Surmonter les croyances financières limitatives

Note : cet article est une traduction de l’article Overcoming Limiting Financial Beliefs de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Portes financièresQuelles croyances financières limitatives vous empêchent d’atteindre le niveau de richesse et d’abondance que vous méritez ?

L’expérience du million de dollars a provoqué une importance réception de mails contenant des histoires racontant la façon dont les participants ont découvert et brisé leurs croyances financières auto-limitatives. Même ceux qui n’ont pas encore manifesté d’argent m’ont dit à quel point le simple fait de se concentrer sur le fait d’attirer une plus grande richesse et abondance (pour le plus grand bien de tous) a provoqué l’émergence d’une résistance interne. Ensuite une telle résistance peut être gérée consciemment. Quelques personnes m’ont dit que surmonter ces blocages cachés est même plus important que l’argent lui-même.

Tout le monde semble avoir des blocages différents. Pour certaines personnes c’est la notion d’argent en trop – plus qu’il n’est nécessaire pour survivre – qui provoque chez eux un inconfort. Pour d’autres c’est l’idée globale de devenir riche et les associations négatives qu’ils ont appris à lier aux gens riches (avidité, égoïsme, malveillance, corruption, etc.). Et certaines personnes m’ont dit avoir un problème d’estime de soi qui a à voir avec le sentiment de ne pas mériter cet argent supplémentaire et ainsi d’être aveugle aux opportunités financières.

Tony Robbins consacre un chapitre de son programme Personal Power II au sujet de la maîtrise financière, et il dit que la première raison pour laquelle nous ne connaissons pas l’abondance financière est que nous connotons négativement le fait d’avoir plus d’argent que nous n’en avons besoin. C’est un point de vue controversé, mais je pense qu’il a mis dans le mille. Ce qui est difficile par contre est d’identifier quels sont ces blocages. La plupart sont ancrés en nous depuis l’enfance, et ils sont tellement intériorisés que nous n’en sommes généralement pas conscients. Nous tenons ces croyances limitatives pour acquises sans même remarquer à quel point elles nous sabordent ou combien elles peuvent être profondément stupides.

Mon blocage financier n°1 était ma résistance au concept de gagner de l’argent très facilement, presque sans efforts. J’ai appris étant enfant que l’argent était le résultat d’un dur labeur. Même si j’ai reçu des cadeaux à l’occasion, pour les vacances ou les anniversaires, si je voulais de l’argent en plus je devais généralement travailler d’une façon ou d’une autre. J’ai traîné cette croyance avec moi à travers de longues années d’entreprenariat. Si je voulais gagner plus d’argent, ma stratégie semblait toujours être basée sur le fait de travailler vraiment, vraiment dur.

Cette croyance me paraissait très logique et très intelligente. En quoi est-ce qu’un forte éthique professionnelle pourrait être une mauvaise chose ? Mais après avoir lu le livre de Michael Gerber, The E-Myth, j’ai réalisé à quel point ce fonctionnement était idiot. Travailler dur est bien, mais cette croyance me faisait passer à côté de moyens plus simples de gagner de l’argent. Je confondais l’effort et la valeur, et cela me rendait aveugle aux opportunités de gagner de l’argent en augmentant ma valeur au lieu de simplement travailler plus dur et plus longtemps. Quand j’ai commencé à me concentrer sur la valeur et non sur l’effort, j’ai été capable de gagner relativement bien ma vie en travaillant moins d’heures (je ne dormais plus au bureau), et j’ai commencé à développer des flux de revenus multiples qui étaient globalement passifs (royalties, ventes internet avec livraison numérique automatisée, contrats d’hébergement payant, etc.). Tout cela est arrivé après que je me suis débarrassé de la croyance selon laquelle travailler dur était un prérequis pour gagner de l’argent. Une autre croyance dont je me suis débarrassé est l’idée que je devais gagner de l’argent en l’échangeant contre mon temps. Ces changements sont arrivés il y a quelques années, mais j’ai continué à découvrir et à me purger d’autres croyances limitatives depuis.

Sur la toile vous aurez probablement remarqué qu’il y a une aversion quasi sectaire au fait de gagner de l’argent dans certains cercles. J’ai vu cela à un certain niveau parmi mes collègues blogueurs. Le modèle de « l’étudiant affamé » (Starving Student model) est tenu en haute estime, bien que les blogueurs entrepreneuriaux soient vus comme plus froids et sans pitié, comme si quelque part ils se souciaient moins de leur public ou qu’ils le faisaient simplement pour l’argent. Je suis triste pour les blogueurs qui adhèrent à cette croyance limitative. Réalisez que chaque fois que vous essayez de monétiser quoi que ce soit en ligne, les gens vont pleurnicher. Mais cela ne signifie pas que vous devez succomber à la pensée grégaire et saboter vos propres résultats financiers dans le processus. La mentalité selon laquelle tout devrait être gratuit est populaire parmi les adolescents qui vampirisent encore leurs parents et ne peuvent se permettre d’acheter beaucoup de choses. C’est bien de pouvoir fournir de la valeur gratuitement, mais ce modèle ne sert souvent pas le plus grand bien de tous.

Je ne souscris pas à ce système de croyances qui me ferait me sacrifier sur l’autel de la liberté. À mon sens un meilleur modèle pourrait être trouvé dans La Grève (ou La Révolte d’Atlas) de Ayn Rand. Je ne me considère pas comme étant objectiviste, mais il se trouve que c’est un de mes livres de fiction préféré de tous les temps parce que cela véhicule une philosophie vraiment intéressante. J’ai aimé l’idée de Rand de prendre de la valeur en l’échangeant. Les gens avec une haute intégrité traitent les uns avec les autres en échangeant équitablement de la valeur contre de la valeur, mais ces mêmes personnes traitent les « sangsues » manipulatrices très différemment – à la fin du livre, ils laissent globalement ces sangsues derrière eux et refusent catégoriquement de faire affaire avec. Je ne suis pas aussi sévère que Rand dans cette philosophie, mais je trouve cela utile de penser à faire des échanges équitables valeur contre valeur, et d’ignorer ceux qui font des demandes que je considère comme inéquitables ou gagnant-perdant. Je fournis beaucoup de contenu gratuit dont tout le monde peut bénéficier, mais je suis aussi assez juste avec moi-même. Je veux que mon travail soit gagnant-gagnant. Vous y gagnez. J’y gagne. Mais il y a un certain nombre de personnes qui me font des demandes qui sont clairement à mon désavantage. Je les ignore simplement. Comme j’en ai déjà parlé dans un article précédent sur l’égoïsme, je crois dans la possibilité d’un endroit où le service à soi et le service aux autres deviennent la même chose. J’ai vu que de sérieux problèmes apparaissent chaque fois qu’il y a un conflit entre les deux. Je n’ai aucun intérêt à être un porc avare, égocentrique, et avide d’argent, pas plus que je ne souhaite être un martyre auto-sacrifié. Mon « avidité » est dans l’augmentation de mon abondance et de celles des autres simultanément. Je consacre beaucoup de matière grise à l’alignement de mon bien avec le plus grand bien de tous, de sorte que les deux puissent pointer dans la même direction.

Beaucoup de gens m’ont signalé que mon site comportait beaucoup de publicités, bien plus que la plupart des blogs. Bah. Il faudrait être aveugle pour ne pas le voir. Mais la raison de toutes ces publicités est très simple – les gens cliquent sans cesse dessus. Ces publicités génèrent maintenant des milliers de dollars par mois de revenus. Elles payent le prêt immobilier de ma famille, l’assurance-santé, etc. J’utilise aussi ce revenu pour augmenter les services que je peux proposer. Les revenus publicitaires précédents ont payé mon équipement de podcasting ainsi qu’une amélioration de mon serveur web. J’ai été capable de produire beaucoup de contenu parce que je n’ai pas besoin de me soucier de faire d’autres choses juste pour gagner de l’argent. Je peux concentrer mon énergie sur la création de valeur. Les publicités ne m’ont pas non plus empêché de générer du trafic. J’ai déjà multiplié le trafic par plus de 40 depuis le début de l’année, donc même si les publicités se sont légèrement moins développées, cela ne me gène pas. Si le trafic avait augmenté plus rapidement, j’aurais eu du mal à suivre. Les publicités ont aussi créé de la valeur pour les publicistes, la plupart d’entre eux offrant des produits et services liés au développement personnel (ce que j’apprécie). Si les publicités n’avaient aucun rapport, très peu de gens cliqueraient dessus, et je ne monétiserais pas autant ce site. J’ai testé pas mal d’agencements de publicités différents, et j’ai du mal à faire mieux que l’agencement actuel. C’est incroyablement efficace. Je pourrais spéculer sans fin sur les raisons pour lesquels cela fonctionne, mais pour le moment je sais que cela fonctionne. Je teste et je modifie des choses tous les mois et je continue à expérimenter.

Si je gardais un agencement plus léger sur mon site – plus semblable à ce que vous trouverez sur les autres blogs – j’estime que mes revenus seraient 20 à 30% de ce que je gagne maintenant. C’est de l’argent qui sort directement de ma poche. Je pense que le compromis actuel est un juste équilibre entre le fait de me martyriser pour tout faire gratuitement et le fait de faire payer l’accès au contenu. J’aime la possibilité de fournir autant de contenu gratuitement, car c’est accessible à tout le monde. Ayn Rand n’aimerait certainement pas que je fasse cela, mais je veux aider les gens qui ne peuvent pas se permettre de payer quoi que ce soit. Je n’ai aucun problème avec le fait que certaines personnes soient ennuyées par les publicités (il y a peu de choses que je fais qui n’ennuient personne nulle part). Les publicités sont parfaitement évitables par quiconque le décide. Si vous n’aimez pas les publicités, vous pouvez toujours voir le contenu du blog sans aucune publicité via le flux RSS. Vous pouvez aussi imprimer n’importe quelle page de ce site, et cela sera mis au bon format sans aucune publicité. J’ai pensé à un service d’abonnement, mais cela grèverait l’augmentation du trafic, parce que cela signifierait que le contenu ne serait pas visible par les moteurs de recherche et tuerait le potentiel de liens entrants vers des articles spécifiques. L’an prochain j’ai l’intention de tester d’autres modèles de revenus, mais le système actuel est ma base à laquelle comparer tout le reste.

Il y a un an j’étais très anti-publicités. Pendant les premiers mois je n’ai pas mis la moindre publicité sur ce site. Alors quelqu’un m’a suggéré de tester Google Adsense, et avec mon habitude de plonger et de tester les choses sur le tas, je me suis lancé. Je suis assez abasourdi de voir à quel point cela fonctionne. Mes revenus Google Adsense ont augmenté de plus de 50% par mois en moyenne depuis que je l’ai installé en février – nous parlons d’une augmentation de 400% sur une période de 9 mois. Et la moyenne quotidienne du moins de décembre est déjà 55% supérieure à la moyenne quotidienne de novembre. Je ne sais pas combien de temps encore ce taux d’augmentation peut continuer, mais cela donne une perspective excitante pour l’an prochain. Même si je ne garde qu’une augmentation de 10% pendant cette année, cela triplera minimum mes revenus publicitaires. Et 20% provoqueraient une hausse de 900%.

Les marchands de peur s’inquièteraient probablement d’un crash de l’industrie publicitaire en ligne. Mais si cela arrive, je vais simplement m’adapter à un autre modèle de revenu. Il y a des zillions de façons de monétiser le trafic internet.

Afin d’atteindre ce point, j’ai du suivre mon intuition et me déconnecter de toute réflexion basée sur la peur qui m’empêcherait de profiter d’une plus grande abondance financière. J’ai du consciemment travailler sur ma propre philosophie de richesse et d’abondance. Pour moi c’est basé sur la création de valeur pour les autres et de recevoir une compensation juste pour cette valeur. Pas l’avidité. Pas l’auto-sacrifice. Pas de soucis quant à ce que les autres pourraient penser.

Je suggère que, si vous souhaitez atteindre une plus grande abondance financière personnelle, et en particulier si vous participez à l’expérience du million de dollars, prenez un peu de temps pour rechercher la source de votre propre résistance à atteindre une plus grande richesse. Par exemple, est-ce que l’idée de devenir riche vous semble dans un sens ou un autre offensant ou répulsif ? Explorez ces croyances. Tenez un journal à ce propos. Regardez-les consciemment, et décidez si ce sont vraiment des croyances que vous souhaiteriez conserver. Est-ce que vos croyances financières sont en adéquation avec le fait de servir votre bien ainsi que le plus grand bien de tous ?

Crédits photo : © frank peters – Fotolia.com

Recherches utilisées pour trouver cet article :

briser les croyances limitatives

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *