas à vous ─ vous devez aller à elle. Ne pas fixer d’objectifs est la même chose que décider d’être un esclave des objectifs des autres.

Les objectifs clairs aiguisent les décisions du moment présent

Votre réalité ne correspondra pas toujours exactement à votre vision. Ce n’est pas la question. Le truc, c’est que votre vision vous permette de prendre des décisions quotidiennes claires qui vous font avancer dans la bonne direction, celle de vos objectifs. Quand un avion de ligne commercial vole d’une ville à une autre, il est hors course plus de 90% du temps, mais il mesure sans cesse ses progrès et ajuste sa trajectoire encore et encore. La fixation d’objectifs fonctionne de la même manière. Gardez une liste claire de vos objectifs, non pas parce que c’est là où vous arriverez vraiment, mais parce que cela vous donnera une incroyable certitude dans les décisions que vous devez prendre quotidiennement. Quand quelqu’un vous contacte avec une « opportunité » sortie de nulle part, vous saurez si c’est une réelle opportunité ou une perte de temps. Le long terme aiguise la vision à court terme.

En commençant à avancer en direction de vos objectifs, vous profiterez d’un nouveau savoir en cours de route, et vous devrez adapter vos plans au fur et à mesure. Vous pourriez aussi changer de perspective si vous arrivez à mi-chemin et que vous décidez que ce n’est pas réellement ce que vous voulez. Les objectifs malformés sont toujours bien supérieurs à aucun objectif du tout.

Quelqu’un m’a dit que je devrais terminer chaque journée en le cochant sur mon calendrier et en disant à voix haute : « Ainsi passe un autre jour de ma vie, qui ne reviendra jamais. » Essayez cela par vous-même, et voyez à quel point cela peut aiguiser votre concentration. Quand vous finissez une journée avec le sentiment que vous l’auriez vécu de la même façon si vous aviez eu la chance de la revivre, vous bénéficiez d’un sentiment de gratitude qui vous aide à vous concentrer sur ce qui est réellement important pour vous. Quand vous finissez chaque journée avec un sentiment de regret ou de gâchis, vous bénéficiez du fait que vous savez devoir essayer une approche différente le lendemain.

Vous noterez une différence mesurable dans votre vie le tout premier jour que vous fixerez des objectifs clairs et engagés, même si vos premières tentatives ne seront pas parfaites. Vous serez capable de prendre des décisions bien plus rapidement parce que vous verrez comment elles peuvent vous pousser vers l’avant ou vous éloigner de vos objectifs. À la veille de sa mort, Walt Disney a fait venir un reporter dans son lit pour partager sa vision de Disney World, six ans avant sa réalisation. Quand Disney World a finalement ouvert, un autre reporter a dit à Roy, le frère de Walt : « C’est vraiment dommage que Walt ne soit pas en vie pour voir ça. » Roy a répondu : « Walt l’a vu le premier. C’est pour cela que nous le voyons aujourd’hui. » Les objectifs clairs vous permettent de compléter la première partie de la formule du succès de H.L. Hunt. En décidant exactement ce que vous voulez accomplir, en vous y engageant par écrit, et en le révisant quotidiennement, vous transformez les objectifs en réalité avec le pouvoir de votre concentration.

 

Un commentaire

2 Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *