Laissez l’ancien monde s’effondrer

Note : cet article est une traduction de l’article Let the Old World Collapse de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Je reçois fréquemment des mails de gens qui envisagent de transitions majeures dans leur carrière et leur style de vie. Leurs histoires varient beaucoup, mais ils ont des Nouveau mondeéléments de base en commun :

  • Ils ne sont pas satisfaits de leur travail ou de leur style de vie actuels (ou manquent de sens à y donner)
  • Ils ont la sensation de ne pas être sur la bonne voie (possiblement depuis des années)
  • Ils ont la sensation d’être dans une roue de hamster qui ne va nulle part
  • Ils ressentent un stress lié à leur situation (en redoutant parfois d’aller travailler)
  • Ils ont la sensation que quelque chose doit changer et que l’horloge tourne
  • Ils sont sous pression pour agir, d’une façon ou d’une autre
  • Ils désirent contribuer d’une façon qui les inspire, qui a du sens, qui est épanouissante
  • Ils désirent gagner bien leur vie pour au moins couvrir leurs dépenses

La plupart du temps il y a aussi un schéma de blocage qui inclut un ou plusieurs de ces éléments :

  • Une sensation de pression financière (surtout liée aux factures ou aux dettes)
  • Un sentiment d’obligation de soutenir financièrement d’autres personnes, comme la famille, un(e) petit(e)-ami(e), un(e) fiancé(e), un parent, un frère ou une sœur, ou un colocataire
  • L’inquiétude que s’ils font ce qu’ils aiment, cela ne rapportera rien financièrement, ou cela prendra beaucoup de temps pour rapporter
  • L’inquiétude qu’ils n’ont pas les compétences qu’il faut pour gagner plus d’argent ailleurs
  • La sensation d’avoir peu d’énergie, ou une énergie irrégulière
  • Une sensation de démotivation
  • Un sentiment d’aller mal et de découragement
  • Un sentiment de frustration

Remarquez que les éléments de ces deux listes sont des sensations et des sentiments.

Il est intéressant de noter que, quand ce genre de personne se débloque et commence à avancer sur un nouveau chemin de carrière, elle rapporte fréquemment ce qui suit :

  • Elle se sent soulagée
  • Elle se sent libre
  • Elle se sent plus intelligente, comme si elle avait pris la bonne décision
  • Elle a de l’espoir vis-à-vis de l’avenir et s’attend à d’autres améliorations
  • Elle sent qu’elle en a fini avec l’ancienne voie et qu’elle n’a plus à y être loyale
  • Elle ressent de la résignation et renonce aux défis qui l’attendent
  • Elle ressent de la force et du courage
  • Elle sent finalement qu’elle est sur une voie intelligente
  • Elle ressent de l’excitation et de l’optimisme
  • Elle se sent très énergique et alerte
  • Elle se sent plus attirante (vis-à-vis des gens et des opportunités)
  • Elle a considérablement augmenté sa sensation de pleine conscience (elle se sent plus éveillée, plus vivante et plus consciente)
  • Elle ressent un plus grand contrôle sur les situations qui l’entourent
  • Elle ressent une cascade de nouveaux désirs dans d’autres domaines (des relations améliorées, une meilleure santé, etc.)
  • Elle se demande pourquoi cette transition lui semblait si effrayante avant (et souhaite parfois avoir fait cela bien plus tôt)

C’est là le hic. Parfois les peurs et les inquiétudes qu’avait cette personne à l’idée de quitter son ancien style de vie finissent bel et bien par se réaliser. Elle pourrait avoir moins d’argent pendant un moment. Parfois les factures pourraient ne pas être payées. Leur fiancé(e) pourrait avoir les jetons et partir en courant. Elle pourrait perdre sa maison.

Parfois ces expériences peuvent être évitées, mais d’autres fois elles arrivent à peu près comme on s’y attendait.

Le rétablissement

Une fois la peur, l’inquiétude, la frustration, et les autres sentiments négatifs remplacés par des sentiments plus positifs et qui poussent à aller de l’avant, comme le courage, le soulagement, le renoncement et la liberté, un changement intéressant arrive. Ce changement est que la personne arrête d’empêcher ces évènements d’arriver et accepte enfin que cela puisse arriver. Plus encore, elle réalise finalement que si le pire arrivait, elle irait quand même bien.

C’est cela en réalité la clé pour naviguer dans ce genre de transitions. Quand vous pouvez vous résigner à accepter que vos diverses peurs et inquiétudes pourraient en effet se réaliser, quand vous ne les voyez plus mentalement comme des choses que vous devez éviter, vous pouvez faire un choix plus intelligent qui vous libère de ce blocage.

Vous pourriez avoir la sensation que vos possessions et vos relations sont tellement importantes que vous devez vous y cramponner comme si votre vie en dépendait. Mais ce n’est évidemment pas vrai. De l’autre côté il n’y a pas la mort et l’enfer. Il y a votre rétablissement.

Si vous avez bâti vos possessions et vos relations sur une base instable, alors il y a de très grandes chances qu’elles s’écroulent quand vous arrêterez de vous efforcer de les garder en place. Laissez-les s’effondrer quand même. Ce n’est pas grave de le faire.

Certaines personnes voient cette situation comme un désastre. Ce n’est pas le cas. C’est une opportunité. Une fois que votre ancien monde s’écroule, vous pouvez vous rétablir et rebâtir. Vous avez maintenant une chance de repartir de zéro et de faire les choses plus intelligemment.

La pire possibilité n’est pas si terrible

J’ai bâti ma première entreprise sur une structure instable. Je m’en suis occupé des années et j’ai finalement jeté l’éponge sur l’ancien modèle. Comme on pouvait le prévoir, l’entreprise s’est effondrée. J’ai dû briser mon bail de location de bureaux et vendre tous mes meubles et tout mon équipement. Je me suis fait virer de mon appartement parce que je ne pouvais plus payer le loyer. Je ne pouvais pas payer mes factures ou rembourser mes dettes. J’ai fait faillite.

Pendant des années on s’est inquiété de ce qui pourrait arriver si je ne m’efforçais pas de faire durer cette entreprise. Et mes inquiétudes étaient fondées. Quasiment tout ce que je redoutais est arrivé.

Mais vous savez quoi ? Traverser cette expérience n’était pas si terrible en réalité. C’était intéressant. Une partie de tout cela était en fait assez simple. Pendant la majeure partie du temps, j’ai ressenti un soulagement croissant et un sentiment renouvelé de liberté et de possibilité. Je m’étais débarrassé de mon vieux fardeau. Plus de bureau. Moins de possessions. Moins d’obligations. Plus de dettes.

Et plus que tout, plus besoin de s’efforcer de quoi que ce soit. La vie est devenue beaucoup plus facile.

J’ai trouvé un appartement moins cher et j’ai réduit énormément de choses. Je me suis désendetté. J’ai appris à vivre dans mes moyens. C’était en fait de bonnes choses. Où étaient l’enfer et la mort ? Ce n’étaient que des sentiments et des sensations. La réalité n’était pas si terrible.

Après tout ça, j’ai continué avec la même entreprise mais j’ai radicalement changé mon modèle d’entreprise. J’ai évité les erreurs précédentes, et cette entreprise s’est très bien remise et a bien marché. Elle a été bénéficiaire chaque année après ça. Mais j’ai dû en passer par cet effondrement initial pour atteindre ce point.

Arrêter de vous efforcer

Des années plus tard, le même schéma est apparu dans mon mariage. J’ai fait de mon mieux pour rester sur un chemin intenable le plus longtemps possible. Mais quand la pression est finalement devenue trop forte, j’ai jeté l’éponge et je l’ai laissé s’effondrer. Je me suis rétabli. Mon ex-femme aussi. Nous n’avons plus la même relation qu’avant, mais nous sommes encore amis, nous ne sommes pas ennemis. La pire possibilité n’a pas été si terrible à vivre finalement.

En permettant à mon ancien style de vie de s’effondrer, j’ai fait table rase du passé pour m’en bâtir un nouveau.

Et là encore, ce qu’il a eu de pire a été de résister à cet effondrement. Le vivre a été un défi par moments, mais c’était clairement faisable, et il y a ce sentiment croissant de soulagement avec le temps.

J’ai traversé ce même schéma d’effondrement en d’autres occasions, suffisamment de fois pour savoir qu’il y en aura probablement d’autres occurrences dans mon avenir. Je ne vois pas cela comme une mauvaise chose à éviter absolument. Je vois cela comme un aspect naturel de la vie, de l’apprentissage, et de l’évolution. De temps en temps, ces expériences sont nécessaires pour mettre fin à ce blocage et recommencer à zéro.

Si vous vous sentez désynchronisé de votre travail ou de votre style de vie actuels, et que vous vous efforcez actuellement de le supporter et d’aller de l’avant, envisagez de laisser aller. Essayez de permettre l’effondrement de cet ancien monde. Beaucoup de vos peurs et de vos inquiétudes, ou la totalité, pourraient réellement arriver, mais ce n’est pas grave. Vous vous en sortirez, une étape à la fois. D’autres gens ont vécu le même genre de choses et se sont senti mieux de l’autre côté. Vous y arriverez aussi.

Vous pouvez toujours gagner plus d’argent et acheter à nouveau des possessions que vous aimiez vraiment. Mieux encore, vous pouvez remplacer ces éléments par des choses que vous aimez encore plus. Ou vous pourriez choisir de vivre plus légèrement et ne pas les remplacer du tout.

Vous pouvez toujours attirer et faire naître de nouvelles relations. Il y a beaucoup de gens fascinants dans le monde, et sans beaucoup vous y efforcer, vous deviendrez plus attirant. Vous pourriez être surpris en voyant à quel point il est facile de vous faire de nouveaux amis et de générer de nouvelles relations quand vous ne vous y efforcez plus. Même si vous êtes très attaché à une ou plusieurs relations en ce moment, et même si vous pourriez perdre ces relations en arrêtant de vous y efforcer, vous retrouverez de l’amitié et de l’amour. Et vous serez plus heureux dans les nouvelles relations que dans les anciennes.

Vous n’êtes pas obligé de faire survivre l’ancien monde. S’il continue à s’effondrer autour de vous, laissez-le s’effondrer. Vivre cet effondrement n’est pas aussi terrible que de redouter cet effondrement.

Crédits photo : 

2 commentaires

  • Et ce monde dans lequel nous vivons… Ça marche aussi non? Lâchons le. Il me tarde de voir la suite.

  • lisa dit :

    pas mal ce post il me parle.. je vis l’effondrement autour de moi, je le vis mal, je suis en colère..
    je résiste o changement, je suis un peu dans un no man’s land, vidée sans réelle envie ou motivation, dégoûtée ds un état de sidération, proche du post trauma..
    j’ai plus de job, perdu mon appart, pouvait plus payer et moi meme me suis effondrée, incapable de me prendre en main, perdue lost désemparée.. as tu été dans cet état olivier?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *