TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Le sens de la vie : transition

Note : cet article est une traduction de l’article The Meaning of Life: Transitioning de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

EvoluerUne fois que vous avez défini votre but et identifié certains objectifs et projets basés sur ce but, il y a des chances que vous trouviez que vous devez aller dans une direction différente. Vous arpentez peut-être votre chemin actuel depuis des années, et maintenant vous vous fixez une toute nouvelle direction. Il est possible que pratiquement tous les aspects de ma vie doivent changer ─ vos habitudes de santé, vos relations sociales, votre travail/carrière, et même vos pratiques spirituelles.

Ayant personnellement traversé ce genre de transition de nombreuses fois (généralement par décision consciente), j’ai quelques conseils à partager concernant ces transitions que vous pourriez trouver utiles.

Passez les vitesses

La clarté est fortement diminuée chaque fois que vous passez un cap dans la vie, donc la première chose à laquelle vous pouvez vous attendre quand vous changez de direction est que vous allez connaître un très grand manque de clarté. Imaginez que vous conduisez une voiture dans un endroit très fréquenté. Vous devriez pouvoir voir la route clairement quelques blocs à l’avance. Mais si vous vous apprêtez à tourner, vous ne pourrez plus voir clairement la route plus de quelques dizaines de mètres à l’avance au fur et à mesure que vous approchez du tournant. Votre vue est bouchée par les obstacles, et si c’est une route que vous n’avez jamais prise avant, vous ne saurez pas vraiment à quoi vous attendre. Cependant, une fois que vous avez pris le virage presque en entier, vous pourrez à nouveau voir la route loin à l’avance dans cette nouvelle direction.

La vie est assez similaire. Votre capacité à avoir ce qui vous attend sera très limitée quand vous changerez de direction, mais une fois le virage pris, la clarté vous reviendra.

J’ai connu cela quand j’ai changé de carrière l’an dernier, passant de l’édition de logiciels et de jeux à plein temps à l’écriture et aux discours à plein temps. Avant de m’engager à faire cette transition, je n’avais qu’une notion floue de ce qu’une nouvelle carrière signifierait. Peu importe le niveau de planification que j’avais prévu, c’était toujours flou ─ il y avait simplement trop de variables que je ne pouvais pas prévoir. Je n’étais plus dans mon élément. En entamant ma transition, je devais repenser mes plans presque chaque semaine ─ la planification à long-terme était impossible parce que j’apprenais constamment de nouvelles choses qui modifiaient mes plans précédents. Je devais vivre un jour après l’autre pour la plupart des choses. Mais après quelques mois, j’ai réussi à trouver mes marques et je pouvais voir la route qui m’attendait beaucoup plus clairement. Puis j’ai pu à nouveau fixer des objectifs à long-terme avec confiance.

Prenez votre temps

Quand vous faites une importante transition dans votre vie, prenez votre temps. Vous n’avez pas besoin de changer tous les domaines de votre vie simultanément en un mois. Changer trop de choses en même temps peut être stressant, donc agissez par étapes pour ménager le stress en conservant certains aspects de votre vie inchangés pendant que vous en changez d’autres. Si vous prenez un virage trop vite, vous ferez un tonneau ou perdrez le contrôle. Mais même si vous prenez le virage progressivement, vous sentirez quand même une force vous attirer sur le côté. Vous devez maintenir votre emprise sur le volant et garder le contrôle en changeant de direction. Une fois que vous avez pris le virage, alors vous pouvez vous relâcher et vous détendre un peu ─ votre nouvel élan vous fera avancer.

Pendant les deux dernières années, ma femme et moi avons eu un nouvel enfant, nous avons déménagé la famille et le travail de Los Angeles à Las Vegas (avec tous les effets secondaires inhérents au fait de déménager dans un nouvel état), j’ai commencé une toute nouvelle carrière, et nous avons acheté une nouvelle maison au début de l’année. Mon cercle local social a entièrement changé ─ la plupart des gens avec qui je passe le plus clair de mon temps aujourd’hui sont des gens que je ne connaissais même pas il y a deux ans. Et puis il y a tout le travail de développement personnel que j’ai fait, ce qui m’a amené à connaître de nombreux changements personnels pendant cette période, y compris des changements d’habitudes à long-terme.

Cela a fait beaucoup de changements, et si nous avions essayé de tout faire en même temps, cela aurait été accablant. Mais en le divisant et en le répartissant sur plusieurs mois, c’est devenu gérable. Après que notre fils est né et que nous avons déménagé à Vegas, nous avons gardé un travail et des revenus stables. Puis nous avons pris quelques mois pour nous installer dans notre nouvelle ville (nouvelle école primaire pour notre fille, exploration de la ville). Nous avons commencé par établir une routine stable, puis j’ai commencé à développer de nouvelles compétences et à établir un réseau social local, et quelques mois plus tard, j’ai fait passer ma carrière à plein temps. Pendant ce temps ma femme a gardé un travail et des revenus stables, tandis que le mien était fluctuant. Maintenant, pour l’an prochain, mon travail et mon salaire vont sûrement encore évoluer, donc je garde les autres aspects de ma vie relativement stable.

Généralement j’opère hors de ma zone de confort dans au moins un domaine de ma vie (mais pas tous), et je trouve que plus je fais cela, plus je suis capable de tolérer de changements simultanés.

Préparez votre environnement au changement

Une étape simple que vous pouvez faire pour commencer votre transition est de préparer votre environnement à aider le renforcement de vos objectifs. Votre environnement reflète très certainement votre identité actuelle, donc si vous voulez changer votre identité, vous pouvez commencer par changer votre environnement. Par exemple, une des premières choses que j’ai faites quand j’ai fait la transition entre les logiciels et les discours a été de réorganiser mon bureau. Je me suis demandé « Quel genre de bureau aurait un orateur/écrivain professionnel, et en quoi serait-il différent de celui d’un développeur de logiciels ? » J’ai fait une liste de changements puis je les ai mis en application rapidement. J’ai enlevé tous mes livres de programmation de jeux, j’ai emballé mes récompenses en programmation, j’ai emballé tous les jeux, etc. J’ai réorganisé mon meuble de classement en y mettant des dossiers vides pour les futurs discours et j’ai libéré de la place sur les étagères pour de nouveaux livres. Cela a créé un vide à remplir avec les éléments de ma nouvelle carrière.

J’ai procédé à ce nettoyage il y a environ un an, et maintenant ce vide est rempli. Mes dossiers sont pleins de discours passés et de matériel de référence. Ma bibliothèque contient de nouveaux livres sur l’art oratoire, l’écriture, et le développement personnel. J’ai une étagère avec une demi-douzaine de plaques et de trophées remportés dans des concours d’art oratoire. Donc chaque fois que j’entre dans mon bureau, cela renforce mon identité en tant qu’orateur/écrivain.

J’en ai écrit davantage dans cet article : Le renforcement environnemental de vos objectifs.

Gérer la résistance sociale

En plus des choses de votre environnement, vous devez aussi gérer les gens. Beaucoup de lecteurs m’ont dit que la résistance sociale était un gros problème pour eux. Ils font un plan pour changer leur vie, puis leurs amis ou leur famille les en dissuadent.

Vous avez besoin de croire en votre propre jugement plus qu’en les opinions des autres. Même s’il s’avère que vous avez tort, vous en apprendrez plus à propos de vous-même dans le processus et serez capable de prendre de meilleures décisions à l’avenir.

Beaucoup de gens ont peur du changement, et votre tentative de changer votre vie pour le mieux est perçu comme une menace. Demandez-vous lequel de vos amis sera capable d’appréhendez le nouveau vous-même une fois que vous aurez complété cette transition ? Pourrez-vous toujours être amis après cette transition ? Les amitiés fortes et authentiques peuvent supporter une telle transition. Mais beaucoup d’amitiés et d’associations de passage ne le pourront pas.

Il en va de même pour d’autres relations. Beaucoup de relations ne survivent pas à un tel changement. Mais quel genre de relation était-ce de toute façon si faire un changement positif dans votre vie provoque cette séparation ? Cela signifie simplement que cette relation était basée sur quelque chose d’impermanent. Vous feriez mieux de faire ce changement et de voir si votre relation est assez forte pour le supporter plutôt que de vous servir de la relation comme d’une excuse pour ne rien faire. Une bonne relation devrait vous aider à évoluer, pas vous retenir, et il n’y a rien de mal aux relations temporaires. Une séparation n’est pas la fin du monde. Les gens le font tous les jours et continuent à vivre pour en parler.

Quand j’ai fait une transition pour développer une affaire de développement personnel, beaucoup d’amitiés de passage furent brisées. Ce n’est probablement pas une surprise que tant de gens dans l’industrie du jeu ne respectent pas le domaine du développement personnel, même s’ils investissent souvent un temps considérable dans l’amélioration de leurs compétences techniques (ce que je vois comme une forme de développement personnel). De telles personnes réagissaient à mes changements comme si c’était un affront personnel. Je m’y attendais cependant, donc cela ne m’a pas ralenti. J’ai traversé la même chose quand j’ai lancé mon entreprise de jeux.

Quand vous faites un grand changement dans votre vie, vous pouvez vous attendre à une résistance sociale quelle que soit la nature du changement. La résistance sociale est omniprésente ─ ne le prenez pas comme un signe que ce que vous faites est mal. Utilisez votre intelligence pour découvrir si vous êtes sur le bon chemin. Peu importe à quel point votre décision est bonne, il y aura toujours des gens pour vous dire que vous avez tort et que vous faites une grosse bêtise. Laissez seulement ces personnes s’énerver, et suivez votre petit bonhomme de chemin. Ne le prenez pas personnellement. Pour la plupart, ne discutez pas avec eux ─ vous gaspilleriez votre salive. Concentrez-vous sur le fait de passer à l’action, et laissez-les s’adaptez s’ils le peuvent.

Je pense que le meilleur moyen d’affronter la résistance sociale est de la contrebalancer par l’harmonie sociale. Investissez-vous dans un nouveau groupe social qui va amoindrir les effets de votre ancien groupe. Développez de nouvelles amitiés en harmonie avec votre nouvelle image personnelle. Je vous recommande de le faire aussi tôt que possible, avant de briser toute ancienne relation qui ne supporterait pas la transition. Commencez à passer plus de temps avec votre nouveau groupe de référence plutôt qu’avec l’ancien. Votre nouveau groupe vous aidera à avancer dans la direction que vous voulez, ce qui va automatiquement relâcher les liens avec votre ancien groupe. Vous profiterez naturellement du fait de passer plus de temps avec les gens qui vous encouragent plutôt qu’avec ceux qui vous découragent.

Pour moi cela a impliqué de rejoindre Toastmasters, qui est une organisation qui est engagée dans le développement personnel, la communication, et les compétences en leadership. En l’espace de quelques mois, j’ai bâti un nouveau cercle social avec un seul club Toastmasters et j’ai graduellement étendu ce cercle, et mon ancien groupe de référence s’est graduellement dissipé tandis que je passais de moins en moins de temps avec eux.

Quelques vieilles amitiés furent capables d’endurer cette transition avec moi. Certaines personnes qui me connaissaient depuis des années en tant que développeur de jeux ont été capables d’accepter ma nouvelle identité, donc nous restons toujours en contact, mais la nature de ces amitiés a changé. Je pense que les meilleures amitiés sont celles qui peuvent endurer l’épreuve du temps, dans lesquelles l’amitié est davantage basée sur qui vous êtes que sur ce que vous faites ou ce que vous avez.

J’en parle davantage ici : Vos amis sont-ils une cage ou un ascenseur ? 

Quand vous subissez consciemment une transition majeure dans votre vie, soyez patient avec vous-même. Quand vous rencontrez une résistance environnementale ou sociale, agissez par étapes pour réduire ou minimiser la résistance plutôt que de vous dresser contre elle. Attendez-vous à ce que la visibilité soit réduite en prenant le virage, mais sachez qu’elle reviendra quand vous décélèrerez dans cette nouvelle direction. Gérer une transition majeure dans sa vie représente beaucoup de travail, mais vous en ressortirez en bien meilleure posture. Le gain à long-terme vaut largement la difficulté à court-terme.

 

 

Cet article est la première partie d’une série de six articles sur le sens de la vie :

Partie 1 : Intro
Partie 2 : Comment devrions-nous vivre ?
Partie 3 : Découvrez votre but
Partie 4 : Du but à l’action
Partie 5 : Transition
Partie 6 : Evolution consciente

 

Crédits photo: JPS

5 Trackbacks

  • By Le sens de la vie : découvrez votre but on 20 août 2013 at 22 h 55 min

    […] devrions-nous vivre ? Partie 3 : Découvrez votre but Partie 4 : Du but à l’action Partie 5 : Transition Partie 6 : Evolution conscience (à […]

  • By Le sens de la vie : Comment devrions-nous vivre ? on 14 novembre 2013 at 15 h 42 min

    […] devrions-nous vivre ? Partie 3 : Découvrez votre but Partie 4 : Du but à l’action Partie 5 : Transition Partie 6 : Evolution […]

  • By Le sens de la vie : Intro on 14 novembre 2013 at 15 h 44 min

    […] devrions-nous vivre ? Partie 3 : Découvrez votre but Partie 4 : Du but à l’action Partie 5 : Transition Partie 6 : Evolution […]

  • By Le sens de la vie : du but à l’action on 14 novembre 2013 at 15 h 46 min

    […] jQuery("ul").parent("li").addClass("parent"); ← Le sens de la vie : découvrez votre but Le sens de la vie : transition → […]

  • By Le sens de la vie : évolution consciente on 14 novembre 2013 at 18 h 25 min

    […] ← Le sens de la vie : transition Les leçons de Star Trek […]

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *