Transformer les faiblesses en force

Transformer les faiblesses en forceCertaines de mes explorations de croissance personnelle les plus enrichissantes ont consisté à transformer mes faiblesses en force. C’est lorsque je réfléchis à une force que je peux exploiter avec aisance dans un domaine, et que je me rappelle comment était ma vie lorsque j’étais faible, timide, ignorant, incompétent ou impuissant dans ce domaine, que je constate en quoi il est très important d’investir dans la croissance personnelle.

Certaines compétences que j’utilise régulièrement aujourd’hui constituaient auparavant des faiblesses personnelles; surtout pour ce qui est de l’écriture et des allocutions publiques. Je n’étais pas naturellement doué pour ces activités lorsque j’étais plus jeune — c’était plutôt l’inverse. Je me suis engagé à m’améliorer au fil des années et cela a fait toute la différence.

C’est vraiment très spécial pour moi d’utiliser des compétences dans des domaines de la vie que j’avais l’habitude de délibérément éviter. Pour une raison quelconque, tous les obstacles et les croyances limitatives que j’ai dû surmonter pour transformer ces faiblesses en force rendent encore plus amusante et enrichissante l’utilisation de ces compétences. Quand j’étais plus jeune, j’étais effrayé à l’idée de monter sur scène. Le simple fait de visualiser une scène me rendait nerveux. Aujourd’hui, je vois les scènes comme un endroit très énergique qui permettent de se connecter avec les gens et de s’amuser.

Transformer les faiblesses en force a un autre effet secondaire enrichissant : vous ressentez beaucoup d’amour, de respect et d’admiration pour votre personne du passé qui a combattu ces faiblesses. Le fait de savoir que ma personne du passé était en mesure de s’engager dans l’apprentissage et la croissance en dépit de la peur; de la résistance, des obstacles et des revers, me fait ressentir un lien spécial avec lui. En retour, je me sens plus connecté à mon moi du futur. Car mes décisions actuelles détermineront ses forces et ses faiblesses. C’est à moi de décider quelles faiblesses il héritera de moi et quelles seront les forces qu’il aura.

Un jour, mon futur moi pensera à l’homme que je suis aujourd’hui; et je veux qu’il se souvienne de moi avec affection et reconnaissance. Je veux qu’il soit reconnaissant pour tous les efforts que j’ai investis pour améliorer sa vie. Je veux qu’il se souvienne à quel point je tenais à lui. C’est ce que je ressens souvent à propos de mon moi du passé. Et c’est un sentiment magnifique. Je veux continuer d’entretenir ce sentiment de gratitude et de connexion tout au long de ma vie.

Plongées profondes et immersives

Certaines faiblesses peuvent être abordées petit à petit via une approche laborieuse, mais je préfère m’attaquer à une faiblesse tenace en faisant une plongée profonde. Cela signifie que je m’engage à faire de véritables progrès grâce à des actions concrètes. Cela inclut généralement une forme d’immersion sociale avec des personnes partageant les mêmes idées que moi. Il est plus facile de maintenir l’élan d’une plongée profonde si vous le faites avec d’autres personnes.

Une plongée profonde découle de la compréhension que les X prochaines années de votre vie vont passer de toutes les manières; et que vous pouvez sortir de ces années en étant une personne plus forte; et plus capable si vous faites les bons investissements en vous-même; ou vous pouvez sortir de ces années en conservant vos faiblesses actuelles. Si vous ne vous choisissez pas la première option, vous condamnez effectivement votre futur vous à continuer de gérer conséquences de vos faiblesses. Ayez de la compassion pour votre futur vous; et prenez la résolution de rendre sa vie meilleure.

Les plongées profondes peuvent être assez courtes, par exemple passer quelques jours à la recherche d’une idée, se vautrer devant une émission de télévision ou faire un essai de 30 jours. Vos plongées profondes peuvent être beaucoup plus longues. Ce sera notamment le cas si vous voulez lancer votre propre entreprise ou passer des années chez Toastmasters.

Toutes les plongées profondes n’impliquent pas nécessairement l’acquisition de compétences. Même si plusieurs plongées profondes sont axées sur les résultats, certaines sont plus expérimentales ou exploratoires, comme mon expérience de 30 jours à Disneyland.

L’une des meilleures manières de surmonter l’incertitude et de gagner en clarté, c’est d’effectuer des plongées profondes d’exploration à court terme. Vous en apprendrez beaucoup plus sur ce que vous aimez; et ce que vous n’aimez pas en faisant des plongées profondes; et en passant à l’action qu’en restant assis à l’écart à vous demander quoi faire. Comment avez-vous découvert les aliments que vous aimez ? J’imagine que vous l’avez fait en goûtant différents aliments. Vous pouvez faire de même avec vos expériences. Vous plaindre en disant « Je ne sais pas quoi faire », c’est comme pleurnicher en disant « Je ne sais pas quoi manger ». Choisissez quelque chose et lancez-vous. Si vous faites un mauvais choix, vous le découvrirez bien assez tôt, et vous pourrez ensuite faire un autre choix.

Parfois, je vais un peu trop loin dans mes plongées profondes, celle de Disneyland étant un bon exemple. Toutefois, j’adore l’immersion totale. Parfois, la seule manière pour moi de progresser dans un domaine donné est de m’engager à faire des plongées profondes. De plus, les plongées profondes peuvent créer des souvenirs incroyables. J’ai du mal à me souvenir des moments où je me plaignais ou me sentais mal. Par contre, je me souviens très bien des périodes où je faisais des plongées profondes.

Certains objectifs sont tellement accessibles que le simple fait de vous concentrer sur les bonnes intentions peut vous faire avancer. Si vous arrivez à un point d’alignement intérieur, un simple objectif pourrait se manifester avec une certaine facilité. D’autres objectifs sont trop complexes ou trop éloignés pour être soumis à la loi de l’attraction. La loi de l’attraction est comme un champ gravitationnel, et la force d’un tel champ diminue avec la distance. Renforcer votre gravité personnelle n’aura pas beaucoup d’importance si votre objectif est de l’autre côté de votre galaxie expérientielle. Pour atteindre ces objectifs, vous devez vous lancer à la poursuite de la cible. Une fois que vous vous rapprochez de votre objectif, la gravité peut entrer en jeu, mais au début, vous n’arriverez à rien sans des actions concrètes.

faire des plongées profondes

S’attaquer aux faiblesses fondamentales

Vous constaterez souvent que votre faiblesse se résume à quelque chose de très simple. Parmi les faiblesses générales, il peut y avoir une faiblesse plus spécifique qui vous retient. Si vous pouvez résoudre ce problème, le reste du processus d’acquisition de compétences pourra se dérouler plus facilement.

Ma principale faiblesse en art oratoire était que je ne me sentais pas à l’aise devant un public. En effet, je me sentais anxieux quand je me retrouvais devant un public. La scène était pour moi un endroit effrayant. Une fois que j’ai enfin pu me sentir à l’aise devant un public, sans anxiété; m’exprimer est devenu amusant et excitant plutôt qu’angoissant. Je pouvais communiquer sur n’importe quel sujet comme je le fais naturellement; tout comme je le ferais lors d’une conversation avec un ami. Bien sûr, il est facile de continuer à utiliser la compétence après cela.

Cependant, pour en arriver là, j’ai dû me concentrer sur la connexion avec le public et me soucier des personnes présentes dans la salle; plutôt que de rechercher la perfection dans ma technique de présentation. Si je m’étais concentré sur un style de discours exclusif, il m’aurait fallu beaucoup plus de temps pour atteindre mon point de basculement personnel dans ce domaine.

Ma principale faiblesse en ce qui concerne la rédaction était qu’on ne m’avait jamais appris à écrire par inspiration. Quand j’étais à l’école, on me confiait des projets d’écriture incroyablement dépourvus d’inspiration; comme rédiger une analyse de la poésie d’Emily Dickinson. Même les soi-disant tâches de rédaction créative n’étaient pas inspirantes. J’ai en grande partie évité d’écrire au début de ma vingtaine parce que j’associais l’écriture à l’ennui.

Plus tard dans ma vie, quand j’ai découvert comment écrire à partir de l’inspiration, je suis progressivement tombé amoureux de l’écriture. Par conséquent, j’ai écrit beaucoup plus; et j’ai pu aider beaucoup de gens par le biais de l’écriture. Ce qui a rendu mon travail encore plus gratifiant. Jusqu’à maintenant, je préfère ne pas écrire selon un horaire défini. J’écris lorsque je suis inspiré pour le faire. Pour moi, le manque d’inspiration était la principale faiblesse que j’ai dû surmonter ; j’ai dû faire de cette faiblesse une force.

Il faut peut-être un certain temps pour découvrir votre faiblesse spécifique. Parfois, votre principale faiblesse ne sera pas très facile à repérer. Essayez de ne pas trop vite conclure que vous ne serez jamais bon dans une compétence particulière. Il se peut simplement que les manières les plus courantes d’acquérir cette compétence ne répondent pas adéquatement à votre faiblesse particulière.

Par exemple, bien que j’aie trouvé Toastmasters très utile pour l’acquisition de compétences en art oratoire, le programme Toastmasters lui-même n’a pas vraiment remédié à ma faiblesse principale. Ce programme m’a donné l’opportunité de m’entraîner, mais acquérir de l’expérience n’aurait pas été suffisant pour moi. J’ai réalisé mes plus grandes percées en trouvant des orateurs qui n’étaient pas du tout nerveux ; et en apprenant à quel point leur état d’esprit était différent de celui d’autres orateurs qui cédaient à la nervosité.

La clé, c’est que les conférenciers qui se montrent nerveux considèrent leur discours comme une performance ; leur rôle est donc d’impressionner, de divertir ou de convaincre le public. Ce qui est stressant et pas toujours réalisable. Ceux qui ne succombent pas à la nervosité considèrent leur discours comme une conversation ; leur rôle est donc d’aimer le public ; et de considérer ceux qui le forment comme des amis. Bien sûr, cela est beaucoup moins stressant et beaucoup plus amusant.

Un exemple de plongée profonde — Faire des vidéos

Une faiblesse personnelle que j’aimerais transformer en force consiste à faire des vidéos.

J’ai les compétences de base nécessaires pour enregistrer, monter et partager des vidéos en ligne. Néanmoins, l’une des raisons pour lesquelles je n’ai pas fait beaucoup de vidéos, c’est que je n’ai pas aimé le rendu final lorsque je les ai filmées moi-même. Elles ne me semblaient tout simplement pas très bonnes.

Alors, quelle est la principale faiblesse qui me retient à ce niveau ? Il peut s’agir du fait que je n’y connais rien en éclairage vidéo. Quand j’essayais d’enregistrer mes propres vidéos, l’éclairage était vraiment mauvais, donc le résultat me laissait sur ma faim.

Et si je prenais le temps d’apprendre à maitriser l’éclairage vidéo et que je devenais semi-compétent ? Cela ferait probablement toute la différence. Je n’ai pas besoin de valeurs de production étonnantes; mais au moins si les vidéos avaient un bon éclairage, je me sentirais beaucoup mieux pour les créer et les partager. Si je pouvais au moins régler ce problème, je pourrais probablement faire des progrès dans ce domaine.

Alors je me suis demandé, et si je faisais une plongée profonde pour apprendre à faire un bon éclairage vidéo ? En fait, cela m’a l’air amusant. Après tout, je n’aurais à apprendre les notions de base qu’une seule fois; et je pourrais ensuite mettre à profit cette compétence pendant des années.

Bien sûr, une option serait de toujours enregistrer les vidéos à l’extérieur à la lumière du jour. Mais je préférerais un environnement où j’ai plus de contrôle et où je peux pratiquer et expérimenter en toute facilité. De cette manière, je pourrais toujours mettre en place tout ce qu’il faut pour maintenir cet environnement. Ce qui me permettra de faire des vidéos spontanées chaque fois que je me sentirai inspiré pour le faire. Si je parviens à mettre en place un cadre qui facilite le tournage de vidéos, j’ai plus de chances de le faire.

Comme j’en ai récemment fait part à certaines personnes, j’ai fait une plongée profonde dans l’apprentissage de l’éclairage vidéo et l’installation d’un studio vidéo à domicile ; afin de faire mes propres expériences.

Voici une photo de mon studio vidéo amateur en cours d’installation. J’ai pris cette photo la semaine dernière, les choses ont donc évoluées depuis. En effet, j’ai principalement ajouté une quatrième lumière ; vous pouvez donc déjà commencer à vous faire une idée de ce que tout cela donne.

home studio Steve Pavlina

Étant donné que je suis relativement nouveau dans le domaine de la création de vidéos, je ne voulais pas dépenser des sommes folles pour cela avant d’acquérir plus d’expérience et d’avoir une idée de la direction que je veux prendre à long terme. Par conséquent, j’ai créé un studio rapidement et à moindre coût. Je peux toujours faire des mises à jour plus tard. Je pense que c’était une bonne manière de commencer, car cela m’a empêché de m’enliser dans des recherches sans fin.

Pour l’éclairage j’ai utilisé :

  • Trois lampes à pince en aluminium de Lowe’s (7,50 dollars chacune)
  • Des ampoules LED à lumière naturelle 60W 5000K de marque Cree (15,50 dollars pour un pack de 4 sur Amazon)
  • Un rideau de douche de taille moyenne dépoli pour le matériel de diffusion utilisé pour adoucir la lumière (9 dollars chez Lowe’s)
  • Des pinces à linge en bois pour fixer le matériel de diffusion sur les lumières (3 dollars pour un paquet de 50 chez Lowe’s)
  • Trois trépieds d’éclairage CowboyStudio 7′ (j’en ai acheté 4 sur Amazon étant donné que le pack de 2 coûtait environ 23 dollars, soit environ 11,50 dollars par support)
  • Deux rallonges de 450 cm (3,50 dollars chacune chez Lowe’s)

J’ai fixé les ampoules au-dessus des trépieds d’éclairage et branché les 3 ampoules sur les rallonges, puis à une prise contrôlée par un interrupteur. Je peux donc simplement appuyer sur l’interrupteur fixé au mur pour allumer les lumières.

Pour ce qui est du rideau de douche, il fonctionne très bien comme matériel de diffusion peu coûteux pour adoucir les lumières sans trop réduire la luminosité. Si je le voulais, je pourrais aussi utiliser des matériaux colorés pour créer différents effets de lumière.

J’utilise des ampoules à lumière naturelle (5000 K avec un indice de rendu des couleurs de +85). Car elles créent un effet de lumière plus naturel. L’une des erreurs que j’ai commises par le passé a été d’utiliser un éclairage chaleureux (environ 2700 K); ce qui rendait mon visage trop rougeâtre.

Étant donné que j’utilise désormais des ampoules LED, elles restent froides même lorsqu’elles sont allumées depuis un moment; et je n’ai pas à m’inquiéter d’une potentielle fonte du matériau de diffusion. L’on ne ressent pas non plus de la chaleur lorsque l’on est devant les lumières. Un autre avantage, c’est qu’elles ne consomment pas beaucoup d’électricité – seulement 8,5 watts chacune.

J’ai acheté des ampoules à intensité réglable (beaucoup d’ampoules LED ne sont pas réglables). Je pourrais donc ajouter un interrupteur de variation plus tard si je veux plus de contrôle sur la luminosité de l’éclairage. Je peux aussi passer à des ampoules plus brillantes. Vous pouvez varier l’intensité d’une lumière simplement en augmentant sa distance par rapport à la cible ; mais parfois c’est plus facile si vous pouvez changer la luminosité sans déplacer les supports.

Pour la toile de fond j’ai utilisée :

J’ai envisagé diverses options pour la toile de fond, et j’ai reçu de nombreuses suggestions de la part d’amis qui ont de l’expérience dans le domaine. Finalement, j’ai suivi mon intuition et j’ai opté pour la toile de fond bleu ciel ; je suis heureux de l’avoir fait. Elle va bien avec mes yeux bleus, et correspond à la palette de couleurs de mon site web. Je ne voulais pas utiliser du blanc pur, car cela me semble trop commun, et je préfère une ambiance plus décontractée. Je peux tester d’autres couleurs plus tard, et il existe des supports de toile de fond plus sophistiqués qui peuvent supporter plusieurs rouleaux de papier, mais pour l’instant je suis assez satisfait de l’aspect de celui-ci. C’est un bon point de départ.

J’ai passé plusieurs heures à faire plusieurs mises en place différentes. Par exemple, j’ai testé la distance des ampoules par rapport à la toile de fond, par rapport à moi et par rapport à elles-mêmes ; la hauteur des ampoules par rapport à mes yeux, les angles des lumières, ma distance par rapport à la toile de fond, ma distance par rapport à la caméra, etc. Il y a de nombreux paramètres à modifier, et parfois des changements apparemment mineurs peuvent créer des différences remarquables. Par exemple, j’ai appris que les ombres peuvent être un peu désagréables parfois, surtout avec un fond clair comme celui-ci, et j’apprends progressivement à les dompter.

J’ai commencé à essayer certaines des recommandations d’éclairage standard en trois points ; mais je n’ai pas aimé ces résultats autant que ce que j’ai découvert par moi-même après de nombreux essais et erreurs. J’ai beaucoup appris sur la manière de créer différents effets simplement en testant différentes possibilités et en voyant des résultats immédiats. Je me suis servi de la caméra frontale de mon iPad pour m’aider à faire le test. Chaque fois que je faisais un changement, je pouvais voir les résultats à l’écran en temps réel.

Prochainement, j’ai l’intention de faire quelques vidéos d’essais pour avoir une idée de ce qui fonctionne bien et de ce qui ne fonctionne pas. Je suis très à l’aise pour parler devant un public en direct, et j’aimais bien le podcasting lorsque j’en faisais aussi, mais je n’ai aucune expérience de vidéo en solo. Je souhaite atteindre un niveau où je pourrais communiquer par vidéo et me sentir léger, détendu et même m’amuser. Maintenant que je travaille activement sur ma plus grande faiblesse dans ce domaine, j’ai hâte de progresser plus rapidement.

Je suis encore novice dans ce domaine, et je suis certain que je vais faire quelques erreurs, mais c’est le moment de passer à l’action.

Tous ces essais d’installation ne se sont pas faits sans incident. En effet, en rangeant une ampoule supplémentaire dans une armoire haute, je me suis accidentellement cogné le haut de la tête très fort contre le coin inférieur de la porte de l’armoire. Heureusement, la coupure n’était pas trop profonde, et j’ai fait arrêter le saignement par une pression directe. Lorsque cela s’est produit, ma première pensée a été « Owwwwww !!!!! » Par contre, ma deuxième pensée a été, « Encore heureux, je me suis cogné la tête à un niveau où j’ai encore des cheveux et non sur le front ! Je peux encore faire des vidéos ! »

Ainsi, je commencerais probablement à créer et à poster des vidéos même avec une entaille au visage.

Plonger dans l’action

Les plongées profondes appellent à beaucoup d’actions. Une fois que vous êtes en mode immersion totale, il est important de maintenir l’élan, surtout si votre objectif est de transformer vos faiblesses en force.

Pour continuer ma propre plongée, j’aimerais créer une courte série de vidéos sur un sujet de croissance personnelle, afin de pouvoir acquérir rapidement de l’expérience en production vidéo, vous aider à faire avancer les choses dans votre vie, et obtenir des commentaires sur les résultats. Si vous avez des suggestions ou des idées sur ce que vous aimeriez voir et comment je peux vous aider, veuillez me le faire savoir. Quels sont vos plus grands problèmes ou défis dans la vie en ce moment ? Dans quel domaine de votre vie souhaitez-vous le plus progresser plus rapidement ? Commencez dès maintenant à entreprendre des actions afin de transformer vos faiblesses en force !

Article original écrit par Steve Pavlina.

En guise de complément, je vous invite à voir la vidéo suivante qui revient sur comment trouver ses forces et talents et pourquoi s’y focaliser à l’avenir.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
3 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *