Êtes-vous prêt à passer à l’action maintenant ?

Note : cet article est une traduction de l’article Are You Ready to Take Action Now? de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

AgirAprès une reprise des marchés boursiers, beaucoup d’investisseurs vont vendre une partie de leurs actions pour « bloquer leurs gains ». Ils retirent leur argent et touchent les bénéfices qu’ils ont accumulés. Cela est fait en partie pour s’assurer que les bénéfices de leurs efforts sont réellement là parce qu’en une courte période de temps le marché pourrait très bien les effacer. L’argent de la vente des actions peut être utilisé pour payer les taxes, pour augmenter le niveau de vie d’une personne, ou pour le réinvestir ailleurs.

Cette stratégie de bloquer vos gains s’applique également au développement personnel. Mais au lieu de convertir les titres en cash, ce que nous voulons faire est de convertir les connaissances en habitudes. C’est une chose d’avoir de bonnes connaissances pratiques stockées dans notre crâne, mais ce savoir ne fait rien pour vous en soi, tout comme les actions ne vous garantissent rien tant que vous ne les échangez pas. Bien sûr il est possible que votre savoir ou vos actions continuent à prendre de la valeur avec le temps, mais vous ne pouvez pas accéder à cette valeur tant que vous ne les « encaissez » pas et ne bloquez pas vos gains.

Imaginez, par exemple, que vous sachiez comment jouer extrêmement bien au poker. C’est un savoir qui a pris de la valeur lors de la dernière décennie. Aujourd’hui les meilleurs pros du poker gagnent beaucoup plus d’argent qu’ils ne le faisaient auparavant. Vivant à Las Vegas, j’ai directement vu cette expansion rapide, car les casinos qui n’avaient jamais eu de salles de poker en ajoutent comme des fous, les vieilles salles de poker ont doublé en taille, et le temps d’attente dans les endroits les plus populaires peut dépasser une heure. Chaque jour il y a des tournois où vous pouvez gagner des sommes à six chiffres (et plus) en l’espace de quelques heures. Même si les anciens pros ont maintenant plus de compétitions, leur savoir et leurs compétences existants valent également beaucoup d’argent maintenant .

Mais fondamentalement, posséder un savoir ne produit pas de valeur réelle. La valeur est créée quand vous sortez et appliquez ce que vous savez. Pour le pro du poker, cela signifie qu’il/elle doit en fait s’asseoir et jouer dans des tournois ou des cash games. Et pour la plupart des gens, cela ne peut pas être un simple évènement unique (à moins que vous soyez capable de gagner un World Series of Poker au premier essai, ce qui pourrait pour rapporter assez pour prendre votre retraite dans la semaine). Pour réaliser ces gains, vous devez convertir ce savoir en action, et cette action doit être répétée encore et encore. En d’autres mots, vous devez faire de l’application de votre savoir une habitude.

Le champ du développement personnel est vaste. C’est une chose que j’aime justement. Il y a toujours plus à attendre. Je ne m’ennuie jamais là-dedans parce qu’il y a toujours un nouveau sous-champ intéressant à explorer : motivation, émotion, valeurs, réalisation d’un objectif, business, argent, santé, compétences interpersonnelles, résolution de problèmes, spiritualité, éducation, etc. Mais c’est très facile de se faire piéger dans le fait de surfer la vastitude de ce champ et de ne jamais trouver une vague avant d’atteindre le rivage. Le savoir ne suffit pas. Si vous voulez réaliser un gain réel avec le développement personnel, alors à un moment vous devez le bloquer.

Alors comment faire ceci ?

Fondamentalement cela se réduit à de la pure répétition. Si vous appliquez un savoir encore et encore, vous finirez par le conditionner et en faire une habitude. Au début cela demande beaucoup d’énergie et d’effort conscient de répéter ce schéma, mais après suffisamment de répétitions, votre subconscient prendra le contrôle pour vous, et vous n’aurez plus besoin d’y penser. Vous vous retrouverez à le faire automatiquement.

On dit que cela prend 21 jours de répétition quotidienne de mettre en place une habitude. Je préfère utiliser 30 jours parce que je veux faire plus que le simple minimum, et 30 jours est un rythme plus naturel pour moi parce que j’ai tendance à faire des plans par tranches de 30 et 90 jours. C’est aussi globalement la longueur d’un mois, donc il est facile de définir à quelle date vous aurez réussi. J’aime particulièrement commencer le premier jour du mois et continuer jusqu’à la fin de mois. Alors je pense simplement à un mois en particulier pour le vouer à l’installation d’une habitude particulière.

Si vous voulez apprendre comment appliquer cette stratégie dans la pratique, lisez 30 jours pour réussir. Cet article explique le processus de l’utilisation du conditionnement quotidien pour transformer une intention en habitude.

J’ai trouvé ce processus extrêmement polyvalent. Une chose que j’aime dans l’essai de 30 jours est que je peux l’utiliser de façon expérimentale. Donc même si je ne suis pas sûr de vouloir installer une habitude particulière dans ma vie, je peux l’essayer pendant juste 30 jours pour voir ce qui arrive. C’est du « essayer avant d’acheter », une chose que j’ai apprise en développant et en vendant des jeux vidéo sharewares. Je vous recommande fortement d’utiliser cette approche également. Après tout, 30 jours dans votre vie entière, ce n’est pas grand-chose. Si la nouvelle habitude est un raté, il n’y aura pas de quoi crier de joie. Mais si cela menait à un bond en avant majeur ? Alors vous avez déjà bloqué vos gains pour longtemps.

Par exemple, je suis végétalien, ce qui signifie que je ne mange que des aliments d’origine végétale. Je suis végétalien depuis plus de 9 ans maintenant, et ma femme aussi. Mais en janvier 1997, je n’étais pas réellement sûr de vouloir être végétalien à vie. J’ai fait des recherches pour de bon sur le sujet et j’en ai conclu que ce serait une amélioration alimentaire et éthique majeure pour moi. Il y avait beaucoup de raisons motivantes de devenir végétalien. Mais je ne voulais pas m’engager à ne plus jamais manger de produits d’origine animale. Toute cette notion me semblait trop extrême. Et pourtant j’étais curieux. Les non-végétaliens pensent que cette alimentation était trop extrême, mais les végétaliens à long terme n’ont certainement aucun problème avec ça – pour eux c’est simplement normal. C’est un modèle humain commun – les choses paraissent souvent trop extrêmes vues de l’extérieur mais normales vues de l’intérieur. Je ne voulais pas ne jamais savoir à quoi cela ressemblait. Donc j’ai utilisé le test de 30 jours pour tester le végétalisme directement tout en conditionnant simultanément l’habitude. Si je détestais réellement l’expérience, il n’aurait pas été dur de revenir à l’ancienne alimentation. Et bien sûr, j’ai fini par adorer l’expérience, en particulier après avoir perdu 3,5 kg dans les sept premiers jours. Je me sentais mieux, j’avais plus d’énergie, et je sentais que j’avais les idées bien plus claires et que j’étais bien plus concentré. Je suis techniquement encore dans ce test de 30 jours, qui se déroule depuis maintenant plus de 3300 jours. Donc, d’une certaine façon, je ne suis simplement jamais arrivé à arrêter. Le schéma a été conditionné.

Maintenant l’habitude d’être végétalien est si enracinée en moi que je peux à peine supporter l’idée de mettre des produits d’origine animale dans ma bouche. Un morceau de steak est moins appétissant pour moi qu’un bol de sciure. Sérieusement. J’en ai l’estomac retourné rien que d’y penser. C’est très dur pour moi de manger dans un grill, même si je ne mange que des légumes, parce que l’odeur de la chair qui cuit me donne la nausée. Pour moi la pensée de manger des animaux crée la même réaction émotionnelle que vous pourriez avoir en découpant et en mangeant un des membres de votre famille. Du dégoût total. Ce qui me fascine est que cette réaction émotionnelle négative envers la consommation d’animaux n’est pas une chose que j’ai conditionné socialement. Je ne me concentrais que sur le fait de changer mes actions, mais comme effet secondaire, mes pensées ont également changé.

Un changement dans vos actions induira aussi un changement dans vos pensées. C’est un concept puissant, et gardez-le à l’esprit quand vous commencez un nouveau test de 30 jours. Par exemple, si vous ne faites jamais de sport, vous pourriez penser que le sport est difficile et ne vaut pas l’effort demandé. Mais quand vous faites du sport depuis longtemps, vos pensées concernant le sport seront très différentes. Vous penserez probablement qu’on se sent bien, que c’est revigorant, et que c’est facile et amusant. Beaucoup de gens regardent les autres qui ont de super résultats dans un domaine et partent du fait qu’ils doivent se stresser pour obtenir ces résultats. Mais c’est rarement vrai. Ce n’est certainement pas vrai pour moi. Je suis une des personnes les plus relax que vous rencontrerez. Donc ne partez pas du fait que les pensées que vous avez maintenant seront les mêmes que celles que vous avez une fois que l’habitude est conditionnée. Commencer une nouvelle habitude est souvent difficile, mais garder une habitude est bien plus simple. Pensez-vous que marcher est dur ? Heureusement que non. Mais il fut un temps dans votre vie où c’était très difficile pour vous, et vous aviez peut-être trouvé l’expérience très frustrante. Aujourd’hui c’est juste une habitude à laquelle vous ne pensez même plus.

En prenant votre savoir existant et en le transformant en tests de 30 jours, vous bloquerez vos gains. C’est comme ça que l’on transforme le « savoir-faire » en « faire vraiment ». Je ne fais pas que connaître le régime végétalien. Je mange végétalien tous les jours. Je ne sais pas simplement comment écrire. J’écris des milliers de mots chaque semaine. Je ne sais pas simplement comment parler. Je me lève et je donne des conférences régulièrement.

Et bien sûr c’est cette partie action qui génère les résultats réels. Vos résultats vous montreront si vos actions sont efficaces ou pas. Je peux vois que mon alimentation est efficace parce que j’ai beaucoup plus d’énergie. Mon alimentation est une des raisons pour lesquelles je me sens si bien et j’ai autant de facilité à gérer mes émotions. Si je devais manger comme la plupart des américains, je me sentirais probablement mal, et ma santé en souffrirait. Mais si je profite d’un repas simple comme cinq délicieuses mandarines (comme je le fais en ce moment-même… en mettant plein de jus sur mon clavier), je me sens terriblement bien et plein d’énergie pour les heures à venir. Et qu’est-ce qui pourrait être plus simple que de peler une mandarine ? Il n’y a pas de cuisson, pas d’ustensiles, et pas de vaisselle. Je n’ai même pas besoin de faire une pause dans mon écriture pour les manger. Et les mandarines sont pleines de substances bénéfiques qu’aucune pilule ou aucune poudre sur Terre ne peut égaler. Mieux encore, manger une très bonne mandarine est un vrai plaisir. C’est probablement pour ça que je les achète par sachets. En comparaison, la façon dont mangent la plupart des gens est bien trop compliquée. Je préfère laisser la nature faire la plupart du travail.

Si une habitude est efficace, vous devriez voir qu’elle génère des résultats mesurables. Si vous n’obtenez pas de résultats efficaces, alors vous savez que vos actions ne fonctionnent pas, et vous avez besoin de revenir au niveau du savoir pour améliorer votre modèle de réalité. Par exemple, être parent d’un enfant de 5 ans (ou plutôt 6 ans maintenant, vu que son anniversaire est aujourd’hui) et d’un de 2 ans est un domaine de ma vie où je n’obtiens visiblement pas les résultats que je veux. Mes habitudes actuelles semblent inefficaces. Donc cela signifie que je vais retourner à ma planche à dessin pour acquérir plus de savoir, faire quelques ajustements, et réessayer. Au final je vais trouver, normalement avant que les enfants ne soient devenus ados. 🙂

Personne n’est parfait. Nous avons tous des domaines faibles, et parfois nous ne savons même pas comment les corriger pour le moment. Mais il y a beaucoup de situations où nous savons comment nous améliorer, et nous ne le faisons simplement pas. Par exemple, il est possible que vous ou quelqu’un que vous connaissez soit en surpoids, mais que vous sachiez déjà comment perdre du poids. Lire un autre livre de régime n’est pas ce dont vous avez besoin. Je peux vous faire gagner du temps ici, parce que savoir comment perdre du poids est facile. Mangez simplement plus d’aliments super sains (fruits et légumes frais, en particulier les légumes verts), mangez moins d’aliments malsains (produits d’origine animale, sucreries, aliments saturés de graisses), et faites du sport régulièrement. Si vous faites simplement ces trois choses et que vous les emmenez assez loin, vous perdrez du poids. C’est garanti. Et si vous transformez ces actions en habitudes à long-terme, vous ne reprendrez jamais de poids et vous vous sentirez bien tout le restant de votre vie. Une solution simple et efficace, mais qui nécessite de l’action, pas vraiment du savoir. Tout le savoir dont vous avez besoin tient en quelques mots : mangez des végétaux et faites du sport. J’ai lu plus de livres sur la santé et l’alimentation que je ne peux me le rappeler, et tout ce savoir vaut très peu de choses comparé à la simple habitude de manger des végétaux et de faire du sport. Même un enfant peut faire cela.

Une des meilleures choses qu’il y a à bloquer ses gains en développement personnel est que vous ne perdez pas le savoir après avoir conditionné l’habitude. Quand vous encaissez vos investissements en actions, vous devez rendre la propriété de vos actions. Mais en développement personnel, vous ajoutez l’habitude sur la pile de savoir. Comment pourriez-vous perdre ? Imaginez à quoi cela ressemblerait si vous pouviez encaisser vos actions tout en gardant les actions, de sorte que vous pourriez les vendre encore à quelqu’un d’autre. Avec les actions c’est illégal, mais en développement personnel vous êtes tout à fait libre de le faire. Si vous savez comment bien communiquer, par exemple, vous pouvez conditionner de bonnes habitudes de communication avec votre romantique moitié, vos collègues, les membres de votre famille, vos amis, de complets étrangers, et ainsi de suite. Et après chaque étape de conditionnement, vous gardez encore votre savoir, prêt à être appliqué encore chaque fois que vous en voyez la nécessité. Mais si vous ne l’appliquez pas, ce savoir n’a aucune valeur.

Mettre en application est une tâche difficile. Lire un livre ou écouter un programme audio, c’est facile. Ne rien faire de ce savoir est encore plus facile. Ne rien faire est ce qu’on fait par défaut. Là encore, c’est comme posséder des actions. Rester assis sur des actions que vous possédez est ce qui arrive par défaut. Vendre votre stock nécessite de passer à l’action. Et le défaut du savoir dans le développement personnel est que même si une partie verra sa valeur augmenter avec le temps, la plus grande partie se dépréciera. La mémoire humaine n’est pas aussi fiable qu’un compte de ventes de titres (en partant du fait que vous avez un courtier honnête). Vous oublierez bientôt que vous l’avez appris. Et le savoir spécifique à un domaine, comme tout ce qui est lié à la technologie, peut rapidement devenir obsolète. Donc si vous n’appliquez pas votre savoir en développement personnel maintenant, pas avec un évènement unique mais comme habitude suivie, la valeur de votre portefeuille pourrait très bien décliner.

J’ai perdu le compte du nombre d’habitudes que j’ai consciemment conditionnées. Elles tournent en pilote automatique, donc je n’ai même pas besoin d’y penser. Si je devais toutes les lister, cela donnerait une apparence très compliquée à ma vie. Mais en pratique c’est très simple parce que mon subconscient gère tout le travail. Une fois que l’habitude a été conditionnée, je peux l’oublier. Par exemple, je ne pense généralement pas au fait d’être végétalien. Je mange juste ce qui est dans ma cuisine. Quand ma femme et moi allons faire les courses, nous ne remarquons même pas les aliments non-végétaliens dans le magasin. C’est comme s’ils étaient invisibles pour nous. Si je regarde un menu de restaurant, mes yeux glissent simplement sur les éléments non-végétaliens et cherchent les légumes que je peux commander. Je n’ai même pas à y penser. Donc la charge cognitive qu’il y a à manger de cette façon n’est pas plus grande qu’elle l’était quand j’avais l’habitude de manger beaucoup moins sainement. Mon subconscient me dirige simplement vers ce qu’il considère maintenant comme de la nourriture, et tout le reste est classé comme non-mangeable, donc mon esprit l’élimine automatiquement comme un bruit de fond hors de propos, tout comme vous fermeriez l’oreille aux conversations des autres dans une pièce très peuplée.

Que savez-vous que vous n’appliquez pas encore ? Pensez à quelque chose de simple. Vous avez même probablement beaucoup de sens commun que vous n’appliquez pas. Votre maison est en désordre ? Savez-vous comment la ranger ? Votre corps est en désordre ? Aimeriez-vous le ranger aussi ? Et vos objectifs ? Les avez-vous écrit là où vous pouvez les voir chaque jour ?

Lire les nouveaux livres sexy de développement personnel est très bien et très bon, mais qu’en est-il de l’utilisation de ce que vous savez déjà ? Vous pourriez être capable de réaliser des gains massifs simplement en passant à l’action sur le savoir de sens commun le plus basique. Organisez votre bazar. Balancez la nourriture dont vous n’avez pas besoin. Couchez vos objectifs sur papier. Mangez des produits sains. Allez faire un footing tous les matins. Rejoignez un club pour vous faire de nouveaux amis. Prenez votre pote dans vos bras, et dites-lui ce que vous aimez le plus chez lui/elle. Des choses simples. Mais quand vous les transformez en habitudes à long terme, ce qui est simple est énorme.

Ce que je veux que vous fassiez maintenant est de choisir une partie du savoir que vous avez dans la tête et que vous n’avez jamais appliqué, et que vous vous engagiez à l’appliquer quotidiennement pendant juste 30 jours. Faites que ce soit simple, mais choisissez quelque chose qui pourrait vraiment une différence dans les cinq prochaines années si vous en faisiez une habitude quotidienne. N’essayez pas de resculpter toute votre vie d’un seul coup. Choisissez juste une habitude simple dans un domaine qui vous freine. Par exemple, si vous perdez trop de temps à vérifier vos mails chaque jour, envisagez l’habitude de ne pas vérifier vos mails jusqu’à la dernière heure de votre journée de travail. Rien de trop compliqué. Commencez petit, et choisissez une chose où vos chances de succès sont élevées.

Lisez 30 jours pour réussir, puis lancez-vous aussi tôt que vous le pouvez. Si c’est approprié de le faire, dites aux autres ce que vous faites – demandez-leur même de vous rejoindre. C’est une chose super à faire avec vos collègues, en particulier si vous travaillez dans un environnement vivant et compétitif. Écrivez votre première ligne de code dans les dix minutes après vous être assis à votre bureau. Passez vos premiers appels de vente avant de dire plus de 10 mots à n’importe qui d’autre. Écrivez ce premier paragraphe avant le petit-déjeuner chaque jour. Souvenez-vous que ce n’est que pour 30 jours. Si vous n’aimez pas les résultats, vous pouvez toujours arrêter à la fin, mais pas avant. Mais si vous aimez les résultats, vous aurez bloqué le processus et il sera bien plus facile de continuer. Lancez-vous !

Crédits photo : © Coloures-Pic – Fotolia.com

Un commentaire

  • Bonjour ! Oui, je pratique cet entrainement aussi. Mes amis me disent : “Mais alors, tu n’es plus naturelle si tu fais tous ces essais !” Rien que s’écrire cette remarque et elle me parait encore plus stupide !
    Cela dit je pense que tout est question de conviction. Je suis omnivore.
    Ne manger que des légumes et des graines est contraire à ma valeur “liberté qui m’autorise tout ce que je désire dans la mesure où cela ne me nuit pas.
    Ainsi, j’ai réduit ma consommation de viande, oui c’est vrai et certaines semaines, je n’en consomme pas. Mais un sacré bon steak quand l’envie m’en prend, aïe aïe aïe, c’est inégalable !!
    Pour info, je suis mince et sportive ! LOL

1 Trackback

  • Revue de blogs de développement personnel de la semaine #20 | CULTIVEZ VOTRE POTETIEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *