Apprendre la guitare : Partager via la musique

apprendre la guitareComme je l’ai mentionné dans mon article sur la confiance en soi, j’ai repensé aux 25 dernières années de ma vie ainsi qu’aux regrets que je pourrais avoir si je ne faisais pas certains changements très rapidement. Cela pourrait vous surprendre, mais l’un de mes plus grands regrets dans la vie est que je n’ai jamais appris à jouer d’un instrument de musique, en particulier apprendre la guitare.

Apprendre la guitare : Pourquoi choisir la musique ?

La musique est une forme d’expression personnelle que j’aimerais explorer et ajouter à mon répertoire de compétences à long terme. J’adore écouter de la musique et j’ai souvent l’impression qu’il y a des idées que j’aimerais exprimer à travers la musique. Je n’ai toutefois pas les compétences pour le faire.

J’ai beaucoup d’amis musiciens, et j’adore les voir sur scène. J’envie souvent leur talent. Au fond, ce n’est pas vraiment de l’envie, c’est plutôt le fait de reconnaître que je pourrais aussi commencer à développer des compétences similaires. Les résultats seront à coup sûr satisfaisants.

J’ai toujours pensé que relier la musique à la croissance personnelle aurait beaucoup d’avantages. Il est clair qu’apprendre à jouer d’un instrument de musique serait une expérience de croissance, mais je pense que l’on peut également utiliser la musique pour exprimer certaines idées et certains sentiments qu’on ne pourrait pas bien exprimer juste en écrivant ou en parlant.

Quand j’étais plus jeune, j’ai dû beaucoup travailler pour avoir le courage de m’exprimer ; quand bien même j’avais les compétences techniques pour le faire. Avec la musique, il n’est pas question de courage, mais plutôt de compétences. Je suis très à l’aise sur scène pour la simple raison que j’ai eu beaucoup d’occasions de donner des allocutions publiques. Je pense donc que cette expérience pourrait bien me servir lorsqu’il s’agira d’explorer la musique. J’ai souvent l’impression de passer à côté d’un aspect important de ce que je peux exprimer sur une scène. Parce que je n’ai pas la capacité d’exprimer certaines idées musicalement. Je vois des amis qui combinent les allocutions publiques et la musique ; et cela me semble être une combinaison délicieuse et significative.

J’aimerais beaucoup organiser un évènement en direct où nous intégrons au fur et à mesure de la musique en live ; en faisant passer si possible l’un de mes écrits. Et surtout en veillant à ce que cela soit agréable. J’aimerais trouver un autre moyen d’aider les gens à se connecter à leurs propres idées et sentiments. De même, j’aimerais aussi inviter d’autres musiciens à monter sur scène pour partager leur musique. Je pense que cela pourrait ajouter beaucoup plus d’animation et de divertissement ;  et aussi de co-créativité à ces expériences.

Tout comme je parviens à me connecter à de nouvelles idées pour écrire de nouveaux articles, il m’arrive parfois aussi d’avoir des idées de chansons. Cependant, je ne sais pas comment leur donner forme et substance. Je peux capter une mélodie que je peux fredonner, mais je ne sais pas comment jouer la même séquence sur un instrument. Parfois, des paroles me viennent en tête. J’aimerais donc développer les compétences qui me permettraient d’exprimer ces inspirations également.

La musique m’a été d’une grande utilité. Elle m’inspire parfois et me donne de l’énergie. Parfois, la musique me réconforte énormément. Je me rappelle avoir ressenti une particulière impression de guérison en écoutant « Everybody Hurts » de R.E.M. à un moment particulièrement sombre de ma vie, quand j’étais plus jeune. Je suis sûr que je ne suis pas le seul à avoir ressenti une telle chose. J’aimerais tellement acquérir les compétences nécessaires pour écrire une chanson comme celle-là parce que je ne pense pas qu’exprimer « Everybody Hurts » sous la forme d’un article ou d’un discours aurait le même impact.

Je me retrouve souvent à penser musicalement à d’autres domaines de la vie aussi. Lors de la conception de la structure de mon groupe de croissance consciente, j’ai pensé au rythme, au tempo et aux battements. Cette approche m’a apporté beaucoup de valeur ajoutée et j’y vois un grand potentiel pour développer une meilleure intelligence musicale.

C’est donc pour cette raison que je choisis la musique.

les joies de la musique

Apprendre la guitare : Quel instrument choisir ?

En ce moment, je suis plus attiré par l’apprentissage de la guitare que d’un autre instrument de musique. Les guitares ont également beaucoup fait leur apparition dans ma réalité dernièrement, alors j’ai aussi l’impression d’avoir reçu des coups de pouce supplémentaires pour aller dans cette direction. Je pourrais apprendre plusieurs instruments plus tard, mais pour le moment, je me sens attiré par l’idée de me concentrer sur l’un d’entre eux pendant un temps.

J’ai beaucoup d’amis qui savent très bien jouer de la guitare, dont un qui a une renommée mondiale et qui a joué au Carnegie Hall à plusieurs reprises. J’ai l’impression que le fait d’être entouré de tant de talents me pousse à au moins commencer. On a vraiment l’impression que les débutants se régalent après avoir atteint un niveau de compétence acceptable.

J’aime aussi le caractère décontracté de la guitare acoustique. Il vous suffit de la saisir et vous pouvez y jouer n’importe où. Vous pouvez vous asseoir sur la terrasse arrière et jouer. Vous pouvez l’emporter avec vous pour un voyage.

Je n’ai jamais eu de guitare auparavant et je ne sais pas du tout y jouer. Dans ces conditions, je suis donc un véritable novice.

Je sais par expérience que la phase initiale d’apprentissage d’une compétence peut être comme une corvée. Il faut apprendre les notions de base. Je n’ai pas de problème avec cela et je peux être patient. J’ai déjà connu ce processus d’apprentissage à long terme dans le cadre de l’apprentissage d’autres compétences.

Avec du temps et de la pratique, j’ai appris à exprimer une pensée par écrit et via la parole. J’aimerais aussi apprendre à exprimer des idées inspirées musicalement.

Premiers pas pour apprendre la guitare

La semaine dernière, j’ai partagé avec certaines personnes mon souhait de commencer à apprendre à jouer à la guitare, et j’ai posé quelques questions aux débutants. Il y avait beaucoup de musiciens parmi ces personnes. C’était donc un bon début. En partageant mon souhait, j’ai invité d’autres personnes à y apporter plus d’énergie. Les premiers commentaires et encouragements m’ont également aidé à me sentir plus engagé dans cette voie. Partager une idée la rend plus réelle.

J’ai réalisé que si je pouvais créer un fil d’action cohérent à ce sujet, en commençant maintenant, mon futur moi en serait extrêmement reconnaissant. Je veux que mon futur moi ait cet ensemble de compétences, même si cela nécessite de nombreuses années de pratique. Je le vois jouer de la musique et en profiter encore dans 20 ans.

Un matin, je me suis réveillé avec l’idée d’aller chercher une guitare et de suivre des cours. J’avais déjà essayé de surfer sur Internet pour en trouver un (cours), mais il y avait tellement de choix et d’options que je ne comprenais pas encore. Je me suis dit que la meilleure manière de procéder était d’aller dans un magasin local de vente de guitare. Rachelle et moi sommes donc allés dans un magasin peu après son ouverture.

Il y avait des dizaines de guitares acoustiques dans le magasin, mais malheureusement, il n’y en avait que deux pour gaucher. Je n’ai pas vraiment aimé la première, mais je suis tombé sous le charme de la seconde. C’était donc facile de faire mon choix.

Voici une image de ma nouvelle guitare. Il s’agit d’un modèle électro-acoustique.

guitare électro-acoustique

L’achat de ma première guitare m’a donné l’impression de choisir une baguette chez Ollivanders Wand Shop ; où la baguette choisit son sorcier. J’ai l’impression que cette guitare m’a choisi. Bien sûr, il fallait que son acheteur soit gaucher ; donc les options étaient réduites. J’aime toute cette symétrie.

L’univers m’a aidé encore plus. Peu de temps avant notre départ, je disais à Rachelle que je ne savais même pas comment accorder une guitare, et un type derrière nous (qui était comme par hasard professeur de guitare) a entendu ce que je disais et m’a spontanément montré comment le faire. Il a utilisé une application gratuite appelée « Guitar Tuna », mais la guitare a aussi un accordeur intégré, alimenté par piles, que j’ai appris à utiliser plus tard.

Nous avons commencé à discuter et je lui ai dit que je n’avais aucune expérience et que les cours m’intéressaient également. Il a immédiatement proposé de nous enseigner à Rachelle et à moi comment jouer la chanson « Joyeux anniversaire ». Nous sommes donc allés dans une salle de cours particulier et avons suivi une leçon gratuite ; c’était amusant.

J’aimais sa manière enthousiaste d’enseigner, alors je me suis inscrit à des cours sur place. Je prendrai désormais des cours hebdomadaires tous les samedis.

Le professeur s’appelle Max. Il a 42 ans, joue de la guitare depuis l’âge de 10 ans et enseigne depuis l’âge de 15 ans. Il joue également dans des spectacles et travaille dans un studio d’enregistrement. En gros, la musique est sa vie.

J’ai donc maintenant une guitare, un instructeur très optimiste, et j’ai déjà appris à jouer une chanson simple. Il ne m’a fallu qu’une matinée pour vraiment mettre les choses en marche. J’étais beaucoup plus compétent que je ne l’étais à mon réveil ce jour, et je suis bien décidé à continuer dans ce sens.

J’ai appris que pour les débutants, le développement des callosités est une première partie de l’expérience. Par conséquent, avant même que je sois en mesure de jouer des accords (autres que le mi mineur), j’ai déjà commencé à faire 10 minutes par jour de pression sur les cordes avec mes doigts, juste assez pour qu’elles commencent à être tendres, mais pas au point de créer des ampoules. Je m’entraîne aussi à accorder la guitare parce que c’est à peu près la seule compétence que je maîtrise jusqu’à présent.

En quelques heures de pratique, j’avais l’impression d’avoir changé de dimension. À présent j’explore la dimension dans laquelle j’apprends à jouer de la guitare et c’est une expérience amusante et enrichissante.

Quel est le regret que vous pouvez éviter ?

Qu’est-ce que vous regretterez probablement dans 20 ou 25 ans si vous ne vous lancez pas dans quelque chose dès aujourd’hui ? Si vous vous engagez et faites preuve de courage, pourriez-vous prendre votre élan et changer de dimension en quelques heures, un peu comme je l’ai fait en me lançant dans l’apprentissage de la guitare ?

Que pourriez-vous faire aujourd’hui pour commencer à créer une nouvelle compétence dans votre vie, de sorte que votre futur-vous vous transmette l’énergie de la gratitude et de l’appréciation ?

Commencez au moins à partager votre intention avec des gens qui vous encourageront et ajouteront une énergie positive à votre projet pour qu’il commence à devenir plus réel. Et si vous n’avez pas de telles personnes dans votre vie, alors vous avez une meilleure idée de ce qu’il vous en coûte de maintenir un cercle social qui ne vous soutient pas… et ce que vous avez à gagner en améliorant ce domaine de votre vie.

Article original écrit par Steve Pavlina.

Pour déterminer la ou les nouvelles activités dans lesquelles vous lancer, vous n’avez pas besoin de chercher plus loin que vos passions. Toutefois, il est possible d’avoir des passions sans même en être conscient. Et c’est là que la vidéo du jour vous sera très utile. En effet, elle explique comment se découvrir de nouvelles passions via une méthode simple.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
4 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *