Quelle est votre façon préférée de gagner de l’argent ?

gagner de l'argentUne chose dont beaucoup de personnes ayant une mentalité d’employé souffrent, c’est l’incapacité de pouvoir voir et saisir les opportunités. Elles sont entourées de moyens amusants et variés de gagner beaucoup d’argent, mais ont du mal à les déceler. Elles ont été conditionnées par la société à penser que l’obtention d’un emploi est le seul et unique moyen de gagner de l’argent. Elles se plaignent du manque d’opportunités, mais la réalité est qu’elles sont aveuglées par leurs propres croyances limitatives et leur attitude inflexible.

Gagner de l’argent grâce à son salaire n’est qu’une parmi les nombreuses façons de générer des revenus. Il en existe beaucoup d’autres.

Voici quelques-unes des façons grâce auxquelles j’ai gagné de l’argent dans le passé (certaines sont toujours d’actualité) :

  • Le salaire normal
  • Le tutorat
  • L’argent comptant pour de petits travaux
  • Le vol à l’étalage
  • L’achat et la revente de produits (acheter moins cher, revendre plus cher)
  • La consultation web
  • Les contrats de programmation et de conception
  • Le coaching personnel
  • La vente de publicité (directe)
  • La vente de publicité (commissions)
  • Les commissions d’affiliation
  • Les accords de coentreprise
  • Les licences de logiciels
  • Les droits d’auteur (jeux vidéo)
  • Les droits d’auteur
  • Les avances sur fonds des éditeurs
  • Les donations
  • Les discours rémunérés
  • Le troc
  • Les intérêts sur les comptes bancaires
  • Les certificats de dépôt
  • Les placements en actions
  • Les transactions boursières (à court terme)
  • Les fonds communs
  • Les ventes directes (produits en ligne)
  • Les ventes directes (produits physiques)
  • Les évènements en direct
  • Les évènements en direct (vente d’inscriptions)
  • Les projets co-créatifs (partage des revenus)

J’en ai probablement oublié certaines, mais l’on peut simplement dire que j’ai expérimenté beaucoup de façons différentes de gagner de l’argent au cours des 22 dernières années.

Certaines de ces approches étaient affreuses pour moi. Je les trouvais si ennuyeuses ou fastidieuses que je parvenais difficilement à me motiver à les utiliser. D’autres par contre étaient agréables, mais ne payaient pas grand-chose.

Chemin faisant, j’ai découvert les types de sources de revenus que je préfère. J’aime les sources de revenus qui :

  • mettent à contribution ma créativité (je suis payé pour créer quelque chose)
  • sont excitantes
  • comportent des risques (c’est plus amusant ainsi)
  • sont flexibles et adaptables à souhait (de manière à ce que je puisse les modifier et les utiliser de différentes façons)
  • présentent peu d’inconvénients et un potentiel d’amélioration élevé (je déteste qu’il y ait une limitation à l’amélioration)
  • sont sociales (travailler avec les gens, pas seulement en solitaire tout le temps)
  • se rapportent à mon chemin de croissance personnelle (j’adore tester de nouveaux flux parce que j’apprends toujours quelque chose)
  • apportent quelque chose de positif à la société

Présentement, ma façon préférée de gagner de l’argent, c’est d’organiser des évènements en direct. Il y a beaucoup d’aspects que j’apprécie avec ce genre de sources de revenus :

  1. Je suis payé pour créer. Quand j’étais développeur de jeux, la partie du travail que je préférais était celle de la conception. J’adorais travailler dans un espace de pure créativité — l’espace des idées. Tout était possible, mais il y avait aussi des difficultés pratiques à gérer. J’aime également créer de nouvelles expériences en direct, comme des jeux et des exercices pour aider les gens à transformer leur vie. Faire parler ma créativité dans l’organisation d’ateliers est un excellent moyen de distinguer mes ateliers de ce que font d’autres personnes qui exercent aussi dans le domaine du développement personnel. J’aime créer des expériences holistiques, immersives, amusantes, interactives et excitantes. J’aime maintenir les participants au cœur des évènements, un peu comme un bon jeu vidéo le fait. L’objectif est qu’ils ne soient pas submergés, pas non plus ennuyés, mais pleinement engagés. Cela est basé en grande partie sur les leçons que j’ai apprises de la conception de jeux. J’adorerais pouvoir me servir des leçons de ma précédente carrière au profit de celle-ci. J’ai également l’impression que je n’ai fait que gratter la surface en ce qui concerne les réelles possibilités. Il y a tellement d’autres idées que j’aimerais développer.
  2. Je ne sais jamais combien je vais gagner à l’avance. Si j’avais un salaire fixe, je mourrais probablement d’ennui. C’est beaucoup plus amusant d’avoir un peu de suspense dans mes revenus. Je ne peux pas prévoir le nombre d’inscriptions qu’il y aura. Le caractère imprévisible rend les choses plus intéressantes. Chaque inscription est une surprise.
  3. C’est amusant de gagner de l’argent en plusieurs tranches fréquentes et importantes. J’aime parfois associer chaque inscription à un prix fictif, comme si j’avais gagné quelque chose à un jeu télévisé. Oooh, un nouvel iPad. Il y a une retraite de méditation à Sedona. Et voici un nouveau vélo. Même si je ne dépense pas l’argent de cette façon, c’est sympa d’imaginer ce qui pourrait être réalisé après chaque vente… ou avec les bénéfices d’un évènement. En réalité, j’ai tendance à être très économe en ce qui concerne mes finances, mais je ne vois pas la nécessité d’être économe dans mon imagination.
  4. Chaque vente représente une nouvelle connexion sociale. Mes ateliers attirent beaucoup de participants réguliers, alors je reconnais très souvent les noms au cours des inscriptions à mesure qu’elles arrivent. Pour moi, cela représente soit un nouveau potentiel ami que j’aurai l’occasion de rencontrer en personne, soit un ancien ami que je vais revoir. L’une des participantes à mon premier atelier en 2009 est même finalement devenue ma future petite amie.
  5. Chaque vente représente une transformation potentielle. Les gens s’inscrivent à des ateliers parce qu’ils aimeraient changer ou améliorer quelque chose dans leur vie. Les évènements en direct présentent un potentiel de transformation plus grand que les livres, les cours en ligne ou les cours à domicile, en grande partie parce qu’ils vous permettent de vous retrouver entouré de personnes qui partageant les mêmes idées que vous et qui travaillent sur des transformations similaires. Par conséquent, à chaque inscription, j’aime aussi penser à la personne dont la vie va changer à partir de ce moment-là. Chaque inscription implique de nouvelles ondes positives.
  6. Je suis payé bien avant de faire la plupart des travaux. C’est du travail de rechercher des sites, négocier des contrats, créer la page Web de l’évènement et configurer le traitement des commandes. Toutefois, étant donné que nous devons programmer les évènements et lancer les inscriptions longtemps à l’avance pour donner aux gens suffisamment de temps de faire des plans de voyage (environ 30% des participants viennent de l’extérieur des États-Unis), je fais souvent la grande partie du travail de planification détaillé à l’approche de l’évènement. C’est un peu comme recevoir une avance d’un éditeur pour écrire un livre. C’est bon de savoir qu’il y aura de vraies personnes dans la salle pour profiter du temps et de l’énergie que j’investis dans l’évènement. Je ne suis pas tenu de faire tout le travail « en solo » dans l’espoir que les gens s’inscriront.
  7. Je peux personnaliser l’évènement pour les vrais participants. J’ai la chance d’apprendre des nombreuses personnes qui s’inscrivent aux évènements. Ainsi, j’apprends ce qu’elles veulent en tirer. Parfois, j’ai un répondeur automatique qui envoie un message peu de temps après l’inscription des participants ; il les invite à m’envoyer un e-mail avec plus de précisions sur leurs défis personnels et le genre de transformation qu’ils aimeraient voir. Je lis les différents courriels et je passe en revue tous les commentaires lorsque je fais le travail de conception détaillée de l’évènement. Cela me permet de personnaliser le matériel et les exercices pour les personnes qui se sont effectivement inscrites. Pour cette raison, je ne fais jamais le même atelier deux fois de la même manière. Chaque évènement est une expérience différente.
  8. Il y a des risques, mais pas trop. Je dois prendre un certain risque financier (même s’il n’est pas énorme) pour programmer un nouvel évènement, mais jusqu’ici je n’ai jamais perdu de l’argent sur un évènement. Le risque seul suffit pour rendre la chose intéressante. Il y a une partie de moi qui aime toujours avoir des pensées comme : et si personne ne s’inscrit ? Le fait qu’il y ait un certain risque dans le processus rend les choses encore plus excitantes pour moi.
  9. Je suis payé pour avoir fait quelque chose qui me faisait peur. C’est une chose que j’aime particulièrement quant au fait d’être payé pour parler en public. Je n’aimais pas beaucoup cela. Dans ma jeunesse, j’étais le pire élève quand il s’agissait de prendre la parole en public. Je souhaitais qu’il y ait un tremblement de terre les jours où je devais faire un discours ou une présentation de 5 minutes, espérant que je n’aurais plus à le faire. Finalement, j’ai compris que faire face à la peur faisait partie de mon chemin vers la croissance, et j’ai beaucoup investi pour surmonter cette peur et la transformer en une compétence précieuse. Maintenant, j’aime vraiment parler et animer des évènements en direct, et j’interviens même souvent gratuitement lors des évènements d’autres personnes, juste pour m’amuser. Le fait de savoir que j’avais l’habitude de craindre et de résister à la prise de parole ajoute un peu de piquant à l’expérience chaque fois que je le fais. Cela me confirme également que je fais ce que j’exhorte les autres à faire. Je sais que le fait d’avoir investi dans la croissance personnelle a payé parce qu’autrement je ne serais même pas capable de faire ce que je peux faire maintenant.
  10. Je me suis amélioré en faisant des ateliers. Une grande leçon que j’ai apprise il y a de nombreuses années, c’est que mes écrits et mes prises de parole doivent s’accorder avec mon propre chemin de croissance. Il m’est difficile d’écrire et de prendre la parole sur des sujets que je sais beaucoup maitriser. Il n’y a pas de croissance pour moi dans ce genre de partage, le travail devient donc inutile et ennuyeux. La meilleure énergie créative me traverse lorsque je surfe vers l’extérieur de ma zone de confort ou lorsque j’écris et m’exprime sur des sujets que j’explore activement. Même si j’ai déjà fait beaucoup d’expériences en ce qui concerne la génération de revenus, c’est toujours un sujet qui m’intéresse beaucoup aujourd’hui. Dernièrement, j’ai exploré des stratégies de revenus co-créatifs (j’ai même participé à un atelier co-créatif à Bucarest l’année dernière et à la conception d’un nouveau produit co-créatif qui sera bientôt disponible). Organiser un atelier pour aider les gens à explorer des façons amusantes, créatives et engageantes de gagner de l’argent s’accorde très bien avec mon propre chemin de croissance en ce moment. J’espère vraiment être transformé d’une certaine manière grâce à cet atelier, tout comme cela a été le cas lors des ateliers précédents.

Votre façon préférée de gagner de l’argent sera probablement différente de la mienne. Mon but n’est pas de vous encourager à copier mon approche, mais plutôt de copier l’idée générale qui la sous-tend. L’idée, c’est d’accorder vos stratégies de génération de revenus avec votre personnalité. J’aime l’excitation, la créativité et un peu les mystères, et je trouve qu’il est beaucoup plus facile de gagner de l’argent lorsque j’intègre ces éléments à mes sources de revenus. Si mes revenus étaient fixes et garantis, je m’ennuierais tellement que la motivation de faire les actions requises me quitterait.

Pensez-vous qu’il est facile de gagner de l’argent ? Si oui, je dirais que vous avez probablement trouvé l’harmonie parfaite entre vos stratégies pour générer des revenus et votre personnalité. Cependant, si vous avez l’impression que gagner de l’argent est difficile et si vous luttez constamment contre l’envie de céder à la procrastination, alors vous manquez probablement le meilleur. Peut-être êtes-vous une personne très sécuritaire qui stresse lorsqu’elle prend beaucoup trop de risques. Ou peut-être êtes-vous une personne très créative et passionnée qui essaie d’utiliser la « perception » terriblement ennuyeuse d’une autre pour générer des revenus de la manière la moins créative possible.

Si vous m’aviez dit au début des années 1990 que j’adorerais gagner de l’argent en participant à des évènements de croissance personnelle en direct, j’aurais pensé que vous étiez fou. C’est l’avantage de l’expérimentation. Si je n’avais pas continué à essayer de nouvelles façons de gagner de l’argent, je n’aurais pas trouvé un créneau aussi intéressant.

Ce que vous recherchez, c’est une stratégie pour gagner de l’argent qui soit à la fois motivante et efficace.

Si la stratégie est motivante, vous parviendrez à votre but. Vous prendrez les mesures nécessaires. Vous ferez le travail parce que vous aimez cela. La procrastination ne devrait pas constituer un gros problème.

Si elle est efficace, vous obtiendrez de bons résultats (de très bons revenus par exemple). Des résultats positifs contribueront également à booster votre motivation, ce qui en retour produira des résultats encore plus positifs. C’est le genre de spirale ascendante qui vous permettra de continuer.

J’aime tellement parler en public que je pourrais le faire gratuitement. Je le sais parce que je continue de prendre la parole en public gratuitement, même lorsque cela implique de voyager vers une autre ville juste pour m’exprimer pendant une heure ou deux. Toutefois, quand je peux aussi en tirer un revenu substantiel, c’est encore plus intéressant. Il est donc plus facile de justifier la tenue d’évènements plus immersifs, comme un atelier de trois jours.

Avez-vous découvert une stratégie de revenu qui vous convient ? Si oui, laquelle ? Comment l’avez-vous découvert ?

Note : cet article est une traduction de l’article What’s Your Favorite Way to Earn Money? de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

3 Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *