TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Vous préférez le confort ou l’évolution ?

Note : cet article est une traduction de l’article Do You Want Comfort or Growth? de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

GrainesJe suis actuellement aux Pays-Bas. Lors d’une récente visite aux jardins floraux de Keukenhof, j’ai appris la façon dont ils taillent les fleurs. Quand elles poussent, ils coupent parfois le bout des tiges, parce que les plantes investissent trop d’énergie pour la floraison et moins pour la création de graines. Le résultat attendu est d’avoir des bourgeons qui produiront des fleurs de meilleure qualité.

C’est une bonne analogie au développement personnel. Parfois quand nous produisons des résultats préliminaires dans un certain domaine, cela peut être utile de les couper et d’y renoncer. Cela peut libérer de l’énergie pour une tentative plus forte dans un autre domaine au lieu de s’installer dans la zone de satisfaction des anciens résultats.

Après avoir géré mon entreprise de jeux vidéo pendant 10 ans et avoir généré des résultats satisfaisants, j’ai décidé de m’en débarrasser et de laisser ce domaine derrière moi. Cela m’a permis d’avoir plus d’énergie à concentrer sur le fait d’écrire et de faire des conférences au sujet du développement personnel. Si j’avais continué à gérer mon ancienne entreprise, je me serais empêtré dans ce domaine, et j’y aurais planté plus de graines, pour ainsi dire. Cela aurait signifié moins d’énergie à investir dans ma nouvelle voie, et des résultats plus faibles.

Cela peut être difficile de choisir l’approche de la taille parce que vous prenez quelque chose qui est déjà raisonnablement satisfaisant et que vous le supprimez de votre vie, en espérant que quelque chose d’encore mieux pousse à la place. Mais si vous ne le faites pas, alors vous pouvez facilement retarder votre évolution future, et investir plus d’énergie dans le fait de planter toujours plus de graines dans votre ancien domaine. Quand vous refusez de tailler les tiges, vous dites en fait : C’est aussi bien que possible, donc je vais en rester là.

Est-ce que vous voulez en rester là où vous êtes en ce moment ? Si c’est le cas, alors il n’est pas nécessaire de tailler. Mais si vous avez envie de faire mieux et de croire que vous avez de bonnes chances de vous améliorer, tout comme les herboristes de chez Keukenhof, alors cette pratique de la taille est intelligente. Pour vous libérer du temps et de l’énergie pour évoluer dans de nouvelles directions à l’avenir, vous devez vous débarrasser de ce qui est simplement satisfaisant. Cela vous donne une chance d’atteindre ce qui est vraiment beau.

Quand vous avez la sensation que votre vie devient trop stagnante, essayez de mélanger les choses de temps en temps. Bien des fois vous pouvez appliquer cette pratique de la taille de façon temporaire en vous débarrasser d’anciennes routines et tester quelque chose de nouveau pendant un moment.

Pour mélanger un peu les choses, je voyage depuis près de 3 semaines. Je suis d’abord allé en Allemagne, puis aux Pays-Bas, et maintenant je suis au Royaume-Uni (en restant dans la partie de Londres appelée « Shoreditch »). Quand je reviendrai à Vegas, j’aurai passé un mois en Europe. Ce n’est pas seulement mon plus long voyage en Europe, c’est aussi le voyage le plus long que j’aie jamais fait.

Pendant cette période, je me suis débarrassé de l’ancienne routine que j’utilise normalement chez moi, et je teste quelque chose de différent pendant un temps. Je suis arrivé avec un aller simple et seulement une partie de mon voyage prévue à l’avance. Même si la routine habituelle était raisonnablement satisfaisante, en choisissant d’y mettre fin pendant un moment je n’ai plus besoin d’investir la moindre énergie pour maintenir cette routine. Cela signifie que plus d’énergie est disponible pour explorer et évoluer. C’est fondamentalement ce que je fais chaque jour ; sortir, vivre de nouvelles expériences, rencontrer de nouvelles personnes, explorer, apprendre, et évoluer.

Je n’ai pas mis fin à mon ancienne routine parce qu’elle me posait problème. L’ancienne routine fonctionnait bien pour moi. J’y ai mis fin parce que je ne voulais pas prendre le risque de rester coincé, même si c’était apparemment satisfaisant.

Quand vous restez relativement immobile pendant assez longtemps, vous plantez des graines. Le temps passant, ces graines développent des racines de plus en plus fortes. Votre réalité devient de plus en plus solide, et cela peut rendre le changement plus difficile. Plus longtemps vous restez immobile, plus les gens se lieront à vous en s’appuyant sur votre situation actuelle. Vos pensées et vos sentiments peuvent devenir répétitifs et circulaires. Votre environnement physique peut commencer à exercer un contrôle croissant sur votre routine quotidienne. Rapidement, vous remarquez que, bien que les années passent, peu de choses changent dans votre vie. C’est la zone de confort.

Si vous aimez cette zone de confort et souhaitez y rester, c’est votre choix. Je préfère ne pas y rester coincé trop longtemps. Dès que la vie devient trop confortable, et que j’ai la sensation que je peux simplement me détendre et profiter de la satisfaction de ce statu quo qui dure, je ressens le besoin pressant de me libérer de cette réalité et de rechercher plus d’évolution.

Sortir de votre zone de confort est par définition une expérience inconfortable, mais cela peut générer beaucoup plus d’évolution que de rester immobile. Pendant mon voyage en Europe, par exemple, chaque jour amène de nouveaux défis, comme faire l’erreur de prendre les escaliers pour sortir de la station de métro de Covent Garden (j’ai eu l’impression de monter à pied depuis le centre de la Terre). Mais avec tant de choses à explorer et à apprendre chaque jour, j’ai la sensation que chaque jour compte des sortes de petites victoires que je ne vis quasiment jamais chez moi.

Se débarrasser de la satisfaction pour rechercher plus d’évolution n’est pas un chemin facile à suivre, mais je trouve que c’est réellement le chemin le plus beau. Pas vous ?

Crédits photo : © ikonstudio – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *