TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Le renforcement environnemental de vos objectifs

Note : cet article est une traduction de l’article Environmental Reinforcement of Your Goals de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

EnvironnementLes affirmations quotidiennes sont une chose que l’on vous recommandera généralement dans les livres de psychologie populaire. Chaque jour vous affirmerez oralement vos objectifs comme s’ils étaient déjà réalisés. Pourtant, vous n’obtiendrez globalement aucun résultat avec cette approche ─ la plupart du temps c’est une pure perte de temps.

Pourquoi ? Parce que chaque pensée est une affirmation. Si vous passez 5 minutes par jour à dire « Je suis non-fumeur », mais que les 100 autres minutes sont pleines de pensées qui réaffirment votre identité en tant que fumeur, comme vous imaginer en allumer une et voir la fumée s’élever devant votre visage, vous n’avancerez pas d’un pouce.

L’idée de base qui consiste à essayer de vous conditionner à penser de nouvelle façon est saine, mais les affirmations verbales quelques minutes par jour sont une très mauvaise façon d’y parvenir.

Si vous voulez faire de grands changements dans votre vie, vous aurez besoin de changer votre identité et votre façon habituelle de penser. Dans les articles précédents j’ai parlé du conditionnement comportemental, qui se concentrait sur le fait de changer de comportement, en partant du fait que vos pensées suivront. Maintenant je vais aborder les choses de façon différente, c’est-à-dire que changer vos pensées habituelles peut mener à un changement dans votre comportement.

Il y a des chances, si vous êtes coincé dans votre situation actuelle et que vous avez échoué dans vos tentatives visant à évoluer vers le nouveau rôle que vous visez réellement, que vos pensées quotidiennes continuent à renforcer votre ancien rôle. Beaucoup de gens qui veulent sauter le pas n’y parviennent pas, et une raison l’expliquant est qu’ils passent trop d’heures chaque semaine à renforcer leur ancienne identité tout en investissant trop peu de temps à penser à leur nouvelle identité. Donc si vous voulez lancer votre propre affaire, mais que le fait de travailler à plein temps vous fait vous considérer plus de 40 heures par semaine comme un employé, ce sera dur de procéder à ce changement.

Mettons ce concept en pratique avec un exemple réel. Un de mes objectifs l’an dernier était de changer de carrière et de passer d’éditeur de jeux à écrivain et intervenant. Mais bien sûr j’ai déjà un travail actuel qui renforce mon ancienne identité dans les jeux. Pour réussir à faire ce changement, je dois changer mes pensées et mon comportement. Je dois arrêter de penser à vendre des jeux et mettre plus de concentration et d’énergie dans l’écriture et les discours. Voyons !

Mais qu’est-il arrivé quand j’ai commencé à essayer de faire ce changement ? J’ai commencé ma journée comme d’habitude et j’ai été pris dans le tourbillon de pensées de la publication de jeux. Je travaillais dans le même bureau, communiquais avec les mêmes gens, visitais les mêmes forums, devais gérer les mêmes types d’e-mails, et ainsi de suite, et après plusieurs semaines j’étais toujours sur mon ancienne voie. Mon environnement renforçait mon ancienne identité, mes anciennes pensées, et mon ancien comportement. Pendant quelques heures ici et là j’ai travaillé sur ma nouvelle voie, mais très rapidement j’ai été de nouveau aspiré par mon travail d’éditeur de jeux.

Je devais changer mon environnement pour arrêter de renforcer mon ancienne identité et commencer à renforcer la nouvelle. Alors j’ai rejoins Toastmasters (association internationale dont l’objectif est d’aider ses membres à améliorer leurs compétences en matière de communication et de leadership par la prise de parole en public, NDR), et j’ai commencé à assister à des réunions hebdomadaires. J’ai fermé les forums, assez populaires, de développeur de jeux que je gérais et je me suis efforcé d’en transférer la communauté vers un autre site, puis j’ai complètement arrêté de lire ces forums. J’ai automatisé autant que faire se peut mon entreprise de jeux, pour que cela ne me prenne plus de temps en termes de maintenance. J’ai décidé de ne pas renouveler mon adhésion à une association de professionnels du métier, même si j’en étais membre depuis presque 10 ans. J’ai décliné une invitation comme intervenant à la prochaine conférence des développeurs de jeux, même si je tenais une table ronde assez populaire depuis des années. J’ai changé l’agencement de mon bureau pour affermir mon nouveau rôle. J’ai vidé le tiroir du haut de mon meuble de rangement des papiers pour faire de la place aux papiers de mes lectures et de mes écrits. J’ai supprimé tous les raccourcis liés à mon ancien travail sur mon bureau Windows et j’ai réarrangé mes favoris de navigation pour ajouter des liens vers des sites de conférenciers tout en supprimant les liens relatifs aux jeux. J’ai arrêté de lire des blogs de jeux et de sharewares et j’ai trouvé de nouveaux blogs de conférenciers et de développement personnel auxquels souscrire. J’ai diminué drastiquement le nombre d’e-mails liés aux jeux que je devais gérer. J’ai changé de gens avec qui communiquer la plupart du temps, de sorte que je passe maintenant plus de temps à parler à des gens qui me voient comme un conférencier en formation que comme un éditeur de sharewares et de jeux. J’ai commencé à aller à de nouveaux séminaires et ateliers d’expression orale. J’ai lancé ce blog. J’ai parlé de ce changement de façon poussée avec ma femme, pour que nous sachions tous deux à quoi nous attendre. Et ainsi de suite.

Certaines peuvent sembler être des étapes drastiques ; la plupart ne sont que des ajustements mineurs. Mais le résultat net a été de me permettre de gérer cette transition et de me considérer aujourd’hui à 90% comme un écrivain/conférencier et seulement à 10% comme un éditeur de jeux. Mon environnement renforce aujourd’hui mon nouveau rôle au lieu de renforcer l’ancien. L’élan créé m’entraîne dans une nouvelle direction, au point qu’il serait difficile pour moi de faire demi-tour.

Tous ces ajustements créent de nouvelles affirmations de pensées. En supprimant la plupart des liens vers mon ancienne identité, je supprime ces déclencheurs qui me pousseraient à penser de l’ancienne façon. Et par-dessus tout j’ai ajouté de nouveaux déclencheurs pour affirmer mon nouveau chemin de carrière. Et ces nouvelles pensées affectent mes actions ; ma routine quotidienne est maintenant différente de ce qu’elle était. Dans un an, les choses seront encore différentes, étant donné que les résultats commenceront à s’accumuler.

Je dois dire qu’il était dur de commencer à faire certains de ces changements. Ce qui m’a aidé a été de commencer avec de petits changements, comme réarranger mon bureau. Puis après une semaine ou deux, j’étais capable de faire des changements de taille moyenne. Et après quelques temps, j’étais capable de passer aux grands changements. Maintenant ma perception identitaire a tellement changé que quand je me lance dans quelque chose qui pourrait renforcer mon ancien rôle, il est beaucoup plus facile de dire non.

Je suis récemment allé faire un tour sur un ancien forum de jeux que j’avais arrêté de lire il y a des mois, simplement pour voir quelle vision j’en aurais aujourd’hui. C’était une expérience étrange ; les discussions me semblaient familières mais aussi totalement étrangères. J’ai perçu à quel point ma façon de penser pouvait être différente aujourd’hui par rapport à ce qu’elle était il y a six mois. C’est la même impression que l’on peut avoir à une réunion d’anciens élèves, quand on réalise que les gens que l’on connaissait à l’époque sont totalement différents d’aujourd’hui.

Je pense que ce système peut également fonctionner avec beaucoup d’autres genres de changements. Si votre environnement renforce une identité dont vous voulez vous débarrasser, comment pouvez-vous changer cela ? Quelques changements mineurs ne suffiront pas à supplanter l’inertie. Mais si vous pouvez affermir ces changements en transformant de plus en plus votre environnement en vue de votre nouveau rôle, cela fonctionnera probablement. Vous ferez pencher la balance de vos pensées, et passerez d’une affirmation de votre nouvelle identité de seulement 5% à 50% et plus. Beaucoup de gens commencent ce processus, mais ils ne le poussent pas assez pour en voir les résultats.

Regardez votre maison et demandez-vous objectivement, « Quelle sorte de personne vit ici ? » Si je ne savais pas qui vivait là, qu’est-ce que je pourrais conclure sur celui qui y habite ? Faites de même avec votre bureau : « Quel genre de personne travaillerait ici ? » Puis faites une liste des six personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps, et demandez-vous, « Quel genre de personne irait bien avec ces personnes-là ? » Est-ce que les réponses que vous apportez à ces questions purement objectives correspondent au genre de personne que vous voulez être ? Si ce n’est pas le cas, alors quel genre d’environnement aurait cette personne ? Quel type d’amis ? Et comment pouvez-vous commencer graduellement à changer votre environnement pour tendre vers le nouveau ? Peut-être que vous ne pouvez pas immédiatement avoir une nouvelle maison ou un nouveau travail, mais quelles petites choses pouvez-vous changer dès maintenant ─ aujourd’hui ─ pour commencer à aller dans cette direction ?

 

2 Trackbacks

  • By Faites un bond en avantDevenez Meilleur on 11 mars 2013 at 17 h 10 min

    […] Changez votre environnement pour soutenir la réalisation de votre objectif. Ce sujet a déjà été abordé dans un article précédent. […]

  • By Le sens de la vie : transition on 20 août 2013 at 22 h 32 min

    […] J’en ai écrit davantage dans cet article : Le renforcement environnemental de vos objectifs. […]

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *