Le développement personnel pour les gens intelligents

Pourquoi supprimer les pauses verbales ?

pauses verbales pendant un discoursL’une des compétences de communication enseignées chez Toastmasters, c’est la suppression des pauses verbales lors de la prise de parole, que ce soit au cours d’un discours, d’une conversation téléphonique ou en personne.

On parle de pauses verbales lorsque vous prononcez des mots ou expressions tels que « um », « euh », « ah », « uh », « tu sais », « vous savez », etc.

Pendant que votre cerveau cherche les prochains mots à employer, votre bouche continue d’émettre des syllabes supplémentaires dénuées de sens.

Les pauses verbales prennent aussi en compte l’utilisation de connecteurs logiques tels que « et », « mais » et « donc ».

Si vous prononcez un de ces mots et que vous vous y accrochez avant de savoir ce que vous allez dire ensuite, c’est une pause verbale.

Il existe une autre forme de pause verbale appelée la répétition de mots.

Celle-ci consiste à répéter votre dernier mot jusqu’à ce que vous trouviez quoi dire pour terminer votre phrase, par exemple et… et… et.

L’une des tâches que vous pouvez vous voir confier pendant les réunions Toastmasters ; c’est celle de « compteur ».

La personne qui remplit ce rôle est différente chaque semaine, et son travail consiste à compter les pauses verbales de tous les intervenants au cours de la réunion, puis à faire le bilan à chacun au terme de celle-ci.

C’est incroyablement révélateur.

À mes débuts à Toastmasters, il m’arrivait de faire entre 10 et 20 pauses verbales au cours d’une réunion.

Aujourd’hui, j’en fais de l’ordre de 0 à 2.

Certains membres chevronnés ont atteint un niveau de compétence tel qu’il est rare qu’ils fassent une pause verbale.

Par contre, il est généralement demandé aux nouveaux membres d’essayer de limiter leurs pauses verbales à moins de 10 par minute.

Le meilleur moyen de supprimer une pause verbale, c’est de faire une pause silencieuse.

Lorsque votre cerveau cesse de transmettre des mots intelligibles à votre bouche, arrêtez de parler.

Ne dites pas « um », « ah », « tu sais », « donc », etc.

Si vous êtes habitué aux pauses verbales, cela peut vous mettre mal à l’aise au début, mais vous finirez par vous y habituer.

Gardez à l’esprit que vous n’êtes pas obligé de faire du bruit chaque minute de votre temps d’antenne.

Les pauses verbales sont une source de distraction dans la communication. Elles peuvent vous faire paraitre moins intelligent et moins limpide dans votre façon de faire passer votre message.

Les pauses verbales brouillent votre message. Ce n’est que du bruit ; ce n’est en aucun cas de la communication.

Vous n’en avez pas besoin, et votre communication sera plus efficace si vous les supprimez.

Supprimer les pauses verbales

Il existe deux méthodes pour supprimer les pauses verbales dans votre communication : la prise de conscience et l’entrainement.

Commencez tout d’abord par remarquer les pauses en les repérant dans la communication orale des autres.

Quand vous regardez les informations ou un talk-show non scénarisé, prêtez attention aux pauses verbales des intervenants.

Il est étonnant de constater que certaines personnes en font très peu et d’autres beaucoup.

Certains orateurs professionnels ont également une véritable addiction aux pauses verbales.

Je me souviens que la dernière fois que j’ai vu le Dr Wayne Dyer intervenir ici à Las Vegas, son discours de trois heures était truffé de pauses verbales.

J’ai un enregistrement audio de son intervention et je peux vous dire qu’il y avait environ 10 pauses verbales, rien que dans la première minute.

Bien que son message soit très puissant, j’ai trouvé ses pauses excessives et distrayantes.

Elles ont également entaché tous ses programmes audio que j’ai écoutés.

La prochaine fois que vous vous exprimerez, même s’il s’agit d’une simple conversation avec des collègues ou des amis, demandez à quelqu’un de vous écouter et de compter vos pauses verbales.

Puis, à la fin de votre échange, demandez-lui comment vous vous en êtes sorti.

Vous n’êtes peut-être même pas conscient de la façon dont cette mauvaise habitude affecte votre communication.

Une fois que vous avez pris conscience de cela, entrainez-vous à supprimer ces pauses.

Écoutez-vous parler et remarquez quand vous lâchez un « hum », un « ah » ou un double « et ».

Demandez à un tiers de vous observer périodiquement pour voir si vous vous améliorez.

Grâce à la prise de conscience et à la pratique, vous pourrez perdre cette mauvaise habitude et améliorer la clarté de votre… euh communication verbale.

Article original écrit par Steve Pavlina.

En guise de complément à ce qui précède, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous. Vous y trouverez des conseils pour mieux prendre la parole en public. Voyez plutôt !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Devenez Meilleur, qui propose quelques-uns des meilleurs articles du blog de Steve Pavlina, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels