Exploiter la promesse du développement personnel

Note : cet article est une traduction de l’article Tapping the Promise of Personal Growth de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

ChoixCe qu’il y a de bien dans le fait de travailler sur votre développement personnel est que quand vous vous efforcez d’améliorer précisément un aspect de votre vie, il y a d’excellentes chances que vous réussissiez à long terme. Vous pourriez devoir nettoyer beaucoup de saletés en termes de croyances limitatives et vous pourriez partir avec un désavantage, mais en prenant le temps, il est totalement possible de retravailler et d’améliorer complètement certains aspects de votre vie.

Par exemple, vous avez le potentiel de passer de fauché à riche, de timide à confiant socialement, ou de en mauvaise santé à mince et éclatant. Il pourrait ne pas être facile de faire de telles transitions, mais il y a de nombreux succès à copier. Il y a des transitions que beaucoup de gens ont déjà réussi à faire, et ils sont souvent plus qu’heureux d’aider les gens qui sont intéressés par le même genre d’entreprise. Vous n’avez clairement pas à avancer à l’aveuglette.

Ceci, évidemment, est la grande promesse du développement personnel ; le fait que vous pouvez retravailler consciemment certains aspects de votre vie, les remodeler pour passer de ce qu’ils sont maintenant à ce que vous désirez qu’ils soient.

Mais il y a deux problèmes très communs qui empêchent beaucoup de gens de profiter pleinement de cette promesse.

Être clair quant à ce que vous voulez

D’abord, la plupart des gens ne sont jamais clairs quant à ce qu’ils veulent.

Comme ils ne se décident pas, ils n’ont aucune direction à suivre. Vous éloigner de là où vous êtes maintenant n’est pas une direction précise. Un esprit « d’éloignement » est comme un ensemble de flèches folles et chaotiques pointant toutes dans des directions différentes, mais dans la plupart des cas ce n’est pas suffisant pour avancer avec cohérence. « Pas ici » n’est pas un objectif.

Quand je demande aux gens ce qu’ils veulent dans la vie, la plupart du temps ils ont une réponse très vague. Ils ne savent pas me répondre. Donc évidemment leur vie ne va pas beaucoup changer. Ils n’ont pas de direction. Si quelqu’un vous demande ce que vous voulez dans la vie, donnez une réponse claire et précise.

N’attendez de la vie qu’elle vous dise ce que vous voulez. C’est votre fardeau – et votre privilège – de décider.

Ne pas décider est aussi un choix. Si vous n’arrivez pas à vous décider, alors vous décidez de continuer ce statu quo, et vous exprimez l’intention que, plus que tout au monde, vous voulez continuer à vivre ce que vous vivez actuellement. Donc quand vous continuez à recevoir ce que vous recevez déjà, soyez reconnaissant de voir vos désirs être satisfaits. Vous recevez simplement ce que vous demandez.

Ne prétendez pas que votre vie changera tant que vous ne prendrez pas d’abord une décision claire quant à ce que vous voulez faire ensuite. Vous pouvez rouspéter et râler parce que c’est un fardeau de devoir faire ce choix, mais c’est inutile. Il est mieux de fêter l’honneur et le privilège d’avoir la liberté de faire ce choix. Soyez reconnaissant de pouvoir choisir. Appréciez le fait que vous pouvez décider de la direction que prendra votre vie. Considérez que vous êtes chanceux d’avoir le choix.

Faire un choix est vraiment très simple. La plupart des gens compliquent incroyablement ce processus. Demandez à un enfant ce qu’il veut pour son anniversaire, et il va probablement débiter toute une liste de trucs. Comment est-ce qu’il décide ? Il décide, c’est tout. Il ne se soucie pas trop de faire de mauvais choix. Il fait part de ses intentions en fonction des expériences qui l’attirent. C’est aussi simple que ça. Si vous vous sentez attiré par une certaine expérience, alors c’est un excellent candidat pour une nouvelle décision.

Les décisions réelles et les décisions fantasmées

Ensuite, quand les gens prennent finalement une décision, ils ne font généralement pas un vrai choix. À la place, ils font un choix fantasmé.

Il y a une grosse différence entre une fausse décision et une vraie décision. Laissez-moi expliquer cela.

Une fausse décision, c’est quand vous savez clairement que vous désirez une certaine expérience, mais que vous n’acceptez pas les conséquences globales de cette expérience. C’est comme décider d’attraper un bout d’un bâton tout en niant ou ignorant l’existence de l’autre bout de ce bâton. Que vous le reconnaissiez ou non, l’autre bout du bâton va suivre le mouvement. Si vous résistez à la nature du bâton dans son ensemble, vous ne pouvez pas le saisir dans son ensemble. Si vous résistez aux conséquences de vos désirs, vous empêchez vos désirs de devenir réels.

Par exemple, vous pourriez fixer comme objectif de gagner un million de dollars, mais si vous n’invitez pas, n’accueillez pas, ou n’acceptez pas les conséquences du fait de devenir millionnaire, alors votre objectif est un pur fantasme. Ce n’est pas un objectif réel. C’est juste une illusion qui vous fait perdre votre temps.

Une vraie décision, c’est quand vous savez clairement que vous désirez une certaine expérience, et qu’alors vous faites de votre mieux pour prédire et comprendre les conséquences probables de cette expérience, et que vous décidez d’inviter et d’accueillir également ces conséquences.

Voyez cela de cette façon : soit vous désirez tout le bâton, soit vous ne désirez pas ce bâton. Désirer un bout du bâton mais pas l’autre, c’est créer un blocage qui se traduit par le fait de ne rien désirer sinon la perpétuation de ce statu quo.

Pour fixer un véritable objectif ou avoir une véritable intention, réalisez que vous devez également vouloir et accepter ses conséquences.

Donc dans notre exemple où vous désirez un million de dollars, une vraie décision inclue le fait d’accepter la façon dont vous allez gérer cet argent, dont cela va changer votre relation avec les autres, dont cela va impacter votre style de vie, etc. Cela inclut le fait d’accepter tous les effets probables que vous pourriez percevoir comme négatifs, et de les accepter dans votre vie.

Comprenez ceci : si vous ne pouvez pas accepter les conséquences probables d’une décision alors vous n’avez pas encore pris cette décision.

Autrement dit, si vous ne pouvez pas accepter les conséquences probables d’une nouvelle relation, alors vous n’avez pas encore pris la décision d’attirer une nouvelle relation. Si vous n’acceptez pas les conséquences probables du fait de doubler vos revenus, alors vous n’avez pas encore pris la décision de doubler vos revenus. Si vous ne pouvez pas accepter les conséquences probables du fait d’être à votre poids idéal, alors vous n’avez pas encore pris la décision d’atteindre votre poids idéal.

Très souvent, les gens prétendent savoir ce qu’ils veulent, mais en réalité ils sont coincés dans un monde de fantasmes. Par exemple, ils ont décidé d’atteindre leur poids idéal, mais ils n’arrivent pas à accepter et à inviter la possibilité d’attirer davantage l’attention du sexe opposé, d’acheter des habits différents, d’avoir une alimentation plus disciplinée et des habitudes d’exercice pour garder ce poids, etc. Mentalement, ils comprennent que ce sont des conséquences naturelles et logiques quand on atteint cet objectif, mais ils n’y sont pas encore émotionnellement. Ils ne le saisissent pas encore vraiment.

Pour atteindre un objectif, il est important d’écouter vos prédictions logiques vis-à-vis des possibles conséquences et d’accepter ces prédictions. Plus important encore, il faut intégrer ces prédictions dans l’objectif lui-même, donc votre objectif représente le package total de ce que vous allez créer, pas simplement quelques éléments isolés.

Les objectifs comme expériences de développement

Comment pouvez-vous inviter et accueillir les conséquences d’un désir ? Peut-être que la meilleure façon de faire est de voir vos objectifs comme des expériences de développement. Chaque objectif, désir ou intention est une expérience de développement, et chaque expérience de développement est un accord global. Avec chaque désir vous recevez un pack de bonus gratuits. Ces bonus sont appelés « leçons de vie ».

Avec l’argent, vous recevez les leçons bonus de la gestion de l’argent, du manque, de l’abondance, et de la générosité. Avec une nouvelle relation, vous recevez les bonus de communication, de négociation, et de compassion. Avec un meilleur corps, vous recevez les leçons bonus de l’autodiscipline, de la conscience de soi, et de l’estime de soi. Avec une entreprise ou une carrière à succès, vous recevez les leçons bonus de la responsabilité, de la productivité, et de l’équilibre de vie.

Ces bonus sont super ! Vous devez simplement les reconnaître comme tels. Bien des fois les bonus valent plus que le désir initial. Quand vous pouvez voir les conséquences de n’importe quel objectif ou désir potentiel comme un ensemble de bonus de développement personnel de grande valeur, il est plus facile de désirer tout le package au lieu d’être obsédé par l’offre de façade.

Donc en résumé, nous avons deux obstacles-clés à surmonter pour commencer à exploiter la promesse du développement personnel : 1) Décider de ce que vous voulez, et 2) Identifier, accepter, et inviter les conséquences probables de ce que vous voulez.

Maintenant, avez-vous déjà complété ces deux étapes ? Bien sûr que oui. Soit vous l’avez fait pour un nouveau désir, soit pour l’avez fait pour le statu quo par défaut. Soit vous créez activement quelque chose de nouveau, soit vous perpétuez activement ce que vous avez déjà. Quel que soit votre choix, vous y arrivez, donc célébrez cela ! 🙂

Crédits photo : © freshidea – Fotolia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *