TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Planification de carrière

Note : cet article est une traduction de l’article Career Planning de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Chemin de carrièreIl y a de nombreuses stratégies que vous pouvez utiliser pour sélectionner et planifier un chemin de carrière, mais les deux schémas les plus basiques sont de bas en haut et de haut en bas.

La planification de carrière de bas en haut

La planification de carrière de bas en haut signifie que vous découvrez comment vous pouvez tirer avantage de votre carrière en bâtissant les blocs que vous possédez déjà. C’est une méthode de planification objective de bas niveau.

Peut-être que la forme la plus simple de planification de bas en haut est le moment où vous passez devant une vitrine de magasin avec une affichette « Postes disponibles », et vous postulez pour ce travail parce qu’il est disponible et parce que vous pensez que cela vous correspond à moitié. Une méthode plus complexe de planification de bas en haut implique d’évaluer vos besoins actuels (salaire, heures, avantages, lieu) et de vos qualifications (études, compétences, expérience) afin de découvrir quel travail vous conviendrait le mieux. Alors vous pourriez préparer un CV et commencer à chercher un travail en fonction des postes pour lesquels vous vous sentez qualifié, ou alors vous pourriez travailler en freelance et/ou lancer une entreprise en fonction de vos capacités. Dans un coin de votre tête, vous vous demandez « Quel genre de travail est-ce que je devrais trouver ? » ou « Quel genre de travail suis-je qualifié pour faire ? »

Une planification de carrière de bas en haut est globalement une norme de facto. Quand les gens s’attaquent un jour à une planification de carrière sérieuse, ils utilisent presque toujours une stratégie de bas en haut. L’acte même de préparer un CV est globalement un processus de bas en haut.

Avez-vous déjà fait un ces tests d’évaluation de carrière ? C’est aussi un processus de bas en haut. Au lycée j’ai participé à une étude, la Kuder Occupational Interest Survey, qui est un test à choix multiples censé vous aider à déterminer quel genre de carrière vous conviendrait le mieux. Il pose des questions étranges comme « Est-ce que vous préfèreriez regarder un opéra, un rassemblement politique, ou un feu ? » Puis il compare vos réponses à celles des diverses carrières professionnelles de sa base de données. Les résultats vous disent quelles carrières sont remplies de gens qui pensent comme vous, donc je pense qu’ils partent du fait que vous serez le plus heureux parmi les gens qui sont comme vous. Cela me semblait un peu trop Meilleur des mondes. Par conséquent, le top 3 des résultats que Kuder m’a proposé furent : (1) programmateur informatique, (2) garde-forestier, et (3) professeur de maths. Une malheureuse limite du Kuder est qu’il ne peut pas recommander de carrière qui n’existe pas encore au moment du test. Je suppose que garde-forestier est relativement proche de blogueur cependant ; les deux préservent les arbres.

Après avoir obtenu nos résultats, je me suis beaucoup amusé à taquiner un ami très intelligent à qui Kuder avait recommandé comme meilleur choix de carrière de devenir maçon. Pour ce que j’en sais, il construit probablement des fermes de serveurs web aujourd’hui.

La planification de carrière de haut en bas

La planification de carrière de haut en bas signifie que vous prenez contact avec qui vous êtes tout au fond (dans votre cœur ou dans votre cerveau, selon votre préférence) et que vous découvrez la meilleure façon d’exprimer et de partager cette valeur fondamentale avec le monde. C’est une méthode de planification subjective de haut niveau.

Une forme très simple de planification de haut en bas serait de dire : « Le concept de courage trouve vraiment un écho en moi, donc je vais baser ma carrière sur le courage. » Mais évidemment vous pouvez fouiller bien plus profond dans vos valeurs, votre caractère, et autres attributs sentimentaux, pour trouver un concept de carrière plus détaillé. Dans un coin de votre tête, vous vous demandez « Qui sui-je vraiment ? » ou « Comment puis-je au mieux partager ma valeur profonde et innée avec le monde ? »

La planification de haut en bas est bien moins commune que celle de bas en haut. On voit parfois cette planification de haut en bas dans des domaines artistiques comme la musique, l’art, et le théâtre, mais même alors il est rare de le voir appliqué consciemment. Par exemple, décider d’être musicien parce que vous aimez la musique reste une stratégie du bas vers le haut. Décider d’exprimer la paix parce que vous reconnaissez que le cœur même de votre être est un calme parfait serait une planification du haut vers le bas, et composer de la musique pacifique serait un des nombreux moyens dont vous pourriez utiliser cela.

Beaucoup de gens font des exercices du haut vers le bas, comme clarifier leurs valeurs ou écrire une sorte de cahier des charges, mais ils portent rarement ce processus suffisamment loin pour bel et bien développer ces idées de fond et en faire une carrière à plein temps. C’est la raison pour laquelle vous voyez des gens avec un cahier des charges du genre « Je veux me servir de la musique pour apprendre aux gens l’amour inconditionnel et la compassion » travailler en fait comme vendeur.

La planification de bas en haut contre la planification de haut en bas

La planification de carrière de bas en haut commence avec les aspects pratiques, physiques et de bas niveau d’une carrière. Elle voit les choses comme le salaire, les qualifications, la sécurité, les à-côtés, et le potentiel d’avancement comme les éléments les plus importants pour bien faire. Une fois que vous avez ces choses en place, il ne tient qu’à vous d’en profiter du mieux possible.

Une planification de carrière de haut en bas commence avec les aspects spirituels, émotionnels et de haut niveau d’une carrière. Elle voit l’expression créative personnelle comme l’élément le plus important pour bien faire. Une fois que vous avez un moyen d’exprimer de façon créative ce qu’il y a réellement en vous, alors vous travaillez sur les problèmes pratiques ; développer vos compétences et générer des revenus pour répondre à vos besoins physiques.

Ces deux stratégies ont leurs forces et leurs faiblesses, donc une approche équilibrée semble sage. Je ne recommanderais cependant pas d’appliquer les deux stratégies avec le même poids. Je pense que le meilleur combo dans la planification de carrière serait composé de 80% de haut en bas et de 20% de bas en haut.

À quoi ressemblerait ce combo 80-20 ? Cela signifie que vous devez investir le plus clair de vos efforts de planification de carrière à découvrir qui vous êtes vraiment, à toucher du doigt vos valeurs-clés, et à décider de ce que vous voulez vraiment exprimer au monde. Le résultat serait fondamentalement un cahier des charges qui résonne profondément en vous. Une fois que vous avez ceci, vous avez fait 80% du chemin.

Par exemple, Erin sait qu’elle vibre profondément de compassion. C’est très clair pour elle. Elle sait que quelle que soit la forme physique que pourrait prendre sa carrière, elle devait être centrée sur l’expression de cette compassion. Autrement elle n’exprimerait pas qui elle est véritablement. Elle ne sera jamais heureuse et épanouie dans une carrière qui ne correspond pas fortement à l’expression et au partage de cette compassion, quelles que soient ses qualifications, le salaire potentiel, ou l’apparence possiblement parfaite. Sachant cela, elle peut continuer avec le processus de planification de haut en bas et analyser en profondeur l’exploration de différentes façons d’exprimer cela, comme en bloguant par exemple, en offrant des lectures intuitives, en aidant les gens sur les forums, etc. Dès qu’elle a été claire quant à la valeur fondamentale qu’elle a besoin d’exprimer, il n’a pas été dur pour elle de mettre en ordre les éléments de bas niveau, notamment le fait de développer ses compétences par l’éducation et la pratique et le fait de trouver un moyen durable de générer des revenus par son travail.

Quand j’ai rencontré Erin pour la première fois en 1994, pourtant, elle travaillait comme secrétaire. Elle avait également eu de nombreux postes de secrétaire avant cela. Pourquoi ? Principalement parce qu’elle pouvait taper au moins 90 mots à la minute. Si elle avait continué avec cette approche de bas en haut, elle aurait pu finir par progresser et devenir adjointe exécutive. Cela aurait super bien correspondu à ses qualifications et à son expérience, et cela aurait bien répondu à ses besoins physiques, mais le travail de secrétaire lui aurait très difficilement permis d’exprimer sa valeur fondamentale de compassion. Il est intéressant de notre que ses compétences en dactylo lui servent maintenant très bien dans son travail de blogueuse.

Si vous faites passer la planification de bas en haut avant la planification de haut en bas, vous faites passer la charrue avant les bœufs. Cette approche n’amènera simplement pas le bon niveau de clarté. Ce n’est pas une bonne façon de bâtir consciemment une carrière épanouissante. C’est comme regarder le sol pour explorer les étoiles.

Je vois toutes les semaines dans ma boîte mail les résultats d’un excès de planification de bas en haut. Les gens qui centrent leur chemin de carrière autour de leurs qualifications, de leurs compétences, et de leurs exigences salariales finissent tellement souvent malheureux – ou désillusionnés, à tout le moins – même quand ils semblent prospérer d’un point de vue objectif. C’est difficile quand les gens réussissent à obtenir ce qu’ils demandaient, simplement pour réaliser ensuite qu’ils demandaient la mauvaise chose. Au bout de 10 ou 20 ans, ils meurent intérieurement pendant que leurs âmes leur crient simplement d’arrêter et de tout quitter… pour passer invariablement à une carrière qui est pour eux un bien meilleur moyen d’expression personnelle créative.

Le simple fait que vous puissiez faire quelque chose et être bien payé pour ça ne signifie pas que vous devriez le faire. Ne confondez pas votre medium et votre message. Vous serez bien plus épanoui si vous poursuivez une carrière qui vous permet d’exprimer aussi pleinement que possible votre véritable personnalité. Alors étudiez, pratiquez, et développez vos compétences pour maîtriser des formes d’expression compatibles jusqu’à ce que vous puissiez répondre abondamment à vos besoins physiques. Cela pourrait prendre du temps, mais si vous exprimez véritablement votre moi profond, le processus devrait être amusant et plaisant.

Votre carrière optimale est simplement ceci : partager votre véritable personnalité avec le monde physique via ce processus d’expression personnelle créative. Pour y parvenir, cependant, vous devez d’abord découvrir votre moi véritable. Mais cela n’a aucun sens de choisir un medium d’expression personnelle (autrement dit une carrière traditionnelle) comme docteur, écrivain, ou entrepreneur, tant que nous n’avez pas d’abord déterminé ce que vous allez exprimer.

Crédits photo : © freshidea – Fotolia

Recherches utilisées pour trouver cet article :

la planification de la carrière

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

Partagez
Tweetez