Le côté obscur de l’abondance financière

Note : cet article est une traduction de l’article The Dark Side of Financial Abundance de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Abondance financièreUne chose qui empêche beaucoup de gens de devenir riche est la peur que leur vie devienne en fait pire de nombreuses façons.

Il y a bel et bien un côté obscur à l’abondance financière, mais il n’est pas d’un noir d’encre.

Voici quelques éléments qui pourraient véritablement vous concerner si vous augmentez considérablement votre revenu ou votre valeur nette :

  • La situation de vos comptes et de vos impôts va devenir bien plus compliquée.
  • Les erreurs financières pourraient vous coûter plus cher que jamais.
  • Les gens vous traiteront différemment, y compris vos amis et les membres de votre famille.
  • Vous serez sous pression pour développer de meilleures compétences de gestion de l’argent, même si vous trouvez cela terriblement ennuyeux.

Globalement, ces choses sont très vraies. La richesse a des conséquences. Cependant, aucune de ces conséquences ne sera une sérieuse cause de rupture si vous êtes prêt à les accepter. Elles sont gérables intelligemment. Et puis vous aurez plus d’argent pour vous aider à les gérer.

L’an dernier ma situation comptable est devenue bien plus compliquée. Erin et moi avons commencé à gagner trop d’argent – sous la forme de revenus personnels cela dit – et la récompense pour nos soucis a été un gros relevé d’imposition. Même si je n’ai pas de problème avec le fait de payer des impôts, je n’ai aucun intérêt à payer plus que ce qui est légalement nécessaire. Je préfèrerais réinvestir l’argent supplémentaire dans mon entreprise, étant donné que je peux facilement utiliser ces fonds plus efficacement que le gouvernement.

Donc j’ai converti cette entreprise individuelle en société à responsabilité limitée (SARL), et j’ai procédé à des changements niveau enregistrement fiscal. Bientôt, je vais créer un registre du personnel pour mon entreprise, et Erin et moi allons devenir employés de notre propre entreprise. Je vais finalement avoir un vrai travail ! Au lieu de voir tous ces revenus d’entreprise nous parvenir personnellement (et être au taux d’imposition personnel le plus haut qui soit), nous allons garder beaucoup d’argent dans l’entreprise où il sera taxé au taux professionnel le plus bas. Même si c’est une situation d’imposition plus complexe que la simple taxation basée sur les revenus d’une entreprise individuelle, l’effet réel est que cela permettra d’économiser des milliers de dollars d’impôts chaque année, ce qui signifie que plus d’argent viendra faire évoluer l’entreprise.

Maintenant, pour être honnête, gérer ces changements est une véritable épine dans le pied. Je préfèrerais écrire des articles qu’essayer de donner du sens à ces règles d’imposition incompréhensibles. Heureusement, mon comptable me guide gentiment à travers chaque étape, me faisant économiser beaucoup plus d’argent que je ne le ferais autrement. Ce processus n’est pas agréable, mais c’est tolérable, et cela m’aide à rendre cette entreprise plus structurée, plus profitable, et prête à évoluer davantage.

Par le passé, j’ai été découragé par ce côté insipide. Maintenant j’accepte simplement que cela aille avec mon environnement, et vu sous cet angle, ce n’est pas si mal. Ne vous retenez-vous pas de gagner plus d’argent parce que vous ne voulez pas gérer les implications comptables ? Est-ce une conséquence que vous n’avez pas envie d’accepter ?

Et qu’en est-il des erreurs financières ? Même avec de bons conseillers, vous allez quand même vous planter de temps en temps. Si vous aviez des millions de dollars, seriez-vous parano à l’idée de les perdre ? Seriez-vous inquiet à l’idée de prendre de mauvaises décisions ?

Même si les erreurs coûteuses pourraient sembler plus grandes quand vous perdez plus d’argent, gardez à l’esprit que tout est relatif. Dans des entreprises valant des milliards de dollars, les erreurs à un million de dollars sont habituelles. Quand vous avez la chance de profiter d’un fort effet de levier financier, c’est également le cas pour vos erreurs. Si vous avez une valeur nette de 10 000 $ et que vous perdez 100 $, cela pique un peu, mais ce n’est pas la fin du monde. Question pourcentage, c’est comme si une personne valant 1 million perdait 10 000 $. C’est tolérable. Même si vous perdiez tout, vous iriez quand même bien. Ce n’est que de l’argent. Et si vous avez été capable de gagner plus d’un million de dollars, vous êtes probablement capable de le refaire.

Et si les gens commencent à se comporter différemment autour de vous parce que vous avez plus d’argent ? Il y a des aspects à la fois positifs et négatifs. Même si certaines personnes pourraient devenir vraiment bizarres avec vous parce qu’ils ne peuvent pas gérer le fait que vous avez beaucoup d’argent, d’autres se tourneront vers vous. Les relations qui n’entrent pas en résonnance avec vous s’éloigneront, mais dans le même temps vous attirerez de nouvelles relations qui vous correspondront mieux. C’est un processus assez naturel et il n’y a vraiment rien à craindre. Si une relation ne peut pas évoluer avec vous, il est mieux de la laisser partir pour faire de la place à une relation qui le pourra.

Au fur et à mesure que votre situation financière s’améliore, vous pourriez ressentir la pression de développer de meilleures compétences en gestion de l’argent. Quand vous êtes dans un état de manque financier, vous subissez la pression de joindre les deux bouts ou de sortir de la dette. Avec l’abondance financière, il y a un type de pression différent ; la pression de faire évoluer votre richesse et de contribuer plus. Voir votre argent rester posé dans un coin ne vous conviendra pas si vous savez que vous pourriez faire quelque chose de plus grand avec. Même si investir peut être vraiment profitable, c’est aussi un moyen d’apporter une contribution positive. Vous pouvez aider les autres à transformer leurs idées en réalité pour que tout le monde s’améliore.

Si vous profitez d’une abondance financière, serez-vous un bon intendant de votre santé ? Voulez-vous ce genre de responsabilité ?

Vous rencontrerez également des problèmes spécifiques sur la voie de la génération de revenus. Par exemple, avec l’augmentation de mon trafic web, j’ai commencé à avoir plus de problèmes avec les attaques par spam, les violations de copyright, et divers autres problèmes communs pour les plus grands blogueurs. Cela n’a pas pris longtemps de développer de bons processus pour gérer tous ces problèmes, afin qu’aucun d’eux ne pose de problème particulier. Mais soyez conscient qu’en augmentant votre revenu, certains problèmes vont augmenter avec vous.

En travaillant pour augmenter l’abondance financière dans ma vie, j’ai trouvé utile de réfléchir à ce genre de problèmes, de trouver une façon de les gérer, et de les accepter comme faisant partir du paysage. Au lieu de les voir comme des problèmes majeurs ou des obstacles, ce sont simplement des faits à gérer.

Ce processus m’a aidé à développer une compréhension plus réaliste de ce à quoi pourrait en fait ressembler l’abondance financière. Au lieu d’être coincé dans des illusions à propos de fantasmes difficilement concevables, j’ai commencé à détenir une intention plus cohérente intérieurement qui serait capable de se manifester. Comme je l’ai expliqué dans un article précédent appelé Manifester ses intentions sans résistance, pour qu’une intention se manifeste, nous devons accepter tout le package de conséquences sans peur et sans résistance. Si A cause B, et que vous avez l’intention d’avoir A sans B, vous n’obtenez ni A ni B. Ce que vous obtenez, c’est de la frustration.

Le principal bienfait qu’il y a à affronter le côté obscur de l’abondance financière n’est pas vraiment l’argent en lui-même. Le bienfait est de devenir le genre de personne qui entre en résonnance avec l’abondance financière ; quelqu’un qui est moins peureux, plus flexible, plus responsable, plus organisé, et plus confiant.

Pendant que vous travaillez sur le fait de surmonter vos propres croyances limitatives à propos de l’abondance financière, vous développerez graduellement un caractère plus fort. Vous deviendrez plus proactif, vous aurez plus de confiance en vous, et vous serez moins sensible à la critique. La poursuite de l’abondance financière est le moyen de mettre en lumière votre besoin d’évoluer dans ces domaines. Pour attirer plus d’abondance, vous devez créez plus de valeur pour les autres, ce qui nécessite que vous reconnaissiez, acceptiez, et adoptiez votre propre valeur.

Crédits photo : © Maxim_Kazmin – Fotolia

3 commentaires

  • Bien vu ! On en revient toujours à la confiance en sa valeur personnelle ! Et le système fait tout ce qu’il peut pour nous empêcher de nous valoriser à notre juste valeur en travaillant sur nos peurs !
    Moi je considère que c’est précisément ce qu’il faut arriver à surmonter : ces peurs de situations illusoires effrayantes non encore vécues et qui gâchent dans le présent nos perspectives d’avenir.
    On se fait peur au lieu d’agir. Merci de ce rappel !

  • Raphaël dit :

    Première fois que je viens sur “Devenez meilleur”. J’ai lu l’article et je l’ai trouvé intéressant.

    Je veux juste faire une remarque. Poursuivre l’abondance financière est-il une bonne idée ? Je ne sais pas si vous connaissez les quatre sentences d’Épicure “La mort n’est à craindre, les dieux ne sont pas à craindre, le bien est facile à acquérir, le mal facile à supporter” (je cite de mémoire). Et une autre citation d’Épicure : “Seul celui qui peut se passer de la richesse est digne d’en jouir” (de mémoire, encore).

    Pourquoi je vous parle d’Épicure ? Non pas pour vous dire que l’abondance financière c’est mal, mais plutôt pour vous demandez : Et vous, que ressentez-vous à propos de l’abondance financière ? Personnellement, je suis dérangé par “la poursuite de l’abondance financière” (dernier paragraphe de l’article). Pourquoi ? Parce que agir, je pense que c’est bien, mais agir dans une course effrénée, agir pour un espoir (qui est peut-être d’ailleurs idéalisé), j’ai tendance à penser que ça ne peut rien apporter de bon.

    En fait, le plus important est, je pense, de se poser la question de ses inclinations.
    Merci d’avoir pris le temps de lire ce petit commentaire furtif.

    • Raphaël dit :

      P.S : Désolé de l’oubli, mais je précise que pour Épicure sont bien les désirs faciles à satisfaire (ne pas avoir faim, ne pas avoir soif et ne pas avoir froid) et sont mal les désirs difficiles à atteindre (et pour Épicure, le désir de richesse en fait partie). D’où la phrase “le bien est facile à acquérir, le mal facile à supporter”. C’est à peu près ça 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *