10 mythes à propos de l’auto-entreprise

Note : cet article est une traduction de l’article 10 Myths About Self-Employment de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

AutoentrepriseMon article 10 raisons de ne jamais trouver de travail est rapidement devenu très populaire, donc je me suis dit qu’il serait bien d’écrire également quelque chose sur les réalités de l’auto-entreprise. Vu qu’il y a beaucoup de mythes à propos de l’auto-entreprise (en particulier parmi les employés à long terme), un bon endroit où commencer serait de détruire certains de ces mythes.

J’ai lancé ma première entreprise juste après avoir été diplômé à l’université (en décembre 1993) et j’ai toujours travaillé à mon compte depuis lors. La seule fois que j’aie été employé était pendant l’université, où j’ai travaillé six mois comme associé à mi-temps dans la vente au détail.

  1. Les gens à leur compte doivent faire beaucoup d’heures.

Beaucoup de personnes à leur compte font plus d’heures que les employés. Certains aiment tellement leur travail qu’ils veulent y passer beaucoup d’heures. Certains développent leur entreprise de telle façon que leur présence physique est nécessaire pour la génération de revenus. Dans tous les cas, c’est un choix, parce que vous êtes celui qui décide comment mettre les choses en place.

Beaucoup de gens à leur compte lancent des entreprises où ils ne sont payés que quand ils travaillent, comme un avocat qui ouvre un cabinet et facture à ses clients un certain taux horaire. Quand l’avocat est chez lui, il ne génère pas de revenus.

Mais il n’y a aucune loi en auto-entreprise qui dit que vous devez lancer une entreprise qui ne génère des revenus que quand vous travaillez. Si vous lancez une entreprise comme ça, vous ne créez en réalité qu’un travail pour vous-même. Je préfère penser à l’auto-entreprise en termes de construction de systèmes. Vous créez un système de génération de revenus qui génèrent des revenus pour vous, système que vous possédez et contrôlez. C’est comme votre propre poule aux œufs d’or, et il fait le travail de ponte pour vous.

Donc faire plus d’heures est globalement un symptôme du genre d’entreprise que vous créez tout autant que votre choix personnel. Si vous n’aimez pas faire beaucoup d’heures, vous n’y êtes certainement pas obligé.

  1. La seule raison de créer une entreprise est d’avoir l’intention de la revendre.

C’est l’affirmation préférée de Michael Gerber, auteur de The E-Myth Revisited et divers autres livres sur le mythe de l’entrepreneur. Même si vous pouvez certainement monter une entreprise pour la vendre ou la rendre publique, vous pouvez aussi monter une entreprise pour la garder. En fait, il est tout à fait correct de créer une entreprise, de la gérer pendant un temps, puis de simplement la tuer.

En tant que personne à votre compte, vous êtes libre de créer le genre d’entreprise que vous voulez. Vous êtes le patron. Si vous voulez créer une entreprise pour la vendre, allez-y. Si vous voulez simplement une source de revenus qui fait que vous n’avez pas besoin de trouver de travail, c’est bien aussi. Il n’y a pas de règle qui dit que vous devez créer une entreprise qui soit un monument à la grandeur de l’homme.

Beaucoup de gens apprécient l’entrepreneuriat en série. Ils lancent une entreprise, la gèrent pendant un certain temps, puis soit la vendent soit ferment boutique. Et ils répètent le processus.

Vous pouvez aussi être à la tête plusieurs entreprises à la fois. Cela pourrait avoir l’air trop compliqué, mais une fois que vous avez géré une entreprise pendant dix ans ou plus, il n’est pas si difficile de répéter le processus et d’en créer une autre. Une telle variété peut être amusante si vous n’en faites pas trop.

  1. Être à son compte est bien plus risqué que d’avoir un travail.

La sécurité est une résultante du contrôle, et être à son compte vous donne bien plus de contrôle sur vos revenus que d’avoir un travail régulier. Quand vous êtes à votre compte personne ne peut vous virer ou vous licencier. Qu’est-ce qui est plus sûr : être propriétaire de votre source de revenus ou la louer ? Évidemment, c’est d’en être propriétaire.

Si vous avez besoin de gagner de l’argent en plus rapidement, il est très difficile de le faire en étant employé. Mais en tant que propriétaire qui contrôle tous ses capitaux professionnels, vous avez la capacité de recanaliser vos ressources pour augmenter vos revenus en un claquement de doigts. Avoir le contrôle fait une grosse différence.

Les employés prennent le plus grand risque qui soit. Vous apprenez à quel point c’est risqué quand vous entendez par hasard les mots « nous allons nous passer de toi », pendant que les propriétaires profitent des fruits d’un profit record.

  1. L’auto-entreprise, c’est mettre tous ses œufs dans le même panier.

Demandez-vous ceci : combien de gens devraient se retourner contre vous pour couper toutes vos sources de revenus ? Pour les employés la réponse est généralement une. Si votre patron vous vire, votre revenu est immédiatement supprimé. Que ce soit ou non justifié est hors de propos – vous souffrez d’une perte totale de revenus quelles que soient les raisons. Ca, c’est mettre tous ses œufs dans le même panier.

Avec l’auto-entreprise, cependant, vous pouvez plus facilement diversifier vos sources de revenus et ainsi réduire vos risques. Vous avez le contrôle nécessaire pour faire en sorte que cela arrive. Générer différents types de revenus de la part de milliers de clients est bien plus sûr que de recevoir un seul chèque de salaire.

Ensemble, Erin et moi avons environ 10 types de revenus différents, y compris les ventes directes, les ventes à des tiers via des distributeurs, les revenus publicitaires, les royalties, les revenus affiliés, les frais de consultation, etc. Même si notre plus grande source unique de revenus était coupée immédiatement, nous irions quand même bien.

  1. Être à son compte est stressant.

Ce qui est stressant est de ne pas arriver à joindre les deux bouts, que vous soyez employé ou auto-entrepreneur. Mais avec le même niveau de vie et de revenus, je trouve que l’auto-entreprise est moins stressante parce que vous profitez de davantage de contrôle. Ne pas avoir de contrôle sur votre temps et votre vie est stressant. Quand vous avez la liberté de dire non, vous pouvez plus facilement contrôler votre stress.

L’auto-entreprise peut représenter très peu de stress si vous décidez que ce sera le cas. Vous pouvez transformer votre bureau en un endroit de travail relaxant. Vous pouvez fixer vos propres heures. Si vous remarquez une montée de stress, vous pouvez prendre du temps pour vous relaxer. Personne ne peut vous forcer à faire quoi que ce soit que vous ne voulez pas faire.

  1. Le client a toujours raison.

Si vous êtes à votre compte, libre à vous de virer un client qui vous cause du tort. Certains clients n’en valent pas la peine.

Erin et moi avons interagi avec des milliers de clients au cours des 11 dernières années, et quasiment tous ont été super. Mais de temps en temps, nous en dégageons un et refusons de faire affaire avec cette personne. Nous trouverons rarement cela nécessaire, mais cela arrive.

Je peux très bien gérer la critique, mais la limite est dépassée pour moi quand un client devient odieusement méchant, insultant, ou menaçant. Certaines personnes pensent que s’ils se comportent comme des connards, n’importe quelle entreprise se pliera en quatre pour les aider. Mais mon code de service client est : pas de civilité, pas de service.

Si vous êtes à votre compte, il est inutile de faire affaires avec des gens qui pensent qu’ils ont le privilège de vous traiter comme un chien. Vous n’apprécierez pas avoir ce genre de clients, et vous n’apprécierez pas le type de clients qu’ils vous enverront. Et puis, c’est très amusant d’envoyer ces gens à vos concurrents.

  1. Être à son compte est une activité solitaire.

Beaucoup d’employés pensent qu’ils profitent d’une vie sociale riche alors que tout ce qu’ils font est sortir avec leurs collègues. C’est bien pour ceux qui démarrent, mais cela peut devenir assez ennuyeux au bout d’un moment. À l’inverse, je pense qu’il est plus facile pour des personnes à leur compte de reconnaître le besoin d’activités sociales en-dehors de leur travail. À tout le moins, cela pourrait être motivé par le désir d’avoir un réseau et d’apprendre auprès d’autres propriétaires d’entreprises.

Il n’y a aucun besoin d’être isolé et seul si vous êtes à votre compte, tant que vous prenez le temps de poursuivre d’autres moyens d’expression sociaux. Personnellement j’aime sortir avec d’autres personnes à leur compte. Ces gens ont une certaine énergie et une proactivité que je vois rarement chez les employés.

Un travail régulier fournit une socialisation intégrée, mais si vous y pensez, vous verrez que c’est très limité. Un employé peut être viré pour une trop grande socialisation au travail. Mais une personne à son compte peut socialiser librement à tout moment de la journée.

L’auto-entreprise peut être merveilleuse dans les premières étapes des rendez-vous, en particulier si vous êtes tous les deux auto-entrepreneurs. Quand Erin et moi avons commencé à nous donner rendez-vous, je débarquais souvent chez elle le matin et je passais la moitié de la journée avec elle. Cela a permis à notre relation de progresser plus rapidement, et au bout de trois mois nous avons emménagé ensemble. Bien sûr, je n’ai pas travaillé aussi dur pendant cette période, mais l’auto-entreprise m’a donné la liberté de faire passer ma vie sociale avant ma vie professionnelle.

  1. Les gens à leur compte doivent tout faire tout seul.

Les gens à leur compte pourraient être responsables du fait que tout se passe bien, mais c’est généralement idiot de leur part de tout faire eux-mêmes. Cela serait trop de travail.

Erin possède et gère le VegFamily Magazine, mais elle ne fait pas tout le travail de publication de chaque numéro elle-même. Elle a une équipe qui crée du contenu et un directeur de la rédaction qui supervise les détails de chaque numéro. Erin a conçu et créé le système, mais d’autres gens le gèrent pour elle.

Vous n’avez pas besoin de concevoir votre propre système si vous pouvez faire levier avec quelqu’un d’autre. Je génère des revenus publicitaires avec ce site, mais la vaste majorité des publicités sont implémentées par Google Adsense. Je ne vends pas les publicités pas plus que je ne traite avec les publicistes – Google gère tout ça. Si je devais vendre chaque publicité moi-même, cela serait dingue… beaucoup trop de travail pour que je gère cela tout seul.

  1. Être à son compte est trop compliqué.

L’auto-entreprise peut sembler compliquée parce qu’il y a beaucoup de choses à apprendre au début, comme la comptabilité, les taxes, la masse salariale, les problèmes légaux, les assurances, etc. Cela prend pas mal de temps d’apprendre les bases, mais la plupart n’est pas particulièrement difficile. Trouvez-vous simplement un bon livre sur le sujet, et ce sera un très bon début.

Ne laissez pas la dose d’apprentissage du début vous abattre. Vous avez seulement besoin d’apprendre ces infos une fois… et seulement pour votre première entreprise. Si vous lancez une deuxième entreprise plus tard, vous serez prêt à démarrer bien plus rapidement.

Si vous mettez bien les choses en place, la maintenance de l’entreprise en cours de route ne sera pas un cauchemar.

  1. Vous avez besoin de beaucoup d’argent pour lancer une nouvelle entreprise.

Cela dépend de l’entreprise. Vous pouvez lancer une entreprise en ligne pour très peu d’argent car les noms de domaine et l’hébergement ne sont pas très chers. Nous parlons de moins de 100 € pour couvrir toute la première année.

J’avais utilisé environ 20 000 € de mon propre argent pour lancer mon entreprise de jeux en 1994, mais j’ai appris la leçon parce que l’argent partait bien trop vite. Donc quand j’ai lancé cette entreprise de développement personnel, j’ai décidé de le faire de façon aussi économique que possible. Je n’ai dépensé que 9 $ (pour enregistrer le nom de mon site), et j’ai décidé que toute autre dépense serait tirée de mes revenus. Je n’ai pas gagné d’argent pendant les 4 premiers mois, mais après 22 mois l’entreprise rapporte maintenant près de 9000 $ par mois. Je suis ravi du résultat, mais je n’en suis pas encore très loin dans mes plans, donc c’est loin d’être la fin.

Je ne dis pas par là que n’importe quel idiot peut générer un revenu d’auto-entreprise décent pour le prix d’un ticket de cinéma – vous avez remarqué que ce site s’appelle « Le développement personnel pour les gens intelligents », non ? Le truc est simplement que vous n’avez pas besoin de déverser toutes vos économies dans votre première entreprise. Cependant, vous avez besoin d’une façon intelligente de fournir de la valeur aux gens. Ce qui est bien avec un business en ligne est que vous pouvez créer de la valeur (comme un article) pour un investissement de temps minime, et la technologie peut transmettre cette valeur des millions de fois sans que cela vous coûte de temps ou d’argent en plus. Vous investissez un peu de temps dans la création initiale de valeur, mais vous êtes payé pour la transmission continue de valeur. La technologie fait la majeure partie du travail pour un coût quasiment nul, mais vous êtes payé pour ses résultats (significativement plus que zéro).

Contrairement aux personnes à leur compte, les employés ne sont normalement pas payés pour leur transmission continue de valeur. Ils sont payés à taux fixe ou touchent une commission unique pendant que leur employeur en récolte indéfiniment les fruits. Les employés sont très généreux envers leurs employeurs.

Essayez vous-même

J’espère avoir aidé à détruire certains mythes habituels concernant l’auto-entreprise. Des peurs aussi irrationnelles ne sont pas représentatives de la réalité. Bien sûr la seule façon de réellement comprendre l’auto-entreprise est de le tester par vous-même.

J’ai rencontré un bon nombre d’auto-entrepreneurs dans ma vie, mais je n’ai jamais entendu aucun d’entre eux dire que devenir auto-entrepreneur était une erreur et qu’ils auraient espéré prendre un travail régulier à la place, même si l’entreprise ne s’en sortait pas super bien financièrement. Travailler à son compte est un puissant véhicule de développement personnel, et souvent la plus grande valeur vient des compétences et de la connaissance de soi que vous gagnez en cours de route. Comme beaucoup d’autres auto-entrepreneurs, je préfèrerais abandonner toutes mes entreprises que les leçons que j’ai apprises en les créant.

Crédits photo : © rudall30 – Fotolia.com

2 commentaires

  • cet article me paraît être un pari risqué, en ce sens qu’il semble au premier abord dissuader ceux qui souhaitent s’installer comme autoentrepreneur….mais, à la lecture il se révèle assez adroit. il a le mérite de mettre les rêveurs devant des réalités concrètes qu’ils pourraient être tentés d’occulter, ce qui est bien humain !

    je suis moi-même passé par ce chemin, et peux témoigner avoir vraiment évité d’examiner les risques et leurs conséquences….j’ai failli y perdre mon couple et beaucoup de plumes !
    donc merci à Steve d’avoir écrit cet article que je recommande comme source de réflexion.

  • Papi dit :

    Merci pour cet article instructif. Je suis entrepreneur et c’est mon rêve qui se réalise. En tout cas merci pour ces conseils, je tâcherai de les suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *