TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Ne mourrez pas sans laisser votre musique s’exprimer

Note : cet article est une traduction de l’article Don’t Die With Your Music Still In You de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Musique intérieureQu’en est-il si vous avez actuellement un style de vie très confortable et beaucoup d’avantages ? Comment pouvez-vous justifier le fait de vous précipiter sur ce qui vous rend heureux si cela pourrait remettre en cause vos avantages actuels ?

Voilà ce que j’en pense…

Abandonner un style de vie confortable qui ne vous comble pas totalement, c’est ne rien abandonner. Il n’y a rien de vraiment substantiel à protéger. Un revenu, une voiture, une maison, ou un style de vie ne valent pas la peine d’être protégés si une telle protection a pour prix votre propre épanouissement et votre bonheur. Les gens qui arrivent à profiter de certains privilèges extérieurs du succès sans épanouissement personnel ne vivent que dans l’illusion lorsqu’ils se disent qu’ils ont quelque chose de précieux à protéger. Dans la plupart des cas le sentiment d’avoir quelque chose à protéger est simplement une excuse utilisée pour éviter de faire face à une véritable peur ─ celle que tout cela ne vaut peut-être rien en comparaison de ce qui est perdu dans le même temps… que je devrais peut-être vivre plus simplement et ne plus me sentir si concerné par ce qui peut arriver à toutes mes babioles.

J’ai actuellement quelques possessions matérielles dans ma vie. J’ai une entreprise, des ordinateurs, une voiture que j’ai fini de payer, et ma femme et moi sommes en train de clôturer un contrat d’entiercement concernant la nouvelle maison que nous avons achetée. Mais ce ne sont que des broutilles. Cela ne compte pas vraiment. Ca n’a pas de réelle valeur. J’abandonnerais allègrement tout ça pour vivre dans une cabane si c’était le prix à payer pour vivre ma mission. Je veux que ma vie ait plus de valeur que le simple fait d’acheter des trucs et de vivre confortablement. Je peux mourir riche ou fauché. Mais je ne mourrai pas sans avoir laissé s’exprimer ma musique.

Après tout, pourquoi sommes-nous là ? Pour acheter des trucs, vivre une vie confortable, installer nos familles le plus confortablement possible, et mourir ? Qu’il y ait ou non une vie après la mort, une chose est sûre ; nous ne pourrons rien emmener de tout ça. Notre style de vie confortable n’a pas le pouvoir de durer.

Et voici le pire. Même si vous travaillez dur pour acheter et protéger toutes ces choses, vous pourriez mourir inopinément. Vous pourriez mourir aujourd’hui. Vous pourriez mourir demain. Peut-être que vous ne mourrez pas au cours des 70 prochaines années. Peut-être que vous serez transféré dans un corps androïde dans quelques dizaines d’années, mais vous pourriez quand même être détruit dans un accident, même si vous faites une sauvegarde de vous-même. Dans le temps présent du moins vous serez toujours vulnérable. La mort survient tous les jours pour des gens. Il y a des gens qui meurent à cause d’inondations, de tsunamis ou de tremblements de terre, en Asie ou ailleurs. Combien d’entre eux savaient au début du mois qu’il ne leur restait que quelques semaines à vivre ? Et qu’est-il arrivé à toutes les choses que ces gens possédaient ? Elles sont détruites. Pêcheur ou touriste, peu importe. On finit tous de la même manière.

Alors à quoi bon vivre une vie dédiée à l’acquisition et à la protection de choses matérielles? Tout votre argent et vos possessions peuvent être emportés loin de vous par des forces hors de votre contrôle. Peu importe le nombre de techniques de protection de vos acquis vous avez mis en œuvre, vous ne pouvez jamais garantir une sécurité totale à ce que vous possédez. C’est perpétuellement vulnérable. Il ne peut y avoir de vraie sécurité dans une vie basée sur l’acquisition et la protection de biens.

Et qu’avez-vous à perdre ? Que mettez-vous vraiment en jeu en pourchassant vos rêves ? Si votre style de vie actuel n’est pas épanouissant, alors vous commencez fauché, quelle que soit la somme d’argent que vous possédez. Peu importe si vous commencez avec zéro euro ou avec un million. Vous n’avez rien à perdre dans les deux cas. L’argent et les éléments matériels ne sont que des ressources à utiliser tant que vous êtes là ─ vous ne pourrez pas les emporter avec vous. Vous n’êtes qu’un propriétaire temporaire de l’argent et des possessions qui traversent votre vie. Alors quand vous risquez de l’argent, vous ne risquez rien ayant une quelconque valeur durable. Gagnez de l’argent, perdez de l’argent, investissez de l’argent. Mais ne rendez pas les biens matériels plus importants que votre épanouissement personnel et votre bonheur.

Si vous êtes assis derrière un bureau dans un travail que vous détestez simplement pour protéger votre style de vie actuel, vous ne protégez rien du tout. N’y a-t-il pas une part de vous, tout au fond, qui veut simplement s’éloigner de tout ce bazar et commencer à vivre vraiment ? Pouvez-vous sentir à quel point vos journées sont vides et creuses, à quel point elles sont dépourvues de sens ? Avez-vous oublié ce que c’est de réellement vivre une journée qui vous comble profondément en tant qu’être humain ? Jetez un œil dans votre maison à tout votre bazar. Reconnaissez que sur le long terme, tout cela risque de devenir poussière. Rien de tout cela ne perdurera. Tout est temporaire. Votre maison va peut-être s’écrouler. Votre voiture va finir dans une casse. Vous ne pourrez garder tout cela éternellement. Il y a même des chances que vous perdiez tout. Ou que cela vous perde.

Quel genre de vie est-ce, si elle est dédiée à protéger de la poussière ? Est-ce ce que vous voulez faire de votre vie ? Si vous sentez qu’il y a un quelconque but à votre vie d’être humain, est-ce celui-ci ?

La vie est simplement trop précieuse pour qu’on la gâche. Si vous passez vos journées dans un travail qui ne vous épanouit pas totalement, alors vous passez vos journées à protéger de la poussière. Cela n’a pas de réelle valeur. Les biens ne peuvent pas vous épanouir. Cela ne peut finalement que vous distraire d’une vie avec un but.

Qu’est-ce que cela signifie de vivre réellement ? Au fond, vous avez déjà une idée de la direction dans laquelle cette réponse vous entraîne. Au final, c’est un choix. Vous êtes totalement libre de vivre le genre de vie que vous voulez. Mais vous saurez que vous vivez réellement quand vous n’aurez pas envie de changer de façon de vivre, même si on vous annonçait qu’il ne vous restait que 18 mois devant vous. Si vous feriez de grands changements dans votre vie en apprenant qu’il ne vous restait que 18 mois à vivre, alors pourquoi ne pas faire ces changements maintenant ? Une personne lisant cet article a probablement moins de 18 mois devant lui. Peut-être même est-ce vous.

La vie est ce qui est réel pour vous. Vivez ce qui compte vraiment à vos yeux.

Ce qui compte pour moi ─ ce qui est réel à mes yeux ─ est d’inspirer et d’aider les gens. Directement ou indirectement, chaque fois que je suis capable d’aider quelqu’un à résoudre un problème vraiment épineux ou de motiver quelqu’un à finalement passer un gros obstacle, c’est quelque chose que je trouve infiniment épanouissant. Et l’épanouissement que j’en tire est tellement grand que cela surpasse tout le reste. Peu importe combien d’argent cela me rapporte. Peu importe que les gens rejettent mes idées ou se moquent de ce que j’aime faire. Cet article peut être lu par plus de 1000 personnes, mais qu’au final les idées qui y figurent ne puissent aider qu’une seule personne dans une relative mesure. Les 999 autres peuvent conclure que je suis nul et ne plus me suivre. Et ça me va. C’est pour l’autre personne que j’écris.

Mais dans le même temps, en partant du fait que je passe chaque jour à faire quelque chose qui m’épanouit, je finis par transformer cette activité en travail qui peut aider et servir de ressource pour moi et ma famille. Cela finira par inclure des engagements pour des conférences payantes et des produits d’information comme des livres et des programmes audio. Donc je commence par faire ce que j’aime et je le transforme en une source de revenus. Plus mon travail génère d’argent, plus je pourrai atteindre de gens au final. Donc gagner de l’argent est en adéquation avec mon épanouissement personnel ─ ils n’entrent pas en conflit. Si vous faites ce que vous aimez, alors vous trouverez certainement un moyen de transformer cela en revenu ─ puis plus vous gagnerez d’argent, plus vous pourrez étendre votre capacité à continuer à faire ce que vous aimez de façons différentes.

Il semble difficile de résister au fait de prendre ce que vous aimez et de le transformer en source de revenus, que ce soit en tant qu’employé ou qu’entrepreneur. Si vous savez que vous allez passer autant de temps à travailler pour gagner de l’argent, pourquoi ne pas gagner cet argent en poursuivant vos rêves plutôt qu’en protégeant de la poussière ?

À quoi ressemble votre liste de tâches actuelle ? Est-elle remplie de tâches qui ne sont même pas réelles pour vous ? Tapez-vous des trucs qui ne comptent pas, allez-vous à des réunions sans âme, remuez-vous de la paperasse et remplissez-vous des formulaires pour satisfaire les ordinateurs, à rester assis dans une cage toute la journée ? Pourquoi continuez-vous à choisir cette vie quotidiennement ? Vous êtes toujours libre d’arrêter à tout moment. C’est vous qui fixez les règles.

Quel pourcentage de tâches de votre liste de tâches vous épanouira profondément si vous les terminez ? Quelle sorte de liste de tâches serait réelle pour vous ? Quels éléments pourrait-elle contenir ? Composez un nouveau morceau. Ecrivez quelque chose d’inspirant et partagez-le. Faites un massage à celui ou celle qui partage votre vie. Faites du sport. Jouez avec vos enfants. Faites un bonhomme de neige. Rangez un peu le désordre. Lisez un très bon livre. Auditionnez pour une pièce locale. Lancez votre propre affaire. Dites à votre patron « Parle à ma main. Je ne fais plus ce genre de boulot sans âme. » Faites quelque chose qui vous laisse le sentiment à la fin de la journée que vous avez réellement contribué à être le meilleur de vous-même. Ne mourrez pas sans laisser votre musique s’exprimer.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

s\exprimer par la musique

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *